Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/12/2016

Hors d'eau, est-ce encore une fontaine ?

DSCN3949.JPGUne fontaine est d'abord le lieu d'une source, d'une « eau vive qui sort de terre », selon le premier dictionnaire de l'Académie française. C'est également une construction architecturale, généralement accompagnée d'un bassin, d'où jaillit de l'eau.

La fontaine Daumesnil est probablement le plus emblématique symbole de notre arrondissement. C'est à la fois une oeuvre architecturale (son architecte est  Gabriel Davioud), artistique (ses 8 lions ont été sculptés par Henri-Alfred Jacquemart) et un équipement bénéfique à l'environnement.

Hors d'eau, elle perd l'essentiel de ses qualités et ne mérite plus guère son nom. C'est pourquoi il y a un mois, nous avons interrogé via notre compte Twitter la Mairie du 12e :

paris

Cliquez pour agrandir

Aucune réponse. Et, comme il fallait s'y attendre, la voilà maintenant affublée  de son décor de Noël recyclé pour la 4e année et qui simule son fonctionnement d'origine.

paris

Cliquez pour agrandir

Plutôt que de recouvrir de paillettes et de lumières les avenues et les édifices intrinsèquement admirables en toute saison, la ville de Paris, ne ferait-elle pas mieux, durant les fêtes, de décorer les lieux tristounets et les bâtiments des plus dégradés ?

paris

Après les fêtes, ce seront probablement les frimas de janvier et février qui s'opposeront à sa remise en eau. Voilà qui laisse le temps à la Mairie du 12e pour établir et faire connaitre aux admirateurs que nous sommes le calendrier des grandes eaux de la fontaine Daumesnil.

08:08 Publié dans Voirie Urbanisme | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : paris

05/12/2016

L'Oeil du quartier a Dix ans

parisQuand le 5 décembre 2006, nous avons publié le premier Oeil du quartier, nous n'avions pas le projet d'en faire une rubrique hebdomadaire quasi-permanente. Mais, comme vous peut-être, toujours avides de découvrir les richesses visibles ou culturelles de notre arrondissement, nous nous sommes pris au jeu, et ce n'est pas fini.

Déjà 528 coups d'oeil. En attendant la prochaine série de l'Oeil du quartier qui arrivera avec le nouvel an, nous vous invitons à vous remémorer celles des dix dernières années :

