Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/05/2018

Le salon d'Antiquités Brocante Bastille de retour près de chez nous

parisSouvenez-vous : créé en 1969 par Joël Garcia, le salon Antiquité Brocante de la Bastille était présent deux fois par an sur les rives du bassin de l'Arsenal jusqu'en mai 2017. En novembre la Mairie de Paris n'ayant pas reconduit son installation en raison de la rénovation de la place de la Bastille, il était parti place Joffre (7e). 

Bonne nouvelle, le voici de retour. Non pas place de la Bastille ni même dans le 12e arrondissement, mais au Château de Vincennes ce qui pour un habitant de Bel-Air n'est pas plus loin.

Du 4 au 14 mai 2018, 350 antiquaires, brocanteurs, livres et papiers anciens  nous y attendent  tous les jours 11h à 19h au pied du métro.

Entrée : 10 euros ou invitation à télécharger ici
Restauration : possible sur place
Informations : www.joel-garcia-organisation.com - tél : 01 56 53 93 93

06/04/2018

Bercy-Charenton ou Charenton-Bercy, qui l'emportera ?

paris

Pourquoi ce titre volontairement provocateur ? parce que ça ressemble tristement à un affrontement sportif ou à un concours de beauté :

parisLa ville de Paris précise que les enjeux de Bercy-Charenton dépassent les « limites strictes » du périmètre. Il s'agit de : créer un quartier de grande qualité urbaine présentant une mixité de fonctions urbaines, rétablir diverses continuités entre Paris et Charenton-le-Pont, entre différents quartiers de Paris, entre Paris et la Seine, entre les espaces « verts » et « bleus » du secteur, contribuer au rééquilibrage économique et au développement de l'emploi à l'est de Paris et d'améliorer le cadre de vie. Le projet, à l'étude depuis 2008 (APUR), devrait cette année faire l'objet de la création d'une ZAC.

parisPour la municipalité de Charenton, l’objectif est de créer un quartier aux portes de Paris connecté et vivant, avec un fort rayonnement métropolitain tout en préservant son identité qui lui est propre et chère aux yeux de ses habitants. Le 15 février, UrbanEra, la structure de Bouygues Immobilier qui porte les écoquartiers a été désigné lauréat du concours "Inventons la Métropole du Grand Paris" organisé par la Métropole du Grand Paris, la Préfecture de Région Ile-de-France et la Société du Grand Paris.

paris

Charenton-Bercy - Cliquez pour agrandir

Déjà en 2010, l'impression nous était donnée que l'un et l'autre se regardaient en chiens de faïence, mais cette réponse d'Hervé Gicquel (Maire de Charenton-le-Pont) extraite d'un article de 94citoyens.com nous en donne aujourd'hui plus que jamais la preuve :

Est-il à l’ordre du jour de réunir les deux projets, Charenton-Bercy et Bercy-Charenton, menés respectivement par les  villes de Paris et de Charenton-le-Pont chacun du côté du périph?

Non car nous avons chacun nos prérogatives sur les politiques d’aménagement urbain,  mais nous n’avons jamais autant échangé et nous travaillons ensemble à la complémentarité et l’harmonie des projets. Dans le cadre du concours Inventons la métropole, Paris m’a invité à siéger dans le jury pour le projet d’hôtel logistique de Bercy-Charenton, et j’ai invité Jean-Louis Missika (adjoint à l’urbanisme de Paris) et la maire du 12e arrondissement (Catherine Baratti-Elbaz) au jury du projet Charenton-Bercy. Non seulement on se concerte mais on s’invite pour que chacun soit parfaitement au courant de ce qui se passe dans l’autre ville.  La tour qui pourrait voir le jour dans notre ville sera par exemple dans la parfaite continuité des tours parisiennes.

Alors que le territoire est incroyablement ingrat avec un faisceau de voies ferrées au nord, une autoroute au sud, un échangeur au milieu et enfin une autre autoroute, le périphérique, qui le coupe en deux, comment peut-on prétendre construire un quartier qui rétablit la continuité urbaine en élaborant deux demi-projets dans de pareilles conditions ?

Cet exemple prouve à ceux qui en doutent, ou pour des raisons de pouvoir tentent de s'y opposer, que seule une décision autoritaire permettra de donner une existence réelle à la Métropole du Grand-Paris.

