Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/03/2018

Le GR2024 traverse Bel-Air Sud

parisInauguré le 25 juin 2017, le GR 2024 est un sentier de grande randonnée créé dans le cadre du plan d’accompagnement de la candidature aux Jeux Olympiques et Paralympiques afin d'offrir un parcours piétonnier et sportif sur la ceinture verte.

paris

Cliquez pour agrandir

Longue de 50 km, la boucle du GR 2024 traverse les neuf arrondissements périphériques de Paris et relie aussi les 7 GR qui traversent déjà Paris (GR 1, GR 2, GR 22, GR 14, GR 14A et GR 655).

Dans le 12e, il traverse la bois de Vincennes et le parc de Bercy.

paris

Cliquez pour agrandir

23/03/2018

Quinze ans et toujours peu connus : les conseils de quartier

parisHistoire vécue : mardi 13 mars, une lectrice nous écrivait qu'elle avait la veille, assisté pour la première fois à la mairie à une réunion du Conseil de quartier, mais que ça lui avait paru bien "administratif". Elle était en quête d'explications.

En fait de Conseil de quartier, elle avait assisté au Conseil d'arrondissement. Ne souriez-pas ! et posez-vous avec nous la question : Comment un habitant du 12e peut-il appréhender le rôle, les structures et le mode de fonctionnement des Conseils de quartier ?

Sur Paris.fr

Cherchez les Conseils de quartier sur Paris.fr en saisissant Conseils de quartier dans le champ de recherche. Essayez et vous n'obtiendrez aucune réponse vous orientant vers une page expliquant ce que sont les Conseils de quartier, combien sont-ils, quels sont les quartiers ou ils mènent des actions.paris

Sur le site de la Mairie du 12e

Effectuez alors la même recherche sur le site de la Mairie du 12e : vous trouverez le lien d'accès vers chacun des conseils de quartier mais pas vers la page Tout connaître sur les Conseils de quartier pourtant primordiale.

Plus déroutant encore : alors que la nouvelle charte (approuvée le 6 novembre 2017) est bien présente, le texte est resté à la situation de 2011 et les listes des membres des conseil de quartier (renouvelés le 14 décembre 2017) ne sont pas encore actualisées.  

Sur le site de l'arrondissement, les conseils de quartier se trouvent sous la rubrique Vie Citoyenne parmi :

  • Le Conseil Local du Handicap
  • le Conseil des Seniors
  • Le Conseil du 12e arrondissement
  • Le Budget participatif
  • Les Conseils de quartier
  • Le Conseil de parents de la petite enfance

On ne s'étonne pas dans ces conditions que les conseils de quartier restent bien mystérieux pour la majorité des parisiens. On a même parfois le sentiment que tout est fait pour qu'on les oublie.

Voilà quinze ans qu'il existe des Conseils de quartier dans chaque arrondissement parisien. Il serait peut-être opportun de revenir aux sources.

Rappel :

Les conseils de quartier ont été créés par la loi n° 2002-276 du 27 février 2002 relative à la démocratie de proximité qui, dans son article L2143.1, en rend l'existance obligatoire dans les communes de plus de 80 000 habitants.

En 2011, sur Paris.fr, on trouvait facilement cette carte :

paris

Cliquez pour agrandir

... et on pouvait lire :

Les conseils de quartier sont des lieux d'information, d'écoute, de débats et d'expression concernant les projets d'aménagement du quartier, la vie de quartier ou encore l'amélioration du cadre de vie et permettent une meilleure diffusion et communication vers la population du quartier.
Ils sont un des relais entre les services de la mairie et les élus et la population du quartier, sans être les représentants des premiers ou des seconds.
Ils sont force de proposition et peuvent ainsi soumettre des voeux au conseil d'arrondissement, celui-ci prenant la décision de les accepter ou non et de les redistribuer vers les autorités compétentes, en fonction du domaine d'action en jeu.

08:03 Publié dans Démocratie locale | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : paris

22/03/2018

Un kiosque presse nouveau style à la porte Dorée

parisLe remplacement des 360 kiosques parisiens par des kiosques plus modernes et confortables avait été annoncé par la Mairie de Paris en mai 2016. Le modèle dessiné par la designer française Matali Crasset avait été contesté par une partie significative du Conseil de Paris, notamment parcequ'il perdait le caractère "parisien" de celui dessiné en 1857 par Gabriel Davioud. Egalement contesté par les kiosquiers pour des raisons fonctionnelles et par nombre de parisiens au nom du respect de l’aspect extérieur de ces kiosques «chers aux touristes».

paris

Après quelques retouches esthétiques, d'âpres négociations avec les kiosquiers, trois mois de test place Victor & Hélène Basch (métro Alesia), et des retards dus à des autorisations administratives, Médiakiosk va installer les premiers nouveaux modèles d'ici la fin du 1er trimestre dans l’Est parisien.