L'oeil du quartier (30 coups d'oeil du 05/12/2006 au 27/06/2007)
1033553223.JPGL'oeil et la mémoire du quartier (25 coups d'oeil du 04/07/2007 au 26/12/2007)
L'oeil sur les statues du quartier (25 coups d'oeil du 03/01/2008 au 25/06/2008)
L'oeil sur les rues du quartier (26 coups d'oeil du 02/07/2008 au 23/12/2008)
L'oeil sur l'architecture du quartier
(25 coups d'oeil du 07/01/2009 au 24/06/2009)
L'oeil du quartier cherche l'erreur (27 coups d'oeil du 01/07/2009 au 30/12/2009)
L'oeil sur l'architecture du quartier (26 coups d'oeil du 06/01/2010 au 30/06/2010)
1852685491.jpgL'oeil du quartier en vacances (8 coups d'oeil du 07/07/2010 au 01/09/2010)
L'oeil sur la gastronomie du quartier (21 coups d'oeil du 08/09/2010 au 26/01/2011)
L'oeil du quartier regarde en l'air (16 coups d'oeil du 02/02/2011 au 18/05/2011)
L'oeil du quartier de souvient
(7 coups d'oeil du 25/05/2011 au 06/07/2011)
L'oeil du quartier en vacances (7 coups d'oeil du 20/07/2011 au 31/08/2011)
63677a3151dad0c318ba27da168e28a2.jpgL'oeil du quartier au musée et, en alternance, au concert (14 coups d'oeil du 07/09/2011 au 7/12/2011)
L'oeil sur les vitrines du quartier
(5 coups d'oeil du 14/12/2011 au 11/01/2012)
L'oeil sur les blasons et logos du quartier (27 coups d'oeil du 18/01/2012 au 18/07/2012)
L'oeil du quartier en vacances (6 coups d'oeil du 25/07/2012 au 29/08/2012)
L'oeil sur les numéros 12 du quartier (14 coups d'oeil du 05/09/2012 au 05/12/2012)
3011621628.JPGL'oeil sur les vitrines du quartier (5 coups d'oeil du 12/12/2012 au 09/01/2013)
L'oeil sur les horloges du quartier (13 coups d'oeil du 16/01/2013 au 10/04/2013)
L'oeil du quartier en satellite (13 coups d'oeil du 17/04/2013 au 10/07/2013)
L'oeil du quartier en vacances (7 coups d'oeil du 17/07/2013 au 28/08/2013)
L'oeil sur les ponts de la Petite Ceinture (15 coups d'oeil du 04/09/2013 au 11/12/2013)
parisL'œil sur les Figures du quartier (26 coups d'oeil du 01/01/2014 au 30/06/2014)
L'oeil du quartier en vacances (9 coups d'oeil du 01/07/2014 au 31/08/2014)
L'œil sur les escaliers du quartier  (16 coups d'oeil du 01/09/2014 au 31/12/2014)
L'œil sur les perles du quartier (25 coups d'oeil du 01/01/2015 au 30/06/2015)
L'oeil du quartier en vacances (9 coups d'oeil du 01/07/2015 au 31/08/2015)
parisL'œil sur les fontaines du quartier (17 coups d'oeil du 01/09/2015 au 31/12/2015)
L'œil sur les bouches de métro du quartier (26 coups d'oeil du 01/01/2016 au 30/06/2016)
L'oeil du quartier en vacances (9 coups d'oeil du 04/07/2016 au 31/08/2016)
L'oeil sur les écoles professionnelles du quartier (17 coups d'oeil du 05/09/2016 au 28/12/2016)

07:55 Publié dans "L'oeil du quartier" | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : paris

02/12/2016

Triste massacre au 112 avenue Michel Bizot

Nous avons récemment découvert qu'en 1941, le 112 avenue du Général Michel Bizot avait été le théâtre d'un bien triste massacre.

parisPierre Jahan est un photographe et illustrateur français né le 9 septembre 1909 à Amboise, puis installé à Paris en 1933 où il s'est éteint le 21 février 2003.

parisEn 1941, une amie peintre téléphone à Pierre Jahan pour lui dire qu’en face de chez elle, dans un entrepôt du 12eme arrondissement, d’étranges camions arrivent bâchés, d’où émergent têtes et bras de statues. Le photographe se rend sur place et découvre que ces statues sont destinées à être brisées et fondues pour que le métal puisse être envoyé en Allemagne. Les savants, les philosophes du siècle des Lumières, les héros de la révolution : tous sont déboulonnés et passent au pilon. 
Avec l’accord des ouvriers qui travaillent là, Pierre Jahan, par un glacial matin de décembre, utilise quelques unes de ses dernières lampes flash pour immortaliser l’instant. Le ciel est sombre, la séance ne dure que quelques heures. 
Un chaos symbolique et poignant se lit sur les clichés qu’il développe ensuite. 
Mais la guerre passe et une horreur autrement plus puissante se fait jour : celle des camps de concentrations. Face aux vies fauchées, Jahan range ses statues brisées. C’est son ami Cocteau qui les découvrira dans les archives du photographe, et lui proposera de les faire publier accompagnées d’un texte de son cru.

