18/11/2011

Gymnastique politique

Il y a bientôt un an, nous vous présentions les blogs de nos élus.

La majorité d'entre eux dans la lignée de Bertrand Delanoë et de sa première adjointe Anne Hidalgo, a très majoritairement soutenu la candidature de Martine Auby lors des primaires socialistes des 9 et 16 octobre dernier.

paris

Ils ont même tenté de prendre au Front de Gauche
le monopole de l'affichage sauvage

Il nous a semblé intéressant de refaire le tour de ces blogs pour voir comment ils avaient accueilli la désignation de François Hollande.

Sous le titre Ensemble, Bertrand Delanoë (Maire de Paris) appelle, dès aujourd’hui, au rassemblement de tous les progressistes autour de François Hollande, pour faire gagner la gauche et avancer la France.

Dans un court communiqué, Sandrine Mazetier (députée de la 8e circonscription) déclare : D’ores et déjà, nous sommes tous derrière lui [François Hollande] pour une gauche victorieuse en 2012.

Nous avons tout de même réussi à trouver une photo de notre députée aux côtés de François Hollande. Gageons qu'il i en aura d'autres.

paris

Défilé du 1er mai 2011 - Crédit : Jacques Demarthon

Sur son blog, Patrick Bloche (député de la 7e circonscription) qui faisait partie de l'équipe de campagne de Martine Aubry pour les primaires socialistes, n'y fait aucune référence.

Alexis Corbière (Premier adjoint à la maire du 12e) est secrétaire national du Parti de Gauche. Sur son blog, le 18 octobre, il a publié Entre Mélenchon et Hollande … un socialisme de différence un long article dans lequel il explique (on s'en serait douté) la supériorité de Sa Gauche.

Catherine Baratti-Elbaz qui a vivement soutenu la candidature de Martine Aubry (ICI avant le 1er tour, puis  et  entre les deux tours) ne s'est pas exprimée depuis la victoire de François Hollande.

Sandrine Charnoz, elle non plus n'a pas écrit sur le sujet depuis sa profession du 7 octobre.

Fabrice Moulin (PRG) qui dans le sillage de Jean-Michel Baylet avait appelé à voter Hollande au 2e tour a rapporté sur son blog sa participation à l'investiture de François Hollande.

Sur son blog Parti pris et apartés, Laurent Touzet semble avoir quelques difficultés à digérer le résultat. Son article Après les primaires : passer du vote utile au candidat utile n'en fait pas mystère.

Ultime marque de son état d'esprit : la photo qui illustre son article met en scène les deux finalistes. Il est vrai que l'un est désormais le candidat officiel et l'autre Première Secrétaire du parti.

paris

© Olivier Clément - www.parti-socialiste.fr

07:50 Publié dans Démocratie locale | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : paris

Commentaires

Et pourtant , C. Baratti-Elbaz , à propos du collage sauvage , s’honorait publiquement que son parti ne pratiquait ces méthodes-là !
Probablement un acte d’un militant incontrôlé et de surcroît, peintre à ses heures perdues, à qui il restait de la colle au fond d’un saut. Dissonance cognitive quand tu me tiens !
Dans la famille PS la chamaille était une seconde nature.
A Paris, le prince Bertrand et son « hidalgo » avaient mobilisé le banc et l’arrière banc « rose » pour la première secrétaire. Le résultat du vote du 2eme tour fut décevant. En d’autres termes : la déculotté en chantant pour la « fille » politique de gros « quinquin «
Belle joueuse – mais, pouvait-elle agir autrement ? –la dame du Ch’Nord, était venue dans l’heure se ranger sous la bannière du chanoine corrézien.
Elle lui promettait de mettre tous les militants « rose » en ordre de bataille, pour au soir du 6 Mai, chasser le factotum du palais.
Mais les promesses, souvent, n’engagent que ceux qui y croient.
Le Chanoine Hollande à qui on reprochait d’être un polyèdre inscrit dans une sphère et vrai mou découvrit que, les courtisans de la Dame du Ch ‘Nord avaient la défaite amer et, soudainement, devenaient avares de paroles encourageantes !
Malgré son dévouement sans faille pour la Dame du Ch’Nord, le prince Bertrand, vit le parachutage, dans un fief imperdable , de la chef verte de 3eme génération C. Duflot de paroles.
Le capitaine de fluctuat nec mergitur n’entend pas embarquer dans son navire une intruse.
Mais que vient –elle faire dans cet arrondissement ? Conquérir Lutèce ?
l’Hôtel de Ville verra-t-il Cécile dans Iphigénie en Seine?
Un beau tumulte à n’en pas douter dans les prochains jours.

Écrit par : bernard | 18/11/2011

Bravo Bernard, cependant si vous envisagez de vous lancer dans la littérature pensez à utiliser le correcteur orthographique car cela fait très mauvais effet. A moins que vous n'envisagiez de créer un emploi de petite main pour vous relire.
Cordialement.

Écrit par : Robert Mazet | 19/11/2011

@Robert
« correcteur orthographique »
Qu’en terme élégant ces choses-là sont dites !
« Le ban et l’arrière ban » est parti trop vite …Comme tous les thuriféraires, à bord du bateau de M. Aubry, le soir du 2éme tour de la primaire !
Que voulez-vous, à force de faire banquette dans les « commissions », mon cerveau n’envisage pas une autre orthographe ! "Ban" sur les doigts !
Je ne suis pas opposé à créer un emploi de petite main (1 chômeur de moins) mais, malgré votre immense compétence orthographique, je préfère prendre la main d’une personne de sexe différent du mien.

Écrit par : bernard | 19/11/2011

Les commentaires sont fermés.