Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/10/2010

L'IGN ouvre ses portes au public

Lu pour vous sur Direct Matin du 15 octobre 2010 :

1750045209.2.jpgVoilà maintenant 70 ans que l’Institut géographique national (IGN) cartographie la France. Pour fêter cet anniversaire, l’IGN organise ses journées portes ouvertes demain et dimanche dans son site de trois hectares, avenue Pasteur, à Saint-Mandé.

De quoi se plonger dans l’impressionnante cartothèque de 1,5 million de documents et découvrir à quoi ressemblaient les villes et hameaux franciliens depuis 1757. A l’intérieur d’une photothèque géante de 15 kilomètres de boîtes de rangement, 4,5 millions de clichés sont conservés pour témoigner de l’évolution des paysages urbains, ruraux et forestiers du pays depuis 1921. La plupart sont aujourd’hui numérisés et disponibles sur www.geoportail.fr

photo_exe9.jpg

14/10/2010

Nés dans le 12e (2)

On évoque rarement le lieu de naissance des personnalités du spectacle, du monde politique ou de la vie sociale. Parfois on apprend qu'ils sont nés à Paris, mais rarement dans quel arrondissement. Nous vous en présentons trois nés dans le 12e :

SIGE_SECPOP_apx_470_.jpgJulien Lauprêtre

Né en 1926 dans le 12e, engagé depuis plus de 50 ans au Secours Populaire Français, Julien Lauprêtre a fait de sa vie un combat pour la dignité humaine et la solidarité. Son crédo : la lutte contre l’injustice. De son engagement au sein de la résistance, dans les rangs des jeunes communistes, puis au sein du Secours Populairs Français, cet humaniste est également à l'origine de la Journée pour les oubliés des vacances.

pierre-bachelet.jpgPierre Bachelet

Pierre Bachelet naît le 25 mai 1944 dans le 12e arrondissement de Paris. Il est resté très attaché à Calais, ville natale de son père, où il aime se ressourcer. Diplômé de l'école du cinéma, rue de Vaugirard, il part au Brésil pour réaliser un documentaire, Bahio meù Amor. Il écrit les musiques de publicités et de documentaires de ses amis et connaissances. Le plus grand succès dans ce domaine a été la bande originale du film érotique Emmanuelle de Just Jaeckin : 1,4 million d'albums et 4 millions de disques simples sont vendus.

Il est décédé à Suresnes le 15 février 2005.

6a00d8341c339153ef00e54f2fe3198833-640wi.jpgBernard Bled

Né le 29 juillet 1944 dans le 12e, cet ancien proche collaborateur de Jacques Chirac et de Jean Tiberi à la Mairie de Paris et de Charles Pasqua dans les Hauts-de-Seine.

Bernard Bled fut secrétaire général du Conseil de Paris jusqu’en 1995. Il sera ensuite Directeur du cabinet du Maire, puis à partir de 1998 secrétaire général de la Mairie de Paris, Directeur Général des services de la Mairie de Paris et Commissaire général de la mission Paris 2000.

En 2001, il devient Directeur Général des services du Conseil Général du département des Hauts-de-Seine auprès de Charles Pasqua.

En 2004, Nicolas Sarkozy en fait son conseiller et le nomme Directeur Général de l’Établissement Public pour l’Aménagement de La Défense (EPAD) jusqu’en 2008.

Depuis 2009  il est conseiller spécial auprès de François Gaucher, Président Directeur Général du groupe Pegase Partners.

11/10/2010

Tramway d'hier et d'aujourd'hui

document.jpegSi vous ne l'avez déjà fait, nous vous conseillons de visiter la passionnante exposition "150 ans du 12e arrondissement" qui se tient dans la salle des fêtes de la Mairie du 12e jusqu'au 22 octobre 2010.

Au delà des photos elles-mêmes, qui vont des fortifications de Thiers à l'inauguration de la place Félix Eboué en 1947, la lecture des cartels est riche d'enseignements. Tel est le cas de cette photo datant de 1908, représentant Tramway électrique de la ligne "Bastille-Saint-Mandé" (ancêtre du bus 86) dont nous avons noté le texte.

document.jpeg

© Maurice Branger/Roger-Viollet - Collection Roger-Viollet

Au tournant du XXe siècle, la région parisienne est sillonnée d'un vaste réseau d'omnibus et de tramways avec un trafic en pleine croissance, lorsqu'en 1900, un redoutable concurrent apparaît : le métropolitain.

Au milieu des années 1920, le développement de la circulation automobile entraîne une attaque virulente contre la tramway, considéré comme archaïque et gênant, et en 1929, le Conseil Général décide la suppression du tramway à Paris. En moins de dix ans, disparaît un des plus importants réseaux de tramway du monde.

La politique du "tout automobile" des années 1960 et 1970 provoque des encombrements de plus en plus importants. Les politiques d'élargissement des rues, souvent au détriment des piétons, ou de création de nouveaux parcs de stationnement ne permettent pas d'endiguer cette nouvelle hausse constante.