27/03/2018

Stationnement 2RM : l'exemple vient de l'est

paris

Trois mois après les automobilistes, à partir du 3 avril, les deux-roues motorisés devront s’acquitter du FPS. Une décision prise par souci d’équité avec les automobilistes : ces quinze dernières années en effet, les déplacements à deux-roues motorisés ont considérablement augmenté, conduisant à un nouveau partage de l’espace public.

Face au stationnement illicite d’un certain nombre d’entre eux sur les trottoirs, gênant ainsi le cheminement des piétons et en particulier des personnes à mobilité réduite, la Ville [...] a investi pour réaliser un nombre croissant de parcs motos...

Si jusqu’alors le stationnement était gratuit, il a paru légitime que les utilisateurs de ce moyen de transport payent une redevance au titre de l’occupation du domaine public comme les autres usagers de l’espace public

Pour les deux-roues motorisés, le tarif sera bien sûr adapté. Pour 2 heures de stationnement, le propriétaire d’un scooter ou d’une moto devra payer 1,50 € contre 4,40 € pour l’automobiliste.

Pour le stationnement résidentiel, il lui faudra débourser 0,70 € par jour et 2,70 € pour une semaine. Le montant du FPS payé sera de 12 € pour 2h30 de stationnement, minoré à 7 euros si payé dans les 48 heures.

paris

mercredi 21 mars 2018 à Charenton tout est prêt

Ne rêvez-pas ! ce texte ne provient pas de Paris.fr, mais de Vincennes.fr. Il aurait pu tout aussi bien provenir de Charenton.fr qui s'apprête lui aussi à prendre une décision similaire dès le 2 avril.

Il en est tout autrement à Paris : 

s'étant clairement prononcée contre le stationnement payant pour les 2RM motorisés (Source : Caradisiac), elle affirmait le 15 février 2018 à l'occasion d'un Facebook live : je ne veux peux pas mettre en difficulté les 2RM qui représentent une certaine forme de liberté (Source).

paris

La Maire, et c'est tout à fait respectable, honore paraît-il un engagement électoral. Dommage que cet engagement soit très contestable et ressemble fort à ce qu'il est coutûme d'appeler de la démagogie.

09/03/2018

Collecte des encombrants, chez nous et chez nos voisins

parisLa présence quasi-permanente d'encombrants sur les trottoirs de nos quartiers est, à juste titre, un sujet récurrent de mécontentement des habitants.

La réponse des autorités municipales est toujours la même : pour éviter que des dépôts sauvages ne souillent l'espace public, déposez vos encombrants dans une déchèterie ou pour les dépôts ne dépassant pas 3 m3, faites une demande d'enlèvement gratuit (sur internet ou via l'application DansMaRue). Dans le 12e, les dépôts se font la veille entre 20h et 22h pour un enlèvement le lendemain matin ou entre 11h et 13h pour un enlèvement l'après-midi même.

paris

Ce système est très tolérant donc apte à convenir au plus grand nombre. Il présente cependant l'inconvénient majeur de rendre quasi permanente la présence d'encombrants sur nos trottoirs. Et à l'affichage du numéro de demande près, rien ne distingue un dépôt déclaré d'un dépôt sauvage.

Par curiosité, nous avons consulté les dispositions prises par nos voisins immédiats sur le sujet :

Saint-Mandé (23 000 habitants) : Les objets encombrants des particuliers (hors sanitaires et gros électroménager qui doivent être déposés à la déchèterie mobile) sont collectés le 1er jeudi du mois de 6H00 à 16H30 pour toute la ville. (Voir ici).

Charenton-le-Pont (31 000 habitants) : Depuis le 1er juillet 2011, le ramassage des encombrants a lieu tous les mardis de 6h30 à 13h. Sont considérés comme encombrants uniquement les déchets volumineux d’origine ménagère : matelas, sommier, petit mobilier… (Voir ici).

Vincennes (50 000 habitants) : Jusqu'en octobre dernier, les objets encombrants étaient collectés à date fixe en pied d’immeuble. Afin de lutter encore plus efficacement contre les dépôts sauvages et de maintenir la propreté sur les trottoirs, le système de collecte des encombrants (1 m3 max) s’effectue désormais sur rendez-vous, par internet ou par téléphone. Ils peuvent également être déposés dans les déchetteries (Voir ici).

Les trois communes font appel au civisme de leurs habitants mais aucune n'évoque la possibilité de verbaliser ceux qui ne respectent pas ces règles.

