Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/09/2020

La 37e édition des journées européennes du Patrimoine

Créée en 1984 par le ministère de la Culture, la Journée Portes ouvertes dans les monuments historiques est aussitôt suivi par de nombreux pays européens. Officiellement dénommées Journées européennes du patrimoine depuis 1991, elles fêtent cette année leur 37e édition samedi 19 et dimanche 20 septembre 2020.

paris

L'édition 2020 est placée sous le thème Patrimoine et éducation : apprendre pour la vie !. L'occasion de mettre en valeur le potentiel que recèle le patrimoine en tant qu’outil d’apprentissage et source d’inspiration pour l’avenir.

La veille, vendredi 18 septembre, dans le cadre de l'opération l’opération Levez les yeux !, les scolaires, de la maternelle à la terminale, sont invités à découvrir leur patrimoine, sous la conduite de leurs enseignants.

parisPour ce grand rendez-vous festif du mois de septembre, je souhaite que ces 37e Journées européennes du patrimoine soient pour tous, un plaisir monumental !

Roselyne Bachelot-Narquin
Ministre de la Culture

 

Le site des Journées du Patrimoine donne des possibilités très complètes de recherche des lieux ouverts sur la France entière. Cliquez ici pour accéder au plan.

Si vous souhaitez rester dans le 12e, nous avons noté :

parisComme chaque année, les Ministères économiques et financiers de Bercy ouvrent leurs portes au public, les samedi 19 septembre de 14h à 18h et dimanche 20 septembre de 10h à 18h. Cependant, en raison du contexte sanitaire, la visite se fera uniquement sur inscription préalable sur internet.

parisPour la 37e édition des Journées européennes du patrimoine, le Palais de la Porte Dorée se dévoile sous toutes ses coutures avec une sélection de visites : panoramique, inattendue ou historique.

Les collections permanentes du Musée national de l’histoire de l’immigration sont en accès libre dans la limite des places disponibles. L’exposition Christian Louboutin, L’Exhibition[niste] reste accessible aux tarifs habituels (réservation obligatoire sur la billetterie en ligne).

L'Aquarium tropical est actuellement fermé pour travaux. Il rouvrira ses portes le mardi 9 mars 2021.

parisLa Cinémathèque française (51 rue de Bercy) propose des visites du Musée en accès libre de 12h à 19h, pour en découvrir tous les trésors, ainsi que des visites architecturales commentées, permettant de découvrir l'incroyable bâtiment de Frank O. Gehry et ses coulisses. Visites gratuites sur réservation.

Le Musée des Arts Forains organise des visites gratuites sur inscriptions et tirage au sort..

L'Église du Saint-Esprit (186 av Daumesnil), l'Église de l’Immaculée-Conception (rue du Rendez-vous), l'Église Saint-Antoine-des-Quinze-Vingts (66 avenue Ledru-Rollin) et l'Église Saint-Eloi (1-7, pl Maurice-de-Fontenay) organisent des visites guidées.

07/09/2020

Nouveaux adjoints, nouvelles délégations

Qu’ils soient Adjoints à la Maire de Paris, Conseillers de Paris, Maire-adjoints du 12e ou conseillers d’arrondissement délégués, les élus de la majorité qui entourent Emmanuelle Pierre-Marie ambitionnent certainement d'apporter à la mandature le meilleur de leur personnalité et de mener les actions qui répondront aux attentes les plus vives de leurs électeurs.

paris

En attendant que soient publiées les lettres de mission de ceux qui l'exercent au niveau de l'arrondissement, nous avons comparé les intitulés de leur fonction à celles de leurs prédécesseurs de la mandature 2014-2020.

Deux adjoints sont reconduits avec sensiblement la même délégation :

Richard Bouigue conserve - désormais auprès d'Emmanuelle Pierre-Marie - son poste de premier adjoint. Il a certes remplacé les Grands Projets, le développement économique, l’emploi, la vie associative et le Budget Participatif par l'économie, l'attractivité, les commerces, l'architecture et le patrimoine, mais cela ne modifie guère le domaine de responsabilités du premier adjoint. Nous notons aussi avec un intérêt particulier qu'il est désormais l'élu de référence du quartier Bel-Air Sud.

Éléonore Slama toujours chargée du logement se voit aussi chargée de la lutte contre les inégalités et contre l'exclusion

Un adjoint, Guy Tabacchi, retrouve en 2020 la délégation (budget, finances ...) qu'il avait entre 2008 et 2014.

Pierrick Paris succède à Fabrice Moulin pour ce qui concerne la prévention, la sécurité et la tranquillité publique.