En 1980, le Conseil général de Seine-Saint-Denis s'engage en faveur du projet de liaison Saint-Denis-Bobigny. La ligne est finalement mise en service en deux étapes au cours de l'année 1992. La nouvelle ligne 1 du tramway d'Île-de-France, longue de neuf kilomètres connaît très vite un important succès. En 1997, l'ancienne ligne ferroviaire des Coteaux, dans les Hauts-de-Seine, est convertie en ligne de tramway et connaît elle aussi, un grand succès.

Après soixante-neuf ans d'absence, la ligne T3 marque le grand retour du tramway à Paris. Elle est inaugurée le 16 décembre 2006 par Bertrand Delanoë. Actuellement, des travaux ont été lancés pour prolonger cette ligne jusqu'à la Porte de la Chapelle (18e arrondissement). L'inauguration de ce nouveau tronçon, qui passe par le 12e arrondissement , est prévu fin 2012.

09/10/2010

Circul'Livre à la Régie de quartier Fécamp 12

Un nouveau point Circul'Livre est désormais à votre disposition dans les locaux de la Régie de Quartier Fécamp 12 au 47/51 rue de Fécamp (12e).

Vous ne connaissez pas encore la Régie ?, Rendez-vous sans plus tarder sur son blog.

RegieFecamp12.jpg

08/10/2010

Braderie d'automne au Saint-Esprit

La braderie d'automne de la paroisse se tiendra :

samedi 9 Octobre (14h30-19h30)
et dimanche 10 Octobre (10h30-12h30 et 15h00-19h00)

dans la Grande Crypte de l'Eglise du Saint-Esprit (186 av Daumesnil et 7 rue Cannebière).

f59126abaa7afbfa1632475808350b3c.jpgVous pourrez y trouver : Vêtements hommes, femmes et enfants, linge de maison, livres d'occasion, jouets, chaussures, petite brocante et cartes postales le tout à des prix plus qu'intéressants.

Allez-y en famille avec vos enfants.

Depuis le 26 août 2010, la paroisse organise également une Braderie Permanente solidaire :

Tous les mardis de 9h à 12h et tous les jeudis de 16h à 19h, au pre mier étage du clocher, escalier de droite. On peut s’y vêtir pour quelques euros, pour tous les âges.

Parcours de l'eau : le Bassin de l'Arsenal

headerLogo.png

Lancés en avril 2008 par Eau de Paris en partenariat avec cinq organismes spécialisés, le programme des « Parcours de l’eau à Paris » a pour objectif de proposer une redécouverte de Paris et de ses quartiers avec l’eau comme fil conducteur. Des éléments majeurs du patrimoine hydraulique parisien comme la Maison du Fontainier, les Regards des Sources du Nord ou encore les grands réservoirs de stockage bâtis à l’époque de Belgrand font partie du programme.

Les Parcours retracent l’histoire de l’eau à Paris depuis les Romains qui ont conduit, au IIe siècle, les premières eaux de sources à Paris par l’Aqueduc de Lutèce jusqu’aux installations les plus modernes actuellement en fonctionnement.

Ainsi, aujourd'hui vendredi 8 octobre à 14h30 le parcours propose une visite organisée par le Centre des Monuments Nationaux : Le Bassin de l'Arsenal, un port de plaisance dans Paris

4139145640_13c9ef54f7_o.JPG

Partez à la recherche d’une île disparue et de l’ancien bras mort de la Seine, fortifié à partir de Charles V, il fut plus tard aménagé à tour de rôle pour le commerce ou les besoins militaires. Aujourd’hui, transformé par la Ville de Paris et la Chambre de Commerce et d'Industrie, l’aménagement de cet ouvrage à permis de doter la capitale d'un véritable port de plaisance.

Distance : 2 Km
RDV :
Place de la Bastille, sur les marches de l’Opéra Bastille
Tarifs : Gratuit

07:59 Publié dans Animation-Culture | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : paris

07/10/2010

Bienvenue au Port

1phare_sept_big.jpgPour fêter leurs 40 ans, Ports de Paris vous invite à découvrir et visiter 5 ports en Ile-de-France entre le 2 septembre et le 7 décembre 2010.

Pendant toute la durée de l'opération, un phare éphémère constitué de 4 conteneurs symbolisant 1 Phare sur la Seine indiquera l'entrée de chaque port.

Des visites commentées seront l’occasion pour tous de découvrir l’univers et le fonctionnement d’un port fluvial (équipements portuaires, entreprises utilisant le transport fluvial, aménagements des berges...).

Dimanche 10 octobre, le port de la Rapée (carte) vous attend pour une journée porte ouverte.

Rendez-vous au pied du phare implanté sur le port de la Rapée, à 10h30 ou à 14h30 pour une visite commentée de 2h00. Cette balade pédestre commentée par l’association Percevoir vous permettra de découvrir la Seine, ses quais, ses ports jusqu’au port de Tolbiac et d’en savoir plus sur le transport fluvial d’hier et d’aujourd’hui.

Inscription obligatoire à marie-claude.becker@paris-ports.fr ou par téléphone au 01 40 58 29 74.

