Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/05/2019

Connaissez-vous Eau de Paris ?

parisDans la série des Connaissez-vous ?, il était temps d'accueillir Eau de Paris.

Eau de Paris, anciennement appelée Société anonyme de gestion des eaux de Paris (abrégé en SAGEP), est une régie autonome de la ville de Paris chargée de l'approvisionnement en eau de Paris depuis le 1er mai 2009 et de la distribution depuis le 1er janvier 2010.

Lire sur le site de La Tribune : Eau de Paris tire le bilan de 10 ans de régie

parisEn 2019, la société est présidée par Célia Blauel (photo), maire-adjointe chargée de l'environnement, du développement durable et de l'eau, élue au Conseil d'administration en 2014, en remplacement d'Anne Le Strat. Le Directeur Général est Benjamin Gestin.

Actuellement Eau de Paris traite 532 000 m³ d’eau potable par jour et les délivre à quelques 3 millions d’usagers.

D'où vient l'eau que nous consommons ? Le quartier Bel-Air est alimenté en eau de Seine traitée à Orly et de Marne traitée à Joinville.

paris

Cliquez pour agrandir

Retrouvez toutes les informations sur l'eau à Paris sur les pages Eau et assainissement de Paris.fr

À l’occasion du bicentenaire de la naissance de Sir Richard Wallace, Eau de Paris présente jusqu'au 31 août 2019 au Pavillon de l'Eau, l’exposition « L’eau à Paris du XIXe au XXIe siècle ». Un voyage à travers les siècles afin de comprendre l’importance de l’eau dans la capitale, de l’émergence d’une ville moderne jusqu’aux défis auxquels le Paris durable de demain sera confronté.

paris

Pavillon de l'Eau
77, avenue de Versailles, 75016 PARIS

06/05/2019

Une rue qui n'existe que sur le papier

1798432728.JPGVoilà bien longtemps que nous nous interrogeons sur la rue la plus discrète du quartier Bel-Air Sud. Elle est référencée sur la version papier (édition 2004) de la Nomenclature Officielle des voies publiques et privées de la ville de Paris comme sur la version en ligne actuelle.

Elle figure en bonne place sur Google Maps comme sur OpenStreetMap. Le site meilleursagents.com est même prêt à vous y dénicher un appartement aux alentours de 7867 €/m2

Cette rue, c'est la rue Montesquiou-Fezensac. Longue de 110 mètres et large de 13, elle est située en impasse dans l'avenue Armand Rousseau. Les textes précisent qu'elle dessert le lycée et collège d'enseignement technique Elisa Lemonnier.

paris

Cliquez pour agrandir

Sur place pourtant, on ne trouve aucune plaque de rue la mentionnant, et pas la moindre trace d'une voie fût-elle privée. On imagine qu'elle a été intégralement absorbée par le lycée Elisa Lemonnier.

Capture d’écran 2015-10-15 à 19.47.01.jpg

Cliquez pour agrandir

Les services municipaux de la voirie seraient bien inspirés de nous éclairer sur la situation administrative de cette rue et de faire régulariser les documents qui la citent.

montesquiou-abbe.jpgL'abbé François-Xavier-Marc-Antoine, duc de Montesquiou-Fézensac (1756-1832) est un homme politique français.

Il fut duc et pair, ministre d’État, député aux États généraux dont il fut deux fois le Président, membre du gouvernement provisoire de 1814, ministre de l'intérieur en 1815, ministre d’État, membre de la Chambre des pairs. 

L'ordonnance de 1816 le fit entrer à l'Académie en remplacement du cardinal Maury, il s'abstint d'assister aux séances, ne se considérant pas comme régulièrement élu. Membre de l'Académie des Inscriptions.

 

08:03 Publié dans Voirie Urbanisme | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : paris

03/05/2019

Le Glutton enfin à Paris ?

