Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/02/2018

Des tours à Paris ? non merci

Le sujet ne fait pas partie de l'actualité immédiate de notre quartier, mais certain actes irréversibles ont déjà été commis ailleurs dans Paris, et il menace toujours, tout particulièrement à Bercy Charenton où la Mairie prévoit l'érection de 6 tours.

paris

Courant 2018, le dossier de création de la ZAC Bercy-Charenton et d‘évolution du PLU devrait être soumis au vote du Conseil de Paris puis suivi de la désignation d'un aménageur. Les projets architecturaux devraient suivre rapidement.

Rappelez-vous : en 2006, lors de l'enquête sur le PLU, les parisiens avaient à 63 % exprimé leur opposition aux tours, mais depuis la Mairie de Paris a tout fait pour passer outre.

Pour cette raison, nous ne pouvons passer sous silence la pétition

STOP aux tours à Paris

initiée les élus écologistes et une douzaine d'associations de défense de l'environnement et de protection du patrimoine. Si la pétition atteint 5000 signatures, la Mairie de Paris devra organiser un référendum sur le sujet. Nous l'avons bien évidemment signée et vous encourageons à le faire notamment ...

... parce que, comme nous le répétons sans cesse ici, nous refusons de densifier davantage Paris au détriment des espaces verts,

... parce qu'une architecture de tours ne crée pas le paysage urbain convivial auquel nous aspirons,

... parce que les tours sont énergivores,

... parce qu'à densité équivalente, des gestes architecturaux sont possibles sans recourir aux grandes hauteurs, 

paris... enfin parce qu'une pareille multiplication de tours en périphérie de Paris apparaît comme une marque d'arrogance vis à vis du reste de la Métropole.

À l'image des maisons-tours de San Gimignano, elles n'ont d'autre raison d'être que celle de manifester la puissance des maitres de la Cité.

16/02/2018

Vélib' : le mécontentement des abonnés ne faiblit pas

parisCe qui est bien :

Disons le d'emblée, les vélos Vélib' Métropole sont souples et confortables. Ils semblent bien construits et robustes. Un point très positif comparé à la génération JCDecaux mise en service il est vrai il y a dix ans.

Ce qui l'est moins :

Les nouvelles fonctionnalités (pause café, blocage de direction, overflow ...) sont à priori séduisantes, mais le logiciel est lent et son interface utilisateur hermétique et complexe.

Nous n'avons encore rencontré aucune borne (Totem) connectée, ce qui doit particulièrement affecter les utilisateurs occasionnels.

paris paris

Ce qui fâche :

Il y a certes maintenant 252 stations d'installées dont 16 dans le 12e, mais ce n'est que 188 de plus qu'au 1er janvier en six semaines alors que 60 à 80 par semaine étaient promises par Smovengo.

paris

Moins de 20% de l'objectif (1000 au 31/03) est atteint (Source)

Non seulement, pour entreprendre un parcours, il faut trouver une station en service dotée d'un vélo décrochable, mais il faut avant de l'enfourcher, s'assurer de l'existence d'une station proche du lieu d'arrivée et opérationnelle. Tout cela rend de nombreux parcours encore impossibles et nécessite de les effectuer à pied ou en métro.

Ce qui fâche vraiment :

Le nombre de vélo en service est très faible : 1300 vélos soit en moyenne 5 à 6 par station alors qu'on en attend le double (20 000 vélos pour 1400 stations). On tombe souvent sur des stations vides ou avec des vélos inutilisables.

Le décrochage est problématique : impossible 2 fois sur trois et les messages d'erreur sont abscons. On ne compte d'ailleurs plus les abonnés qui s'expriment sur Twitter pour dire leur exaspération.

paris paris

Cliquez pour agrandir

Les explication fournies par Smovengo, qui a sous-estimé les difficultés liées à l’alimentation électrique des stations et qui pour ne pas perdre la face les a mis sous batterie à interchanger quand elles sont vide, ne remplacent pas un système qui marche !

Bref, on se demande quand et comment on va retrouver un service comparable à celui de 2007 et qui a été reconnu comme l'un des grands succès de Bertrand Delanoë : 1400 stations et un parc de 20 000 vélos fonctionnant de manière tout à fait satisfaisante.

Les utilisateurs ne réclament pas un dédommagement (comment pourrait-on évaluer le préjudice ?), mais au minimum le non paiement d'un service inexistant.

On espère enfin et surtout que le syndicat Autolib' et Vélib' Métropole mettra tout en oeuvre pour aider Smovengo à sortir de cette situation et satisfaire rapidement l'attente des utilisateurs.

