Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/04/2019

Retour sur la végétalisation de l'esplanade Saint-Louis

34842427_cUgzdBxJLHMukb-6utfjNKuK8_YgFh9oynL8H8numnA.jpgL'information a certes été communiquée par la Mairie du 12e il y a une quinzaine de jours, mais il nous a semblé utile de la reprendre ici tant il convient de la connaître et de s'en réjouir.

L'esplanade Saint-Louis est cet immense rond-point souvent dénommé esplanade du Château de Vincennes. Il fait partie du bois de Vincennes et avait jusqu'en 2013 la fonction et l'aspect d'un parking automobile.

Parking.jpg

C'est aujourd'hui une zone minérale offrant une surface imperméable et une espace automobile excédant largement le besoin.

Esplanade Saint-Louis.jpg

En mars 2018, le Conseil de Paris a adopté un projet de requalification, ayant entre autres objectifs de :

  • transformer l’esplanade en un lieu plus vert,
  • redonner aux piétons les espaces fermés à la circulation automobile et faciliter les cheminements,
  • adapter l’esplanade aux contraintes des événements festifs réguliers,
  • proposer une végétalisation ample plus favorable à la biodiversité,
  • désimperméabiliser le sol afin de réduire les rejets d’eaux pluviales dans le réseau d’assainissement.

Ce projet s’inscrit dans l’action 16 du Plan Biodiversité de Paris 2018 -2024 « Renforcer le réseau de la nature sur le territoire parisien » en développant les trames vertes parisiennes comme celles des sols vivants.

planOK.jpg

Plan du projet (cliquez pour agrandir)

L'opération permet de créer 27 000m2 d'espace perméabilisé dont 17 000m2 végétalisé. Difficile de s'en étonner quand on se rappelle que l'on est dans le bois de Vincennes ! La fin des travaux est annoncée pour décembre 2019. Comme toujours, la vue d'architecte fait rêver, mais nous ne doutons pas que le résultat devrait s'en rapprocher.

2019-3-esplanade projetée.PNG

Commentaires

L'idée est bonne mais le problème reste la circulation automobile, la limitation de vitesse semble inversée : c'est à qui ira le plus vite.
On verra en 2020 mais le pique-nique en bord de route, très peu pour moi si ça reste comme ça.

Écrit par : La Gazelle du XII | 04/05/2019

Une fois de plus, pour faire plaisir à une minorité de parisiens en manque d'air, la qualité de vie de la banlieue est dégradée.
Cela devait être le dernier endroit de Paris qui roulait. Hidalgo et sa dictature intra-muros en aura eu raison.
De mon côté, entre durée des travaux et bouchons quotidiens inévitablement occasionnés par cette soit disante réhabilitation, je ne pourrai plus accompagner ma fille à la crèche en voiture sans être en retard au travail. Le RER devient la seule option. Qui rêve de prendre le RER avec un bébé aux heures de pointes ? Est-ce ça la qualité de vie Madame Hidalgo ?

Écrit par : Marcel | 15/05/2019

Écrire un commentaire