Isabelle Rocca succède à Laurent Touzet concernant les affaires scolaires.

C'est Jeanne Dallot qui est chargée de la petite enfance, délégation précédemment attribuée à Lunise Marquis et Anouchka Comushian chargée de la jeunesse (précédemment déléguée à Fadila Taïeb) et de la vie étudiante dont l'existence est probablement liée à celle de Sorbonne Nouvelle.

Alors que la culture et la démocratie locale faisaient précédemment l'objet de deux délégations distinctes, elles sont désormais rassemblées par une seule adjointe : Fadila Taïeb.

On remarque la création d'une délégation concernant les mobilités et les transports distincte de celle de la voirie. C'est Mathieu Delmestre qui se la voit confier.

Notons enfin que la santé, l'inclusion des personnes en situation de handicap et l'accessibilité sont confiés à la conseillère d'arrondissement Margaret Kopoka. Durant la précédente mandature, c'est Pénélope Komitès qui cumulait cette délégation avec son poste d'ajointe à la Maire de Paris.

Certain domaines semblent dévalorisés, voire délaissés par le nouvel exécutil du 12e :

. Les sports qui faisaient précédemment partie de la délégation de Fadila Taïeb ne figurent désormais dans aucune délégation.

. Durant la campagne, la gestion de la propreté a été mentionnée par tous les candidats comme devant revenir au niveau de l'arrondissement. Curieusement, le mot propreté n'apparaît dans aucune délégation.

. Le tourisme qui a disparu en 2014 des centres d'intérêts de la mairie d'arrondissement, n'est toujours pas de retour. Nous le déplorons.

. On constate avec un certain étonnement que si la condition animale entre dans les attributions de l'adjointe Manon Havet, le budget participatif, la vie associative, la mémoire et les anciens combattants sont de la responsabilité de conseillers délégués (respectivement Nizar Belghith, Maïlys Derenemesnil et Sébastien Marque).

Espérons pour conclure que les précisions à venir permettront d'expliciter les termes : transformation de l'espace public, végétalisation, de la voirie et de la valorisation des déchets, urbanisme durable et ville résiliente qui figurent dans les intitulés de postes de Christophe Teisseire et Nicolas Rouveau.

08:12 Publié dans Citoyenneté | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : paris

03/08/2020

Toujours admirable : le Triomphe de la République

parisIl y a quelques semaines, après avoir arpenté la place de la Nation, nous avons pointé ce que nous considérons comme des réussites et ce que vous voyons comme des échecs de sa rénovation.

Nous avons alors à peine évoqué le joyau central - heureusement inchangé - que constitue le Triomphe de la République, oeuvre de Jules Dalou (1838-1902)

Pas question ici de recopier la fiche Wikipedia qui en relate l'histoire, en détaille la description et que nous vous engageons vivement à consulter. Contentons nous de rappeler quelques éléments dans le seul but de vous inciter à aller sur place les contempler.

De nombreuses allégories sont présentes sur ce monument : la République est debout sur un char tiré par deux lions, symbole de la force populaire, conduit par le génie de la Liberté, éclairant la route. Elle est entourée par des petites statues représentant entre autres :

  • le Travail par un forgeron,
  • la Justice, avec une femme tenant une main de justice et un enfant portant une balance.

paris paris

  • la Paix distribuant les fleurs,
  • L’instruction avec un enfant portant livre et outils de construction,

paris paris

27/07/2020

Histoire anecdotique des barrières de Bel-Air Sud

parisEn 1865, le  journaliste et écrivain français Alfred Delvau (1825-1867) secrétaire de Ledru-Rollin et collaborateur au Figaro, a publié l'ouvrage Histoire anecdotique des Barrières de Paris.

Parmi les 55 barrières qui entouraient le Paris d'avant 1860 dont 7 étaient situées dans l'actuel 12e arrondissement, intéressons-nous à ce que dit Alfred Delvau des deux situées entièrement ou partiellement à Bel-Air Sud :

parisElle était située à l'endroit où finit la rue de Picpus et où commence la rue de la Croix-Rouge. De sa décoration, je n'en parle que pour mémoire ne jugeant pas d'une grande utilité de vous décrire un long bâtiment composé de quatre péristyles sans style et d'une attique de mauvais goût. Tout l'intérêt de cette barrière est dans le souvenir qui se rattache aux deux couvents dont l'un a eu l'honneur d'être décrit par Victor Hugo dans ses Misérables. Le village de Picpus - ou de Pique-puce, comme écrivent quelques étyrnologues qui connaissent l'énigme de Boileau - n'était encore, en l'an 1 600 qu'une réunion de deux ou trois maisonnettes, Iorsque le Père Mussart, ou Massard, y vint fonder un couvent de Pénitents réformés du tiers ordre de Saint-François, que le peuple ne tarda pas à appeler Les Picpus

