Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/10/2006

Votre blog en balade

medium_wifi-jardin.jpgVouz rêviez de pouvoir consulter votre blog préféré ou vos courriels dans le jardin Charles Peguy ou sur un banc de la Promenade Plantée ?
Celà va bientôt être possible.

C'est du moins ce que laisse présager le vote par le conseil de Paris (séance des 25 et 26 septembre) de la délibération DSTI20060060.

La ville de Paris va lancer un appel d'offres pour établir 400 points de connexion WiFi gratuits dans la Capitale. Dans le cadre du programme Paris ville numérique, Bertrand Delanoë, le Maire de Paris, souhaite ainsi équiper 300  jardins et squares et 100 bâtiments publics d'un accès internet sans fil "avec un vrai débit", précise-t-on à la Mairie de Paris.

Tout le monde pourra se connecter gratuitement dans les bibliothèques, maisons des associations, maisons de l'emploi, les mairies d'arrondissement, ou encore les espaces verts publics qui vont ainsi fleurir d'ordinateurs portables et ce au plus tard en juin 2007.

Le Maire de Paris souhaite que 80% des immeubles parisiens aient accès au très haut débit grâce à la fibre optique et que la Capitale soit totalement couverte par le Wi-Fi et le Wimax d'ici 2010.

Origine : EchosDuNet du 26/09/06

24/10/2006

On re-parle des Traverses

Alors que Denis Baupin, lors de la réunion du 27 avril 2006 consacrée au PDP, avait paru agacé par le nombre de demandes de Traverses qu'il avait entendu dans les arrondissements, voilà que le sujet revient avec des signes favorables dans le document (téléchargeable ici) qu'il a remis aux participants lors du séminaire tenu le 29 septembre à Marcoussis (Essonne) sur l'avenir du PDP :

Poursuite du développement et de la diversification de l’offre de transports collectifs :
.....
- diversification de l’offre via une navette fluviale sur la Seine et le développement de lignes de proximité (les Traverses) qui permettent de répondre à de nouveaux besoins de mobilité (senior, visiteurs…)
.....

medium_zoom_traversee1.jpg
Les Traverses sont des bus de quartier créés par la Ville de Paris avec le concours de la RATP et du Syndicat des Transports d’Ile de France (STIF).
La Traverse de Charonne a vu le jour en décembre 2004 dans le 20è arrondissement et la Traverse Bièvre Montsouris relie le sud des 13è et 14è arrondissements depuis décembre 2005. Equipées de minibus fonctionnant au Diester et parfaitement accessibles grâce à leur plancher surbaissé, ces lignes s’intègrent dans des quartiers pentus et mal desservis par les transports en commun classiques. Mis en œuvre en étroite concertation avec les acteurs locaux, ces nouveaux services de proximité redynamisent la convivialité des quartiers.
Une troisième Traverse verra le jour à la fin de l’année 2006 – début 2007 et relaiera le nord des 18è et 19è arrondissements.

Vous qui habitez dans une partie de l'arrondissement que vous considérez comme particulièrement mal desservie par les transports en commun de surface (bus), faites-nous part de vos souhaits : quel lieu de l'arrondissement ou quelle station de transport en commun voudriez-vous pouvoir rejoindre au moyen d'une 'Traverse' ?
Déposez un commentaire (ci-dessous) ou écrivez-nous en n'oubliant pas de préciser la rue dans laquelle vous résidez.

18/10/2006

Les journées des Métiers d'Art dans le 12ème

Les Journées des Métiers d'Art sont organisées tous les deux ans à l'initiative du Ministère des PME, de l'Artisanat, du Commerce et des Professions Libérales, et coordonnées par la Société d'Encouragement aux Métiers d'Art (SEMA).

Pour ces journées qui ont lieu cette année du 19 au 22 octobre, chaque région propose un programme d'événements sur son territoire : portes ouvertes d'ateliers, d'écoles et de centres de formation aux métiers d'art, expositions de prestige, conférences, projections de films, plateaux-débat ...
L'intégralité du programme est consultable sur le site de la la SEMA.

medium_ecole_boulle_6.jpg
Parmi le vaste programme national et le non moins vaste programme parisien, figurent bien sûr en bonne place les artisans installés sous les voûtes du Viaduc des Arts de l'avenue Daumesnil.

