Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/09/2021

Dimanche, de 11h à 18h Paris respire sans voitures (ou presque)

parisIndifférente à la date théoriquement fixée au 22 septembre (1), la ville de Paris organise dimanche 19 septembre de 11h à 18h, la 7e édition de la Journée sans voiture (2).

Le choix d'un dimanche prouve la volonté de manifester son engagement écologique mais néanmoins en dérangeant le moins possible les parisiens.

Petite subtilité cosmétique, elle porte cette année, un nouveau nom : la Journée Paris Respire sans voiture. Seuls les véhicules de secours, les bus, les taxis et VTC sont autorisés à rouler ce jour-là (à 30 km/h maximum dans les zones Paris Respire).

paris

Cliquez pour agrandir

(1) Depuis la création de la Semaine de la mobilité en France la « journée sans ma voiture » théoriquement fixée au 22 septembre a disparu en tant que telle. Et si la piétonisation des Champs Elysées le premier dimanche de chaque mois est une sympathique initiative, cela n'a pas l'effet que pourrait avoir une journée sans voitures un jour de semaine.

(2) À Paris, la première journée sans voiture a eu lieu le dimanche

13/09/2021

La tour ONF bientôt relookée ?

Ce bâtiment repère situé 2 avenue de Saint-Mandé est communément dénommé dans le quartier la Tour ONF. Construite en 1976, elle est en effet depuis cette date occupée par le siège de l'Office National des Forêts (ONF).

paris

L'ONF qui a entrepris de regrouper son siège et des services actuellement dispersés à Maisons-Alfort dans des locaux en cours de construction, va prochainement libérer la tour.

En juillet 2020, le propriétaire du bâtiment a déposé une demande d'extension, surélévation et restructuration qui a été examinée par la Commission du Vieux Paris, réunie les 4 et 30 mars 2021 à l’Hôtel-de-Ville et en visioconférence sous la présidence de Jean-François Legaret. Le compte-rendu est téléchargeable ici.

paris

Cliquez pour agrandir

Après avoir souligné les qualités de composition, de construction, de décoration et d’aménagement paysager de cette architecture emblématique des années 1970, la Commission du Vieux Paris émet de fortes réserves sur trois points du projet.

En premier lieu, la visibilité de la taille de guêpe, élément clé du travail de Thieulin et Devigan, sera diminuée côté rue par le vitrage du rez-de-chaussée – ce vitrage ne concerne pas la partie arrière.

Par ailleurs, la Commission s’interroge sur la légitimité du bâtiment d’extension à rez-de-chaussée, en bordure de l’avenue de Saint-Mandé, et sur son rapport avec la tour ; le dessin d’ensemble et, plus particulièrement, le traitement de la toiture plantée, semblent dialoguer difficilement avec l’architecture minérale de la tour, sans pouvoir être complètement transparents.

Enfin, malgré la préservation de quelques sujets de haute tige et la variété des plantations qui sont annoncées, il est à craindre que de nombreux autres sujets, de plus petites dimensions mais qui pour la plupart sont anciens, seront amenés à disparaître.

parisLa Commission du Vieux Paris n'est, rappelons-le, que consultative. Il n'aura fallu qu'une semaine après cette réunion pour que le Permis de Construire soit délivré. On y relève une autorisation de plancher supplémentaire de 1704 m2, ce que permet sans aucun doute le PLU en vigueur.

On constate une fois encore que le PLU est toujours à l'origine des acrobaties architecturales les plus dommageables et de la densification de la capitale.

08:07 Publié dans Voirie Urbanisme | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : paris

30/08/2021

Clap de fin pour les zones 30

4070214718.jpgOn a souvent parlé ici des Zones 30 et de leur extension. Le sujet n'est plus d'actualité puisqu'à partir d'aujourd'hui lundi 30 août, nous devons rouler à 30 km/h maximum dans la quasi-totalité des rues de Paris.

La limitation de la circulation à 30 km/h dans Paris vise principalement l'amélioration de la sécurité routière et la baisse de la pollution sonore. Elle concerne presque toutes les rues de la capitale, excepté le périphérique (toujours limité à 70 km/h) et quelques grands axes où la vitesse restera à 50 km/h).

paris

Source : Paris.fr - Cliquez pour agrandir

Dans le 12e, il s'agit notamment de tout ou partie :

  • du Cours de Vincennes et de l'avenue de la Porte de Vincennes 
  • du Boulevard Diderot
  • du Boulevard Soult (excepté la section entre la rue Montempoivre et la rue Rottembourg)
  • du Boulevard Poniatowski
  • de la Voie Georges Pompidou
  • de plusieurs routes traversant le bois de Vincennes

Rappelons à ceux qui pestent contre cette disposition qu'entre une ville limité à 50 et une ville majoritairement à 30 c'est la différence n'est seulement que d'1,5 km/h en ce qui concerne la vitesse moyenne.

paris

On attend maintenant la mise en oeuvre des innombrables aménagements de signalétique que cette décision entraîne.

