Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/11/2016

L'histoire de l'avenue de Saint-Mandé

parisL'avenue de Saint-Mandé a une physionomie unique, en tout cas dans le 12e arrondissement. Vous vous êtes peut-être interrogés sur l'origine des jardinets présents devant la plupart des immeubles et maisons de cette avenue.
 
La partie de l'actuelle avenue de Saint-Mandé située entre la rue et le boulevard de Picpus date de 1821. Elle occupe l'emplacement des terrains dépendant de l'ancien couvent des Chanoinesses de Picpus.
 
Celle située entre le boulevard de Picpus et le boulevard Soult faisait partie jusqu'en 1860 de la commune de Saint-Mandé et s'appelait avenue du Bel-Air.
 
Pierre Allard, maire de Saint-Mandé de 1816 à 1828 réserva une bande de 3 m. 50 de large de chaque coté de l'Avenue du Bel air bon air) pour implanter des jardinets que les propriétaires devaient entretenir. Ils étaient destinés à agrémenter la promenade des gens qui le dimanche se rendaient au bois de Vincennes en venant du quartier de Picpus.

paris

Cliquez pour agrandir

Ceux qui "possédaient" ces jardinets devaient les entretenir et payaient une redevance calculée au mètre carré à la mairie de Saint-Mandé.
 
En 1868, après qu'une partie de la commune de Saint-Mandé ait été incorporée à Paris, cette dernière ayant déjà une avenue du Bel-Air, les deux avenues réunies en une seule ont formé l'actuelle avenue de Saint-Mandé. 

Écrire un commentaire