Notre quartier s'apprête à bénéficier de l'un des premiers à la sortie du métro porte Dorée.

paris

Médiakiosk assure que la date de fin de pose des kiosques est maintenue à l’été 2019. Quarante-neuf modèles haussmanniens seront préservés et vraisemblablement convertis au domaine culturel ou transformés en commerces à destination des touristes. On ne sait rien du sort réservé aux kiosques en inox des générations 70.

Le coût annoncé de l'opération est de 52 millions d’euros, un investissement qui laisse perplexe pour un secteur, la presse écrite, que l'on sait mal en point.

21/03/2018

L'oeil sur les pépites du quartier (12)

paris

Les unes, emblématiques de notre arrondissement, figurent dans tous les guides. Les autres sont moins visibles, voire subjectives. À nos yeux, toutes sont des pépites du quartier.

Saurez-vous les reconnaitre ?

Douzième coup d'oeil : 

paris

Cliquez pour agrandir

Que représente cette photo et où se trouve cette pépite ? 

Notre précédent coup d'oeil : 

parisCette ravissante mosaïque est l'une de celles qui ornent la façade de l'immeuble situé au 45 avenue Michel Bizot (carrefour Bizot-Decaen-Wattignies).

Construit au début du 20e siècle sur les plans de l'architecte René Richard, cet immeuble abritait jusqu'en juillet 2013 un foyer de travailleurs géré par la Poste.

Par délibération 2012 DLH 197le Conseil de Paris a voté sa transformation en une résidence sociale gérée par ADOMA.

paris

Cliquez pour voir le bas relief de façade

Inaugurée en avril 2016, elle aura mis 5 ans pour se rénover et y aménager 92 studios de 14 à 21 m2, tous meublés, équipés de kitchenettes et de salles d’eau, destinés à de jeunes actifs. Les résidents ont également accès à des espaces-services, dont une salle d’animation, un abri à vélos, un local de tri sélectif. Les logements conventionnés à l’aide personnalisé au logement (APL) permettent aux résidents, en priorité des jeunes débutant leur vie professionnelle, de payer un loyer adapté à leurs ressources et leur situation familiale.

paris

Voir la Fiche résidence PARIS BIZOT RS sur le site ADOMA et le Dossier remis à la presse lors de l'inauguration. 

08:01 Publié dans "L'oeil du quartier" | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : paris

20/03/2018

C'est le Printemps ! Les moineaux seront-ils au rendez-vous ?

parisCela ne vous aura certainement pas échappé : aujourd'hui, mardi 20 mars 2018  à 16:15:27 se produira un équinoxe. Exprimé plus simplement : c'est l'printemps !

Espérons que les moineaux seront au rendez-vous car, selon la Ligue pour la protection des oiseaux (LPO), depuis 2010 leur effectif a chuté de 50% En cause parmi d'autres les problèmes d'habitat et de nourriture auxquels sont confrontés les moineaux parisiens.

Ils préfèrent les bâtiments anciens en mauvais état aux bâtiments neufs. Les opérations de rénovation urbaine ne leur conviennent pas.

paris

L'habitat préféré des moineaux devient rare à Paris

Les friches sont l'environnement propice pour leur fournies insectes nécessaires à leur alimentation et celle de leur progéniture. Les friches ont diminué de moitié en 30 ans. En un mot, les moineaux sont victimes de la gentrification qui a particulièrement touché les arrondissements périphériques.

Pour le changement d'heure événement qui marque encore plus nettement le changement de saison, il nous faudra attendre dimanche prochain 25 mars.

08:14 Publié dans Vie du quartier | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : paris

19/03/2018

La séance de mars du Conseil de Paris débute demain

parisLe Conseil de Paris tient à partir de demain mardi 20 mars 2018 sa séance de mars qui se poursuivra mercredi 21 et jeudi 22.

L'ordre du jour qui comprend environ 300 délibérations sans compter les propositions d'amendements et les projets de voeux est consultable ici.

Deux grands débats sont à l’ordre du jour : 

  • La mise en place du nouveau Plan Biodiversité 2018-2024 de Paris : 2018 DEVE 33

Ce plan vise à Intégrer la nature partout dans la ville et pas seulement dans les espaces verts avec une prioritéaccroître la surface perméable végétalisée qui représente aujourd’hui 29,3 % de la superficie non bâtie dans la capitale pour atteindre 50 % en 2030. La délibération 2018 DEVE 11 qui prévoit le Réaménagement de l'esplanade Saint Louis constitue une première action dans ce sens.

paris

L'Esplanade Saint-Louis un jour de juin 2011
Photo D. Dumain Moto Journal

Un Faites le Paris de la biodiversité aura lieu du 22 avril au 10 juin avec animations, visites, ateliers pédagogiques, etc.

