Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/05/2020

Changer d'air dans la limite des 100 km

oiseaux-hors-de-l-illustration-vecteur-cage-la-et-piloter-librement-143275385.jpgLes week-end de l'Ascension et de la Pentecôte sont traditionnellement ceux qui donnent le plus envie de changer d'air. Ce pourrait être pour chacun d'entre-nous l'occasion de quitter le quartier ne serait-ce qu'une journée tout en respectant bien sûr les consignes du gouvernement. Depuis le 11 mai en effet, les déplacements sont autorisés dans un rayon de 100 km à vol d'oiseau.

Pour savoir jusqu'où aller sans risquer de prendre une amende, nous avons bien évidemment pris la place Sans-Nom comme point central du 12e arrondissement.

Source esri France : Afficher en plein écran

parisEt si vous manquez d'idées pour choisir une destination, profitez des e-guides que vous offre gratuitement Le Petit Futé et plus particulièrement celui 100 km autour de Paris.

18/05/2020

Le Conseil de Paris se réunit ce matin

parisCe matin à 9h00, c'est un conseil de Paris extraordinaire à plus d'un titre qui se réunit à l'Hôtel de Ville.

  • extraordinaire parce que les conseillères (dont la Maire) et conseillers présents auraient du être renouvelés ou remplacés il y a près de deux mois,
  • extraordinaire puis qu'en raison de la crise sanitaire et des mesures de distanciation qui en découlent, ils ne seront que 54 à siéger physiquement dans la salle des conseils, les autres suivront la séance en video,
  • extraordinaire puisqu'aucun public n'assistera à cette séance,
  • extraordinaire enfin par l'ordre du jour, qui comporte moins de 100 délibérations et est essentiellement consacré au plan de relance parisien de l'activité économique, associative et culturelle. Nous y avons en particulier noté :

» 2020 SG 17 - DU-DAE-DAC-DPE : Lancement d’un plan de soutien en direction des acteurs économiques, associatifs et culturels face à la crise sanitaire et économique liée à l’épidémie de Covid-19.

» 2020 DAE 84 : Foire du Trône - Covid-19 - Exonération des redevances et charges dues par les forains.

» 2020 DDCT 30 - DASCO : Subvention (100.000 euros) et convention avec le GIP Réussite Educative à Paris pour la mise en œuvre d'un plan de lutte contre la fracture numérique en direction des enfants et adolescents.

» 2020 DVD 38 : Mesures de stationnement dans le cadre de la pandémie du coronavirus.

» 2020 DASCO 52 : Caisses des écoles - Subvention (1.241.078,38 euros) pour la mise en œuvre des séjours de vacances.

» 2020 DJS 113 : Gratuité d'utilisation pendant l'été 2020 des bassins éphémères au sein des centres sportifs Léo Lagrange (12e), Carpentier (13e), Louis Lumière (20e), ainsi que de la baignade La Villette (19e).

paris

15/05/2020

Trente millions de touristes à Paris, combien dans le 12e ?

Pendant que certains journaux font leur Une sur les 50 millions de touristes accueillis en Île de France en 2019, d’autres titrent de manière provocatrice Y a-t-il trop de touristes à Paris ?. Certains vont même jusqu'à se demander Faut-il vraiment continuer à célébrer l'attractivité de la région parisienne ?.

paris

La crise du Coronavirus affecte certes tout particulièrement l'hôtellerie, la restauration et toute l'industrie du tourisme, mais déjà auparavant le sujet était l'objet de réflexions et de discussions. Il était d'ailleurs bien présent dans les programmes des candidats aux municipales.

Si parfois, sans atteindre ce que l'on voit à Venise ou à Barcelone, le tourisme de masse affecte négativement la vie des habitants de certains quartiers parisiens, c'est pas tant le nombre de touristes, mais leur concentration dans quelques lieux qui en est la cause.

parisParmi les 15 sites d’Ile de France, les plus visités en 2019, 11 sont situés dans 5 arrondissements centraux, 3 dans les autres arrondissements et un seul (le Domaine de Versailles), n’est pas à Paris.

Pour que Paris puisse profiter de l'apport économique du tourisme sans en devoir subir les inconvénients, il faut bien évidemment déconcentrer l'offre qui se résume actuellement à Tour Eiffel, Champs Elysées, Montmartre, Marais et quelques trop rares autres lieux. Comment comprendre qu'il y a quelques mois, Sortiraparis faisait encore la promotion de la rue Crémieux !