Ne nous faisons pas d'illusions : l'identification des auteurs de dépôts sauvages est très difficile. C'est probablement pourquoi les 63 propositions présentées au Conseil de Paris de février mettent exclusivement l'accent sur la pédagogie.

Enfin, comme on le sait, la saleté attirant la saleté, quoi de mieux pour dissuader les indélicats que de maintenir en permanence l'espace public propre et en bon état.

parisPour cela, nous partageons totalement la récente proposition d'Action Barbès (voir ici sur ce blog et là sur celui d'Action Barbès) d'accélérer le déploiement de smartphones pour tous les agents afin que les anomalies (dépôts sauvages, graffitis, affiches, dégradations ...) puissent être immédiatement relevées, transmises via DansMaRue et traitées dans le meilleur délai.

20/02/2018

Des tours à Paris ? non merci

Le sujet ne fait pas partie de l'actualité immédiate de notre quartier, mais certain actes irréversibles ont déjà été commis ailleurs dans Paris, et il menace toujours, tout particulièrement à Bercy Charenton où la Mairie prévoit l'érection de 6 tours.

paris

Courant 2018, le dossier de création de la ZAC Bercy-Charenton et d‘évolution du PLU devrait être soumis au vote du Conseil de Paris puis suivi de la désignation d'un aménageur. Les projets architecturaux devraient suivre rapidement.

Rappelez-vous : en 2006, lors de l'enquête sur le PLU, les parisiens avaient à 63 % exprimé leur opposition aux tours, mais depuis la Mairie de Paris a tout fait pour passer outre.

Pour cette raison, nous ne pouvons passer sous silence la pétition

STOP aux tours à Paris

initiée les élus écologistes et une douzaine d'associations de défense de l'environnement et de protection du patrimoine. Si la pétition atteint 5000 signatures, la Mairie de Paris devra organiser un référendum sur le sujet. Nous l'avons bien évidemment signée et vous encourageons à le faire notamment ...

... parce que, comme nous le répétons sans cesse ici, nous refusons de densifier davantage Paris au détriment des espaces verts,

... parce qu'une architecture de tours ne crée pas le paysage urbain convivial auquel nous aspirons,

... parce que les tours sont énergivores,

... parce qu'à densité équivalente, des gestes architecturaux sont possibles sans recourir aux grandes hauteurs, 

paris... enfin parce qu'une pareille multiplication de tours en périphérie de Paris apparaît comme une marque d'arrogance vis à vis du reste de la Métropole.

À l'image des maisons-tours de San Gimignano, elles n'ont d'autre raison d'être que celle de manifester la puissance des maitres de la Cité.

22/12/2017

Joyeux Noël

Cette année, le Père Noël se prend pour Philippe Auguste. Il est monté sur la colonne du Trône et a pris sa place pour observer les toits de l'arrondissement et préparer sa tournée.

paris

Habitants de Bel-Air Sud ou d'ailleurs
Lecteurs réguliers ou lecteurs occasionnels
nous souhaitons d'excellentes fêtes
à chacune et chacun d'entre-vous

28/11/2017

Prêts pour l'expo universelle de 2025 ?

200xNxexpofrance2025.png.pagespeed.ic.LrRSqhyj3a - copie.jpgSauf coup de théâtre, nous devrons en août 2024 accueillir et financer les Jeux Olympiques attribués à la seule ville qui n'avait pas renoncé à se porter candidate.

Il est donc temps de se préparer pour l'Exposition universelle de 2025. La dernière qui s'est tenue à Paris remonte à 1937. Elle a vu la construction du Palais de Chaillot et du Palais de Tokyo.

Quatre pays sont candidats à l’organisation : la France avec Paris, le Japon avec Osaka, la Russie avec Iékaterinbourg et l’Azerbaïdjan avec Bakou. Le pays organisateur devrait être annoncé en novembre 2018.

paris

Un immense globe fera fonction de tour Eiffel du XXIe siècle

Si la France est choisie, l'Exposition universelle se tiendrait dans de nombreuses villes françaises mais le "village global", principal lieu de l'expo serait implanté à Saclay dans l'Essonne.

En septembre 2016, Catherine Baratti-Elbaz, notre Maire d'arrondissement, mais également Conseillère métropolitaine se réjouissait déjà de cette candidature.