08:01 Publié dans Voirie Urbanisme | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : paris

02/02/2018

Baignade dans le lac Daumesnil : l'enquête publique débute lundi

parisConformément aux engagements du plan Nager à Paris (point numéro 9), l’aménagement d’une baignade publique dans le lac Daumesnil d’ici à 2019, a été voté lors du dernier Conseil de Paris.

Le projet prévoit la création d’une aire comprenant trois zones :

  • Un espace ludique et familial sur une surface de 2.600 m²
  • un espace de baignade autonome sur une surface de 2.200 m²
  • un espace de nage de 3.200 m² et de 2,5 m de profondeur.

La baignade sera autorisée de 10 heures à 20 heures, de mi-juin à mi-septembre. La capacité de la baignade s’élèvera à 1.000 personnes à un instant donné et à 2.200 baigneurs par jour.

paris

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Cliquez ici pour localiser l'emplacement sur GoogleMap

Par arrêté du 29 décembre 2017, la Maire de Paris a prescrit l'ouverture d'une enquête publique du lundi 5 février au vendredi 9 mars 2018 inclus à la Mairie du 12ème arrondissement, 130, avenue Daumesnil 75012 Paris. Téléchargez l'arrêté du 29 décembre 2017 (format PDF : 176 Ko)

Le dossier d'enquête publique comporte notamment une étude d'impact non technique sur le projet d'aménagement d'une baignade publique dans le lac Daumesnil tenant lieu de rapport environnemental sur la procédure de mise en compatibilité du PLU. Téléchargez le document (format PDF : 8,45 Mo).

Vous pouvez sans plus attendre, vous exprimer ici sur ce projet.

25/01/2018

Le périphérique une frontière ? Non, un obstacle

Le Boulevard périphérique de Paris est souvent assimilé à une frontière qui isolerait Paris de la Métropole. Le terme de frontière est inexact puisque sa construction a été unilatéralement décidée par la ville de Paris et qu'il est entièrement situé sur le territoire parisien.

paris

Bd de la Guyane, de ce côté du Périph, c'est encore Paris

C'est par contre un obstacle particulièrement évident, en particulier pour les quelques 400 000 personnes qui vivent à moins de 400 mètres et dont la vie quotidienne (travail, transports, courses, loisirs ...) impose son franchissement.

En 2014, la presse a largement relayé la proposition des architectes Philippe Gazeau et Louis Paillard qui consistait rien de moins que de supprimer le périphérique et de créer à sa place un grand espace habité et paysager, entièrement libéré de ses voitures !

paris

En juillet 2016, lors de la révision du PLU le Conseil de Paris a adopté un voeu demandant au gouvernement de déclasser le boulevard périphérique appartenant actuellement au réseau national afin de pouvoir envisager de le faire évoluer d’ici 2030 en boulevard urbain arboré et ouvert aux vélos et piétons.

paris

Lors du dernier Conseil de Paris de 2017, les élu-es du groupe écologiste de Paris ont obtenu qu’un événement festif soit organisé sur cette autoroute urbaine afin que chacun puisse imaginer un périphérique sans voiture.

Après les berges de Seine, le Périph, c'est bientôt Noël pour la Métropole !

08:03 Publié dans Voirie Urbanisme | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : paris

23/01/2018

Végétalisation urbaine : place aux réussites

Reconnaissons que nos articles traitant de la végétalisation de l'espace public, sont le plus souvent critiques et illustrés de réalisations qui relèvent davantage du bricolage que de l'horticulture.

Notre regard et notre appareil photo ne sont pourtant pas exclusivement tournés vers des horreurs. Voici pour le prouver quelques réalisations qui méritent d'être prises en exemple pour redonner un peu de dignité à nos trottoirs.

paris paris

Rue Claude Decaen et place Maurice de Fontenay

paris paris

Rue Erard et dalle Gare de Lyon

paris paris

Rue d'Avron (20e) et Bd Voltaire (11e)

paris paris

Bd Rochechouart (18e) et rue Biot (17e)

Moralité : quand le budget est contraint, mieux vaut faire peu et dans les règles de l'art plutôt que laisser faire. Parfois pourtant comme ici avenue Daumesnil on a été bien inspiré de laisser faire  ... la nature :

paris

Cliquez pour agrandir

07:57 Publié dans Voirie Urbanisme | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : paris

19/01/2018

Bastille et Nation : deux places et deux visions urbaines

parisLa Maire de Paris a inscrit à son programme de mandature l'ambitieux chantier intitulé Réinventons nos places. Il s'agit pour 7 grandes places parisiennes de : Concevoir des espaces publics innovants, durables et sobres.