Source : L'Express-Guillaume Crouzet-2008

paris paris
paris paris

Voir cette page (en anglais) du site de MESSYNESSY
Cliquez pour agrandir

Parmi les statues photographiées par Pierre Jahan, se trouvaient les crocodiles réalisés en 1908 par le sculpteur animalier Georges Gardet, et installés place de la Nation dans le bassin qui entourait alors Le Triomphe de la République de Jules Dalou. Ces crocodiles crachant des jets d'eau vers le groupe monumental représentaient l'impuissance des ennemis de la République. 

paris
Fontaine place de la Nation, vers 1932
Photo Eli Lotar (Cliquez pour agrandir)

01/12/2016

Du nouveau boulevard de Reuilly

parisBoulevard de Reuilly, la boutique de livres anciens Expressions ne sera pas restée vide longtemps. Samedi prochain, 3 décembre, la librairie Atout Livre ouvre au 54 boulevard de Reuilly Atout-BD, un nouvel espace entièrement dédié à la bande dessinée, et ce à un jet de pierre de l'actuelle librairie !

paris

Cliquez pour agrandir

Nul doute que cette implantation donnera un coup de jeune à cette partie du boulevard de Reuilly. Reste à espérer que l'éphémère épicerie fine Bouche qui a récemment fermé soit rapidement remplacée par un commerce aussi dynamisant.

parisCréée en 1974, au 203bis avenue Daumesnil, Atout Livre est une librairie générale indépendante qui propose sur plus de 270 m2 une sélection de 40 000 titres.

30/11/2016

L'oeil sur les écoles professionnelles du quartier (13)

paris

Prestigieux ou moins connus, publics ou privés, les établissements d'enseignement professionnel sont le gage d'une meilleure insertion dans le monde du travail.

Cette série de l'Oeil du quartier vous invite à reconnaitre quelques écoles du 12e qui dispensent exclusivement ou partiellement l'enseignement d'un métier.

Treizième coup d'oeil : 

paris 

Cliquez pour agrandir

Quelle est cette école ? où se trouve-t-elle ?

Notre précédent coup d'oeil :

2649424065.JPGCette photo a été prise en juillet 2016 sur le chantier de rénovation du Lycée Professionnel Chenneviève Malezieux (33 Avenue Ledru-Rollin).

Le Lycée Professionnel Chennevière Malezieux est un lycée public dépendant de l'académie de Paris. général proposant :

Chennevière Malezieux bénéficie depuis 2003 de restructurations lourdes en site occupé.

paris

Cliquez pour agrandir (source Emmanuelle Colboc)

Ce lycée a récemment acquis une notoriété particulière auprès des habitants puisque ce sont des élèves de Chennevière Malézieux qui ont réalisé en 2013 le chat du passage de la Voûte.

paris

07:35 Publié dans "L'oeil du quartier" | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : paris

29/11/2016

Préparez-vous à la réunion publique Bercy Charenton

parisL'enquête publique relative au projet de création d’une zone d’aménagement concerté (ZAC) sur le secteur de Bercy-Charenton est ouverte depuis mardi 15 novembre et jusqu'au 16 décembre 2016 (voir ici). La création de cette ZAC nécessite une mise en compatibilité du PLU portant sur le changement de zonage des zones UGSU et UV en zone UG, ainsi que sur l’évolution des règles relatives à l’implantation et à la hauteur des constructions.

Cette page de la plateforme imaginons.paris rassemble des liens vers l'ensemble des documents de l'enquête (attention, certains font plus de 50 Mo). Celui nommé présentation situation périmètre est un document de 33 pages (3 Mo) qui contient l'essentiel du projet et que nous vous recommandons. Bien que ne faisant pas partie intégrante de la documentation liée à l'enquête publique, les panneaux de l'exposition constituent également un document largement illustré permettant de comprendre ce qui est soumis à l'enquête (48 Mo à télécharger ici).

