Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/06/2020

À 20 km/h, la rencontre risque d'être brutale !

parisAprès quatre années de patience, nous avons heureusement constaté fin 2019 la mise en zones de rencontre des rues de Toul, Victor Chevreuil et du passage Chaussin mais attendons toujours celle pourtant très justifiée de la rue Sibuet.

Rappelons que les zones de rencontre ont été introduites en France en 2008 dans le but de partager l'espace entre tous les usagers. Le piéton est prioritaire et la vitesse limitée à 20km/h.

Celles créées dans notre quartier sont parfaitement conformes à la règlementation, mais suscitent néanmoins quelques interrogations voire inquiétudes. Les piétons sont certes prioritaires en toutes circonstances, mais la rencontre entre une voiture roulant à 20 km/h et un piéton marchant au mieux trois fois moins vite, est-elle assurée d'être paisible ? Exemples :

Rue Victor Chevreuil, le maintien des coussins berlinois démontre que la vitesse pourtant autorisée de 20 km/h est considérée comme excessive.

paris

Cliquez pour agrandir

Passage Chaussin, un riverain sortant de chez lui aura de la peine à faire valoir ses droits quand une voiture lui "passera sous le nez" à 20 km/h.

paris

Sentier de Montempoivre, les piétons n'ont parfois d'autre choix que le milieu de la chaussée

paris

Roulez au pas !

La notion d'allure au pas est quasiment absente du code de la route, mais les zones de rencontre se rapprochant des zones piétonnes, c'est ce terme que nous aimerions lire pour qualifier la vitesse d'une voiture circulant à proximité d'un piéton prioritaire.

N'est-il pas pour le moins surprenant que ...

parisLes enfants de moins de huit ans qui conduisent un cycle peuvent utiliser les trottoirs ou accotements, sauf dispositions contraires prises par l'autorité investie du pouvoir de police, à la condition de conserver l'allure du pas et de ne pas occasionner de gêne aux piétons (Article R412-34 du Code de la Route).

... alors que les automobiles circulant sur des chaussées où les piétons ont le droit de cheminer sont autorisées à rouler à 20 km/h ?

On notera toutefois qu'aucun texte du Code de la route ne précise quelle est la vitesse de l'allure du pas. Certains documents semblent donner comme valeur la vitesse de 6 km/h, ce qui correspond à la vitesse d'un piéton déjà bien entraîné !

08:05 Publié dans Voirie Urbanisme | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : paris

11/06/2020

La question du mois (90)

parisPour faire vivre la facette dialogue de ce blog qui s'affirme blog citoyen d'information et de dialogue des habitants du quartier et au-delà, nous vous invitons chaque mois à nous faire part des réflexions que vous inspire une question.

La question du mois de juin 2020 : 

Ce mois-ci, nous soumettons à votre critique un constat étrange : Alors que l'habitude est de mettre en lumière le cas particulier plutôt que le cas normal :

paris

Ne pensez-vous pas que l'on devrait
écrire "GRATUIT"
sur les emplacements 2 roues

plutôt que "PAYANT"
sur ceux destinés aux Voitures
 ?

08:05 Publié dans Démocratie locale | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : paris

10/06/2020

L'Œil sur les personnalités du quartier (23)

paris

Depuis longtemps les établissements scolaires se sont vus attribuer le nom d'une personnalité. Cette pratique est aujourd'hui étendue à l'ensemble des établissements municipaux culturels ou sportifs.

Cette série de l'Oeil du quartier vous invite à identifier l'établissement concerné à partir d'une photo de la personnalité qui lui a donné son nom.

Vingt-troisième coup d'oeil :

paris

Cliquez pour agrandir

Qui est cette personne ? Quel lieu porte-t-il son nom ?

Notre précédent coup d'oeil  :

parisLes amateurs de tennis et de son histoire auront reconnu la joueuse de golf et championne de tennis américaine Althea Gibson (1927-2003)

Entre 1947 et 1956, elle gagne dix compétitions réservées aux Noirs, mais elle est toujours interdite de jouer au tournoi de Forest Hills avec les Blancs.

