Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/02/2019

Pas de première pierre pour la crèche Trousseau

Il n'y a pas eu et il n'y aura pas de cérémonie de pose de la première pierre de la crèche en cours de construction dans l'enceinte de l'hôpital Armand Trousseau. Et pour causes :

  • il s'agit d'une structure modulaire démontable qui a été livrée par convoi exceptionnel mardi 13 février
  • elle est en bois

5-Trousseau.JPG

Annoncée lors d'une réunion publique en juillet 2017,  la construction de cette crèche de 25 places qui participe à l'objectif de création de 500 places en crèche dans le 12e au cours de la mandature résulte d'un partenariat entre la Mairie de Paris et l'AP-HP.

L’opération porte sur un espace de 380 m², situé entre la cour de récréation de la crèche existante de l’hôpital et le jardin des peintres. Cette parcelle, propriété de l’AP-HP, est mise à disposition de la Ville de Paris pour au moins 10 ans.

La structure est constituée de cinq modules préfabriqués assemblés formant un corps de bâtiment principal organisé à RDC. Voir cette page du cabinet A19 Architecture en charge du projet.

paris

Cette crèche, ouverte aux habitants du quartier sera organisé en une seule section en âges mélangés et accueillera des enfants de 3 mois à 3 ans, sur des demi-journées et en journée continues. Elle sera gérée par l’association "Les Petits Chaperons rouges". Ouverture en mai 2019

Trousseau_Pers1.jpg

Lire aussi sur Paris.fr : Une crèche mobile innovante dans les jardins de l’hôpital Trousseau

08:10 Publié dans Vie du quartier | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : paris

20/02/2019

L'Œil sur les pépites du quartier (51)

paris

Les unes, emblématiques de notre arrondissement, figurent dans tous les guides. Les autres sont moins visibles, voire subjectives. À nos yeux, toutes sont des pépites du quartier.

Saurez-vous les reconnaitre ?

Cinquante-et-unième coup d'oeil :

paris

 Cliquez pour agrandir

Que représente cette photo et où se trouve cette pépite ?

Notre précédent coup d'oeil :

parisCe bas-relief en bronze qui représente les profils des frères Pélissier (Charles, Francis et Henri) est (malheureusement peu) visible à l'entrée du Vélodrome Jacques Anquetil situé dans le bois de Vincennes au 49 av de Gravelle et plus connu des parisiens sous le nom de Cipale.

Inauguré en 1896 sous le nom de « Vélodrome municipal de Vincennes », cette enceinte est un site olympique pour les Jeux Olympiques de 1900 et 1924. La Cipale (aphérèse de piste municipale) devient parisienne en 1929 après le rattachement du Bois de Vincennes à la ville de Paris et son 12e arrondissement.

Entree cipale.jpg

De 1968 à 1974, le Tour de France juge son arrivée finale à la Cipale (Étape du Tour de France de la Cipale).

En 1987, la Cipale est rebaptisée « Vélodrome Jacques Anquetil ». La Cipale est classée aux Monuments Historiques. 

Le Stade Vélodrome Jacques Anquetil (c'est son nom actuel regroupe :

  • un vélodrome en béton disposant d’un éclairage, de 6 vestiaires avec douches et d’une tribune de 2000 places à l'usage des clubs, de compétitions sportives, de formations sportives et de loisir.
  • un terrain de rugby en gazon naturel disposant d’un éclairage, de 6 vestiaires avec douches et d’une tribune de 2000 places à l'usage des clubs, de compétitions sportives, de formations sportives et de loisir.

74638092.jpg

Arrivée d'Eddy Merckx à la Cipale, en 1974. (F. Pourageaux)

08:03 Publié dans "L'oeil du quartier" | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : paris

19/02/2019

Vacances d'hiver : où les emmener ?

parisÀ partir de vendredi soir (22 février) et jusqu'à dimanche 10 mars 2019, vos enfants seront en vacances. Pour vous aider à leur trouver des ocupations agréables et profitables, nous avons rassemblé ci-dessous quelques pistes en des lieux facilement accessibles de notre arrondissement.

. parisL'aquarium de la porte Dorée, au Palais de la porte Dorée (293 avenue Daumesnil) propose bien sûr sa collection permanente ainsi qu'Aqua, une exposition ludique et immersive destinée à leur faire comprendre le cycle de l’eau et à les sensibiliser au caractère précieux de cette ressource.

