Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/03/2021

Ça se passe au Musée National de l'Histoire de l'Immigration

Capture d’écran 2021-02-10 à 15.28.48.jpgComme tous les musées, le Musée National de l'Histoire de l'Immigration (MNHI) est actuellement fermé pour cause de pandémie. Il s'efforce de maintenir le lien avec ses visiteurs au moyen d'événements et d'expositions virtuels, mais il se prépare surtout à nous accueillir au plus tôt et dans les meilleures conditions.

En décembre 2020, l'exposition permanente Repères a été fermée définitivement et le démontage de sa scénographie a commencé. La refonte du parcours permanent du Musée est en cours pour une réouverture prévue en avril 2022.

ce-qui-s-oublie-ce-qui-reste-20210115111518.jpgDu 9 mars au 11 juillet 2021 le musée présente l'exposition Ce qui s'oublie et ce qui reste. Née de la collaboration entre le Musée d’Art Contemporain Africain Al Maaden (MACAAL) de Marrakech et le MNHI, Ce qui s'oublie et ce qui reste explore la notion de transmission à travers les œuvres de dix-huit artistes du continent africain et de ses diasporas.

Enfin, l'annonce d'une exposition ayant pour titre Picasso, l'étranger qui se tiendrait du 12 octobre 2021 au 14 février 2022 est apparue furtivement sur nos écrans. A suivre ...

08:06 Publié dans Animation-Culture | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : paris

01/03/2021

Budget Participatif 2021 : Premier regard sur les projets

4211885980.jpgComme prévu, la plateforme du Budget Participatif a fermé hier soir ses portes au dépôt de nouveaux projets.

La base reste consultable et nous vous encourageons à le faire. Voici les chiffres qui résultent des dépôts 2021 et le rappel de ceux des années précédentes :

paris

Comme précédemment, on a assisté à un rush de dernières minutes : le nombre de projets déposé a plus que doublé au cours des 3 derniers jours.

Au delà du nombre, un rapide examen des proposition témoigne  d'un renouveau et semble-t-il d'un rajeunissement des contributeurs. La règle : Pas de projets d'aménagement de grande ampleur de l'espace public n'a pas visiblement pas affecté la production d'idées nouvelles.

On note cette année encore la faible part des conseils de quartier dans les propositions enregistrées. Ceci résulte vraisemblablement de leur renouvellement très récent et du fait qu'ils n'ont pu se réunir pour élaborer des propositions en commun ou discuter de l'opportunité de reconduire des projets présentés précédemment. Certains projets ont été déposés à titre personnel par des conseillers de quartier faute d'avoir pu les discuter au sein du CQ.

Parmi les projets qui concernent le coeur de notre quartier ou son proche voisinage (hors bois de Vincennes), nous avons relevé :

Des projets déposés comme "tout Paris" alors que leur portée est évidemment locale. seront probablement réintégrés au niveau arrondissement  Exemples :

paris

Un panneau ou mieux une table d’orientation
suffirait à résoudre le problème

Notons enfin ces quatre projets qui sont pour le moins pittoresques :

Entre aujourd'hui et le mois de juillet la recevabilité des projets déposés sera examinée, puis des ateliers de co-construction permettront de les enrichir collectivement. Les projets retenus seront soumis à un vote à l'automne pour choisir les lauréats de l'année 2021.

08:02 Publié dans Démocratie locale | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : paris

26/02/2021

Le 12e, arrondissement de Reuilly, pas moyen d'y échapper

Version actualisée d'un article précédemment diffusé en mars 2015

Si Bel-Air n'est pas le centre du monde, un brin d'égocentrisme de notre part aurait tendance à en faire le centre du 12e arrondissement. Il n'en est rien, la place appartient à Reuilly.

Aux termes de l'article R2512-1 du Code général des collectivités territoriales, chaque arrondissement parisien est désigné par un nom rarement employé dans la vie courante. Ainsi le 12e (hors bois de Vincennes) porte le nom d'arrondissement de Reuilly.

parisReuilly était le nom d'un hameau dans lequel se trouvait au VIIe siècle une résidence royale du roi Dagobert. Ce village était situé au niveau de la place du Colonel Bourgoin ; les rues Erard et de Rambouillet (antérieurement petite rue de Reuilly) en constituaient la 'grande rue'. On trouve trace de cette résidence (qui a appartenu ensuite aux Templiers) jusqu'en 1672 (plan de Jouvin de Rochefort).

