Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/04/2017

Cinémas d'aujourd'hui et d'hier [MAJ]

La remarquable contribution d'un lecteur ayant habité le quartier, nous offre l'opportunité de publier une version actualisée de notre article du 18 octobre 2013 qui avait ravi les cinéphiles du quartier. Cette photo inédite des derniers instants du Reuilly-Palace devrait les combler.

parisLe 12e arrondissement offre aujourd'hui aux cinéphiles quatre adresses :

En 1913 Brunin père rachète le Palais du Trône pour le transformer en concert et lui donner son nom. En 1919, Blon-Dhin en est le directeur artistique et 1934, le Brunin 2 devient un cinéma les Variétés Brunin, puis Brunin. En 1974, le cinéma devient les Trois Nations, puis en 1981 MK2 Nation.

Le MK2 Nation doit prochainement être restructuré et surélevé d'un hôtel de 35 chambres :

paris

Source : DVVD - Cliquez pour agrandir

Pour tenter un inventaire des cinémas disparus, nous avons compilé des informations glannées sur Silver ScreensSalles-Cinéma, Du temps des cerises aux feuilles mortes, Ciné-Façades et Paris-Louxor. Voici les traces de 13 cinémas du 12e aujourd'hui disparus  (cliquez sur les adresses pour voir ce qu'ils sont devenus) :

paris

Cliquez pour agrandir

Ainsi dénommé en raison de la proximité du Zoo, le Zoo Palace avait ouvert ses portes en juin 1936, le "Zoo-Palace", en raison de la proximité du zoo de Vincennes. Il avait remplacé un grand restaurant, les "Salons de la porte Dorée", spécialisé dans les réceptions, noces et banquets. Il accueillait une salle unique de 750 places, équipée d'une scène de 10 mètres par 4. A la fin de l'année 1952, après quelques travaux de rénovation concernant le hall et la façade, la salle change de nom et devient L'Athéna. En septembre 1976, pour assurer sa survie, la grande salle se scinde en deux plus petites (300 et 125 places). Il ferma définitivement ses portes le 3 décembre 1985 pour être reconverti en église évangélique.

paris

Le Reuilly Palace juste avant sa démolition (1967)
Crédit photo : Bouvet - Cliquez pour agrandi
r

paris

... et juste après
Crédit photo : Bouvet - Cliquez pour agrandi
r

paris paris

paris

Cliquez pour agrandir

En 1918, l'établissement porte le nom de Succès-Palace. Vers 1923-1924, le cinéma est sobrement rebaptisé le Taine-Palace. Par la suite, il deviendra encore plus simplement le Taine, nom qu'il portera jusqu'à sa fermeture définitive le 6 mai 1964. Il a été rasé pour faire place à un immeuble d'habitations.

paris

Cliquez pour agrandir

paris

Le passage de la Voûte côté Cours de Vincennes (années 50)

  • Le Lux Bastille, 2 place de la Bastille. Créé en 1937, il a porté l'enseigne Paramount Bastille avant d'être détruit en 1984 pour laisser la place à l'Opéra Bastille.

paris

  • le Novelty, 29 avenue Ledru-Rollin. 1930-1963 : aujourd'hui le siège de l'association Droit Au Logement (DAL).

parisEnfin, comment ne pas inclure dans cet inventaire le Messidor Palace, un cinéma non pas disparu, mais encore dans la mémoire de certains :

En 2002 lors de l'une de leurs marches exploratoires du quartier, les conseillers de quartier de Bel-Air Sud avaient rêvé d'une salle de quartier à l'angle de la rue Messidor et de l'avenue Michel Bizot.

Un jour peut-être ...

07:58 Publié dans Vie du quartier | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : paris

Commentaires

Merci ! Formidable cet article !!!!!

Écrit par : Genoveva | 14/04/2017

Écrire un commentaire