Six années ont passé depuis notre précédent article sur le sujet (voir ici). Elles ont été marquées par une augmentation considérable de l’offre hôtelière dans le 12e. Les constructions et rénovations concernent tous les secteurs : touristes, étudiants, déplacements professionnels. Réjouissons-nous de savoir que davantage de visiteurs dorment dans notre arrondissement, mais on aimerait aussi les voir le découvrir, s'y distraire, y déjeuner …

Le plan présenté en novembre 2018 au Conseil de Paris de  prévoyait déjà en bonne place : Soutenir le développement de secteurs émergents et de nouvelles offres touristiques en dévoilant des facettes méconnues de Paris et attirer de nouvelles clientèles touristiques, désireuses de découvrir un Paris authentique.

paris

Soyons réalistes : aucun des monuments remarquables situés dans le 12e n'est en mesure de justifier à lui seul ne serait-ce qu'une demi-journée dans l'arrondissement. Il faut donc inventer et mettre en oeuvre de nouveaux moyens pour inciter les touristes à consacrer une part de leur séjour à notre arrondissement. Quelques idées :

Des promenades découvertes ou des visites à thème :

  • Art et architecture de la gare de Lyon à Bercy (Cour Saint Emilion)
  • Aligre et le Faubourg Saint Antoine dans le 12e
  • Des colonnes du Trône à la barrière de Picpus
  • Les traces de l'Expo coloniale
  • Découverte du bois de Vincennes et de ses lieux remarquables à vélo ou en véhicule électrique

Des événements qui attirent :

  • Le Palais de la Porte Dorée et la Cinémathèque ont démontré leur aptitude a monter des expositions qui attirent un vaste public. La ville aurait intérêt à les aider à en développer de nouvelles.
  • Regrettons que le 12e n'ait pas su retenir un salon d'antiquités comme celui de la Bastille ou de design du 20e siècle  comme la brocante du design place des Vins de France. Il serait appréciable de trouver de nouvelles occasion d'attirer les amateurs d'art et les collectionneurs.
  • Il y a une dizaine d'années la programmation de Paris Jazz Festival au Parc Floral attirait davantage de visiteurs que celle d'aujourd'hui. A méditer.

Des lieux qui justifient le voyage :

  • Un musée ou une salle d'exposition dont on parle au delà des frontières. Ne peut-on envisager sa création dans un nouveau quartier ? Bercy ou mieux (plus central et mieux desservi) Daumesnil-Gare de Lyon.
  • Le POPB est bien placé pour jumeler des spectacles populaires avec des séjours dans les hôtels du groupe Accor.
  • Une expo en plein air sur la pelouse de Reuilly (à l'image de ce qui a pu être fait sur les Champs Elysées)

Des incitations :

  • Actualiser et ré-éditer les brochures et les pages de l'Office du Tourisme de Paris consacrées au 12e
  • Oeuvrer auprès des éditeurs des guides les plus populaires en France et à l'étranger pour qu'ils mentionnent des bons plans dans le 12e.
  • Aider la constitution d'une association de Greeters (comme parisien d'un jour, parisien toujours créé en 2007 dans le 11e)
  • Alors que l'on clame les bienfaits de la proximité, n'est-il pas paradoxal que l'Office de Tourisme de Paris soit redevenu unique et central ? 

parisToutes vos idées et propositions dans ce domaine seront sans nul doute appréciées de nos lecteurs qui oeuvrent pour un tourisme économiquement profitable et socialement responsable.

N'hésitez-pas à les poster en commentaire.

12/05/2020

Demain matin conseil d'arrondissement restreint

parisDemain, mercredi 13 mai 2020 à 9h30 le Conseil d'arrondissement du 12e se réunit en mode restreint en salle des fêtes de la Mairie du 12e. L'ordre du jour (téléchargeable ici) comporte notamment une communication et un débat relatifs à la crise sanitaire du Covid-19.

Vous pourrez le suivre en direct sur Facebook ainsi que sur le site de la Mairie du 12e.

05/05/2020

Connaissez-vous Bruitparif ?

images.pngBruitparif est une association à but non lucratif créée en 2004 chargée de caractériser l’environnement sonore, d’informer le public avec des informations fiables, indépendantes et transparentes sur le bruit en Île-de-France et d’aider les autorités dans l’élaboration de leur politique de prévention et de lutte contre le bruit. 