En 1860, Reuilly devient le nom officiel du 12ème arrondissement nouvellement créé. Depuis, le nom de Reuilly a été attribué à de nombreux lieux de l'arrondissement, ce qui a contribué à perdre la mémoire de sa localisation d'origine. On trouve en effet :

  • la rue de Reuilly : Précédemment nommée 'Grande rue de Reuilly', elle conduisait à l'ancien château de Reuilly, séjour des rois Mérovingiens. Son prolongement au delà de la barrière de Reuilly (actuelle place Félix Eboué) a été dénommé rue Claude Decaen après s'être appelé successivement 'chemin des Meuniers' puis 'chemin de Reuilly'.
673becbcf54d338ab9f54dee3d8e4f28.jpeg
La Barrière de Reuilly (actuelle place Félix Eboué)
construite par N. Ledoux vers 1785 (Source)
  • le métro Reuilly-Diderot : La station ouvre le 20 août 1900 sous le nom de Rue de Reuilly, avec un léger retard par rapport à l’inauguration de la ligne 1 du métro de Paris. Lors de la mise en service du prolongement de la ligne 8 le 5 mai 1931, elle est renommée en Reuilly-Diderot.
  • la caserne de Reuilly : située sur l'emplacement l'ancienne manufacture royale des Glaces, fondée en 1665 par Colbert, pour renforcer la balance commerciale du royaume en évitant d'importer les miroirs de Venise. Employant 400 ouvriers, c'était la plus grande manufacture du quartier. 
  • la gare de Reuilly : La gare de Reuilly se trouvait sur l'ancienne ligne de Paris-Bastille à Verneuil l'Etang, dite aussi ligne de Vincennes. Elle habrite aujourd'hui la Maison de la Vie Associative et Citoyenne du 12eme arrondissement (MVAC12).
  • le Jardin de Reuilly Paul Pernin : Avec 15 200 m², le jardin de Reuilly est le plus grand espace vert du 12e arrondissement de Paris, après le bois de Vincennes et le parc de Bercy.

paris 

  • la rue de la gare de Reuilly : Nommée ainsi car elle conduisait à la gare de Reuilly. Précedemment nommée cité de Reuilly.
  • l'Espace Reuilly : Situé au 21 rue Hénard, l'Espace Reuilly dispose d'une grande salle de 800 places transformable en auditorium accompagné d'une salle de réception. 
  • le boulevard de Reuilly : il emprunte la ceinture des Fermiers Généraux entre le métro Dugommier (ex barrière de Charenton) et la place Sans-Nom (ex barrière de Picpus) en passant par la place Félix Eboué (ex barrière de Reuilly) où il coupe la rue de Reuilly.
  • l'arrêt "Porte de Reuilly" du bus 87 : qui, vraisemblablement pour des commodités de parcours RATP, se trouve avenue Michel Bizot, à l'angle de la rue Claude Decaen.
  • la Porte de Reuilly : dont le nom est peu usité puisqu'elle n'est ni une sortie de boulevard périphérique, ni le terminus d'une ligne de métro ou d'autobus. Aucune des voies qui l'entourent ne portent le nom de Reuilly.
  • la pelouse de Reuilly : si le Général Claude Decaen et le Cardinal Lavigerie ne s'étaient pas interposés, elle marquerait l'entrée de la rue de Reuilly dans le bois de Vincennes.
  • l'ile de Reuilly : C'est l'une des deux iles du lac Daumesnil (l'autre se nomme Ile de Bercy). Elle abrite le restaurant au nom 'le Chalet des Iles Daumesnil'.

paris

  • la route de Reuilly : route du bois de Vincennes qui longe la pelouse de Reuilly. Elle faisait jusqu'en 1929 partie du territoire de Charenton-le-Pont

Notons enfin que c'est dans le quartier Jardin de Reuilly (l'un des sept dotés d'un conseil de quartier) que se trouve la Mairie d'arrondissement et que c'est ce quartier qui bénéficie de la priorité du plan d'action Embellir votre quartier.

08:07 Publié dans Citoyenneté | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : paris

25/02/2021

Gros plan sur les salons du Palais de la Porte Dorée

parisEn raison du contexte sanitaire et des annonces ministérielles, le Palais de la Porte Dorée est actuellement fermé. Néanmoins, sa NewsLetter (pour vous abonner, c'est ici) nous a fait découvrir les deux remarquables videos consacrées à chacun des salons de réception situés de part et d'autre du hall : celui du Maréchal Lyautey, Commissaire général de l’exposition, et celui de Paul Reynaud, ministre des Colonies.