Glutton.jpgIl y a peu, plusieurs élus parisiens ont salué l'arrivée chez eux d'un aspirateur de déchets nouvelle génération dénommé Glutton. Il s'agit d'un appareil autotracté à moteur électrique qui aspire tout type de déchets urbains : papier, carton, canette, bouteille en verre ou en plastique, déjection, feuilles ....

paris paris
paris paris

Cliquez pour agrandir

Faut-il s'étonner de voir la Direction de la Propreté et de l'Eau de la Ville de Paris investir dans des moyens techniques en mesure de faciliter la tâche et d'améliorer les performances de ses agents dont les outils de travail n'ont que peu évolué depuis les années trente ?

paris paris

à gauche : Le balayeur de la rue Visconti - Photo Roger Schall-1935

Faut-il pour autant parler d'innovation quand on sait que le Glutton existe depuis plus de 10 ans et est utilisé dans 60 pays, plus de 5000 villes (dont plus de 3 500 en Europe) ? En Belgique ou il est fabriqué, 90% des villes de plus de 10.000 habitants en sont équipées. En France, ce sont plus de 900 villes qui utilisent le Glutton quotidiennement.

Ne faut-il pas plutôt s'étonner qu'il ait fallu attendre le budget participatif 2015 pour en acquérir 4 exemplaires ? N'est-il pas surprenant que la ville présente le Glutton comme une expérimentation et que, même si leur coût approche celui d'une petite automobile, leur nombre soit limité à quelques exemplaires ?

Avec 2 millions d’habitants et 30 millions de touristes chaque année, c’est 3 000 tonnes de déchets à collecter chaque jour, un travail effectué par les 4 800 agents de la propreté chargés du nettoyage et de la collecte des déchets, il semblerait normal que les 100 ateliers répartis dans les 20 arrondissements en soient équipés.

Remarquons enfin que nous avons observé l'utilisation de Glutton en 2015 sur les Champs Elysées (où il est en service depuis 2013), et en 2017 sur le Parvis de la Gare de Lyon et à Bercy Village, espaces publics dont le nettoiement est assuré par des entreprises privées.

paris paris
paris

08:08 Publié dans Voirie Urbanisme | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : paris

02/05/2019

Petite Ceinture : pour comprendre les travaux en cours.

parisUne lectrice fidèle et motivée par l'évolution du quartier nous signale cette video (27 minutes) qui reprend et complète les informations communiquées lors de la réunion publique tenue le 10 avril dernier à l'école du 16 rue Montempoivre

Son intérêt tient en particulier aux éléments techniques présentés par Bruno Gouyette (responsable Petite Ceinture au Secrétariat Général de la Ville de Paris) qui aident à comprendre les travaux en cours sur les 1,7 km qui vont de la rue des Meuniers à la Villa du Bel-Air.

La video ne précise pas la date d'ouverture, qui en tout état de cause ne pourra intervenir que lorsque le parcours sera intégralement sécurisé. Sachant que la Mairie de Paris prévoit une Fête de la Petite Ceinture le 31 août, il est vraisemblable que l'ouverture officielle précédera de peu cette date.

29/04/2019

Retour sur la végétalisation de l'esplanade Saint-Louis

34842427_cUgzdBxJLHMukb-6utfjNKuK8_YgFh9oynL8H8numnA.jpgL'information a certes été communiquée par la Mairie du 12e il y a une quinzaine de jours, mais il nous a semblé utile de la reprendre ici tant il convient de la connaître et de s'en réjouir.

L'esplanade Saint-Louis est cet immense rond-point souvent dénommé esplanade du Château de Vincennes. Il fait partie du bois de Vincennes et avait jusqu'en 2013 la fonction et l'aspect d'un parking automobile.

Parking.jpg

C'est aujourd'hui une zone minérale offrant une surface imperméable et une espace automobile excédant largement le besoin.

Esplanade Saint-Louis.jpg

En mars 2018, le Conseil de Paris a adopté un projet de requalification, ayant entre autres objectifs de :

  • transformer l’esplanade en un lieu plus vert,
  • redonner aux piétons les espaces fermés à la circulation automobile et faciliter les cheminements,
  • adapter l’esplanade aux contraintes des événements festifs réguliers,
  • proposer une végétalisation ample plus favorable à la biodiversité,
  • désimperméabiliser le sol afin de réduire les rejets d’eaux pluviales dans le réseau d’assainissement.

Ce projet s’inscrit dans l’action 16 du Plan Biodiversité de Paris 2018 -2024 « Renforcer le réseau de la nature sur le territoire parisien » en développant les trames vertes parisiennes comme celles des sols vivants.

planOK.jpg

Plan du projet (cliquez pour agrandir)

L'opération permet de créer 27 000m2 d'espace perméabilisé dont 17 000m2 végétalisé. Difficile de s'en étonner quand on se rappelle que l'on est dans le bois de Vincennes ! La fin des travaux est annoncée pour décembre 2019. Comme toujours, la vue d'architecte fait rêver, mais nous ne doutons pas que le résultat devrait s'en rapprocher.

