Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/06/2019

Non ! ...

NON, nous ne mentionnerons pas le nom de l'événement qui est annoncé sur la pelouse de Reuilly le prochain week-end. Nous n'en ferons évidemment aucune promotion. Pourquoi ?

paris

Comme l'année dernière, les organisateurs de cette manifestation payante (qui sont d'ailleurs fort discrets sur leur identité), ont déployé une débauche d'affichage sauvage sur une vaste étendue de l'espace public de l'arrondissement. Comment ne pas s'étonner de la complaisance tacite de la Mairie de Paris à leur encontre alors qu'elle appelle sans cesse au civisme de nos concitoyens ?

Imaginons un instant que chacun des organisateurs (associations, conseils de quartier ... ) des manifestations ayant eu lieu au cours des deux derniers mois ait pratiqué de la sorte ...

21/06/2019

Espace public ou dépotoir ?

parisL'espace public représente dans les sociétés humaines, en particulier urbaines, l'ensemble des espaces de passage et de rassemblement qui sont à l'usage de tous. Ils appartiennent soit à l'État, soit à aucune entité juridique et morale de droit ou, exceptionnellement, au domaine privé (Wikipedia).

Un dépotoir est un terme vieilli qui désigne un endroit destiné à recevoir des objets de rebut, des matières de vidange ou des ordures.  Aujourd'hui, dépotoir définit un endroit où sont accumulées des choses hétéroclites et généralement malpropres, où l'on jette les objets de rebut, les déchets en dehors de toute règle particulière.

Quand nous arpentons les rues de Paris, celles de notre quartier comme bien d'autres, les termes espace public et dépotoir nous viennent fréquemment à l'esprit. L'état et l'occupation de l'espace public a des causes diverses qui ont en commun de susciter notre indignation :

1 - Bien sûr l'incivilité de certains de nos concitoyens

paris paris
paris

mais aussi ...

2 - Les mauvaises décisions, voire le manque de goût des élus et des services de la ville

paris paris
paris
paris paris
paris

3 - La multiplication des emprises permanentes ou temporaires (et souvent très longues) occupées par les délégataires et leur chantiers

paris paris

4 - La tentation évidente de la municipalité de tirer un maximum de revenus locatifs de notre espace piéton

paris
paris paris
paris

Et faut-il rappeler les 1630 panneaux Clear Channel votés en avril par le Conseil de Paris et dont une part va surgir sans notre quartier, peut-être dès cet été !

paris

5 - Le manque d'autorité de la Mairie de Paris et les faibles résultats de sa DPSP (Police municipale) à l'encontre de faits dont les auteurs sont aisément identifiables.

paris
paris paris

Dans quelques mois, nous saurons si ces thèmes suscitent l'intérêt des futurs candidats au poste de Maire de Paris et s'ils s'engagent à obtenir des améliorations substantielles durant la prochaine mandature.

07/06/2019

Une auberge de jeunesse place de la Nation

parisLe 12e arrondissement s'ouvre largement à la jeunesse étudiante, et c'est tant mieux. On pense bien sûr à la Sorbonne Nouvelle qui, sauf changement devrait accueillir les premiers étudiants à la prochaine rentrée, à l'hôtel Meninger dont l'ouverture est proche, ainsi qu'a plusieurs programmes incluant des logements pour étudiants.

Place de la Nation, la dent creuse dont le supermarché Casino occupe les deux premiers niveaux va bientôt être comblée par une auberge de Jeunesse dénommée Les Piaules dont la particularité est d'être construite en bois.

L'opération, réalisée par le promoteur immobilier Linkcity sur une surface de 1 100 m² comprendra une auberge de jeunesse de 192 lits (39 chambres) ainsi qu’un bar-restaurant en rooftop avec vue panoramique sur la place. La conception est signée par l’agence JBMN Architectes, lauréat du concours lancé par Linkcity.

pers-p12-nation_admin.jpg

Les travaux, réalisés par Bouygues Bâtiment Habitat Réhabilité, spécialisée dans la construction bois et la réhabilitation, devraient débuter en juin 2019. Le projet nécessitera la fermeture du supermarché pendant 3 mois. Le magasin Casino rénové et étendu sur un niveau, rouvrira en septembre 2019 et l’auberge de jeunesse avec son bar-restaurant ouvriront leurs portes au 4e trimestre 2020.