Elle a fixé comme objectifs :

  • Requalifier et rééquilibrer l’espace public au profit des piétons, des circulations douces et de la présence du végétal ;
  • Diversifier et intensifier les usages de l’espace public ;
  • En assurer l’accessibilité à tous ;
  • Améliorer le lien de chaque place avec son environnement proche.

Deux places situées en lisière du 12e sont concernées par ce projet. La place de la Bastille que nous partageons avec le 4e et le 11e et la place de la Nation que nous partageons avec le 11e.

Engagées à mi-2015 les concertations concernant ces deux places ont abouti en novembre dernier à la présentation de deux projets qui, tout en respectant les objectifs sont l'expression de deux visions urbaines.

parisPlace de la Bastille

Téléchargez la présentation du 18-11-2017 (4,34 Mo)

Le projet apparaît comme une totale restructuration de l'espace public (29 100 m2 dont actuellement 50 % de chaussée) guidé non seulement par une redistribution des surfaces au bénéfice des piétons et des circulations douces, mais surtout par la volonté de construire une vraie place (30 % de chaussée et 70 de trottoirs) au milieu de laquelle on distingue les axes historiques que sont celui du canal, celui de la rue et du faubourg Saint-Antoine et on observe les monuments emblématiques.

paris

Dans une seconde phase, l'ouverture vers le bassin de l'Arsenal qui a été repris à l'envi par la presse devrait évidemment enchanter les visiteurs comme les riverains.

paris

Le projet Bastille est visiblement parisien et patrimonial. À l'exception des revêtements de sol (béton et céramique) et du mobilier urbain en bois, il a notre totale adhésion.  

parisPlace de la Nation

Téléchargez la présentation du 19-11-2017 (4,97 Mo)

Le projet vise principalement à redistribuer l'espace (49 800 m2 dont actuellement 51 % de chaussée) en étendant et rendant plus accessible la partie centrale ainsi qu'en appaisant la périphérie de la place. La place de la Nation possède un tracé classique qui ne demande que peu de retouches, ce qui est heureusement le cas. On regrette cependant que l'extension du centre n'inclue aucune végétalisation supplémentaire.

paris

On remarque que le projet vise surtout à satisfaire les usages actuels et les attentes des riverains au moyen d'aménagements raisonnables.

Mention très bien à la réorganisation des quais bus et taxis probablement facilitée par l'abandon de la prolongation du T3 à Nation.

Le projet Nation met l'accent sur les usages quotidiens et ludiques de la place. Les riverains plus que les visiteurs devraient constater et apprécier les changements.

Dernière chose et non des moindres : on attend avec impatience les arbitrages dont résultera la répartition du budget entre les 7 places concernées (44 M€ selon les dernières informations). Selon les budgets accordés, les réalisations seront dignes des lieux ou réduites à des aménagements indigents.

08:15 Publié dans Voirie Urbanisme | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : paris

16/01/2018

Les Zones 30 annoncées ne sont toujours pas là

4070214718.jpgLa délibération 2015 DVD 16 relative à l'extension des zones 30 a été adoptée en mai 2015 par le Conseil de Paris. On annonçait alors pour fin 2015 son application dans le 12e ainsi que la création de plusieurs zones de rencontre.

3447952584.jpg

Carte publiée en novembre 2015. Cliquez pour agrandir

Alors que déjà en juin dernier, nous nous inquiétions de n'en voir aucune réalisation dans le quartier Bel-Air, la Mairie du 12e nous faisait savoir que : les travaux des zones 30 Reuilly et Bercy devraient être lancés après les vacances d’été.

Six mois sont largement écoulés et toujours rien (*). Comment les citoyens habitants dont nous faisons partie peuvent-ils comprendre qu'une décision aussi peu coûteuse en investissement reste plus de deux ans en attente de réalisation ?

paris

Entrée de la rue Victor Chevreul

(*) à l'exception de la rue Victor Chevreul qui a bénéficié d'une signalétique en faisant une zone de rencontre. Pourquoi elle et pas le passage Chaussin qui le justifie tout autant ?

paris

Passage Chaussin

Rappelons que le statut de Zone 30 permet de créer des double sens cyclable, disposition attendue des cyclistes qui empruntent les rues de SanterreDagorno, de la Gare de ReuillyLamblardie, de Tahiti, du Docteur Goujon.

paris paris
paris paris
paris paris

08:06 Publié dans Voirie Urbanisme | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : paris

15/01/2018

Velib' Métropole : des progrès, mais toujours inutilisable

paris

Vélib' première version, a été en service et exploité par JCDecaux entre le 15 juillet 2007 et le 31 décembre 2017.