Une réunion publique (*) d'information et d'échanges, présidée par la commission d'enquête, se tiendra demain 30 novembre 2016 à 19h30 à l'Espace Reuilly (21, rue Antoine-Julien Hénard).

paris

Cliquez pour agrandir

Nous avons bien conscience de la complexité du projet confié au cabinet Rogers Stirk Harbour + Partners (R.S.H+P) et du talent qu'ont démontré les atchitectes-urbanistes pour s'accommoder de l'ingratitude du site. Le résultat nous inspire cependant quelques questions et de nombreuses déceptions en regard de l'objectif annoncé de rétablir diverses continuités entre Paris et Charenton-le-Pont, entre différents quartiers de Paris, entre Paris et la Seine, entre les espaces « verts » et « bleus » du secteur :

  • La surface urbanisée apparaît bien faible en regard de l'étendue de la ZAC. Est-ce la raison qui motive de pareilles hauteurs ? On parle de 6 tours de 150 à 180 mètres !
  • Pourquoi le cabinet Rogers Stirk Harbour + Partners (R.S.H+P) a-t-il abandonné la passerelle Valmy et la traversée du cimetière qui aurait créé un lien avec Leo Lagrange ? Ce lien est aujourd'hui tout sauf évident et Leo Lagrange apparaît essentiellement comme une opportunité économico-politique.
  • Le projet est censé contribuer à relier Paris et Charenton. Il se résume au prolongement de la rue Baron Leroy vers la future partie charentonnaise du quartier aujourd'hui inconnue.
  • Le projet présenté ne contribue pas non plus à relier le quartier avec la Seine puisqu'il ne change pas le caractère autoroutier du quai de Bercy.
  • Pourquoi la ZAC inclut-elle la place des Vins de France ?
  • Le bastion N°1 qui est classé monument historique ne bénéficie pas de la moindre mise en valeur et reste isolé du quartier.
  • L'immense échangeur reste le monument le plus visible et sa restructuration pour lui donner une allure plus urbaine est abandonnée. Sa végétalisation (représentée sur l'image) est semble-t-il le seul aménagement prévu.
  • On construit dit-on un nouveau quartier parisien (9 300 habitants et 13 400 emplois), mais aucune station de métro ne le dessert à moins de 800 mètres.
  • Les équipements scolaires sont semble-t-il concentrés dans le secteur Leo Lagrange donc éloignés des nouvelles habitations.
  • Aucune destination n'est aujourd'hui arrêtée pour la Rapée inférieure qui faute d'un projet d'envergure risque d'évoluer vers un patch-work peu valorisant pour le quartier.
  • Il sera difficile pour ce quartier d'acquérir une identité sans l'implantation dès sa conception d'un établissement public remarquable (musée, ministère, hôpital, grande adlinistration ...)

Nous ne savons pas dans quelle mesure cela est administrativement possible, mais il nous semble que seule une ZAC trans-communale entre Paris et Charenton-le-Pont aurait été à la hauteur des ambitions (mais y en a-t-il vraiment ?) de la Métropole du Grand paris.

(*) nous ne pourrons malheureusement pas y assister et comptons sur nos lecteurs pour nous en relater les faits les plus significatifs.

08:16 Publié dans Voirie Urbanisme | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : paris

28/11/2016

L'histoire de l'avenue de Saint-Mandé

parisL'avenue de Saint-Mandé a une physionomie unique, en tout cas dans le 12e arrondissement. Vous vous êtes peut-être interrogés sur l'origine des jardinets présents devant la plupart des immeubles et maisons de cette avenue.
 
La partie de l'actuelle avenue de Saint-Mandé située entre la rue et le boulevard de Picpus date de 1821. Elle occupe l'emplacement des terrains dépendant de l'ancien couvent des Chanoinesses de Picpus.
 
Celle située entre le boulevard de Picpus et le boulevard Soult faisait partie jusqu'en 1860 de la commune de Saint-Mandé et s'appelait avenue du Bel-Air.
 
Pierre Allard, maire de Saint-Mandé de 1816 à 1828 réserva une bande de 3 m. 50 de large de chaque coté de l'Avenue du Bel air bon air) pour implanter des jardinets que les propriétaires devaient entretenir. Ils étaient destinés à agrémenter la promenade des gens qui le dimanche se rendaient au bois de Vincennes en venant du quartier de Picpus.

paris

Cliquez pour agrandir

Ceux qui "possédaient" ces jardinets devaient les entretenir et payaient une redevance calculée au mètre carré à la mairie de Saint-Mandé.
 