05/10/2010

Village de cirque

07015938301515575.jpg

Du 7 au 31 octobre 2010, sur la Pelouse de Reuilly, 5 chapiteaux accueillent 10 compagnies de cirque, venues des quatre coins du monde qui dévoilent quelques belles facettes du cirque contemporain !

C'est cette année la sixième édition de cette manifestation pilotée par De rue de cirque (2r2c), une coopérative, devenue depuis peu scène conventionnée pour les arts de la rue et les arts du cirque pour l’accompagnement à la création.

Prix : de 8€ à 17€
Réservations : www.2r2c.coop

Quatre spectacles à retenir :

Lire la suite

03/10/2010

Pour comprendre le 12e arrondissement

document.jpegAlors que mercredi 6 octobre à 19h, la Mairie du 12e nous invite au vernissage de l'exposition 150 ans du 12e arrondissement, il nous a semblé utile de rappeler sur ce blog la genèse de notre arrondissement :

De 1785 à 1859, Paris était délimité par le mur des Fermiers généraux érigé juste avant la Révolution non pas pour assurer la défense de la capitale mais pour forcer le paiement à la Ferme générale de l'octroi dû sur les marchandises y entrant. Paris était alors divisé en 12 arrondissements. Le VIIIe (en haut à gauche de la carte) occupait une partie du 12e actuel (contour rouge), et était bordé par les communes de Charonne, Saint-Mandé et de Bercy.

Paris1859.jpg
Cliquez sur le plan pour l'agrandir

Comme on le voit sur le carte ci-dessus, le mur d'enceinte des Fermiers Généraux comportait dans cette partie 7 passages, appelés barrières munies de bâtiments (ou bureaux d'octroi), conçus par l'architecte Claude Nicolas Ledoux. Les images ci-dessous (cliquez pour les agrandir) proviennent de Gallica, la bibliothèque numérique de la BnF.

1-Vincennes.jpeg 2-SaintMande.jpeg
Barrière de Vincennes - Barrière de Saint-Mandé
(Colonnes dt Trône et place Courteline)
3-Picpus.jpeg 4-Reuilly.jpeg
Barrière de Picpus - Barrière de Reuilly
(place Sans-Nom et place Félix Eboué)
5-Charenton.jpeg6-Bercy.jpeg
Barrière de Charenton - Barrière de Bercy
(métro Dugommier et place du Bataillon du Pacifique)
7-LaRapée.jpeg
Barrière de la Rapée
(quai de Bercy - bd de Bercy)

De ces barrières, ne restent dans le 12e qu'une partie de la barrière Bercy (dont le pavillon du 139 rue de Bercy devenu l'entrée du ministère des finances) et la barrière de Vincennes terminée en 1843 sous Louis-Philippe par les colonnes du Trône magnifiquement restaurées en 2010.

Par décret impérial du 26 mai 1859 et la loi des 6 et 16 juin 1859 Paris est étendu jusqu’à l’enceinte de Thiers, avec effet le 1er janvier 1860.

En 1860, le nombre d’arrondissements parisiens passe de 12 à 20 par adjonction (total ou partiel) du territoire de communes voisines et démolition du mur des fermiers généraux qui les séparait de Paris.

01/10/2010

Vincennes mise sur Paris Métropole

165_1000_-p5_maire_souriant.jpgDans sa lettre du 16 septembre 2010, Laurent Lafon (Maire de Vincennes, Conseiller régional d'Île-de-France) affirme que les regrets de ne pas avoir obtenu que le musée de l'Histoire de France s'installe au Château de Vincennes sont déjà effacés.

Il ajoute :

Je tenais [...] à vous exposer toute l'ambition qui demeure en nous pour ce site prestigieux dont le rayonnement doit plus que jamais être renforcé. Nous travaillons depuis plusieurs semaines sur un projet installant le Château à l'échelle métropolitaine dans le cadre des 110 projets initiés par Paris Métropole. Si ce projet était complémentaire à l'éventuelle installation du Musée à Vincennes, il peut et doit pouvoir se réaliser avec l'ambition d'ouvrir vers l'Est parisien une large porte touristique. Nous souhaitons en effet doter ce lieu d'une ambition culturelle attractive complémentaire des autres offres proposées à proximité (Parc floral, hippodrome, futur zoo, cité nationale de l'histoire de l'immigration de la Porte Dorée...).

190_999_0-nb_2010_affiche-_en_190.jpgLe Château de Vincennes doit être l'élément moteur du tourisme à l'Est de Paris, aux portes du Val-de-Marne, et non pas un sanctuaire dédié à un seul public d'initiés.

C'est déjà dans cet esprit que nous avons lancé dès 2007 des animations de grandes ampleurs en son sein (Soirées de cinéma en plein air, Année du Château,...) c'est toujours dans cet esprit que [...] nous participerons pour la première fois cette année à la Nuit Blanche le samedi 2 octobre.

Le programme de la 1ere nuit blanche au Château

759124839.jpg

et pour ceux d'entre-vous qui ne souhaitent pas quitter l'arrondissement le site de notre Mairie d'arrondissement vous précise :

Le programme de la nuit blanche

dans le 12e