31/05/2019

Où en sont les ex-stations Autolib' ?

parisVoilà bientôt un an que les Bluecar Autolib' ont disparu du paysage parisien. Restent les stations qui sont dans un état très inégal et n'offrent pas toutes les mêmes services. Nous tentons aujourd'hui de faire le point sur une offre qui n'a pas gagné en simplicité.

L'offre mobilité :

Entre 2011 et le 31 juillet 2018 : Autolib’ était un service public d'autopartage de voitures électriques en libre-service disponible dans l'agglomération parisienne. Conçu et exploité par le groupe Bolloré, Autolib' comptait (en 2017) 3 907 véhicules répartis dans 1 100 stations de l'agglomération parisienne.

paris

Décembre 2018 : Après Moov'in.Paris avec environ 500 Renault Zoë, la société Free2Move, filiale de PSA, ouvreun service d'autopartage composé de 550 voitures Peugeot iOn et Citroën C-Zero et Daimler Car2Go fait de même avec des Smart. Ces  voitures (environ 1 500) sont en flotte libre. Il est possible de les garer après utilisation sur les places de stationnement ordinaires ainsi que sur certaines de celles réservées aux véhicules électriques.

paris

Mai 2019 : la Ville de Paris lance Mobilib', service d'autopartage en boucle (le conducteur doit ramener la voiture là où il l'a trouvée et la durée minimale de la location est d'une heure). Mobilib' complète l'offre en flotte libre en s'appuyant sur 4 opérateurs différents (Ada, Communauto, Drivy et surtout Ubeeqo filiale d'Europcar) et fonctionnera à terme avec plus de 1 200 voitures tant électriques (500 voitures) que thermiques (700 voitures).

paris

On remarque entre autres (et on regrette)  :

  • la petitesse du parc en flotte libre (1200 voitures contre 3900 Autolib')
  • le recours à des motorisations thermiques pour la compléter
  • le service éclaté entre différents opérateurs bien moins lisible et utilisable qu'avec un opérateur parisien unique. Heureusement Free2Move a pris l'initiative d'une application tous opérateurs. Voir ici
  • le prix : de 20 €/heure pour les offres en flotte libre (à comparer à environ 15€/heure (+abonnement) pour feu Autolib' et de l'ordre de 4 €/heure (+ abonnement) pour Mobilib'.

La recharge : La recharge sur l'ensemble des bornes Autolib' était possible moyennant abonnement. Depuis le 2 décembre 2018, elle est redevenu possible aux détenteurs d'une Carte de Recharge sur 1 000 bornes réparties sur 200 stations remises en service (120 €/an pour les particuliers. Voir ici).

paris

Rappel : la recharge (jusqu'à 22 kw au lieu de 3 kw sur les stations Autolib') est possible sur les bornes du réseau belib. Voir ici les implantations dans le 12e

parisLe stationnement : Il était et reste ouvert aux véhicules électriques en possession d'une carte de recharge sur les places non réservées Mobilib' des anciennes stations Autolib'. Le simple stationnement y est interdit.

Rappel : à Paris, le stationnement des véhicules électriques est gratuit pour les détenteurs de  la carte basse émission.

07:59 Publié dans Voirie Urbanisme | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : paris

28/05/2019

Gare de Lyon : requalification en vue côté rue de Bercy

parisLa partie de la rue de bercy qui longe la gare de Lyon est connue depuis longtemps comme un repoussoir par tous ceux qui y sont passés à pied au moins une fois. Le conseil de quartier Aligre Gare de Lyon a mainte fois souhaité la voir réhabilitée mais faute de riverains le rappelant sans cesse, le sujet n'avait pas été prioritaire. Un seul projet, présenté au budget participatif 2016, concerne précisément ce secteur. Il n'a pas été retenu.

paris

Bonne nouvelle : SNCF Gares & Connexions, en liaison avec la Ville de Paris, Île-de-France Mobilités et la RATP, a lancé hier la concertation sur une grande transformation du secteur Ouest de la rue de Bercy.