En 1868, après qu'une partie de la commune de Saint-Mandé ait été incorporée à Paris, cette dernière ayant déjà une avenue du Bel-Air, les deux avenues réunies en une seule ont formé l'actuelle avenue de Saint-Mandé. 

25/11/2016

Le 12e et le tourisme

Logo-Paris-je-t'aime-|-630x405-|-©-DR.jpgLors de la dernière séance du conseil de Paris, les conseillers ont délibéré sur la communication de la Maire 2016 DAE 250 relative au schéma de développement touristique.

Première destination touristique au monde, Paris annonce 59 actions concrètes pour conforter sa position de leader qui traverse actuellement de graves difficultés qui font peser des risques sur l’emploi. La Ville agira sur tous les leviers de la politique municipale et mobilisera l’ensemble des acteurs du tourisme pour maintenir la compétitivité de la 1ère industrie parisienne à l’horizon 2022.

Paris_12e_Wikivoyage_Banner.png

Dans le 12e, c'est à Jean-Luc Romero-Michel que la Maire de l'arrondissement a confié la délégation relative au tourisme. Sur sa feuille de route on lit :

201609152183-full.jpgS'agissant du tourisme, non sans lien avec la dimension culturelle [NDLR : Jean-Luc Roméro-Michel est également adjoint à la culture] qui participe étroitement au dynamisme touristique, je vous demande de réfléchir à l'ensemble des moyens susceptibles de valoriser notre arrondissement. En effet, en étroite collaboration avec les Comités régionaux et parisiens du tourisme, le 12e doit être en capacité de mieux faire valoir ses atouts. 

Ainsi, je rejoins votre proposition de créer un dépliant visant à identifier et mettre en valeur notre patrimoine historique et culturel exceptionnel que nous pourrions diffuser, par exemple, dans les lieux déja largement fréquentés par les touristes (gares, place de la Bastille, futur Bercy Arena, Cinémathèque, etc.). 

De même, un rapprochement avec l'industrie touristique permettrait d'élaborer des circuits adaptés à différents publics spéclfiques (couples, families, tourisme d'affaire, etc.), toujours dans le souci de mieux faire connaitre notre arrondissement et renforcer son attractivité touristique.

Capture d’écran 2016-11-15 à 20.17.54.jpg

De passage à l'Office de Tourisme de Paris (25 rue des Pyramides, 75001), nous en avons profité pour regarder quels étaient les lieux de notre arrondissement plus particulièrement mis en valeur. Le City-guide (120 pages, 15 Mo à télécharger en cliquant sur la couverture à droite) est un document général, mais très bien documenté et distribué gratuitement aux touristes. Dans le chapitre "Sud-Est", les pages 58 à 60 qui concernent le 12e orientent vers :

  • La place de la Bastille et son Opéra
  • La Coulée verte René Dumont et le Viaduc des Arts
  • le Port de l’Arsenal
  • La Maison rouge – Fondation Antoine de Galbert
  • le Marché d’Aligre
  • le Palais de la Porte Dorée avec le musée de l’Histoire de l’immigration et l’Aquarium tropical.
  • le Parc zoologique de Paris
  • le Bois de Vincennes et le Parc floral de Paris
  • le Château de Vincennes (les vincennois apprécieront de le voir situé à Paris)
  • la Cinémathèque française
  • Bercy Village, les Pavillons de Bercy et le Musée des Arts forains

Tous les lieux cités sont effectivement des "incontournables" de l'arrondissement, mais comprendre et apprendre à aimer une ville ou un quartier va au delà.

La page Tourisme du site de la Mairie du 12e a certes le mérite d'exister, mais n'a pas du subir de mises à jour depuis bien longtemps. Quant au sympathique dipositif des Ambassadeurs de l'accueil, ils a cessé sa permanence place de la Bastille depuis une bonne dizaine d'années.