Althea Gibson est la première joueuse noire à remporter un tournoi du Grand Chelem, douze ans avant Arthur Ashe. Pour parvenir au sommet en pleine période de ségrégation raciale, elle doit affronter racisme, sexisme et préjugés.

paris

parisEn juin 2017 le Conseil de Paris a attribué [2017 DJS 203] le nom d'Althéa Gibson au gymnase intégré dans l'immeuble Bercy Crystal alors encore en construction rue Gerty Archimède.

Le gymnase Althéa Gibson abrite un espace multisports de 600 m2, un dojo de 200 m2 et une salle de musculation.

08:10 Publié dans "L'oeil du quartier" | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : paris

09/06/2020

Deux festivals victimes de la crise sanitaire

Alors que la phase 2 de déconfinement applicable depuis le 2 juin nous rapproche heureusement d'un retour à la normal, les rassemblements publics et privés restent limités à 10 personnes. Cette règle nécessaire pour lutter contre une nouvelle propagation du virus a entre autres conséquences :

L'annulation du 20e Festival Culturel du Tibet et des Peuples de l’Himalaya

Organisée par La Maison du Tibet, une association dont le but est de faire connaître et de sauvegarder la culture tibétaine en France, la 20e édition de Festival Culturel du Tibet et des Peuples de l’Himalaya devait comme chaque année se tenir à la Pagode du Bois de Vincennes, le samedi 13 et le dimanche 14 juin 2020.

paris

L'annulation du 21e festival Coulée Douce

Faisant naturellement suite à la mémorable 20e édition du Festival Coulée Douce, la Compagnie Progéniture avait prévu de nous convier à la 21e samedi 13 et dimanche 14 juin 2020.

paris

À l'image des éditions précédentes, nous ne doutons pas que la Coulée Douce 2020 aurait été aussi décalé et indiscipliné que nous l'aimons. Il nous faudra patienter encore un an.

08/06/2020

À propos de la propreté du bois de Vincennes ...

... une lectrice du quartier nous a adressé le courrier suivant que nous portons à votre connaissance et soumettons à vos commentaires :

Bonjour,

Adepte de la marche dans le bois de Vincennes, je suis toujours désagréablement surprise de voir le peu de poubelles et containers à déchets qui y sont implantés ; les déchets s’amoncellent donc soit à côté  de ces poubelles - où ils sont déchiquetés et éparpillés par les  corbeaux - soit un peu partout dans ce joli bois dont vous faites la publicité.

IMG_20200601_091631_resized_20200606_045651517.jpg

Je vous adresse ci-joint 2 photos prises le 01er juin 2020 pour imager mon propos. Elles reflètent bien ce que je découvre  régulièrement (pas  seulement ce 01er juin!).
La Mairie compterait-elle sur le civisme des promeneurs, pic-niqueurs et autres...???
Des maladies apportées par les rats et autres bestioles, ne vont-elles pas remplacer la Covid19 ??

IMG_20200606_165301_resized_20200606_045652890.jpg

Merci de donner suite à ce message *.
Danièle

* ndlr : voilà, c'est fait

05/06/2020

Bonne nouvelle : dès demain, le retour de votre Emmaüs boutique

emmaus.jpgParmi les commerces du quartier longtemps fermés en raison de la crise du Covid-19, nous avons une tendresse particulière pour les boutiques solidaires du mouvement Emmaüs Paris. Quatre parmi les huit boutiques parisiennes, sont situées dans le 12e.

Ces boutiques sont des lieux accueillants et gérés avec rigueur où l'on peut chiner à petit prix toute sorte d’objets (vêtements, meubles, jouets, objets de déco…) ou en déposer* afin qu’ils soient retapés puis revendus. C'est aussi et surtout le moyen d'effectuer un acte solidaire pour :

  • parispermettre aux compagnons de subvenir à leurs besoins
  • favoriser le réemploi
  • participer à l’effort environnemental
  • lutter contre le gaspillage
  • donner une seconde vie aux objets…

Deux parmi elles sont situées au coeur de notre quartier :

Pour la première fois depuis sa création en 1954, Emmaüs a dû lancer un appel aux dons pour faire face à la crise. Mais plus qu'un nouvel appel aux dons, les compagnons attendent notre retour dans ces boutiques pour acheter notamment des vêtements.

paris

* Un service de ramassage gratuit est disponible pour les dons volumineux en appelant Emmaüs Collecte au 01 72 95 59 55.