  • Le Plan Paris Pluie : 2018 DPE 6 [Approbation du zonage pluvial]

parisCe plan vise à créer un zonage permettant d'absorber et utiliser l'eau de pluie au lieu qu'elle se mêle aux eaux usées qui sont déversées dans la Seine sans être traitées.

Aujourd'hui, le réseau conçu au 19e siècle par Belgrand transporte à la fois les eaux de pluie et les eaux usées.

Parmi les sujets concernant directement le 12e, nous avons noté :

» 2018 DEVE 6 : Extension du jardin public Debergue (12e) - Autorisation de déposer les demandes d'autorisations administrative.

Cette délibération concerne exclusivement le jardin et non les constructions

paris

» 2018 DEVE 10 : Aménagement d’une rivière et d’un cheminement au niveau de l’avenue des Minimes dans le Bois de Vincennes (12e) - Autorisation de déposer les demandes d'autorisations administratives.

» 2018 DEVE 28 : Communication sur le lancement d’un projet d’aménagement en faveur des pollinisateurs sauvages dans le Parc de Bercy (12e).

» 2018 DEVE 43 : Emprise de chantier dans le square Albert Tournaire (12e) dans le cadre de la modernisation de la ligne 6 du métro–Convention d’occupation temporaire du domaine public par la RATP.

» 2018 DU 68 : Convention de levée de la servitude militaire dans le bois de Vincennes entre l’État (Ministère des Armées) et la Ville de Paris (12e).

Vous pourrez comme d'habitude, suivre les délibérations en video directe à partir de 9h00 ICI sur Paris.fr

16/03/2018

Stationnement et incivilités : quels changements ?

parisIl y a deux mois sous le titre De la DPP à la DPSP, nous évoquions les changements intervenus dans le contrôle du stationnement payant (rotatif et résidentiel) désormais confié à des prestataires privés.

parisDans ce même article, nous faisions état des effectifs de la Direction de la Prévention, de la Sécurité et de la Protection (DPSP) qui, constitués des ex-Agents de surveillance de Paris (ASP) et et les contrôleurs de la Ville de Paris venus de la préfecture de police, totalisent quelque 3200 agents chargés de la lutte contre toutes les formes d’incivilités, et plus largement le non-respect des règles en matière d’usage de l’espace public.

Deux mois sont écoulés, ce qui est évidemment trop peu pour prétendre faire un bilan, mais n'interdit pas de faire un premier constat.

Du côté stationnement, la presse n'a pas manqué de faire des choux gras des "indélicatesses" de certains agents de Streeteo (l'une des entreprises chargées du contrôle) et d'erreurs dues au rodage du système. Plus rares sont les informations relatives aux effets positifs de cette réforme. Pourtant ...

paris

... chacun de nous a pu constater, en particulier dans les rues essentiellement résidentielles que le nombre de places libres avait miraculeusement augmenté. Depuis le 1er janvier, il y a en moyenne 10% de places libres de plus qu'auparavant, selon un constat établi par la société Indigo. Nombre de résidents détenteurs d'un parking et qui prenaient le risque de laisser leur voiture en surface sans payer y ont renoncé. Nombre d'automobilistes préfèrent s'acquitter de leurs droits plutôt que de risquer un FPS à 50 euros.

En janvier, 17% des automobilistes avaient payé leur stationnement contre 7% sur l'ensemble de l'année 2017. N'oublions pas que le premier objectif du stationnement payant est d'assurer la rotation des occupants. Il semble que l'on soit en bonne voie.

paris

Cliquez pour agrandir

Du côté des incivilités, l'Hôtel de Ville nous annonce une explosion des verbalisations, mais on ne constate malheureusement pas encore le moindre frémissement de reprise en main :

  • toujours autant de deux-roues (motorisés ou non) qui stationnent et circulent sur les trottoirs,
  • toujours autant d'encombrants non déclarés sur les trottoirs et d'ordures ménagères dans les corbeilles de rue,
  • toujours des affichages sauvages porteuses pourtant de l'identité de l'annonceur,
  • toujours des épanchements d'urine nauséabonds dans certaines rues,
  • toujours des amoncellements de mégots en certains lieux,
  • toujours des cafés et commerces qui en prennent à leurs aises sur l'espace public

Nous osons croire que les 3200 agents de la DPSP récemment constituée sont encore en formation, mais 2020 approche et le bilan portera tout autant sur ces aspects de la vie quotidienne des parisiens que sur des réussites plus médiatiques.

