Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/06/2012

Autolib' : six mois

parisTrop fort, Vincent Bolloré ! Alors qu'Autolib' a été inauguré le 5 décembre 2011, c'est mercredi 9 mai 2012 qu'il réunissait la presse pour dresser le bilan non pas de 5, mais déjà de six mois d'exploitation.

Non content de surexploiter de façon risible les colonnes de son gratuit Direct Matin pour vanter Autolib', il réussit à prendre les devants d'une presse sceptique en annonçant que : le service de voitures électriques en libre-service mis en place dans la région parisienne, pourrait être rentable un peu plus vite que prévu.

À l'appui de cette affirmation (au conditionnel tout de même) il évoque les 15 000 abonnements (dont seulement un peu plus de 5000 annuels), les 1740 voitures en service fin mai, et les 500 stations (soit 3 ou 4 bluecar par station).

Il annonce par ailleurs que début mai, les voitures avaient été utilisées 118 000 fois, ce qui, rapporté à la mise en service progressive des véhicules correspond à environ une utilisation par jour et par voiture. De nouvelles formules d'abonnement ont récemment été lancées pour "doper" la demande.

Vincent Bolloré espère 30 000 abonnements annuels d'ici la fin de l'année et 80 000 à l'horizon 2018, nombre qui devrait assurer la rentabilité du projet. À 144 € par an plus 5 € la demi-heure d'utilisation, on comprend que les 52% des foyers parisiens qui ne possèdent pas de voiture hésitent à s'engager. Rappelons que les utilisateurs occasionnels ont souvent intérêt à recourir au taxi.

Que voit-on objectivement quand on se promène dans notre quartier ?

paris

Les stations Autolib' dans le 12e (Source)

Le nombre de stations est tel (43 dans le 12e) que chacun a pu les observer. Les voitures semblent désormais en nombre suffisant dans les stations. Bien rares par contre sont celles que l'on voit en circulation. Et s'il est fréquent de voir des employés Autolib' s'affairer aux stations, il reste exceptionnel de voir un usager prendre ou déposer une Bluecar.

paris

Bons joueurs, les loueurs de voitures saluent la volonté politique de faire évoluer l'offre de mobilité à Paris mais affirment être, eux aussi, des acteurs du partage de l'automobile et revendiquent des facilités pour stationner en ville.

Il est vrai qu'Autolib' bénéficie d'un avantage considérable : la mise à disposition de milliers de places de stationnement sur l'espace public. Considérable quand on réalise qu'Autolib' est une délégation accordée à une entreprise privée. Aviez-vous remarqué qu'à la différence de Vélib', le logo de la Ville ne figure pas sur les stations Autolib' ?

Rappelons nous enfin que, si la rentabilité espérée par Bolloré n'est pas atteinte au bout de sept ans, les communes concernées risquent de devoir renflouer le dispositif.

Le contrat de délégation de service public prévoit en effet d'indemniser Bolloré si les pertes atteignent 60 millions d'euros.

08:02 Publié dans Voirie Urbanisme | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : paris

Les commentaires sont fermés.