04/06/2020

Edifices disparus : Le Couvent des Minimes

parisQuelques édifices aujourd'hui disparus, s'ils n'ont pas marqué l'histoire nationale, méritent d'être connus de ceux d'entre-nous qui s'intéressent à celle de notre arrondissement. Ainsi en est-il du Couvent des Minimes.

Le lac des Minimes doit son nom au couvent qui formait jadis une enclave dans la forêt royale de Louis VII (1120-1180) dit le Jeune.

En 1164, le roi Louis VII fait venir du couvent de Grandmont, en Limousin, des religieux "Bonshommes" et leur concède un territoire entouré de fossés dans le bois de Vincennes, à l'emplacement actuel du lac des Minimes.

paris

parisLes bâtiments conventuels étaient ceinturés par une voie circulaire, l'actuelle Route ronde des Minimes, et dont le diamètre évoluait entre 510 et 520 mètres.

Par ailleurs, le domaine de l'édifice religieux était alors délimité par une enceinte et présentant un plan au sol d'aspect strictement octogonale.

À partir de 1585 et pendant près de deux siècles, le couvent est administré par l'ordre des Minimes.

paris

Couvent des Minimes-Gravure du XVII par Van der Meulen

parisL’Etat céda le bois à la Ville de Paris, le 24 Juillet 1860, et Alphand qui fut chargé de son aménagement commença les travaux par le creusement du lac des Minimes, d’une superficie de 7 hectares, sur le tracé de l’ancienne clôture du couvent, en y réservant trois petites îles. Sur l'une d'entre elles se trouve Le Chalet de la Porte Jaune, lieu de séminaires classé Monument historique.

08:10 Publié dans Vie du quartier | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : paris

03/06/2020

L'Œil sur les personnalités du quartier (22)

paris

Depuis longtemps les établissements scolaires se sont vus attribuer le nom d'une personnalité. Cette pratique est aujourd'hui étendue à l'ensemble des établissements municipaux culturels ou sportifs.

Cette série de l'Oeil du quartier vous invite à identifier l'établissement concerné à partir d'une photo de la personnalité qui lui a donné son nom.

Vingt-deuxième coup d'oeil :

paris

Cliquez pour agrandir

Qui est cette personne ? Quel lieu porte-t-il son nom ?

Notre précédent coup d'oeil  :

parisCette photo représente Abdelmalek Sayad (1933-1998), sociologue, spécialiste de l’émigration/immigration algérienne, directeur de recherche au CNRS et à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS), était également assistant de Pierre Bourdieu. Fin connaisseur de la communauté nord-africaine en France, il a été décrit par ses amis comme le « Socrate d'Algérie ». Il est l’auteur de La Double Absence (Seuil, 1999) et, avec Pierre Bourdieu, du Déracinement (Minuit, 1977).

La médiathèque du Musée National de l'Histoire de l'Immigration (Palais de la porte Dorée) a reçu le nom de médiathèque Abdelmalek Sayad. C'est est la première médiathèque spécialisée dans les thématiques de l’histoire, de la mémoire et des cultures de l’immigration en France du XIXe siècle à nos jours.

paris

Le fonds général de la médiathèque rassemble 12 000 documents, livres, études et rapports dans les domaines de l’histoire, des sciences humaines et sociales et de l’art, Le fonds audiovisuel est constitué de plus de 1500 films.

A noter une section enfants avec des rayons dédiés à l'histoire de l'immigration et le vivre ensemble.

08:04 Publié dans "L'oeil du quartier" | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : paris

02/06/2020

Encore une vague de reports !

image-a-la-une_fete-des-voisins-776x390.jpgEn raison des contraintes sanitaires consécutives à la pandémie, de nombreuses manifestations habituellement organisées au printemps on du être reportées et au pire devront attendre 2021 pour être reprogrammées.