Avant de retrouver à l’horizon 2024 les caractéristiques d’un quartier vivant et agréable, ce secteur va subir des transformations à l’échelle de la gare, du quartier et de la ville :

  • La restructuration des espaces intérieurs de la Gare de Lyon.
  • La réorganisation des accès, de l’accueil et des services aux voyageurs s’accompagnera d’une recomposition complète de la façade Sud.
  • Le développement d’un projet d’urbanisme largement axé sur l’intermodalité, favorisant les modes doux, les transports urbains et les trains grandes lignes. Ce projet de requalification et de revitalisation de la Gare de Lyon et de ses abords – secteur rue de Bercy – prévoit notamment : des voies de circulation réorganisées au profit de trottoirs élargis ; des boutiques traversantes entre gare et rue ; un itinéraire cyclable à double sens et 450 places de vélo abritées et sécurisées .

paris

Les dates clés du projet :

  • Mai – Juillet 2019 : Concertation réglementaire
  • Été – Automne 2019 : Bilan de la concertation
  • 2020 Dépôt du permis de construire
  • 2021 Premiers travaux en gare
  • 2024 Fin de travaux du projet d’extension de la gare
  • 2025 Fin de travaux sur le secteur.

Pour parcourir les projets et participer à la concertation, rendez-vous sur ce site dédié

Trois rencontres à noter sur vos agenda : les 29 mai, 13 juin et 27 juin (Voir ici)

08:10 Publié dans Voirie Urbanisme | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : paris

13/05/2019

L'ensemble HBM du 14 Rue Abel

Depuis juin 2015, très irrégulièrement nous publions des articles consacrés aux ensembles de logements sociaux du siècle dernier. Après ...

... nous visitons aujourd'hui l'ensemble de logements sociaux situés 14 Rue Abel dans le quartier Quinze Vingts, C' est un immeuble de 7 étages et qui, sur une parcelle de 2207 m2, dénombre 148 appartements et 8 locaux d'activités.

paris

Le Plan Local d'Urbanisme qui a eu la sagesse d'en prévoir la protection nous apporte les renseignements suivants :

parisCet ensemble de logements sociaux "Habitations à Bon Marché" a été réalisé par l'architecte Emile Bois en 1913-1923. Ce projet fortement inspiré de l'architecture flamande, avec ses briques et pignons baroques, a été retenu en 1912 lors d'un concours de la Ville pour la construction d'Habitations à Bon Marché.

L'immeuble ne fut achevé qu'après la guerre et le projet réalisé est plus sobre que le projet initial. Il constitue toutefois une réussite exceptionnelle, à la fois par ses proportions et par le jeu sur la qualité décorative des matériaux qui alterne deux couleurs de briques, le béton, la meulière en soubassement et le moellon.

paris

08:07 Publié dans Voirie Urbanisme | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : paris

10/05/2019

Que devient le "plan piétons" ?

parisLe 24 janvier 2017, Le Monde titrait : Paris lance un « plan piétons » pour rééquilibrer l’espace public. Prudente, la Mairie de Paris retenait quant à elle l'expression de "Stratégie Paris piéton". La délibération correspondante [2017 DVD 5] a été approuvée par Conseil de Paris le 30 janvier 2017.

Comme l'a rappelé la Maire lors de cette séance, à Paris, 60 % des déplacements intra-muros se font à pied alors que la voiture qui ne concerne que 13% des déplacements occupe 56% de l'espace public..

Qu'observons-nous aujourd'hui à Bel-Air Sud de la situation des cinq thèmes que la stratégie Paris piéton prévoyait de lancer dans la mandature ?

  • Faciliter les continuités piétonnes et de nouveaux partages de la voirie.

À Bel-Air Sud, d'importants aménagements en faveur des piétons sont actuellement en cours dans le bois de Vincennes (au carrefour de la Conservation en particulier), mais dans notre quartier, la plus remarquable amélioration d'une continuité piétonne reste celle réalisée dans le cadre du budget participatif 2014 au carrefour Daumesnil-Bizot :

paris

En certains lieux, le partage des trottoirs entre piétons et cyclistes a été réalisé selon les règles avec des pistes cyclables correctement signalées  ...

paris

... mais a été imposé de façon tout à fait contestable ailleurs :

paris

parisComme son nom l'indique, la vocation des zones de rencontre est de permettre le partage de la voirie. Comment comprendre qu'elle ne soit pas effective là où elle est programmée depuis 2016 comme rue Sibuet ou passage Chaussin ?