Capture d’écran 2017-06-28 à 17.40.30.jpg

Site officiel de la candidature française : expofrance2025.com

14/11/2017

Douze ans consacrés au 12e

parisLe 15 novembre 2006, le blog du quartier Bel-Air Sud fêtait son premier anniversaire. Ce même mois, on annonçait la disparition du bus 62 remplacé par le 64 et on croyait naïvement que la ville avait trouvé une solution au problème du stationnement des véhicules de livraison.

parisEn novembre 2007 débutait la campagne pour les municipales de 2008, la Bagagerie 188 était annoncée et la Poste Rottembourg enfin modernisée rouvrait. C'est aussi en novembre 2007 que l'on a commencé à parler de Budget Participatif.

En novembre 2008, débutait une procédure de modification du PLU visant en particulier à atteindre 20 % de logement social en 2014. Le 30 de ce même mois le Parc zoologique ancienne formule fermait sans qu'un projet précis de rénovation ait été arrêté.

paris

En novembre 2009, regardant la situation du commerce avenue Daumesnil, nous comptions déjà 6 opticiens et 9 salons de coiffure.

En novembre 2010, les horodateurs acceptaient enfin la carte bancaire et le stationnement était autorisé de nuit sur certaines zones de livraison.

parisEn novembre 2011, le 25 le Conseil de Paris adopte un Plan Biodiversité et le 28,  le cabinet Rogers Stirk Harbour + Partners présente les premières orientations du plan guide du quartier Bercy Charenton.

En novembre 2012, le Tramway s'apprêtait à faire ses premiers pas dans le 12e pour préparer son inauguration du 15 décembre, tandis que le magasin Surcouf fermait définitivement ses portes. La fin d'une époque.

paris

En novembre 2013, nous ouvrions notre compte Twitter @BelAirSud.

En novembre 2014, apparaissaient les nouveaux abribus. La commission Espace Public du conseil de quartier qui pensait encore avoir l'oreille des élus, organisait des marches exploratoires. Nous nous interrogions Créer des logements, mais où ? Les réponses, pas toujours satisfaisantes n'ont pas tardé.

paris

parisEn novembre 2015, sous le titre Paris ville apaisée à 30 km/h, c'est pour bientôt, nous relayions l'annonce de l'extension des zones 30 pour la fin de l'année. Annonce qui s'est avérée un peu prématurée.

En novembre 2016, s'ouvrait l'enquête publique relative au projet de ZAC Bercy Charenton. Ce même mois, la ville annonçait le plan Paris Piéton.

Nous voilà en novembre 2017. Notre intérêt pour le passé, le présent et surtout le futur de notre quartier et du 12e en général est toujours aussi grand. Aurons-nous la même motivation, le même enthousiasme et les mêmes capacités pour couvrir les douze prochaines années, exprimer nos satisfactions nos impatiences et nos agacements, susciter vos réactions ? L'avenir nous le dira.

27/10/2017

Le Parc de Bercy résistera-t-il aux JO ?

parisCréé entre 1993 et 1997, le Parc de Bercy occupe une surface de 14 hectares divisée en 3 parties  :

  • À l'est, entre Bercy-Village et la rue Joseph Kessel le secteur est nommé Jardin romantique.
  • Entre la rue Joseph Kessel et la Cinémathèque se trouvent les Parterres, comprenant entre autres la maison du jardinage et la vigne.
  • L'espace situé entre la Cinémathèque et le POPB* est appelée les Prairies. Il accueille des matches de football improvisés et c'est là que se trouvent le skatepark couvert et le Canyoneaustrate.

paris

Cliquez pour agrandir

Entre mars 2014 et octobre 2015, des travaux de rénovation du POPB ont été effectués. La salle est passé de 17 000 à 20 300 places et l'extérieur a été totalement réaménagé. La réouverture s'est accompagnée du changement de nom désormais AccorHotels Arena *

Les dispositifs de sécurité imposés par le risque terroriste sont à l'origine de l'annexion par le POPB d'une large partie des Prairies, la zone adjacente. Est-ce vraiment une mesure temporaire ?

paris

A plusieurs reprises, des chantiers colossaux dont on ne sait rien, complètent l'occupation des lieux.

paris

L'accès au parc depuis la station de métro Bercy nécessite désormais de parcourir la rue de Bercy jusqu'à la place Léonard Bernstein.