  • du mardi au vendredi de 10h00 à 17h30
  • le samedi et le dimanche de 10h00 à 19h00

Tarifs : Adulte : 7,00 € ; moins de 4 ans : Gratuit ; de 4 à 25 ans : 5,50 €

. Le Musée National de l'Histoire de l'Immigration, au Palais de la porte Dorée (293 avenue Daumesnil)

parisPendant les vacances scolaires d'hiver, les parents pourront participer avec leurs enfants aux ateliers créatifs Ciné-Mômes et Lectures de contes. Vous pourrez aussi visitez le Palais de la Porte Dorée avec vos enfants en vous amusant à répondre aux questions et énigmes du parcours jeu ! Voir ici

. Ne cherchez pas le théâtre Astral. Il a malheureusement cessé son activité le 8 novembre dernier.

. parisLe théâtre de Guignol du Parc Floral de Paris joue tous les jours durant les vacances scolaires à 15h et à 16h sous réserve des conditions météo (voir le programme annoncé). Tarif : 2,80 € par personne.

En 2019, le Guignol fête ses 20 ans au Parc Floral

. parisLa Cinémathèque française (51 rue de Bercy), propose une programmation, des ateliers et des stages destinés au jeune public.

Des ateliers en famille pour que les tout petits découvrent le cinéma de façon sensible lors d’expériences à partager entre parents et enfants.

Marie Bobine, un spectacle pour les tout petits qui mêle histoire du cinéma, extraits de films, comptines ... 

Cliquez sur la couverture (à droite) pour télécharger le programme complet

. parisL’association CLAJE gestionnaire des centres d’animations Reuilly, MontgalletBercy et Villiot/Rapée,  propose des stages de découverte ou de perfectionnement portant sur des activités artistiques, sportives ou ludiques. Programme complet sur cette page.

. parisLe centre d'animation Maurice Ravel, géré par la Ligue de l'enseignement, propose lui aussi des stages dans les domaines des arts, sports, jeux et comedie pour les enfants et adolescents de 4 à 15 ans. Retrouvez ici le programme pour les 7-13 ans et là le programme pour les + de 10 ans.

Il est fort possible que vous ayez pour les vacances de vos enfants, une idée de sortie qui nous a échappée. Soyez gentils, faites-en profiter les autres lecteurs au moyen d'un commentaire. 

18/02/2019

Plaques de rues : qui s'en soucie ?

parisLa signalisation des noms de rues par le biais de plaques indicatrices revêt un caractère d’utilité publique. Elle permet en effet à chacun de se repérer dans une commune, facilite la distribution des courriers et l’accès à des habitations pour les services d’urgence. En leur absence ou en cas d'illisibilité, les GPS ne suffisent pas.

Il revient à la commune de prendre en charge la fourniture, la pose, l’entretien et le renouvellement des plaques de nom de rue faisant partie du domaine public. À Paris, cette mission est à la charge de la section territoriale de la DVD.

parisEn août 2017, nous avons signalé par le biais de DansMaRue (A2017H2632) l'absence de la plaque de rue identifiant le boulevard de Picpus sur la place Sans-Nom en un lieu ou on le distingue mal du boulevard de Reuilly.

Près d'un an et demi plus tard, la demande a disparu de la base DansMaRue et l'intervention demandée n'a toujours pas eu lieu.

paris

Etat au 19 janvier 2019

Forts de cette regrettable expérience, nous avons relevé quelques lieux du quartier qui mériteraient l'intervention des services compétents de la ville :

Bd Soult/ rue du Sahel : aucune plaque

paris paris

Bd Soult/ rue Montempoivre : une seule plaque hors normes et illisible

paris paris

Bd Soult/ av Daumesnil/ Bd Poniatowski : un vestige de plaque côté impair aucune côté pair

paris paris

Rue de Picpus/ rue Santerre : alors que l'entrée de l'hôpital Rothschild est au 5 rus Santerre, pas de plaque de rue, mais une plaque récente signalant le Parvis Claire Heyman et Maria Errazuriz

paris

Certains lecteurs ne manqueront pas de penser que les plaques de noms de rues est un sujet bien mineur comparé à d'autres pour lesquels la mairie de Paris ne met pas les moyens attendus par les parisiens. Ils auront certes raison, mais il est encore plus regrettable de constater que la Mairie de Paris incite les parisiens à utiliser DansMaRue sans s'assurer que leur demandes soient satisfaites dans un délai raisonnable.
 
Faute d'obtenir les résultats escomptés en utilisant DansMaRue, faut-il passer par le Budget Participatif ?