Le salon Afrique

Ce salon était en 1931 le bureau de réception du ministre des Colonies Paul Reynaud. Son décor illustre les apports intellectuels et artistiques des colonies françaises d’Afrique à la France.

Le salon Asie

Ce salon du Palais de la Porte Dorée était le bureau de réception du maréchal Lyautey, commissaire général de l’Exposition coloniale de 1931. Son décor illustre les apports intellectuels et artistiques de l'Asie.

08:06 Publié dans Animation-Culture | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : paris

24/02/2021

L'Oeil sur les cartels et les signatures du quartier (8)

paris

L'Oeil du quartier pousse la curiosité à lire et photographier les cartels ou les signatures qui identifient les oeuvres situées dans l'espace public du 12e.

Saurez-vous, à la lecture de ces documents reconnaitre et localiser les oeuvres auxquelles ils se rapportent ?

Huitième coup d'oeil :

paris

Cliquez pour agrandir

Que représente cette photo et où a-t-elle été prise ?

Notre précédent coup d'oeil  :

parisCe cartel est visible devant le siège du SIAAP (Syndicat Interdépartemental pour l’Assainissement de l’Agglomération Parisienne) situé 2 rue Jules César.

Il documente l'oeuvre réalisée par le sculpteur français Emile Gilioli (1911-1977) qui porte le titre de Créature de l'eau.

paris

Gilioli a produit une œuvre rigoureuse [...]. Contemporain d’une partie de la carrière de son aîné Constantin Brancusi (1876-1957), il marque souvent la même prédilection pour certains matériaux, le laiton poli ou le marbre [...]. Source : Le Blog de Jean-Jacques Aillagon

paris

L'atelier d'Emile Gilioli rue rue Gager-Gabillot (15e)

08:07 Publié dans "L'oeil du quartier" | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : paris

23/02/2021

Ce soir à 18h00, conseil d'arrondissement [MAJ]

parisAnnoncé ce matin même, le conseil d'arrondissement du 12e se réunira ce soir mardi 23 février en distanciel.

L'ordre du jour initial et un éventuel ordre du jour complémentaire sont téléchargeables sur cette page.

La séance aura lieu à partir de 18h00 en distanciel et n'accueillera pas de public. Elle sera retransmise en direct sur le site et la page Facebook de la Mairie.

Sur l'ordre du jour, nous avons noté deux délibérations sur lesquelles nous auront probablement l'occasion de reveniri :

2021 DASCO 18 Approbation du Reglement intérieur pour l'utilisation des cours d'école et de collège ouvertes au public

2021 DEVE 12 Convention d'occupation précaire du domaine public de la ville de Paris situé cours des Maréchaux, dans le bois de Vincennes, dans le 12e arrondissement de Paris.

22/02/2021

Lieux dits oubliés : les Fonds-Verts

parisLes Fonds-Verts était le nom donné au 18e siècle à un lieu-dit, bas et marécageux, provenant du ru de Montreuil. Il était longé par la ruelle des Fonds-Verts qui, élargie et assainie est devenue en 1845 une des rues de la commune de Bercy (Source : Jacques Hillairet).

paris

Cliquez pour agrandir

Depuis 1863, la rue des Fonds-Verts est une rue du 12e arrondissement qui débute à l'angle formé par le 44 rue Proudhon et le 36 rue Coriolis et se termine au 264 rue de Charenton.

paris paris

Cliquez pour agrandir

Elle a été rendu piétonne vers 2007 à l'occasion de le destruction de l'ilôt insalubre Fonds-Verts Proudhon et de la création de la place [non nommée] qui en résulte.

19/02/2021

Le 12e en peinture : Paul Désiré Trouillebert

parisPour la seconde fois cette semaine, nous revenons sur le chantier de suppression des passages à niveau de la ligne de Petite Ceinture. Après avoir exploré les documents conservés à la Bibliothèque Nationale, nous publions aujourd'hui le regard du peintre Paul Désiré Trouillebert (1829-1900) sur ces chantiers.

Paul-Désiré Trouillebert était un peintre français dont les tableaux de paysage représentent plus de la moitié de son œuvre. Il appartenait à la plénitude Ecole de Barbizon et également poursuivi, en parallèle, le courant de l 'orientalisme, dont il est souvent utilisé pour le réglage de ses nus.