Plus inquiétant :

Le 25 janvier 2016, Jean-François Martins, adjoint au maire en charge des sports et du tourisme, a annoncé que, quelque soit la décision concernant l'attribution des JO, Paris construira à proximité de l'AccorHotels Arena, une enceinte (Bercy Arena II) de 7.000 à 8.000 places pour "répondre aux attentes et aux besoins exprimés par les clubs sportifs, notamment de handball, de basket, et par les fédérations pour l'organisation des grandes compétitions". Le coût est estimé entre 50 et 100 millions d'euros.

Paris devant organiser les JO en août 2024, la salle accueillera les épreuves de judo et une partie du tournoi de basket-ball. Pendant les Jeux paralympiques, elle accueillera le tournoi de basket en fauteuil. Une nouvelle invasion du Parc et de ses abords par les Arena 1 et 2 est hautement prévisible avec le risque d'une annexion définitive.

paris

Cliquez pour agrandir

Anne Hidalgo et son adjoint Jean-François Martins ont beau affirmer que l'Arena 2 peut être construite sans toucher un brin d'herbe du Parc, sa seule présence va forcément nous en priver d'une partie.

Même recouvert d'une toiture végétalisée, un bâtiment sportif n'est pas un jardin public !

Une fois de plus, il est déplorable que les prétendus défenseurs de la métropole du Grand Paris s'acharnent à tout garder intra-muros. Alors, après les Serres d'Auteuil sacrifiées au profit du tennis, le Parc de Bercy risque-t-il de se voir amputé au profit des JO ?

Une pétition Non à l’amputation du parc de Bercy a été lancée par des associations de riverains et des associations de sauvegarde du patrimoine. Le 18 octobre, elle avait recueilli près de 5500 signatures.

L'espoir :

Il est venu d'un article publié le 13 octobre par L'Equipe  sous le titre La «Paris Arena 2» de Bercy, prévue pour Paris 2024, en passe d'être abandonnée ? dont les propos n'ont pas été démentis par les élus parisiens. A suivre ...

paris* L'AccorHotels Arena, est un nom résultant d'un accord de parrainage La salle est toujours officiellement appelée Palais Omnisports de Paris-Bercy (POPB).

19/09/2017

Un échangeur de 50 000 m2 à 4 km de Notre-Dame !

parisAu delà des discussions sur le secteur Léo Lagrange, la question des hauteurs, la préservation de la Halle de la Rapée Inférieure ou du taux de logements aidés, nous voulons revenir aujourd'hui sur ce qui nous semble le plus regrettable renoncement de nos élus pour faire de Bercy Charenton un quartier véritablement ouvert vers l'est de la Métropole.

Imaginez à seulement 4 kilomètres de Notre-Dame, un espace grand comme la place de la Nation (50 000 m2) et entièrement dédié à l'automobile. Cet espace est situé dans le 12e et n'est autre que l'échangeur de Bercy.

BercyEchangeur.jpg

L'échangeur de la porte de Bercy

FrancoiseDeGandi_-_Paris_-_Place_de_la_Nation.jpg

Vue panoramique de la place de la Nation

Une étude de l'APUR de mai 2008 affirmait (voir cet extrait) : 

Sa restructuration est la condition nécessaire à tout projet urbain car elle qualifie la connexion entre Bercy et Charenton. La tâche n’est pas aisée car il est le plus grand et le plus complexe des échangeurs de la capitale. Sa disparition n’étant pas envisageable, il doit donc être repensé dans sa forme et dans son utilisation [...]

Capture d’écran 2017-09-05 à 20.01.46.jpg

Ainsi les échanges entre le périphérique et l’autoroute A4 sont maintenus dans leur configuration actuelle et s’effectuent directement d’ouvrage à ouvrage. Par contre, les échanges entre le périphérique et la ville s’effectuent indirectement à travers un anneau de circulation périphérique situé au niveau du sol et se distribuent ensuite sur des voies de raccordement vers Paris et Charenton par un système classique de carrefours à feux [...].

Il fonctionne comme une grande rotonde urbaine autour et à l’intérieur de laquelle peut s’installer la ville.

On perçoit à la lecture de cette étude qu'à la place de cet échangeur routier de 50 000 m2, il est possible de créer une belle place du Grand Paris qui participera à la re-soudure de Paris avec son actuelle banlieue ?

Comme tout laisse à penser aujourd'hui que rien de Bercy Charenton ne sera effectif avant la fin de la mandature, nous gardons espoir de voir un jour des élus parisiens prendre une option plus métropolitaine.