Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/04/2016

Propreté : revoilà les brigades vertes ?

parisParis a toujours eu la réputation d’une ville sale, insalubre voire mortifère et il fallut, au XIXe siècle, que Rambuteau (alors préfet de la Seine) puis Haussmann (chargé par Napoléon III de réhabiliter le centre de la capitale), entreprennent de formidables travaux pour que la ville rejoigne le standard d’hygiène et de salubrité des grandes villes internationales de l’époque.

En décembre dernier, lors de la délibération du conseil de Paris sur le budget primitif 2016 la Maire de Paris a annoncé la création de brigades vertes. Savez-vous de quoi il s'agit ? Pas vraiment. Pourtant elles ne sont pas nouvelles :

> Juin 2010 (Rue89) : Poubelles en vrac dans la rue : les brigades vertes guettent

> Avril 2015 (Le Parisien) : Attention, la brigade verte passe à l'action

> Février 2016 (Les Echos) : Paris : Hidalgo débloque des moyens pour obtenir des résultats sur la propreté où l'on lit La Mairie sortira aussi le bâton avec la nouvelle brigade verte prévue dès cet été, qui verbalisera les incivilités, comme les jets de mégot sanctionnés désormais d’une amende de 78 euros.

> Février 2016 (L'Obs) : Propreté : Paris va créer une centaine de postes pour renforcer les moyens des équipes de nettoyage où l'on lit une nouvelle brigade verte verbalisera à partir de cet été les incivilités

parisLe plan propreté (18 pages ; 1,7 Mo) présenté devant le Conseil de Paris le 16 février par Mao PENINOU, adjoint à la maire chargé de la propreté et du traitement des déchets, prévoit notamment d’augmenter les nettoyages des rues en après-midi et en soirée, en plus du grand nettoyage effectué tous les matins, grâce à une hausse des effectifs et à la mécanisation des tâches.

Côté répressif, « une brigade renforcée chargée de la verbalisation de toutes les incivilités » va être créée.

Dans le 12e, la cartographie des points de vigilance été mise à jour de manière participative, en concertation avec les Conseils de quartier.

paris

Cliquez pour agrandir

Etait-il vraiment nécessaire de faire appel aux conseillers de quartier pour identifier les lieux les plus fréquemment souillés ? Les agents de la DPE ne les connaissent-ils pas tout aussi bien que les habitants du quartier ?

parisL'opération conviviale de nettoyage Paris fais-toi belle a pour but d’envoyer un message de civisme collectif, en sensibilisant les usagers et riverains à un meilleur respect de l’espace public, au tri des déchets ainsi qu’au travail quotidien des services de propreté qui mérite d’être soutenu. La première a eu lieu le 23 mai 2015, elle sera reconduite le 4 juin prochain.

Incivilités oui, et le reste ? On aimerait lire et entendre que l'on prend des mesures pour améliorer l'efficacité des équipes actuelles en modernisant leur équipement, en enrichissant leur tâche, en les responsabilisant et en introduisant des critères de qualité dans leur rémunération.

paris

Aujourd'hui sur les Champs Elysées, demain à Bel-Air ?

Il reste à espérer que ces actions permettront entre autres :

  • de faire prendre conscience civique à ceux qui déposent leurs déchets ménagers dans les corbeilles de rue,
  • d'éviter les reliquats résultant de la fouille des poubelles
  • de donner aux éboueurs le temps de ramasser les déchets tombés des bacs,
  • de mettre fin à la distribution de prospectus sur les pare-brises des voitures en stationnement et qui terminent sur les trottoirs.

07:43 Publié dans Citoyenneté | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : paris

Commentaires

A Bercy, les propriétaires de chiens par dizaines les font allègrement chier sur le trottoir à 7h du matin, et je n'ai jamais vu personne, surtout à cette heure-là, pour les verbaliser. Le phénomène s'accentue de plus et plus : qui va arrêter ces gros dégueulasses ?

Écrit par : un habitant du 12e | 22/04/2016

Comment peut-on affirmer que"dans le 12ème les points de vigilance ont été déterminés avec les conseils de quartier". C'est totalement FAUX. Le plan de propreté n'a jamais été présenté aux conseillers de Bel Air Sud. Merci de corriger.

Écrit par : Philippe | 22/04/2016

Bah y a du boulot !!!! et pourquoi on a pas des aspirateurs comme cela dans la 12ème. les grilles d'arbre auraient meilleure allure.

Écrit par : mu | 22/04/2016

Stop aux dépôts sauvages. Les entreprises de travaux doivent payés pour déposer leurs déchets. Si des contrôles étaient faits dans ces dernières, on verrait que le poste dédié à ces charges est bien faible au regard des travaux qu'elles ont effectués, factures à l'appui. Où passent les déchets ? ils sont déposés rue Montempoivre. A Bel Air Sud, c'est la rue qui remporte la palme entreprise. Pour la palme particuliers, impossible à départager les angles de la rue Rottembourg, entre la Poste et la rue de La Véga et la rue de Toul, le long du stade, jusqu'à l'angle de la rue Louis Braille. Les crottes, c'est la cerise sur le dépôt ci-dessus. Stop aux panneaux d'interdiction et vivement la brigade de répression sur le terrain pour voir si les choses s'améliorent ou non. Elle va être débordée la brigade, uniquement avec les mégots de cigarettes : la ville de Paris devrait voir une progression de ces recettes. La conscience civique, je n'y crois plus.

Écrit par : La Gazelle du 12e | 22/04/2016

Ce n'est pas Paris qui est sale, mais les usagers de son espace public, tous confondus !
Contrairement à d'autres, je crois qu'ils peuvent faire des progrès.
Je confirme que le plan des points de vigilance n'a pas été donné aux Conseils de Quartier... en revanche, je n'ai pas répondu à l'appel qui a été fait aux Conseillers de se substituer aux services municipaux ou aux "salisseurs" pour l'opération "Paris, fais-toi belle!" Il serait plus efficace de demander aux négligents une ou plusieurs heures de nettoyage pour qu'ils prennent conscience de ce que c'est, et qu'ils deviennent sensibles à l'aspect des lieux, style "AVANT" et "APRES". Tant que les plus civiques feront un travail que personne ne veut voir, comme le font les petits nains de la montagne dans les contes, ça ne changera pas beaucoup.

Écrit par : Daliel | 01/05/2016

Pourquoi les usagers parisiens seraient-ils plus sales que d'autres? Paris a toujours été sale et encore aujourd'hui les services dits " de la propreté" n'ont toujours pas trouvé la solution contrairement à Berlin, Singapour ou Tokyo ou même Rennes et Bordeaux. Pourquoi?
Pourquoi les dimanches le bois de Vincennes est rempli de détritus, les poubelles débordent? Pourquoi lorsqu'il y a la fête
à la Pagode, attirant des centaines de personnes, ne prévoit-on pas des enlèvements de détritus plus fréquents ou au pire la mise en place d'un benne spéciale? Pourquoi devant l'escalier qui descend de la rue de Reuilly à l'allée Vivaldi y-a-t-il toujours des déchets? Ne peut-on pas étudier une solution pour régler ce problème qui date de plusieurs années?
Quant aux brigades vertes je ne serai assez d'accord pour des habitants s'investissent dans la propreté à tour de rôle avec du matériel dédié. Je veux bien commencer en étant le responsable propreté de ma rue pendant 1 mois par ex. Qui me suit?

Écrit par : Philippe | 01/05/2016

Les commentaires sont fermés.