08:20 Publié dans Voirie Urbanisme | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : paris

20/08/2021

On espérait y avoir échappé, deux sont déjà sortis de la liste

parisEn décembre 2020, nous listions ici les dix projets auxquels nous pensions ou pour le moins espérions avoir heureusement échappé.

Comme les permis de construire accordés le permettaient et puisque l'exécutif municipal ne pouvait ou ne voulait s'y opposer, deux d'entre eux ont déjà quitté cette liste. Deux espoirs d'espaces de respiration bientôt remplacés par de nouvelles masses de béton.

Le projet Netter-Debergue

paris

Ci-dessus, le projet
Ci-dessous la situation et les informations récentes

paris

Le bâtiment en R+5 surdensifiant le 37-55 rue des Meuniers

paris

Ci-dessus le projet
Ci-dessous la situation il y a quelques jours

paris paris

et placardé sur la palissade du chantier

paris

À vous de juger !

02/07/2021

Rythme estival

Le moment est venu d'accorder un peu de repos à votre ordinateur télétravailleur et de faire vous et lui une petite pose pour des vacances bien méritées. C'est aussi ce que nous nous apprêtons à faire pour quelques semaines en réduisant nos publications à trois par semaine

paris

Depuis le 1er janvier, nous avons publié 131 articles et vous avez de votre côté posté 160 commentaires. Comme chaque année, en cette période estivale, nous allons réduire le rythme de nos publications. Mais pour ne manquer aucune information relative au quartier, abonnez vous à notre compte Twitter @BelairSud et inscrivez-vous sans plus tarder à notre 'NewsLetter' (colonne de droite) qui durant cette période sera diffusée un vendredi sur deux.

17/06/2021

Coulée Verte ou Promenade Plantée ? Les deux existent !

Nous l'avons rappelé ici il y a quelques mois : la promenade plantée (en minuscules) aménagée sur l'emprise de l'ancienne ligne de chemin de fer se nomme officiellement Coulée Verte René Dumont depuis le 15 octobre 2013.

Les vingt années (1993-2013) écoulées entre sa création sous l'appellation générique promenade plantée (voire coulée verte) et sa dénomination officielle n'en ont pas facilité l'adoption. Pour ne rien arranger, rappelons la rupture créée par la section dénommée Allée Vivaldi.

2008-DSCN0787.JPG 2013-DSCN366.jpg 2014-DSCN9952.JPG

Photos de 2008, 2013 et 2014 (Cliquez pour agrandir)

Plus encore, les ramifications en direction du Square Charles Péguy, du Sentier Nature et de la Petite Ceinture couplées à une signalétique désastreuse ou absente, sont quotidiennement à l'origine de nombreuses perditions parmi les non habitués du quartier. Le point critique se trouve ici :

DSCN9955.JPG

Dernière cause possible de confusion : nous avons récemment découvert que Coulée Verte René Dumont ET Promenade Plantée existent toutes deux si l'on se réfère à Google Maps et peut-être à d'autres cartographies.

Capture d’écran 2021-06-07 à 16.19.13 - copie.jpg

Cliquez pour agrandir

Ainsi, arrivé au point critique, le visiteur qui se croit sur un lieu dénommé Promenade Plantée (c'est d'ailleurs ce que lui ont confirmé de nombreux panneaux rencontrés précédemment) se fie au navigateur de son smartphone, poursuit  sur la droite, trouve à nouveau la confirmation de son itinéraire en franchissant la rue Montempoivre et se perd dans le square Charles Péguy.

IMG_2928.JPG

Un exemple qui prouve l'incohérence de ce qui a été mis en place et maintenu par la municipalité depuis de nombreuses années :

2069775892.JPG

Reste une question : quand l'exécutif municipal prendra-t-il sérieusement en compte et résoudra ce problème qui ne nécessite pas un gros budget et prouverait son intérêt pour les sujets de terrain ?