Bruitparif est l'observatoire du bruit en Île-de-France qui s'intéresse aux types de bruits suivants :

  • bruit lié aux infrastructures de transports terrestres
  • bruit lié au trafic aérien
  • bruit lié aux activités commerciales, industrielles ou de loisir
  • bruit lié à la vie locale
  • bruit dans les établissements recvant du public

Bruitparif publie une carte du bruit routier en Île-de-France dont nous reproduisons ci dessous un extrait centré sur notre arrondissement.

Capture d’écran 2020-03-26 à 12.21.11.jpg

Cliquez pour agrandir

Boulevard Soult, nous avons pu observer il y a quelques jours un dispositif temporaire mis en place par Bruitparif pour mesurer les niveaux sonores environnants.

paris paris

Cliquez pour agrandir

bruitparif.jpeg

Bruitparif a également développé un système équipé de 4 microphones pour trianguler l’origine du bruit et la relier directement à des images provenant des caméras de vidéosurveillance. Le conducteur à bord du véhicule bruyant pourrait ainsi être très facilement identifié.

Voir aussi cette page de Paris.fr concernant la lutte contre le bruit à Paris

Pour retrouver les Connaissez-vous ? déjà publiés, rendez-vous sur cette page.

04/05/2020

La place Sans-Nom est bien le centre de gravité du 12e

Intuitivement, nous le ressentions, mais c'est ce plan de Paris qui nous en a apporté la démonstration et fait de notre intuition une certitude : la place Sans-Nom est bien le centre de gravité du 12e.

paris

Source France, le trésor des régions : (Cliquez pour agrandir)

Comme nous l'avons mainte fois rappelé sur ce blog, le 12e arrondissement actuel a été constitué le 1er janvier 1860 par agrégation de l'ancien VIIIe arrondissement de Paris avec la plus grande partie de la commune de Bercy et une bonne partie de celle de Saint-Mandé.

Et où se trouve le point de concours de ces trois constituantes ? place Sans-Nom !

Vous êtes ici au centre de la place Sans-Nom

En vous plaçant au centre (qui en théorie n'est malheureusement pas accessible aux piétons), nous pouvez en effet observer dans le sens des aiguilles d'une montre :

  • l'ancien VIIIe arrondissement de paris (entre le trottoir impair du boulevard de Reuilly et le trottoir impair du boulevard de Picus)
  • une partie de la commune de Saint-Mandé d'avant 1860 (entre le trottoir pair du boulevard de Picpus et le sud de la rue de Picpus)
  • une partie de l'ancienne commune de Bercy (entre sud de la rue de Picpus et le trottoir pair du boulevard de Reuilly)

Reste à espérer qu'un jour, des décisionnaires parisiens prennent conscience de la situation prégnante de la place Sans-Nom, et lui apportent tous les soins qui en découlent.

30/04/2020

Demain 1er mai : la tradition sous contrainte

parisChaque 1er mai, comme le veut la tradition, il est d'usage d'offrir un brin de muguet. En théorie, tout le monde peut s'improviser vendeur d'un jour.

Conformément à une longue tradition, des arrêtés municipaux permettent à titre exceptionnel aux particuliers et aux associations de vendre du muguet le 1er mai.

Cette année, en raison des mesures de confinement, la vente à la sauvette du muguet sera interdite sur la voie publique le 1er mai 2020 sur tout le territoire français. Comme les fleuristes sont fermés, vous devrez pour en acheter, vous rendre dans des commerces autorisés à la vente de produits de première nécessité, sur des marchés autorisés localement ou chez des fleuristes qui proposent la livraison ou un drive.

On ne verra donc pas cette année sur le trottoir de l'avenue Daumesnil, ce rassemblement de vendeurs "particuliers".

paris

Avenue Daumesnil le 1er mai 2018 (cliquez pour agrandir)

27/04/2020

Stationnement PMR ; la loi et les abus

paris

En France, en application de la loi n° 2015-300 du 18 mars 2015 le stationnement est gratuit pour les personnes souffrant d'un handicap.

Sur la voie publique parisienne, environ 3800 places de stationnement sont réservées aux véhicules utilisés par des personnes handicapées. Ces places, toujours dénommées GIG/GIC par l'administration, sont au nombre de 278 dans le 12e.