  • Favoriser la diversité d’usages de la rue.

De nouveaux usages ont pu être permis avec les deux Rues aux Enfants créées par la Mairie du 12e arrondissement en accord avec la communauté éducative : rue Bignon et rue Baudelaire.

paris

Nous ne parlerons pas ici aujourd'hui des véhicules en tout genre qui usent des trottoirs au mépris des piétons. Les uns sont en infraction notable et profitent de l'inefficacité des services de la ville à leur encontre, les autres profitent d'un vide juridique. Nous ne doutons pas que ces thèmes seront en bonne place lors des prochaines municipales.

  • Élever les standards de confort des espaces publics.

Avec la multiplication des travaux, dont nous ne contestons nullement la nécessité, et les impardonnables négligences d'entretien des trottoirs le confort de l'espace public s'est plutôt dégradé depuis la rédaction de cet objectif. Les piétons parisiens doivent trop souvent adapter leur trajectoire pour contourner les zones impraticables des trottoirs. Il n'est pas rare que des revêtements déformés occasionnent des chutes. Les signalements effectués sur DansMaRue dans ces catégories n'aboutissent que très rarement.

paris paris

La Mairie du 12e va-t-elle encore attendre pour intervenir sur la suppression de ces bornes de granit rue de Picpus qu'elle soit enfin votée au budget participatif ?

paris

  • Repenser l’orientation des piétons.

À Bel-Air, ce thème ne semble malheureusement pas avoir dépassé le stade de la bonne intention. Deux exemples suffisent à montrer que les plus élémentaires des mises à jour ne sont même pas assurées :

paris paris

Cliquez pour agrandir

Rappelons que Londres a développé son remarquable plan Legible London dans le cadre des JO 2012.

paris

  • Conforter la culture piétonne de Paris.

Ce point qui comme le révèle cette page de Paris.fr (en bas), repose essentiellement sur de la communication, pourra être aisément satisfait.

08:15 Publié dans Voirie Urbanisme | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : paris

07/05/2019

Connaissez-vous Eau de Paris ?

parisDans la série des Connaissez-vous ?, il était temps d'accueillir Eau de Paris.

Eau de Paris, anciennement appelée Société anonyme de gestion des eaux de Paris (abrégé en SAGEP), est une régie autonome de la ville de Paris chargée de l'approvisionnement en eau de Paris depuis le 1er mai 2009 et de la distribution depuis le 1er janvier 2010.

Lire sur le site de La Tribune : Eau de Paris tire le bilan de 10 ans de régie

parisEn 2019, la société est présidée par Célia Blauel (photo), maire-adjointe chargée de l'environnement, du développement durable et de l'eau, élue au Conseil d'administration en 2014, en remplacement d'Anne Le Strat. Le Directeur Général est Benjamin Gestin.

Actuellement Eau de Paris traite 532 000 m³ d’eau potable par jour et les délivre à quelques 3 millions d’usagers.

D'où vient l'eau que nous consommons ? Le quartier Bel-Air est alimenté en eau de Seine traitée à Orly et de Marne traitée à Joinville.

paris

Cliquez pour agrandir

Retrouvez toutes les informations sur l'eau à Paris sur les pages Eau et assainissement de Paris.fr

À l’occasion du bicentenaire de la naissance de Sir Richard Wallace, Eau de Paris présente jusqu'au 31 août 2019 au Pavillon de l'Eau, l’exposition « L’eau à Paris du XIXe au XXIe siècle ». Un voyage à travers les siècles afin de comprendre l’importance de l’eau dans la capitale, de l’émergence d’une ville moderne jusqu’aux défis auxquels le Paris durable de demain sera confronté.

paris

Pavillon de l'Eau
77, avenue de Versailles, 75016 PARIS

06/05/2019

Une rue qui n'existe que sur le papier

1798432728.JPGVoilà bien longtemps que nous nous interrogeons sur la rue la plus discrète du quartier Bel-Air Sud. Elle est référencée sur la version papier (édition 2004) de la Nomenclature Officielle des voies publiques et privées de la ville de Paris comme sur la version en ligne actuelle.

