Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/10/2019

Le studio de Pierre Henry recréé au Musée de la Musique

parisLe compositeur Pierre Henry est décédé le 5 juillet 2017 dans la maison-studio qu'il louait et dans laquelle il travaillait au 32 rue de Toul depuis les années 70.

Cette maison étant vouée à la démolition, la Mairie du 12e a contribué à la préservation de ses machines ainsi que ses impressionnantes archives en permettant à l'association Son Ré qui gère son oeuvre de s'installer passage Hennel.

paris

Depuis le 1er octobre 2019, le Musée de la musique accueille dans un nouvel espace les instruments, appareils et objets du Studio Son/Ré de Pierre Henry. À l’orée des années 1950, Pierre Henry s’engage dans la recherche sur les lutheries expérimentales. Bruits et sons collectés remplacent les notes pour être montés et transformés par des machines, puis diffusés sur des haut-parleurs. Sculpteur sonore, il incarne très tôt une référence pour nombre de compositeurs. Son studio, reconstitué au sein de la collection permanente du Musée de la musique, invite le visiteur à appréhender sa place dans l’histoire et à expérimenter, par la manipulation sonore, son empreinte sur les musiques actuelles (source : Philharmonie de Paris)

paris

Pierre Henry devrait également être mis à l'honneur à la Philharmonie de Paris lors d'un week-end spécial du 20 au 24 novembre.

Commentaires

Recréer le studio de Pierre HENRY est une excellente chose, sauver la maison située rue de Toul en est une autre pas simplement parce qu'il s'agit de la maison de ce grand compositeur mais aussi parce qu'il s'agit de conserver une des rares maisons de notre arrondissement, et que de multiples possibilités culturelles ou associatives pourraient voir le lieu dans cette maison au lieu d'un enième projet de bétonnisation. Je regrette, le manque de volontarisme, c'est un euphémisme de la Mairie d'arrondissement à cet égard.

Écrit par : Pierre MOINE | 18/10/2019

Écrire un commentaire