parisSituée au point de jonction de la rue de Reuilly et du boulevard de Charenton, elle était décorée de ce que les frères Lazare appellent "une jolie rotonde" et tirait son nom de l'ancien, très-ancien château de Reuilly - Romiliacum - où le roi Dagobert avait épousé Gomatrude, qu'il avait ensuite répudiée sans plus de façon pour s'unir avec Nantéchilde, ou Nanthilde, qui lui plaisait davantage probablement. Ces Tuileries mérovingiennes avaient fini par tomber en ruines et n'être plus qu'un souvenir - comme les monarques qui les avaient habitées à tour de règne, si bien qu'en 1666 on construisait sur leur emplacernent de vastes bâtiments dont Colbert avait donné le plan et qui étaient destinés à rivaliser avec les fabriques de glaces de Venise. C'est là une date précieuse à enregistrer dans le livre d'or de l'industrie parisienne. Thivart avait inventé l'art de couler le verre, Rivière Dufresny le moyen de polir les glaces : Paris put désormais se passer de Venise. Les glaces de Reuilly étaient coulées tantôt à Saint-Gobain, tantôt à Tourlaville, puis amenées à Paris pour être étamées et polies. Ces transports ayant été jugés au bout de très-longtemps - aussi onéreux qu'inutiles, la manufacture des glaces de Reuilly avait été transférée à Saint-Gobain, et ses bâtiments utilisés comme caserne.

20/07/2020

Demain soir, premier conseil d'arrondissement de la mandature

Après le conseil d'arrondissement extraordinaire du 11 juillet 2020 qui a procédé à son élection et celle de ses adjoints, Emmanuelle Pierre-Marie, Maire du 12e, convoque demain soir mardi 21 juillet 2020 à 19h00, le premier conseil d'arrondissement de la mandature.

paris

Comme à la coutume, le conseil d'arrondissement se tient dans la salle des Fêtes de la Mairie du 12e. La séance est publique et ouverte à tous. Son ordre du jour et l'ordre du jour complémentaire sont accessibles sur cette page.

Il ne faudra guère attendre pour que se tienne le Conseil de Paris qui fait normalement suite puisqu'il aura lieu les jeudi 23 et vendredi 24 juillet 2020 à l'Hôtel de Ville. Son ordre du jour prévisionnel est consultable sur cette page de Paris.fr

17/07/2020

Aux frontières du 12e : la commune de Saint-Mandé

parisPas facile d'aborder ce sujet sur un blog parisien quand on sait que la frontière qui nous sépare de Saint-Mandé a été tracée par Paris en 1860 après en avoir annexé une large partie. Et pour ne rien arranger, une partie de Saint-Mandé (le cimetière sud) est restée enclavée dans le 12e arrondissement de Paris. Comment en est-on arrivé là ?  La Société Saint-Mandéenne d'Histoire nous explique :

En 1840 une ordonnance royale prescrivit la construction d'une enceinte fortifiée autour de Paris, coupant ainsi le territoire communal de Saint-Mandé en deux.

paris

Cliquez pour agrandir

Le corps municipal proposa aussitôt à ce que ces nouvelles fortifications soient avancées jusqu'au mur du parc de Vincennes mais en vain, l'appel restera lettre morte. Et ce n'est que vingt ans plus tard, en 1860, qu'interviendra l'inévitable mutilation, l'annexion de 143 hectares du territoire de Saint-Mandé au profit de la ville de Paris, faisant ainsi passer la population de 5.292 à 2.822 habitants. 

Parallèlement, l'Etat rattacha les 126 hectares Saint-Mandéens du parc de Vincennes à la ville de Paris, resserrant la commune sur 92 derniers hectares (physionomie actuelle de la commune).

La Société Saint-Mandéenne d'Histoire affirme que finalement, cette amputation des faubourgs parisiens a donné à Saint-Mandé l'occasion de se redévelopper en se modernisant.

paris

Le boulevard Carnot est l'ancien chemin de grande communication no 50, situé au-delà de l'enceinte de Thiers, sur la commune de Saint-Mandé et annexé à Paris en 1929.

parisCe passage à niveau était situé au bout de la rue Allard et du Boulevard de la Guyane (cette partie du boulevard Carnot a été renommée boulevard de la Guyane en 1962 après que le périphérique ait absorbé la partie comprise entre l'avenue Émile-Laurent et le boulevard de la Guyane). Il a été peint en 1950 par Maurice Boitel (voir ci-contre).