Elle figure en bonne place sur Google Maps comme sur OpenStreetMap. Le site meilleursagents.com est même prêt à vous y dénicher un appartement aux alentours de 7867 €/m2

Cette rue, c'est la rue Montesquiou-Fezensac. Longue de 110 mètres et large de 13, elle est située en impasse dans l'avenue Armand Rousseau. Les textes précisent qu'elle dessert le lycée et collège d'enseignement technique Elisa Lemonnier.

paris

Cliquez pour agrandir

Sur place pourtant, on ne trouve aucune plaque de rue la mentionnant, et pas la moindre trace d'une voie fût-elle privée. On imagine qu'elle a été intégralement absorbée par le lycée Elisa Lemonnier.

Capture d’écran 2015-10-15 à 19.47.01.jpg

Cliquez pour agrandir

Les services municipaux de la voirie seraient bien inspirés de nous éclairer sur la situation administrative de cette rue et de faire régulariser les documents qui la citent.

montesquiou-abbe.jpgL'abbé François-Xavier-Marc-Antoine, duc de Montesquiou-Fézensac (1756-1832) est un homme politique français.

Il fut duc et pair, ministre d’État, député aux États généraux dont il fut deux fois le Président, membre du gouvernement provisoire de 1814, ministre de l'intérieur en 1815, ministre d’État, membre de la Chambre des pairs. 

L'ordonnance de 1816 le fit entrer à l'Académie en remplacement du cardinal Maury, il s'abstint d'assister aux séances, ne se considérant pas comme régulièrement élu. Membre de l'Académie des Inscriptions.

 

08:03 Publié dans Voirie Urbanisme | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : paris

03/05/2019

Le Glutton enfin à Paris ?

Glutton.jpgIl y a peu, plusieurs élus parisiens ont salué l'arrivée chez eux d'un aspirateur de déchets nouvelle génération dénommé Glutton. Il s'agit d'un appareil autotracté à moteur électrique qui aspire tout type de déchets urbains : papier, carton, canette, bouteille en verre ou en plastique, déjection, feuilles ....

paris paris
paris paris

Cliquez pour agrandir

Faut-il s'étonner de voir la Direction de la Propreté et de l'Eau de la Ville de Paris investir dans des moyens techniques en mesure de faciliter la tâche et d'améliorer les performances de ses agents dont les outils de travail n'ont que peu évolué depuis les années trente ?

paris paris

à gauche : Le balayeur de la rue Visconti - Photo Roger Schall-1935

Faut-il pour autant parler d'innovation quand on sait que le Glutton existe depuis plus de 10 ans et est utilisé dans 60 pays, plus de 5000 villes (dont plus de 3 500 en Europe) ? En Belgique ou il est fabriqué, 90% des villes de plus de 10.000 habitants en sont équipées. En France, ce sont plus de 900 villes qui utilisent le Glutton quotidiennement.

Ne faut-il pas plutôt s'étonner qu'il ait fallu attendre le budget participatif 2015 pour en acquérir 4 exemplaires ? N'est-il pas surprenant que la ville présente le Glutton comme une expérimentation et que, même si leur coût approche celui d'une petite automobile, leur nombre soit limité à quelques exemplaires ?

Avec 2 millions d’habitants et 30 millions de touristes chaque année, c’est 3 000 tonnes de déchets à collecter chaque jour, un travail effectué par les 4 800 agents de la propreté chargés du nettoyage et de la collecte des déchets, il semblerait normal que les 100 ateliers répartis dans les 20 arrondissements en soient équipés.

Remarquons enfin que nous avons observé l'utilisation de Glutton en 2015 sur les Champs Elysées (où il est en service depuis 2013), et en 2017 sur le Parvis de la Gare de Lyon et à Bercy Village, espaces publics dont le nettoiement est assuré par des entreprises privées.

paris paris
paris

08:08 Publié dans Voirie Urbanisme | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : paris