15/03/2018

Vitesse excessive : les ralentisseurs sont-ils la solution ?

parisLes dispositifs pour inciter les automobilistes à réduire leur vitesse, notamment en ligne droite, sont nombreux et variés. On peut les classer en trois types :

  • les obstacles fonctionnels tels que passages piétons surélevés ou non, feux de signalisation, dont la mise en place résulte de l'analyse des flux automobile, cyclistes et piétons
  • les ralentisseurs de tous types n'ayant d'autre fonction que celle de forcer les véhicules motorisés à "lever le pied". Ce sont les radars pédagogiques, les coussins berlinois, les cassis, les dos d'ânes, les gendarmes couchés, les plateaux,
  • les tracés non rectilignes qui peuvent prendre la forme de rues sinueuses, de chicanes artificielles, voire de zones rétrécies imposant un passage alterné.

Les riverains voient souvent ces moyens comme LA solution pour apaiser et sécuriser leur environnement. Ils sont effectivement efficaces localement, mais le plus souvent ressentis par les automobilistes comme une brimade qui les amènent à accélérer une fois passé l'obstacle. Il ne faut pas en abuser.

Pourtant dans notre quartier, pour tenter d'apaiser les automobilistes, on n'a pas hésité à installer :

Un peu plus loin, rue Fabre d'Églantine, pourtant naturellement paisible, deux coussins berlinois sont récemment apparus.

paris

Des feux, des ralentisseurs, des passages piétons, c'est reconnaître que l'on n'a pas réduit l'emprise de la voiture. Recourir à de telles installations témoignent de l'échec des autres aménagements de voirie et du plan de circulation en vigueur. 

Toutes différentes sont les rues de Toul, de la Véga, du colonel Oudot (où curieusement se trouvent deux ralentisseurs), la rue Dagorno ou de la Voûte. Leur point commun : ce sont des rues naturellement calmes, ou il fait bon de promener en se sentant relativement à l'écart du bruit et des dangers de la ville.

Ces rues tiennent leur particularité à un tracé sinueux qui témoigne de leur passé. Elles existaient antérieurement aux travaux d'Haussmann à l'origine de ces axes rectilignes qui ont offert à Paris de belles perspectives et des alignements d'arbres, mais sont la source principale des excès de vitesse et du bruit qui les accompagne.

parisCertaines villes de France ont apaisé la circulation automobile en recréant des parcours sinueux au moyen d'un stationnement ou d'obstacles en chicanes.

Pour des raisons que nous ignorons, cette disposition n'est pas de mise à Paris. Dommage !

08:00 Publié dans Voirie Urbanisme | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : paris

14/03/2018

L'oeil sur les pépites du quartier (11)

paris

Les unes, emblématiques de notre arrondissement, figurent dans tous les guides. Les autres sont moins visibles, voire subjectives. À nos yeux, toutes sont des pépites du quartier.

Saurez-vous les reconnaitre ?

Onzième coup d'oeil : 

paris

Cliquez pour agrandir

Que représente cette photo et où se trouve cette pépite ? 

Notre précédent coup d'oeil : 

parisCet emblème de la Ville de Paris est visible sur l'imposte du portail des Bains-douches situés au 188 rue de Charenton.

Les douches municipales ou bains-douches sont un service public d’hygiène des municipalités françaises, mettant des douches à la disposition des usagers qui ne sont pas équipés de l'eau courante.

Créées dans les années 1920-1930 et modernisées dans les années 1950, les Bains-douches parisiens comptent 18 établissements dont 2 dans le 12e (l'autre est situé 11 rue Audubon).

paris

Gratuites depuis le 1er mars 2000, la fréquentation des Bains-douches parisiens est depuis 2006 de l'ordre 8 à 900 000 personnes par an.

parisOuverte en 2008 au 188 rue de Charenton au dessus des Bains-douches, la Bagagerie 188 permet aux personnes sans-abri de stocker leurs affaires personnelles, afin d’être plus mobiles pour leurs démarches quotidiennes. Lauréate du budget participatif 2015, elle est en cours d'extension à 100 casiers doublant ainsi sa capacité d‘accueil initiale.

08:14 Publié dans "L'oeil du quartier" | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : paris

13/03/2018

La question du mois (63)

parisPour faire vivre la facette dialogue de ce blog qui s'affirme blog citoyen d'information et de dialogue des habitants du quartier et au-delà, nous vous invitons chaque mois à nous faire part des réflexions que vous inspire une question.

La question du mois de mars :  

paris

Êtes-vous affectés
par le retard au démarrage
du nouvel opérateur Vélib’ ?

07:54 Publié dans Démocratie locale | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : paris