L'offre hôtelière du douzième arrondissement étant en forte croissance, il est permis d'espérer voir les touristes s'y attarder. Il faut pour cela que leur visite ne se limite pas à de simples focus sur les incontournables, mais leur permette de découvrir les mouvements passés ou en cours qui rendent la ville vivante et attachante.

Nous partageons très largement la volonté de la Maire exprimée dans la feuille de route de son adjoint. Il faut en effet que l'arrondissement se dote d'un ouvrage de référence qui fournisse au visiteur la trame de ce qui est visible et de ce qui lui reste à découvrir dans le 12e.

Ainsi, plutôt qu'une approche par lieu ou par édifice, nous aimerions voir proposer au visiteur une approche plus dynamique comme :

  • l'extension de Paris de 1860 à 1970 : enceinte des fermiers généraux, fortifications, périphérique, emprise ferroviaire
  • le renouvellement urbain (quartiers verts, effet T3 ...)
  • l'exposition coloniale et ses traces actuelles (parcours art déco)
  • le quartier du Trône sous la Révolution (cimetière de Picpus, guillotine ..)
  • l'artisanat dans le 12e : faubourg Saint-Antoine, école Boulle, Viaduc des Arts, le 100
  • le parc de bercy son passé vinicole et sa vocation actuelle (ministère, parc, sport, activité tertiaire et commerces, lien avec la rive gauche par la passerelle Simone de Beauvoir)
  • les nouveaux quartiers en construction ou en mutation (bercy-charenton, université sorbonne nouvelle ...)
  • le chemin de fer dans le 12e, son histoire et les opportunités urbaines actuelles (gare de Lyon, ligne de la Bastille, Petite Ceinture)

Sans oublier pour autant les lieux plus confidentiels et pittoresques (rue Crémieux, cour Alsace Lorraine, impasse Mousset, sentiers ...) ni les immeubles et les boutiques remarquables, les plaque commémoratives ...

Suggérons enfin une page "tourisme dans le 12e" actualisée et pratique (transports, hôtels et restaurants), un plan de l'arrondissement à destination des touristes, une offre de visites thématiques par des guides conférenciers, un livre mettant en valeur l'histoire (il le font tous) mais aussi les réalisations contemporaines (quelle qu'en soit l'origine politique) et les grands projets, un événement annuel plus valorisant que la Foire du Trône.

Pour recueillir de la matière et des idées nécessaires à ces réalisations, pourquoi ne pas faire appel aux habitants et aux conseils de quartier dont l'expertise est souvent mentionnée par les élus.

Demain, le jardin Bel-Air inaugure son composteur

parisComme le rappelait récemment la Mairie du 12e (voir ici) :

30% de nos ordures ménagères sont constituées de déchets organiques, qui peuvent être traités par un composteur. Le principe du compostage est de reproduire à petite échelle, et en accéléré, le processus naturel de fabrication de l’humus de nos forêts. Les matières biodégradables (déchets verts et de cuisine) se transforment ainsi sans odeur et sans nuisances, en compost qui peut être réutilisé comme terreau dans nos jardins ou pour nos plantes d’appartement.

Les sites de compostage de proximité se multiplient. Le plus récent se trouve dans le jardin partagé Bel-Air géré par l'association Graine de Partage qui nous invite demain samedi 26 novembre à 15h30 à son inauguration.

paris

Cliquez pour agrandir

Art 2 jours au Centre Maurice Ravel

parisDemain, Samedi 26 novembre de 10h à 19h et Dimanche 27 novembre 2016 de 10h à 19h, Paris Anim', le Centre d’animation Maurice Ravel (6 av Maurice Ravel 75012), organise la 11e édition  du salon d’art et d’artisanat ART 2 JOURSPlus de 30 exposants : mode, bijoux, décoration maison, accessoires, peintures, sculptures, art récup’, etc ... Entrée libre.

Au programme également (voir ci-dessous) : animations, musique, danse, magie ...

art 2 jours 2016 recto.jpg art 2 jours 2016 verso.jpg

Cliquez pour agrandir les imagettes

08:00 Publié dans Animation-Culture | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : paris