08:07 Publié dans Voirie Urbanisme | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : paris

14/06/2021

Les rues féminines du 12e

parisDepuis la loi de décentralisation de 1982, le choix des noms donnés aux rues des villes françaises relève des compétences de la commune. L'arrêté municipal du institue une commission chargée d'examiner les projets de dénomination des rues, voies, places, espaces verts et équipements publics municipaux. C’est finalement au conseil de Paris qu’il revient de trancher. 

Paris compte environ 6000 voies de circulation. Parmi celles-ci, environ 250 portent un nom se référant à une femme (ou une communauté féminine), alors que près de 4000 se référent à un homme.

Dans le 12e, sur les quelques 450 voies que compte l'arrondissement, environ 25 ont reçu un nom de femme. Elles ne semblent que deux à Bel-Air Sud : Marie Laurencin et plus récemment Yvette Vincent-Alleaume.

On ne peut qu'approuver la volonté des élus parisiens de rétablir une juste place aux femmes méritantes parmi les dénominations attribuées à des lieux publics. Pour y parvenir, la tendance actuelle est d'attribuer des noms de personnes à des équipements et à des carrefours jusqu'alors anonymes parce qu'ils ne desservaient aucun immeuble. Le 12e a même réussi à honorer simultanément 2 femmes en un lieu qui ne nécessitait nullement d'être dénommé.

paris

Parvis Claire Heyman et Maria Errazuriz 

Au rythme de la part des dénominations concernant des femmes (67/110 en 2019 et 25/40 en 2020) il est évident qu'il faudra de nombreuses décennies pour rétablir l'équilibre [Source].

Qu'il nous soit permis d'avoir une pensée pour les hommes disparus qui se voient désormais pour longtemps privés des honneurs de la ville de paris.

À lire sur Paris.fr  : Rues, espaces verts et équipements publics : comment sont-ils dénommés à Paris ?

28/05/2021

Quatres lacs dans le bois de Vincennes dont un seul naturel

Le bois de Vincennes comporte quatre lacs, alimentés par un réseau de ruisseaux :

plan-bois-de-vincennes.jpg

Le Lac Daumesnil est un lac artiiciel d'environ 12 hectares situé au sud-ouest du bois de Vincennes. Il possède deux îles distinctes, l'île de Reuilly et l'île de Bercy, reliées par des ponts. L'île de Reuilly arbore une grotte et une cascade artificielles avec une rotonde romantique dues à l'architecte Gabriel Davioud.

Vers 1865, la promenade publique du bois de Vincennes s'accrut du parc de Charenton, détaché de la commune voisine de Charenton-le-Pont et qui vint rattacher le bois à la ville de Paris. Dans le cadre de la rénovation de Paris et du Bois de Vincennes par le baron Haussmann, c'est dans cette partie que fut creusé ce plan d'eau de 12 hectares.

ZEAQHZIFCYJ7QFMS7ZL6A6BTQQ.jpgLe Lac des Minimes est un étang artificiel d'une étendue d'environ 7 hectares, sur lequelle se trouvent trois iles : l'île de la Porte-Jaune, l'île Nord et l'île Sud.

Creusé de 1857 à 1859 par Adolphe Alphand lors de l'aménagement du bois de Vincennes, il est situé à l'emplacement d'une ancienne abbaye, le Couvent des Minimes, un lieu monastique fondé en 1164 par les frères de Grammont.

Le Lac de Gravelle occupe environ 1 hectare et est utilisé comme réserve pour les trois autres. Il a été construit dans les années 1860 lors de l'aménagement du bois de Vincennes afin d'assurer l'irrigation des autres plans d'eau et de réguler les crues. Il est alimenté par la Seine à travers l’eau non potable de l'usine de pompage d'Austerlitz

Le Lac de Saint-Mandé est un étang naturel aménagé de 1,5 hectare. Il possède en son centre une île qui n'est accessible qu'aux oiseaux.

Son origine remonte à un étang créé au XIIIe siècle dans une dépression du relief par l'élévation d'une digue, ou chaussée (qui deviendra l'actuelle chaussée de l'Étang), sur le cours d'un ruisseau descendu des coteaux de Montreuil appelé ru de la Pissotte ou ru de Montreuil et provenant des douves du château de Vincennes.

Initialement alimenté par le ru de Montreuil, le lac de Saint-Mandé est actuellement alimenté par le lac de Gravelle.

