Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/06/2018

Budget Participatif : sombre perspective pour l'art dans notre quartier

parisEn février 2016, les conseillers de quartier de Bel-Air Sud, constatant que leur quartier était bien peu doté en oeuvres d'art sur l'espace public, s'accordait pour déposer au budget participatif un projet d'installation d'oeuvres d'art sur l'espace public. 

Ce projet consistait à financer la mise en place [la mise en place et non l'achat] dans l’espace public du quartier Bel-Air Sud d’une ou plusieurs sculptures modernes ou contemporaines disponibles dans les réserves de la ville.

paris

La demande rappelait que la présence d’oeuvres d’art dans la ville contribue pourtant entre autres à créer un climat convivial, doter l’espace urbain de repères et éveiller l’intérêt du public pour l’art.

Avec 810 votes, De l'art dans mon quartier : des rues hautes en couleurs, était l'un des lauréats du budget participatif 2016. Le projet comportait 8 propositions dont en tête celle déposée par Bel-Air Sud.

En novembre 2017, nous constations avec stupeur que si aucun des projets constituants n'avait abouti, une oeuvre de street art réalisée sur le CISP Ravel avait été réalisée au titre de ce budget alors qu'elle n'était pas demandée.

paris paris

Le 8 mars dernier, une réunion de concertation sur l'ensemble du projet De l'Art dans mon quartier a conclu (voir compte-rendu) :

Les contraintes pour la réalisation de ce projet (Mettre en place dans le quartier Bel-Air Sud deux sculptures issues des réserves de Paris Musée) sont fortes : 

. l’installation d’une oeuvre d’art (sculpture) dans l’espace public est a minima de 40 000€ (restauration, fabrication du socle, transport etc). NDLR : C'est précisément le montant prévu par les services techniques lors de la réunion du comité ad hoc.

. fort risque de détérioration de l’oeuvre, avec surcoût d’entretien à assurer. NDLR : pourquoi celle là plus que toute autre à Paris ?

Il est demandé aux participant-e-s s’ils souhaitent maintenir ce projet, l’abandonner afin que l’enveloppe initialement prévue vienne abonder un autre projet, ou qu’un appel à projets soit passé auprès d’une école ou lycée professionnel. 

Décision : un appel à projet sera lancé prochainement avec un cahier des charges veillant à ce que le coût reste mesuré. NDLR : autrement dit "on vous écrira"

Question : Pour obtenir le soutien de la Maire de Paris dans ce projet, faut-il lui proposer de la débarrasser de l'encombrant bouquet de Jeff Koons en l'installant au centre de la place Sans-Nom ?

paris

Cliquez pour agrandir

Commentaires

Il ne faut surtout pas remplacer RIEN , qui ne coûte RIEN par une installation choisie par défaut ! De plus , il faut inclure dans le coût total : l'installation, l'entretien, la maintenance, le retrait , sans oublier les études d'impact quant au risque de distraction des conducteurs, piétons, cyclistes .....
Bref une fausse bonne idée

Gardons les fonds pour les arbres Et les espaces verts de notre arrondissement

Écrit par : Khaled Khodja | 29/06/2018

Galéjades! Le bouquet de tulipes de Jeff KOONS pèse plusieurs tonnes et ne pourrait être supporté par la voute du métro souterrain. Par ailleurs, il est fort possible que l'auteur refuse cette solution de troisième zone.

Écrit par : philippe | 29/06/2018

Écrire un commentaire