Il doit en grande partie son immense succès à une disponibilité et un réseau dense sur tout le territoire parisien dès son lancement. Une quarantaine de stations dans le 12e.

paris

Les stations Vélib' dans le 12e en juillet 2007

Comme annoncé, JCDecaux a commencé début octobre à démonter la moitié des stations dont il avait l'exploitation. En décembre il ne restait plus en service dans le 12e qu'environ 25 stations exploitées par un JCDecaux dont bien évidemment, la motivation avait baissé.

paris

Les stations Vélib' dans le 12e en décembre 2017
En bleu celles en service, en orange celles démontées

Voilà aujourd'hui deux semaines que plus aucun Velib' génération JCDecaux n'est disponible et que Smovengo a commencé à exploiter Velib' Métropole. Si les dates ont été respectées, le service est loin d'être celui annoncé.

Dimanche 1er janvier 2018, Smovengo a mis en service 64 stations alors qu'on en attendait au minimum 300 dont au moins 15 dans le 12e.

Hier dimanche 14, malgré l'effort annoncé par Smovengo de mettre en service 80 stations par semaine, il n'y avait encore que 84 stations disponibles, dans Paris, 2 dans le 12e et aucune à Bel-Air.

paris

En qualité d'abonné nous avons reçu les instructions pour migrer notre compte, demander notre carte Velib' Métropole, la recevoir et l'initialiser. Ces opérations se sont effectuées de manière tout à fait satisfaisante.

Dimanche 7, nous avons également pu essayer Vélib' autour de la station Charenton-Jardiniers (12112), l'une des deux en service dans le 12e. Nous avons apprécié les qualités et le confort du vélo mais déploré la borne d'abonnement inactive et l'application smartphone quasi inutilisable.

paris

Au delà de cet essai, le peu de stations en service dissuade d'entreprendre le moindre trajet comme par exemple aller de la place Félix Eboué à la place de la Bastille. Les trajets piétons pour prendre et déposer un Vélib' sont plus longs que le trajet lui-même !

Il y a de toute évidence une rupture de service qui durera tant que ne sera pas atteint le nombre de stations disponibles au 31 décembre. Nombreux sont les abonnés Vélib' qui réclament à juste titre un dédommagement qui selon nous, ne peut être autre qu'un report de l'échéance de nos abonnements de la durée de rupture du service.

07:54 Publié dans Voirie Urbanisme | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : paris

11/01/2018

Pieds d'arbres : il est grand temps de réagir

Le trottoir côté impair de l'avenue du Dr Arnold Netter entre l'avenue de Saint-Mandé et le Cours de Vincennes, est planté de 18 arbres. Samedi 6 janvier, nous en avons photographié les bases :

paris

Cliquez pour agrandir

Le trottoir côté pair est dans un état comparable. L'avenue Netter est l'une des 376 voies urbaines du 12e arrondissement, ni la plus prestigieuse, ni la plus déshéritée.

Son état, loin d'être exceptionnel, ne résulte ni d'un cataclysme ni de l'incivisme de ses habitants, mais seulement des permis de végétalisme accordés de façon démagogique par la Mairie de Paris ainsi que de l'insuffisance (la maîtrise dit la Mairie) des budgets de fonctionnement des services qui assurent l'entretien de l'espace public.

Message à l'attention de Madame la Maire de Paris et de Madame la Maire du 12e arrondissement :

Est-ce le Paris auquel vous aspirez ? Est-celui que les parisien vous réclament ? Est-ce la ville que vous souhaitez montrer aux 32 millions de visiteurs venant chaque année en découvrir la beauté ? Est-ce la ville dans laquelle vous allez accueillir en août 2024 les Jeux Olympiques ?

De pareilles images auront-elle leur place dans le bilan que vous ne manquerez pas de publier dans deux ans ? Un peu de dignité. Il est temps de réagir.

29/12/2017

Retour sur l'année 2017

medium_side_mirror.jpgAinsi se termine la douzième année pleine de la vie de ce blog au cours de laquelle nous vous avons proposé 289 articles et sur lesquels vous avez formulé 271 commentaires sur les sujets les plus divers concernant de près ou d'un peu plus loin Bel-Air Sud.

Nous en avons parcouru la liste et avons choisi de vous rappeler douze d'entre-eux (un par mois) afin de vous inciter à les relire et poster le cas échéant les commentaires qu'il vous inspirent.

paris

Décembre 2017 : le métro Bel-Air en bénéficie

paris

Source : salles-cinema.com

paris

Le 11 décembre, c'était l'inauguration

paris

paris

paris