Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/07/2016

Aux frontières du 12e : le stade Jean-Pierre Garchery

La géographie du 12e arrondissement est telle que certains lieux, certains quartiers sont tellement éloignés du centre qu'ils sont perçus comme appartenant aux communes voisines. Ainsi en est-il du stade Jean-Pierre Garchery qui n'est nullement situé à Joinville.

image.jpgLe bois de Vincennes, on le sait, fait partie intégrante de la commune de Paris. La majorité des routes qui le bordent sont frontalières des communes riveraines et bien lointaines des habitants du 12e. Certaines dispositions historiques crée des situations confuses.

Ainsi, le stade Jean-Pierre Garchery situé au 12  avenue des Canadiens est selon les "auteurs" à 94340 Joinville-le-Pont ou 75012 Paris.

Ce stade frontalier a été construit en 1948 par la ville de Joinville sur une parcelle parisienne. Depuis plus de 66 ans, il héberge les associations sportives de Joinville via une concession avec la ville de Paris, renouvelée en 1991 et arrivée à son terme le 30 juin 2016.

img-jean-pierre-garchery-le-stade-de-la-discorde-1443022521_580_380_center_articles-208302.jpg

Souvent à court dans les équipements de la capitale, la ville de Paris souhaitait reprendre la majorité, voire la totalité des créneaux horaires au profit des associations parisiennes, ce qui aurait porté un coup mortel aux clubs joinvillais. Après de longs mois de négociation, la ville de Paris et la ville de Joinville sont parvenu à un accord qui a fait l'objet d'une délibération (2016 DJS 164) votée par le conseil de Paris en juin dernier.

La nouvelle convention d’occupation nouée pour quinze ans entre les deux villes est plus équitable. La ville de Joinville-le-Pont s’est en outre engagée à investir 9 M€ notamment pour la mise en place d’un terrain synthétique et l’augmentation de la capacité d’accueil du stade.

Écrire un commentaire