Depuis mars 2015, toute personne en situation de handicap disposant d’une carte européenne de stationnement ou d'une CMI (carte mobilité inclusion) peut stationner gratuitement sans limitation de durée sur l’ensemble des places de stationnement ouvertes au public.

paris paris

Depuis le 1er janvier 2017, la carte de stationnement est remplacée par la CMI. Une carte de stationnement reste valable jusqu'à sa date d'expiration et au plus tard, jusqu'au 31 décembre 2026.

Tant que la CMI, réputée infalsifiable et facilement contrôlable grâce à son QRcode ne sera pas généralisée, on verra dans certaines rues où le stationnement rotatif est particulièrement tendu, un nombre surprenant de voitures affichant une carte de stationnement PMR.

Pas si surprenant que ça quand on sait que depuis la mise en place du nouveau système de contrtôle du stationnement, l'utilisation de fausses cartes handicap a connu une augmentation sans équivalent. Le Parisien évoquait récemment le chiffre de 11% de fausses cartes à Paris.

Quelques rappels :

  • La carte ne peut être utilisée qu'en présence du titulaire. Il y a bien sûr une tolérance quand un conducteur vient chercher ou déposer la personne handicapée.
  • Tout véhicule garé sur une place PMR et ne disposant par la carte agréée peut recevoir une amende de 135 €. 
  • Pour répondre à toutes les questions liées au handicap la ville a créé le site très complet handicap.paris.fr

07/04/2020

Sanisettes : ouvertes, fermées ou inaccessibles

parisÀ Paris on dénombre aujourd'hui 435 sanisettes d'un modèle mis en place en 2009, écologique et accessible aux personnes en fauteuil. Elles sont gratuites depuis début 2006. Depuis juillet 2016, 158 sanisettes sont ouvertes 24h/24 (et 30 ouvertes de 6h à 1h).

En moyenne, en temps normal, JCDecaux intervient 3 fois par semaine sur chacune des sanisettes parisiennes.

En raison de la situation sanitaire, les salariés de JCDecaux ont exercé leur droit de retrait, ce qui a entraîné la fermeture de la quasi totalité des sanisettes.

Afin de soutenir les personnes démunies et très exposées en ces temps de crise sanitaire, la Ville de Paris et ses partenaires ont ré-ouvert le 24 mars 140 sanisettes disposées dans l’espace public et gérées par JCDecaux (*). Elles sont toutes répertoriées sur cette carte.

On notera la situation insolite de celle installée dans le square Emile Cohl : elle fait partie de celles fermées pour CODIV-19, mais ce qui est surprenant est de lire sur sa porte qu'elle est, en temps normal ouverte 24h/24, alors que le square ne l'est pas.

paris paris

Cliquez pour agrandir

(*) Au delà de cette iniative, cette page de Paris.fr fait le point sur les dispositifs d'aides mis en place par la ville en direction des personnes sans-abri.

06/04/2020

Election du Maire d'arrondissement

maire.jpgSi comme initialement prévu, le 2e tour des élections municipales s'était déroulé dimanche 22 mars, l'élection d'un(e) Maire du 12e arrondissement aurait eu lieu ce soir.

C'est en effet dans la semaine qui suit le deuxième tour, que le Conseil de Paris (les 163 nouveaux conseillers) se réunit à l’Hôtel de Ville pour élire le ou la Maire de Paris.

Huit jours après l’élection du ou de la Maire de Paris, les conseillers élus (conseillers de Paris et conseillers d’arrondissement) se réunissent dans chacun des 17 secteurs (*) pour élire les Maires d’arrondissement.

Si comme alternativement envisagé (ce qui est loin d'être confirmé), le 2ème tour des élections municipales se déroulait le dimanche 21 juin, on peut prévoir que le nouveau Maire du 12e serait élu par le conseil d'arrondissement le lundi 6 juillet 2020.

parisEn attendant, l'Assemblée Nationale s'apprête à voter la loi par laquelle les conseillers municipaux en exercice avant le premier tour conservent leur mandat jusqu’au second tour.

(*) Depuis les élections municipales de 1983, chacun des vingt arrondissements parisiens constituait un secteur électoral. Depuis la loi votée à l'Assemblée nationale à la fin 2016, Paris ne compte plus que 17 secteurs après la fusion administrative des quatre premiers arrondissements.

08:06 Publié dans Citoyenneté, Elections | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : paris