2019-3-esplanade projetée.PNG

26/04/2019

Derichebourg Environnement veut reconstruire son siège social

num20-19.jpgC'est un peu par hasard que nous avons découvert sur un compte-rendu de la séance du 20 décembre 2018 du Commission du Vieux Paris diffusé comme toujours tardivement et en toute discrétion (pas d'abonnement possible), le projet de démolition reconstruction déposé par la société Derichebourg Environnement pour son siège social du 119 avenue du Général Michel Bizot.

IMG_3001.JPG

Le compte-rendu de la séance de la Commission (4 Mo) relate dans le détail ((page 39) l'histoire de ce bâtiment et de ses évolutions depuis 1948, toutes traitées avec un soin remarquable.

Le projet : Il commence par la démolition du bâtiment de brique (R+3) et de l'immeuble (R+5) du 123 avenue Michel Bizot qui lui est associé. Il prévoit ensuite de construire sur l'ensemble de la parcelle un bâtiment en R+9 dont les matériaux et le style sont censés préserver la mémoire de celui d'origine

derichebourg.jpg

Discussion :

Un membre s’oppose fortement à ce projet, qui s’apparente à la reconstruction in situ d’un immeuble pastiche. Il aurait souhaité que le projet marque une différence plus évidente avec le bâtiment d’origine ou, encore mieux, que ce dernier fasse l’objet d’une réhabilitation. La Commission partage cet avis.

Résolution :

La Commission du Vieux Paris, réunie le 20 décembre 2018 à l’Hôtel de Ville de Paris, sous la présidence de M. Bernard Gaudillère, a examiné en faisabilité le projet de démolition totale d’un ensemble immobilier des années 1950-1960 pour faire place à une construction contemporaine élevée sur une réplique de la façade actuelle. La Commission recommande l’abandon d’un tel projet qui remplacerait la juxtaposition actuelle de constructions héritées de la constitution progressive du bâtiment par une mise en oeuvre factice d’un caractère totalement mensonger.

Nous approuvons totalement cette résolution : ce bâtiment fait certes partie de l'image du quartier mais peu d'entre-nous doivent être particulièrement attachés à son architecture. Alors, si pour assurer la préservation de la mixité fonctionnelle et l'emploi à Bel-Air Sud, il faut le remplacer par un ouvrage neuf, nous souhaitons voir ériger à sa place un bâtiment de qualité, porteur du geste architectural que l'on est en droit d'attendre de l'emplacement comme du maitre d'ouvrage qu'est la société Derichebourg.

19/04/2019

Il y a cent ans, la démolition des “fortifs”. A qui le tour ?

parisLe 19 avril 1919, des négociations entre l'Etat et la ville de Paris aboutissent au vote de la loi qui annonce le déclassement puis la démolition des fortifications militaires dites “fortifs” de Thiers. 

L'arasement des fortifications est une opération qui dure jusqu’en 1930 et qui met en évidence la difficulté à exploiter cette zone située entre le nouveau Paris urbanisé et agrandi et les communes qui avaient échappé à l'annexion de 1860.

paris

Les aménagements de l'emprise foncière des fortifs obéissent en effet à des logiques contradictoires : circulation, logement avec la construction de la ceinture de HBM, hygiène, sports, équipements de prestige avec la Cité internationale.

Envisagé en 1943, programmé en 1953 et achevé en 1973, le périphérique, édifie peu à peu une nouvelle barrière entre Paris et les communes de banlieue.

Même si les paysages urbains sont les mêmes de part et d'autre de cette ceinture, Paris et sa banlieue sont perçus comme deux entités différentes, et il faudra attendre les années 50 pour que l'on prenne en compte la notion d'agglomération parisienne.

parisL'année dernière à la même époque, nous titrions Demain, le périphérique aura 45 ans. Son avenir s'éclaircit.

Son existence, sa couverture, sa transformation en boulevard urbain, voire sa totale destruction comme le furent les fortifications seront (sont déjà) au coeur de la prochaine campagne pour les élections municipales.

parisQuoi qu'il en soit, la Métropole du Grand Paris restera une chimère tant que son sort dépendra d'élus métropolitains dont l'interêt est de préserver leur pouvoir, et d'élus régionaux dont le leur est d'en obtenir davantage. Nous sommes persuadés que l'acte de naissance du Grand Paris ne peut  provenir que d'une décision prise par le Président de la République, quelqu'il soit.