08:14 Publié dans Voirie Urbanisme | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : paris

15/02/2019

De la DPSP à la Police Municipale. Qu'en attendre ?

parisLa loi N° 2017-257 du 28 février 2017 relative au statut de Paris et à l'aménagement métropolitain donne au Maire de Paris des pouvoirs et des responsabilités comparables à ceux des autres maires de France, dans des domaines comme la circulation, la lutte contre l’habitat indigne, les nuisances sonores, les affaires funéraires, la police des baignades ou encore la délivrance des titres d’identité.

Elle a permis le 1er janvier 2018 à la ville de Paris, d'intégrer dans les effectifs de la DPSP, 1 600 Agents de surveillance de Paris (ASP) et et les contrôleurs de la Ville de Paris, venus de la Préfecture de Police. parisLa DPSP rassemble aujourd'hui 3200 agents chargés de la lutte contre toutes les formes d’incivilités, et plus largement le non-respect des règles en matière d’usage de l’espace public.

Il y a à peine plus d'un an, en conclusion d'un article titré De la DPP à la DPSP, nous formulions l'espoir de rapidement constater les effets bénéfiques de cette réforme et plus particulièrement dans notre espace de vie quotidienne.

Un an plus tard [voir ci-contre], c'est par le nombre de PV émis par les agents de la DPSP que la Mairie de Paris voudrait prouver l'efficacité de cette organisation. Il n'est pas certain cependant que les parisiens en aient la même perception quand ils parcourent leur quartier.

Certains avaient vu dans la DPSP, les prémices d'une police municipale. Bingo ! le 25 janvier dernier, Anne Hidalgo a annoncé urbi et orbi sa décision d'en créer une ayant dit-elle trois missions principales centrées sur le respect des règles du quotidien :

  • Garantir la propreté des rues, en sanctionnant les dépôts d’ordures, les jets de mégots, le vandalisme, les épanchements d’urine, etc.
  • Veiller à la tranquillité publique, en luttant notamment contre le bruit dans les rues et les espaces verts causé par des passants, des véhicules, des événements incontrôlés ou des installations professionnelles (climatisation, etc).
  • Protéger les citoyens dans leurs déplacements, c’est-à-dire assurer la sécurité routière (stationnement gênant, respect des voies de bus, des pistes cyclables, des espaces réservés aux vélos, etc), la sécurité des piétons (refus de priorité, trottinettes électriques, etc) et le respect des normes antipollution (vignettes Crit’air).

Même dotée comme annoncé de 200 agents supplémentaires et en faisant abstraction de tout argument politique ou idéologique, pas facile de voir la différence entre cette Police et la DPSP et par conséquent d'en conclure que cette nouvelle structure porte en elle la garantie de résultats dans les domaines où nous en attendons.

Cette Police Municipale light ne relève-t-elle pas uniquement de la tactique électorale pendant que les parisiens sont convaincu de la nécessité de faire évoluer l'organisation et les moyens des services opérationnels ?

Lire également : Stationnement et incivilités : quels changements ?

08:08 Publié dans Citoyenneté | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : paris

14/02/2019

Premier passage de l'année du marché des Producteurs de Pays

parisVous l'attendiez depuis trois mois, le Marché des Producteurs de Pays revient.

Il sera boulevard de Reuilly (entre la place Félix Eboué et le métro Dugommier) samedi 16 et dimanche 17 février 2019.

paris

Les stands sont tenus par les agriculteurs eux-mêmes, tous engagés au respect d’une charte des bonnes pratiques, garantissant la qualité de leurs produits.

SAS E.A.T LIM – Chambre d’Agriculture de la Corrèze
Tél : 05 55 21 54 97      Fax: 05 55 21 55 88
Site : www.marches-producteurs.com
Email: eatlim@limousin.chambagri.fr

13/02/2019

L'Œil sur les pépites du quartier (50)

paris

Les unes, emblématiques de notre arrondissement, figurent dans tous les guides. Les autres sont moins visibles, voire subjectives. À nos yeux, toutes sont des pépites du quartier.

Saurez-vous les reconnaitre ?

Cinquantième coup d'oeil :

paris

 Cliquez pour agrandir

Que représente cette photo et où se trouve cette pépite ?

Notre précédent coup d'oeil :

parisCette photo représente le fronton de l'entrée de l'immeuble situé 67 rue des Meuniers. Construit en 1913, cet immeuble de logements à petits loyers est l’œuvre de l’architecte Louis Bonnier (1856-1946) à la fois architecte en libéral et architecte-Voyer à Ville de Paris.

parisLes plans sont simples, la façade très subtilement dessinée avec des avancées en pointe pour les fenêtres de service qui forment une série verticale couronnée au sixième étage par une succession d'arrondis sur pans coupés d'un très beau mouvement. C'est l'archétype des futures habitations à bon marché.

