Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/02/2017

Le projet du 4 place Félix Eboué nous a convaincu

parisCurieux, le blog de Bel-Air Sud n'a pas encore dit un mot du projet immobilier du 4 place Félix Eboué se disent nos plus attentifs lecteurs.

Il est vrai que nous en avons juste fait mention au travers de la délibération débattue en conseil de paris de décembre dernier. N'ayant pu assister à la réunion publique du 1er décembre dernier qui lui était consacrée, nous n'en avons connaissance qu'au travers de ce qui a été publié et portons sur ce projet un regard tout à fait positif.

Bien sûr il va faire disparaître le pavillon vestige de l'usine des biberons Robert, qui doit plus à sa situation avantageuse sur la place qu'à son architecture.

Bien sûr il participe lui aussi à l'accroissement de la densité urbaine de l'arrondissement,

Mais c'est une construction qui contribue en quelque sorte à achever la place Félix Eboué et faire oublier qu'elle fût jusqu'en 1860 en limite de Paris,

C'est aussi un projet qui en intégrant du logement privé, du logement social et du commerce mérite plus que tout autre le qualificatif de mixte.

paris

Cliquez pour agrandir

Conçu par l'agence autrichienne Baumschlager-Eberle présente à Paris depuis son rachat de l'agence de Christian Hauvette, l'ensemble comporte :

  • dans sa partie ouest, 57 logements en accession à la propriété en R+11
  • dans sa partie est, 47 logements sociaux en R+9 dont 24 logements PLAI, 14 logements PLUS et 9 logements PLS
  • 724 m² de commerce au rez-de-chaussée et 1er étage de la partie “logements privés” et au rez-de-chaussée et sous-sol de la partie “logements sociaux”.

parisLe document présenté en réunion nous a convaincu de la pertinence du projet qui privilégie l'ensoleillement et la tranquilité des appartements orientés au sud sur le jardin comme la choérence du front bâti autour de la place. Ces qualités ne font que mettre en lumière les faiblesses du projet non retenu de l'agence ecdm (cliquez sur l'imagette à droite) qui circulait depuis quelque temps sur internet.

Nous espérons vivement que les commerces qui occuperont le lieu soient valorisants pour le quartier, voire un peu luxueux.

Restera comme l'envisage ce projet soumis au budget participatif, à étendre, végétaliser et embellir les espaces publics piétons de la place qui sont arpentés quotidiennement par des milliers de parisiens.

Commentaires

Au total 23% de PLAI c'est à dire de logement très sociaux ce n'est pas suffisant. il n'y a aucun rattrapage avec la banlieue ou il n'est pas rare de rencontrer 80% de Plai. Ce quartier peut tout à fait supporter beaucoup plus de logements sociaux
Les personnes à faibles revenus qui travaillent à Paris doivent pouvoir loger à Paris. C'est aussi trop souvent double peine d'autant plus avec les nouvelles contraintes dues à la pollution
Amicalement
Philippe

Écrit par : Philippe Albizzati | 24/02/2017

Encore une vulgaire opération immobilière, donc financière, avec des logements sociaux alibis (d'ailleurs réservés à qui? à suivre, on verra)
Désolé, mais le projet de l'agence ecdm était beaucoup plus audacieux,on va dire plus" artistique"...mais peut-on encore parler d'audace aujourd'hui à Paris ? Bref un gros tas de béton en plus dans le 12e, beurk.

Écrit par : jean-pierre | 26/02/2017

L'architecture retenue ne laissera pas un grand souvenir. C'est médiocre. Par ailleurs qui habitera ces logements sociaux : ceux qui en ont besoin ou les copains de la mairie pour s'assurer une réélection de moins en moins sûre ?

Écrit par : Pascal | 26/02/2017

Je ne comprends pas votre point de vue : la place Daumesnil va être écrasée et son style complètement dénaturé!! Pourquoi la Mairie de Paris s'acharne t-elle à détruire Paris?! Pour effacer l'Histoire, pas toujours glorieuse de la Gauche socio-démocrate comme avec la construction aberrante d'un hôtel tout à côté du Musée de l'Immigration, ex-"des Arts Océaniques"?! Ou simplement pour "faire du fric" et de la spéculation sur le dos des parisiens afin de financer des amuse-bobos comme Paris-Plage (scandale financier, perquisition toute récente à la Mairie de Paris elle-même!!!) ou la baignade publique du Bois de Vincennes qui va anéantir les îles de Reuilly et de Bercy (qui abrite des oiseaux migrateurs!), piétinées par des milliers de gens (1000 bracelets gratuits prévus!)?
Association "Vivre à paris-Picpus XIIème" (page Facebook du même nom)

Écrit par : Véronique ROBERT | 26/02/2017

Encore trois arbres abattus et des soi-disant toits végétalisés!!!

Écrit par : Véronique ROBERT | 26/02/2017

Paris, la capitale du bon goût, malheureusement, cela n'existe plus.
Maintenant, c'est Paris inculte, Paris qui se bruxellise.
Bref, c'est Paris qui détruit son patrimoine, avec sadisme : quel plaisir de s'autodétruire !
Bien sûr, il aurait pu y avoir pire : il n'y a pas de limite dans les incivilités....

Écrit par : Maire | 27/02/2017

Je rejoins en partie (excepté sur l’esthétisme de tel ou tel projet) J. Pierre dans son commentaire concernant l’alibi « logements sociaux » .
Les « PLUS » et les « PLS » attribués à Qui ? JP mentionne le verbe « réserver » plus approprié.
J’espère que les logements « PLAI » (Prêt Locatif Aidé d’Intégration réservé aux personnes en situation de grande précarité) seront vraiment attribués (affectés) selon le seul critère du revenu net actuel mensuel soit 1186 € maxi pour le « PLAI »

Écrit par : bernard | 27/02/2017

Écrire un commentaire