Nous vous avons déjà tenus informés de la situation :

... c'est maintenant le tour :

  • du festival We Love Green qui devait avoir lieu les 6 et 7 juin est reporté à 2021
  • de la Fête des Voisins « classique » initialement prévue est reportée au vendredi 18 septembre 2020 sous le nom de "Fête des Voisins Solidaires"
  • des 16e foulées du 12e qui devaient avoir lieu dimanche 7 et sont annulées (retour en 2021)

29/05/2020

On parle du quartier à la Commission du Vieux Paris

parisLes compte-rendus des séances de la Commission du Vieux Paris (CVP) sont toujours d'une grande richesse. Malheureusement, comme on l'a tant de fois répété, non seulement ces compte-rendus sont diffusés avec de longs mois de retard, mais rien ne permet d'en être informé (ni newletter, ni compte twitter), une discrétion qui ne doit certainement rien au hasard. Les avis de la CVP ne sont certes que consultatifs, mais la ville ne semble pas désireuse d'en faire grande publicité.

C'est donc par hasard que nous avons découvert que la CVP avait enfin diffusé les compte-rendus des séance de septembre 2019 à février 2020. Nous y avons relevé les prises de position de la commission sur des projets situés dans le 12e.

Sur le compte-rendu de la session du 26/09/2019 [Télécharger]

parisRappel : Implantée au 119-123, avenue du Général-Michel-Bizot et 15-17, rue Messidor, la société Derichebourg Environnement projette la démolition reconstruction totale de son siège. Elle a présenté un projet que la CVP a rejeté lors de sa séance du 20 décembre 2018 (voir ici).

paris

Projet présenté en décembre 2018

Le 26 septembre dernier, la Commission a une seconde fois refusé le projet déposé qui présente sur rue le même caractère artificiel que la version écartée en faisabilité.

paris

Projet présenté en septembre 2019

ndlr : ce projet, apporte une nouvelle surdensification que nous combattons, mais il nous semble nettement plus apte à s'intégrer à l'environnement du quartier que le précédent. Il serait toutefois très regrettable de ne pas conserver l'entrée principale dans l'angle.

Sur le compte-rendu de la session du 21/11/2019 [Télécharger]

Concernant le projet de démolition d’un ensemble locatif de quatre maisons construit autour de 1900 au 41-45, rue de la Voûte :

parisLa Commission fait valoir que la démolition de cet ensemble ferait disparaître un mode d’habitat typique du tissu faubourien, d’immeubles tournés vers une cour centrale. Elle demande qu’en dépit d’un état de présentation des façades médiocre, provoqué par un ancien ravalement qui a effacé les modénatures et supprimé les persiennes, un projet de réhabilitation de l’existant soit préféré à une démolition complète dont le principe est de plus en plus contesté.

Sur le compte-rendu de la session du 19/12/2019 [Télécharger]

La commission désaprouve la demande de faisabilité de la transformation de la toiture à double pente d’un immeuble ancien 19 rue de Charenton et 20 rue du Faubourg-Saint-Antoine.

Sur le compte-rendu de la session du 30/01/2020 [Télécharger]

La Commission rejette la demande de surélevation d’une ancienne maison de faubourg située 91, rue de Reuilly qui aurait pour conséquence de transformer radicalement l’échelle de cette maison faubourienne, sans doute l’une des les plus anciennes de la rue.

Consultée sur la faisabilité de la démolition de l'immeuble du 116-118, rue de Bercy, la Commission, après avoir souligné que cette construction, qui fait partie intégrante de la séquence bâtie ouvrant la rue de Bercy, constitue un des derniers vestiges de l’ancien faubourg, demande que le projet soit revu de façon à permettre sa conservation.

paris

La commission examine également la faisabilité d'une extension de l’école primaire Saint-Michel située 41-47, boulevard de Picpus. Elle ne s'y oppose pas mais émet certaines réserves.

paris

Sur le compte-rendu de la session du 27/02/2020 [Télécharger]

Sous le titre Restructuration d’un grand îlot rénové dans les années 1970, la commission examine le dossier de l'ilôt du 42-48, rue de Picpus connu dans le quartier comme Renault Nation rue de Picpus.

paris

La Commission s’inquiète de l’ampleur du programme de construction qui aura pour effet une forte densification de l’îlot et fera disparaître la quasi-totalité des bâtiments témoignant du passé industriel du site. Ne considérant que le seul aspect architectural et patrimonial, elle ne s'oppose néanmoins pas formellement au projet.

Parions toutefois que l'intégration d'une telle opération de sur-densification du quartier (14 bâtiments de R+5 à R+12) étant à juste titre vigoureusement combattue par les riverains et les associations et politiquement très sensible, le projet n'est pas près d'être approuvé en l'état.