Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/02/2016

Peu connues des parisiens : les Zones retranchées du bois de Vincennes

parisDepuis 1860, le Bois de Vincennes est la propriété de la ville de Paris.

En 1863, pour assurer le coûteux financement de l’aménagement du Bois en promenade publique, la ville a mis en adjudication une zone de 120 hectares répartis sur son pourtour, ce qui deviendra la Zone retranchée du bois de Vincennes.

paris

Nouvelles dispositions du Bois de Vincennes, vers 1862
Fonds de la Société des Amis de Vincennes
Cliquez pour agrandir

Aux anciennes portes du bois, absorbées par les tissus urbains, se substituent alors de simples carrefours. Assortie de prescriptions architecturales et urbaines, la partie retranchée donne naissance à des rives de qualité, à Vincennes, Charenton, Saint-Mandé, Fontenay-sous-Bois ou Nogent-sur-Marne.

paris

Les acquéreurs des parcelles devaient respecter un rigoureux cahier des charges exigeant notamment un modèle de clôture uniforme, caractéristique encore visible aujourd’hui et partie intégrante du patrimoine.

paris

Un nombre assez conséquent de propriétés, dont les bâtiments sont reconstruits ou d’origine, ont conservé la clôture conforme au cahier des charges du lotissement, assurant une homogénéité de l’alignement sur rues.

paris

La ville de Paris conservait la propriété des avenues et des routes mais les lots demeuraient sur le territoire des communes concernées (le Bois était, depuis la Révolution, réparti sur le territoire des communes limitrophes : en 1929, il a été intégré au territoire parisien).

Commentaires

Dans le dernier numéro #73 d'avril-juin de notre 12è, un dossier est consacré au bois de Vincennes. On peut y lire qu'il reçoit 11 millions de visiteurs par an et qu'il n'y a que 2 WC. Cherchez l'erreur! Lorsque j'avais interrogé Laurent TOUZE, à l'époque en charge des espaces verts, il m'avait été répondu que l'on souhaitait conserver le caractère originel du bois?!!! J'ai vainement cherché les arbalétriers, les sangliers, les jugements sous les chênes, mais par contre j'ai trouvé beaucoup de crottes.
Le monde aurait-il changé?

Écrit par : Philippe | 30/03/2016

Les commentaires sont fermés.