En avril 2008, le conseil de quartier Bel-Air Sud avait organisé une rando à vélo  sur le thème : Le circuit des lacs

IMG_7713.JPG

08:10 Publié dans Voirie Urbanisme | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : paris

21/05/2021

Une galerie d'art contemporain au Parc Floral

parisCréé en 1969 pour accueillir les Floralies internationales de Paris, le Parc Floral de Paris est l’oeuvre du paysagiste Daniel Collin. Il a été réalisé sur d’anciens terrains militaires du bois de Vincennes dont ne subsiste que la pinède. Il occupe une surface de 35 hectares.

Il est désormais directement accessible depuis la porte Dorée par le bus 201 et Il y a mille et une bonnes raisons pour s'y rendre : botanique évidemment, musicale (concert sous l'espace delta), jeux pour les enfants ... De plus, il est parsemé d'oeuvres d'art contemporain commandées lors de sa construction dans le cadre du 1% culturel. Nous vous en proposons la visite.

paris
Azimuthage II - Marcel Van Thienen, 1970
Devant la Chesnaie du Roy

paris
À Coeur Ouvert - Oleg Goudcoff, 1966
Entre la pinède et le jardin des tulipes

paris
Flamands Roses - Pierre Ségeron, 1981
Au bord de la Vallée des fleurs, face à l’espace concert

paris
Fontaine Marc-Antoine Bissière dit la Louttre, 1968
Entre l’espace concert et les bonsaïs

paris
Fontaine Monumentale - François Stahly, 1969
Au bord du miroir d’eau sous le Pavillon 7

paris
Grande Lave - Marcel-Petit, 1976
Devant les plantes régionales

paris
La Femme Allongée - Baltasar Lobo, 1964
Entre la pinède et l’espace événements

paris
La Mahone - Jean Amado, 1973
Navire de pierre du miroir d’eau

paris
La Montagne - Vito Tongiani, 1984
Devant le jardin de dahlias

paris
Grand Dialogue - Alicia Penalba, 1964
Deux sculptures dans le miroir d’eau

paris
Le Totem - Anonyme, 1981
Entre géraniums et rosalies

paris
Lignes Volume - Yaacov Agam, 1971
Sculpture métallique à côté de l’espace concert

paris
Mur Vivant - Juvin et Gianferrari, 1969
Au bord du miroir d’eau sous l’espace concert

paris
Partition Rouge - Alberto Guzman, 1967
Devant le Pavillon 7

paris
Sans titre - Maria Simon, 1972
Dans l’agora face au Pavillon 2

À ces quinze oeuvres, nous nous permettons d'ajouter Jardin des sculptures (vignette en début de cet article) réalisée en 1970 par Jacques Sgard, oeuvre pour laquelle nous avons un penchant particulier.

07/05/2021

Des logements sociaux dans un palace

L'immeuble post-haussmannien du 98 quai de la Rapée (angle de l'avenue Ledru Rollin) a été construit en 1892 par l'architecte John Monod pour les frères Vianey qui, déjà propriétaires de plusieurs établissements, y ouvrirent en 1910 le luxueux hôtel Méditerranée.

paris

Le 98 quai de la Rapée. Nous avions signalé son dôme ici

parisEn 1920, les frères Vianey font faillite et vendent l’immeuble à la Ville de Paris qui y installe des services administratifs. Les deux frères conservent toutefois une grande partie du rez-de-chaussée, les Salons Vianey, où  de 1995 à 2009 ils ont organisés des séminaires, banquets et réceptions. Repris par la société Bedouk, les salons Vianey ont poursuivi cette activité quelques années.

En 2017, la Direction du Patrimoine et de l’Architecture (DPA) qui occupait l'immeuble déménage dans le 13e arrondissement. Depuis, une partie est louée par la Ville de Paris à la Croix Rouge Française qui y a installé un centre d'hébergement d'urgence d'environ 150 places destiné à des personnes très démunies. Plus récemment, la ville de Paris y a inauguré la Fabrique de la Solidarité (qui depuis a déménagé dans l'ancienne Mairie du 2e).

paris paris

Cliquez pour agrandir

En juillet 2018, le conseil de Paris a adopté la déliberation 2018 DLH 157-1 qui accorde à Elogie-SIEMP un bail emphythéotique dans le cadre duquel il s'apprête à réhabiliter le bêtiment afin d'y créer 71 logements sociaux (architectes : De Jean & Marin).

paris

En bonne place parmi les projets de la mandature 2014-2020 auxquels nous avons heureusement échappé, se trouvait L’Atelier de l’Arsenal, Place Mazas. Gageons que s'il avait vu le jour, la destinée de l'ex hôtel Méditerranée aurait été toute autre.

paris

L’Atelier de l’Arsenal, Place Mazas (Laisné Roussel architects)