Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/01/2018

La question du mois (61)

parisPour faire vivre la facette dialogue de ce blog qui s'affirme blog citoyen d'information et de dialogue des habitants du quartier et au-delà, nous vous invitons chaque mois à nous faire part des réflexions que vous inspire une question.

La question du mois de janvier :  

Nicolas Marquès pour le JDD.jpg

Crédits photo : Nicolas Marquès pour le JDD

Pensez-vous que les nouveaux opérateurs
de vélos en libre service free floating
vont mettre Vélib’ Métropole en péril ?

08:11 Publié dans Démocratie locale | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : paris

Commentaires

Ces services ont profité de la période de flottement causée par le renouvellement des bornes Vélib, mais je ne suis pas certain que leur modèle puisse faire de l'ombre au Vélib proprement dit.

Je constate d'abord la rapide dégradation de la flotte: cela fait une semaine que je ne croise que des vélos endommagés, et sans aucune réaction de la part de la société pour venir les récupérer. Et ça, c'est quand il y en a, mais très souvent je ne vois aucun vélo à l'horizon, ce qui fait que la consommation ne peut être que ponctuelle et opportuniste, et certainement pas dans un cadre régulier de trajet domicile-travail par exemple, ce serait trop aléatoire.

Pour la petite histoire, j'ai aussi croisé deux "jeunes" sur un gobee volé qui sonnait entre deux raclement de l'antivol forcé. Eh oui, on est à Paris, et on connait le sort réservé à tout équipement laissé sur la voie publique. Je suis le premier à trouver cela désolant, mais ce n'est pas pour rien que les Vélib sont construits comme des tanks (ce qui n'empêche pas les dégradations), alors des vélos légers et garés n'importe ou, donc déplaçables facilement par une personne pour aller le dépouiller tranquillement dans une cour, je vous laisse imaginer!

Au final, il ne devrait rester qu'un opérateur sur bornes fixes, Vélib, et éventuellement l'un de ces nouveaux opérateurs, à condition que le service apporte une complémentarité, que les vélos soient entretenus et que l'encombrement de l'espace public ne pousse pas la mairie à sévir. Cela fait pas mal de conditions...

Écrit par : Aldric | 09/01/2018

@Aldric

Entièrement en accord avec votre analyse. Il ne reste plus qu'au nouvel opérateur Vélib a démontrer sans tarder la supériorité de son système.

Écrit par : Paul | 09/01/2018

Aussi d'accord avec les deux commentaires précédents

Écrit par : serrurier | 12/01/2018

Tout a fait d'accord avec le commentaire d'@Aldric, qui fait une très bonne analyse. On n'est pas inquiet pour Vélib' mais plutôt fâché que le nouvel opérateur n'est pas anticipé mieux le délai nécessaire pour mettre au point son offre. Les usagers réguliers qui comptaient sur ces vélos pour le trajet Domicile travail sont bien embarrassés pour l'instant. Pour un abonné, c'est un coup de canif dans le contrat.
Bonne année à tous en attendant de retrouver vos petites reines.

Écrit par : Lise | 14/01/2018

Écrire un commentaire