Alors que la notice biographique complète de Louis Bonnier cite bien le 67 rue des Meuniers comme l'une de ses oeuvres, la façade porte le nom de Jacques Bonnier (1884-1964), fils de Louis, qui a collaboré avec son père.

parisLouis Bonnier, est aussi l'architecte de la piscine de la Butte-aux-Cailles. Dans le 12e, il est également l'auteur en 1922 du monument aux morts du PLM (hall de la gare de Lyon). Dix ans plus tard, en 1932, il signe cet immeuble destiné aux agents dirigeants du PLM, qui se trouve au 7 rue de Rambouillet.

08:08 Publié dans "L'oeil du quartier" | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : paris

12/02/2019

Portes ouvertes 2019 à Elisa Lemonnier

parisLe Lycée polyvalent Elisa Lemonnier (20, av Armand Rousseau) organise ses journées portes ouvertes 2019 :

    • vendredi 15 février de 14h00 à 18h00
    • samedi 16 février de 9h00 à 15h30

paris

Une occasion pour vous et vos enfants de découvrir le lieu et les formations qui y sont proposées :

  • la filière générale et technologique (Seconde Générale, Bac Économique et Social)
  • la filière Esthétique (CAP, Bac Pro et BTS)
  • la filière Coiffure (CAP et Bac Pro)
  • la filière tertiaire : (BAC Pro et BTS)
  • la filière Mode (Bac Pro et BTS)

paris

Lycée Elisa Lemonnier

08:23 Publié dans Vie du quartier | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : paris

11/02/2019

La question du mois (74)

parisPour faire vivre la facette dialogue de ce blog qui s'affirme blog citoyen d'information et de dialogue des habitants du quartier et au-delà, nous vous invitons chaque mois à nous faire part des réflexions que vous inspire une question.

La question du mois de Février : 

paris

Cliquez pour agrandir

Avez-vous pris en compte

les nouvelles consignes de tri

applicables depuis le 1er janvier ?

08:13 Publié dans Démocratie locale | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : paris

08/02/2019

Nouveaux véhicules de mobilité : Où peuvent-ils donc circuler ?

Il y a à peine trois ans, nous nous interrogions ici : Quelle place pour les nouveaux véhicules urbains ? Il s'agissait de ceux regroupés sous l'appellation gyropodes.

paris

Ces engins sont déjà largement supplantés par ceux que l'on appelle désormais nouveaux véhicules de mobilité et qui sont principalement les trottinettes électriques, objets de beaucoup de questions, d'inquiétudes et d'indignations la part des piétons avec lesquels ils partagent les trottoirs.

paris

À leur circulation sur les trottoirs, s'ajoute que ces engins de mobilité (comme leurs ainés les vélos et les scooters électriques) sont en free-floating, ce qui incite les utilisateurs indélicats à les abandonner n'importe où.

Quelle est la règlementation applicable ? Service-Public.fr, le site officiel de l'administration française répond :

  • Les vélos sont considérés comme des véhicules et doivent circuler sur la chaussée.

Exception : un vélo par un enfant de moins de 8 ans n'est pas considéré comme un véhicule. Son utilisateur est assimilé à un piéton, il peut donc circuler sur le trottoir.

ndlr : comment en ville, un parent peut-il accompagner un enfant cycliste débutant ?

  • Les utilisateurs de trottinettes sans moteur sont assimilés à des piétons et doivent donc circuler sur les trottoirs.
  • Les engins de déplacements électriques (hoverboard, gyropodes, monoroue, trottinette électrique) sont interdits sur les voiries publiques (trottoirs et voies de circulation).

En pratique et en l'absence de règlementation applicable, la trottinette électrique est tolérée sur le trottoir à l’allure de la marche (6 km/h), ce qui n'est que rarement le cas et est également tolérée sur les pistes cyclables.

parisEn septembre dernier, interrogé par franceInfo, Christophe Najdovski affirmait :  Les piétons sont la priorité de la politique des déplacements à Paris. Les trottoirs doivent être sanctuarisés parce que nous avons aujourd'hui un foisonnement de nouvelles offres de mobilité et elles se déploient dans l'espace public, avec en particulier des usages sur les trottoirs qui ne sont pas conformes à ce qu'ils devraient être. Nous avons demandé au gouvernement de définir une règlementation nationale. Aujourd'hui, on est face à un vide juridique qui fait qu'on a des pratiques qui se développent qui ne sont pas des pratiques "sécures".

Rassurant, mais reste à définir et mettre en oeuvre une règlementation qui ne soit pas rapidement rendue caduque par de nouvelles innovations qui ne manqueront pas d'apparaître.