16/04/2019

Nouveau plan bus : de nouveaux horizons s'ouvrent à vous

parisL'information ne vous a pas échappé : une restructuration du réseau de bus parisien, qualifiée d'historique par la Région Île-de-France, va avoir lieu samedi prochain. Après n'avoir subi que très peu de modifications depuis les années 50, samedi 20 avril 2019, 42 lignes vont être modifiées, 5 créées et 3 remplacées.

Le but principal de l'opération Nouveau Réseau Bus parisien, menée conjointement par Île-de-France Mobilités, la RATP et la Ville de Paris est de multiplier les liaisons entre Paris et la petite couronne avec des lignes qui dépassent les portes de Paris.

parisNotre quartier est directement concerné par deux nouvelles lignes le traversant (71 et 77) et des modifications affectant plus ou moins 6 lignes existantes (24, 29, 56, 64, 86, 87).

Les autobus et le tramway sont, on le sait, particulièrement appréciés des personnes qui ont des difficultés à se déplacer et surtout à emprunter les escaliers du métro. Les extensions de lignes et plus encore l'apparition de nouvelles lignes traversant le quartier sont pour elles l'opportunité d'accéder sans changement à des lieux parisiens jusque là hors de leur champ des possibles. Ainsi :

Le prolongement de la ligne 64 vous permet d'accéder à la porte des Lilas.

La ligne 86 prolongée vous permet de traverser le 7e arrondissement et de vous rendre au Champ de Mars

paris

Le nouveau parcours du 87 vous permet d'accéder directement au Musée d'Orsay et aux Invalides

paris

La nouvelle ligne 71 traverse le 12e du nord au sud (via la place Félix Eboué, la place Sans-Nom et celle de la Nation) et vous conduit directement aux Buttes Chaumont, à la Cité des Sciences et de l'Industrie et au parc de La Villette.

paris

La nouvelle ligne 77, enfin vous permettra d'atteindre Joinville-le-Pont, mais surtout toute la partie sur du bois de Vincennes bordée par l'avenue de Gravelle, l'école Du Breuil et l'Arboretum.

paris

Saluons une nouvelle fois cette évolution du réseau de bus notamment celle qui concerne notre quartier, mais nous n'oublions pas pour autant que la principale doléance des usagers porte sur leur fréquence et leur régularité. Particulièrement visée, la ligne 29.

L'objectif ne devrait-il pas être : aucun temps d'attente à deux chiffres ?

02/04/2019

Lieux dits oubliés : la Vallée de Fécamp

parisLa Vallée de Fécamp ferait effectivement partie des lieux dits oubliés si en 2002, le conseil de quartier initialement dénommé Picpus Sud n'avait pas opportunément choisi de s'appeler Vallée de Fécamp.

Le lieu-dit Vallée de Fécamp est constitué par la dépression correspondant au confluent du ru de Montreuil et du ruisseau des Orgueilleux. Le ruisseau, dit ru de Montreuil, prenait comme son nom l'indique, sa source à Montreuil et se jetait dans la Seine au lieu-dit la Rapée au Grand Bercy.

paris

Cliquez pour agrandir

La vallée de Fécamp apparaît sur le plan de Roussel de 1731 (extrait ci-dessus). Elle descendait depuis l'actuel cours de Vincennes, entre le boulevard de Picpus et l'avenue du Docteur Arnold Netter, depuis un lieu nommé le milieu du monde, en suivant l'axe des rues Marsoulan, Sibuet et de Toul, puis, après la Croix Rouge, allait jusqu'au lieu-dit la Grande Pinte de Bercy par l'actuelle rue de Fécamp avant d'aller vers l'ouest, approximativement entre la rue de Wattignies et la rue des Meuniers, dans l'axe de la rue des Fonds Verts.

paris

Rue de Fécamp vers 1910 (au niveau du numéro 10)

22/03/2019

Merci d'avoir patienté

627276075.jpgNous avons constaté ce jour que, bientôt six ans après la décision, l'avenue de Bel-Air avait, comme prévu, été renommée avenue Anna Politkovskaïa. Voici qui clôt une longue attente toujours inexpliquée.