Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/10/2017

Petite Ceinture : où en est-on ?

parisLe devenir de la Petite Ceinture ferroviaire de Paris a fait l'objet d'une concertation de décembre 2012 à février 2013. On peut en lire ici le bilan complet qui fait une large place à la préservation du patrimoine et la sauvegarde de la biodiversité.

Depuis l'élection d'Anne Hidalgo, la concertation a repris en insistant principalement sur les usages que pourraient en faire les parisiens. On évoque la "gestion participative des citoyens" pour des activités de loisirs, culturelles, sportives, d'agriculture urbaine, de promenade mais aussi l'implantation de buvettes ou de restaurants. Des thèmes qui n'apparaissaient pas dans la conclusion du bilan de 2013.

De juillet à décembre 2016 dans le 12e, un chantier participatif animé par le collectif Qu'est-ce qu'on peut faire a été installé villa du Bel-Air sur l'un des lieux particulièrement préssentis. Ses travaux ont porté sur l'animation des lieux et de manière moins visible sur l'accessibilité et la sécurisation des lieux.

parisparis

Cliquez pour agrandir

Au printemps 2017, la démarche participative a été confiée à un nouveau collectif nommé Ceinturama et en mai le container a déménagé pour s'installer entre la rue du Sahel et la rue Moinempoivre. Emplacement de qualité et bien visible certes, mais malheureusement sans liaison piétonne avec le territoire objet de la concertation.

paris

Ceinturama a lui aussi pour mission, pour 3 ans cette fois, de construire collectivement des projets d’aménagement et d’animation et d’imaginer avec les habitants, associations locales et les Conseils de quartier, des solutions innovantes pour favoriser la convivialité et accompagner les spécificités paysagères de la Petite Ceinture.

Le chantier a récemment organisé une table ronde autour du projet de Jardin de Traverses, de la co-organisation de la journée Bien dans ma draisine et une exposition sur l'histoire de la Petite Ceinture produite par la commission patrimoine du conseil des séniors du 12e.

paris

C'est très bien, mais peut-être pas au coeur des attentes de ceux qui espèrent depuis tant d'années la voir ouverte au public.

Alors, où en est-on ?

Rappelons les engagements de la Maire de Paris sur l'ensemble de la Petite Ceinture :

paris

Cliquez pour agrandir

Sur le site internet de notre Mairie d'arrondissement, on peut lire ici :

Dans le 12e, un tronçon de 1 670 mètres linéaires, situé entre la villa du Bel-Air et la rue des Meuniers, sera rendu accessible aux Parisiens et aux visiteurs dès le 1er trimestre 2019.

Quelles que soient les conclusions des ateliers participatifs, une telle perspective suppose un budget d'investissement pour que soient assurés l'accessibilité et la sécurisation du lieu et un budget de fonctionnement pour en assurer l'entretien et la surveillance.

Au final, il nous est difficile de discerner si cet interminable processus de concertation est une louable démarche ou une habile diversion ?

Commentaires

Le container situé entre la rue Montempoivre et la rue du Sahel est un objet de curiosité. Aucune information sur ce qu'il fait là, sur les projets autour de cette présence, aucun accès non plus sauf à enjamber une clôture, ce qui retient beaucoup de riverains et de curieux passant par là.

Écrit par : Cecile | 03/10/2017

Faut il attendre tout ce temps et dépenser tant d'argent pour rendre une des deux voie piétonne pour que les gens puisse simplement enfin se promener !

Écrit par : Favier | 06/10/2017

Toutes ces concertations, ces espoirs, sont une manière de faire attendre le plus important, L'INVESTISSEMENT !
Je n'ai plus d'illusion depuis quelques années sur la politique de la Ville de Paris.

Écrit par : Daliel | 06/10/2017

Le nerf de la guerre c'est l'argent, il n'y en a pas pour faire une promenade rêvée comme la High Line à New York, souvent citée, l'autre problème reste RFF qui garde des "options" d'avenir sur les terrains. Les concertations ont été multiples, avec des réunions il y a quelques années dans les mairies des arrondissements qui avaient une portion de petite ceinture. Alors remettre des collectifs de jeunes urbanistes pour demander l'avis des citoyens est de la pure communication. Allons sur la petite ceinture telle qu'elle est, c'est une belle balade. On y accède déjà même quand c'est interdit, alors regardons les choses en face.

Écrit par : la gazelle du 12 | 10/10/2017

Écrire un commentaire