On ne sait pas ce qui l'a conduit à peindre ces chantiers de relèvement des voies de la Petite Ceinture.

paris

Travaux de relèvement de la voie Cours de Vincennes (1888)

L'artiste se trouvait ici à l'emplacement actuel de la station de départ du tramway T3a. On distingue côté 20e les structures métalliques des gazomètres qui se trouvaient alors à l'emplacement du lycée Hélène Boucher.

paris

Rue de la Voûte vue d'ici (1888)

paris

Rue Montempoivre, au pied de la gare de Bel-Air Ceinture
en direction de Paris Bel-Air et Paris Bastille (1888
)

paris

Rue Rottembourg en direction de l'avenue Michel Bizot (1888)

18/02/2021

Voies publiques, voies privées

parisParis compte plus de 6000 voies publiques ou privées. Il y a trois ans, l'article Le 12e donne de la voiE nous apprenait que le 12e arrondissement est desservi par 376 voies urbaines publiques (elles sont aujourd'hui 378) qualifiées de rue, avenue, passage cours, impasse, boulevard, villa, ruelle, sentier ou allée.

Grace aux Open data publiées par la ville de Paris, nous pouvons aujourd'hui dresser la liste des 59 voies privées du 12e arrondissement.

  • 9 sont dans le quartier Quinze-Vingts
  • 20 sont dans le quartier Picpus
  • 22 sont dans le quartier de Bercy
  • 8 sont dans le quartier Bel-Air

parisUne voie privée peut être ou non ouverte à la circulation des véhicules à moteur. La fermeture d’une telle voie peut résulter de deux sources : la décision du propriétaire ou une mesure de police prise par le maire ou le préfet.

On dénombre dans le 12e : 2 allées, 11 cours, 2 impasses, 5 passages, 1 place, 8 rues, 3 ruelles, 8 squares, 2 terrasses et 4 villas ... . À ces voies privées s'ajoutent 13 voies qui ne sont encore ni qualifiées ni nommées.

Parmi les 8 voies privées situées à Bel-Air, 4 ont encore des appellations provisoires (AO/12, AP/12, D/12, Y/12). Les quatre duement nommées sont : le square Louis Gentil, le square Paul Blanchet, la villa Charles Bénard et la villa du Sahel.

paris

Villa du Sahel (45 bis rue du Sahel)

Contrairement à ce que certains pensent (ou souhaiteraient), ni la villa du Bel-Air ni la rue Crémieux ne sont des voies privées. Enfin, signalons une fois encore le cas de la rue Montesquiou-Fezensac déclarée publique, mais de fait privée depuis qu'elle a été phagocitée par le Lycée Elisa Lemonnier, situation tout à fait surprenante que les services municipaux feignent d'ignorer.

08:09 Publié dans Voirie Urbanisme | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : paris

17/02/2021

L'Oeil sur les cartels et les signatures du quartier (7)

paris

L'Oeil du quartier pousse la curiosité à lire et photographier les cartels ou les signatures qui identifient les oeuvres situées dans l'espace public du 12e.

Saurez-vous, à la lecture de ces documents reconnaitre et localiser les oeuvres auxquelles ils se rapportent ?

Septième coup d'oeil :

DSCN0760.JPG

Cliquez pour agrandir

Que représente cette photo et où a-t-elle été prise ?

Notre précédent coup d'oeil  :

2581276751.jpgCette signature est celle de Michèle Forgeois. On peut la voir sur le socle du monument érigé à la mémoire de Berthy Albrech qui se trouve depuis 1988 place du Bataillon du Pacifique (métro Bercy).

Berthy Albrech est une résistante française née en 1893 et décédée en 1943 à la prison de Fresnes. Elle est l'une des six femmes nommées à l'ordre des Compagnons de la Libération.

paris
paris

Ce monument, sculpté en 1984 par Michèle Forgeois
a été inauguré en 1988 par François Mitterrand

Michèle Forgeois est une sculptrice française née en 1929 et décédée en 2000. Elle s’adonne à une sculpture abstraite aux formes courbes en taille directe, jouant sur les creux et les vides. Elle réalise un certain nombre de commandes publiques.

paris

1992-Le Passage oeuvre de Michèle Forgeois située à Perigueux

08:05 Publié dans "L'oeil du quartier" | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : paris