Concernant notre frontière avec Saint-Mandé, avons précédemment traité :

13/07/2020

Pas de bals des pompiers cette année

parisLes casernes de pompiers parisiennes n'organiseront pas cette année leurs traditionnels bals populaires du 14 juillet en raison du contexte «d'état d'urgence sanitaire», a annoncé mercredi 17 juin la Brigade des Sapeurs Pompiers de Paris (BSPP).

Dans le 12e, c'est en particulier à la Caserne Chaligny (26 rue de Chaligny) que cette coutume rencontre habituellement un grand succès.

paris

Selon le site de la Brigade de sapeurs-pompiers de Paris, l'origine des bals des pompiers remonte au 14 juillet 1937, quand un sergent dénommé Cournet aurait décidé sur un coup de tête d’ouvrir les portes de sa caserne, à Montmartre. Tout heureux, les pompiers auraient alors sorti le grand jeu : pétards, feux de Bengale et même une simulation de départ pour feu. De la musique, quelques cotillons, le bal improvisé fut un succès, la tradition lancée.

paris

Mais pour Roland André, auteur de l’Histoire des sapeurs-pompiers (éditions Sutton) : «Les bals de pompiers ont commencé bien avant, au début du XXe siècle, notre profession n’avait pas le droit de danse le 14 Juillet. Une partie du régiment participait au défilé sous les drapeaux, et tous les autres étaient réquisitionnés, prêts à bondir si besoin». Les pompiers consignés se seraient mis à inviter des dames sur le pas de la porte de la caserne ...

... et, de fil en aiguille, les amicales des pompiers auraient décidé d’organiser leur propre bal, chaque année, le 13 ou le 14 juillet.

11/07/2020

Emmanuelle Pierre-Marie élue Maire du 12e arrondissement

Ainsi, à l'issue d'une élection marquée par une succession d'imprévus, les conseillers du 12e arrondissement ont élu Emmanuelle Pierre-Marie Maire de l'arrondissement.

IvPKlkaR.jpeg

Nous souhaitons à la nouvelle Maire du 12e arrondissement de parvenir à concilier les attentes des 11,95 % d'habitants (4670 suffrages) qui lui ont accordé leur voix au 1er tour avec les décisions qui seront prises par la Maire de Paris durant cette mandature.

06/07/2020

Rythme estival

Dans l'impossibilité de vous évader dans des contrées lointaines et faute d'avoir trouvé un hébergement en bord de mer, il n'est pas exclu que vos vacances 2020 ressemblent à cela :

paris

Nous vous les souhaitons néanmoins aussi agréables et bénéfiques que possible

Depuis le 1er janvier, nous avons publié 148 articles. Vous avez de votre côté posté 175 commentaires. Comme chaque année, en cette période estivale, nous allons réduire le rythme de nos publications. Mais pour ne manquer aucune information relative au quartier, abonnez vous à notre compte Twitter @BelairSud et inscrivez-vous sans plus tarder à notre 'NewsLetter' (colonne de droite) qui durant cette période sera diffusée un vendredi sur deux.

26/06/2020

Encore une manifestation annulée mais de l'affichage sauvage évité

Paris est Ludique 2020 BIS.jpgCe week-end, une animation ludique qui devait tenir sa 10e édition sur la pelouse de Reuilly, a du comme tant d'autres être reportée à l'an prochain.

Si nous le regrettons sincèrement pour les adeptes du jeu, nous avons probablement échappé à une nouvelle invasion d'affichage sauvage (*) en tout genre pour l'annoncer avec la bénédiction tacite des autorités municipales.

(*) Rappel : Depuis la loi du 29 décembre 1979 et la "loi BARNIER" du 2 février 1995, relative au renforcement de la protection de l’Environnement, l’affichage non commercial en dehors des emplacements destinés à cet effet, constitue un affichage sauvage. Quelle que soit la nature de l’affichage (commercial, non commercial ou politique), ce texte prévoit des sanctions administratives... L’enlèvement et les frais d’exécution sont supportés par celui qui a apposé, fait apposer ou bénéficié de la publicité, dès lors qu’un affichage ou une pré signalisation sont signalés :

  • sur un arbre,
  • dans un site classé ou sur un immeuble inscrit ou protégé,
  • sur un bien immobilier, sans l’autorisation écrite du propriétaire,
  • sur le domaine public et privé (murs de soutènement, ouvrages publics, candélabres, etc.)

Par ailleurs, la "loi BARNIER" prévoit que des sanctions pénales peuvent être prononcées par les tribunaux en cas d’infractions.