Dans notre quartier, nous avons également sélectionné :

  • l'Horloger Alexandre Chahin
    10 rue du Docteur Goujon
    75012 Paris
    01 43 43 34 53

    Ouvertures :
    Jeudi 19 octobre 2006 : 10h30/12 h & 14 h/19 h
    Vendredi 20 octobre 2006 : 10h30/12 h & 14 h/19 h
    Samedi 21 octobre 2006 : 10h30/12 h & 14 h/19 h

  • l'Ebéniste Simon Mathieu
    11 rue du Docteur Goujon
    75012 Paris
    01 44 67 04 83

    Ouvertures :
    Jeudi 19 octobre 2006 : 10 h /16 h

  • le Vitrailliste Lionel Régnier
    7 cour d'Alsace-Loraine
    75012 Paris
    01 46 28 67 16

    Ouvertures :
    Jeudi 19 octobre 2006 : 14/17h & 18/21h
    Samedi 21 octobre 2006 : 9/12h & 14/17h

  • le Relieur Elisabeth Grimaud
    30 rue Erard
    75012 Paris
    01 46 28 67 16

    Ouvertures :
    Vendredi 20 octobre 2006 : 14/16h30
    Samedi 21 octobre 2006 : 14/17h

  • le Photographie Jean-Loup Dailly
    30 rue Erard
    75012 Paris
    01 46 28 67 16

    Ouvertures :
    Jeudi 19 octobre 2006 : 15/19h
    Vendredi 20 octobre 2006 : 15/19h
    Samedi 21 octobre 2006 : 15/19h
    Dimanche 22 octobre 2006 : 15/19h


    SALON DES FORMATIONS

    Par ailleurs, à l'Espace Reuilly (21 rue Hénard-75012 Paris) se tiendra
    du jeudi 19 au au dimanche 22 octobre (de 10h à 19h)
    le Salon des Formations (Entrée libre)

    Une vingtaine de lycées professionnels, écoles métiers d'art et centres de formation sont réunis pour présenter aux jeunes et au grand public les filières de formation permettant l'accès aux différents métiers d'art. Présence des élèves et des professeurs. Présentation d'oeuvres réalisées par les élèves sur le thème "Art Déco" et démonstrations de savoir faire. Stand d'information du CIO MEDIACOM et de la DRONISEP ile-de-France.Exposition des Prix SEMA Jeunes 2005/2006.

    Participants : lycée Diderot, lycée professionnel Hector Guimard,lycée professionnel Abbé Grégoire, Greta des Arts Appliqués, lycée professionnel régional d’Art Graphique Corvisart,
    CFA de la Bijouterie Joaillerie de la rue du Louvre, Ecole Grégoire-Ferrandi, lycée Lucas de Nehou, CFA de l’Ameublement La Bonne Graine, lycée professionnel Turquetil, lycée professionnel régional Tolbiac, Ecole des Fleuristes de Paris, lycée des Métiers du Bois Léonard de Vinci, lycée professionnel de la photographie Quinault, lycée professionnel Octave Feuillet, lycée professionnel Jean Jaurès, lycée polyvalent régional Paul Poiret,lycée Marie Laurencin, lycée polyvalent et CFA Dorian, Ecole Boulle - section bijouterie Nicolas Flamme - lycée professionnel de l’ameublement. Et présence des établissemnts préparant aux formations supérieures : ESAA Boulle, lycée d'Arts Appliqués Auguste Renoir, ENSAAMA Olivier de Serres.

    Société d'Encouragement aux Métiers d'Art (SEMA)
    Viaduc des Arts - 23, avenue Daumesnil, 75012 Paris
    Tel : 01 55 78 85 48

  • 13/10/2006

    Le Tramway "62" n'est pas loin

    Les travaux de réféction du tapis bitumineux de la chaussée de l'avenue Michel Bizot ont récemment fait apparaitre des vestiges du tramway qui y circulait au début du siècle :

    medium_railstram.JPG
    Voilà une bonne occasion de faire connaissance avec l'ancêtre de notre bus 62 ; le voici prêt à aborder le carrefour Bizot - Sahel :
    medium_BelAirHist.jpgPhoto disponible à la Photothèque des Jeunes Parisiens

    L' AMTUIR (Association pour le Musée des Transports Urbains, Interurbains et Ruraux) nous apprend que jusqu'au 15 mars 1937, un Tramway portant le numéro 123/124 assurait comme notre 62 actuel la liaison entre la Porte de Vincennes et la Porte de Saint-Cloud.

    L' AMTUIR nous parle du Programme de remaniement et d’extension des réseaux de tramways et d’omnibus de l'époque. Sous bien des aspects, le PDP (Plan de Déplacement de Paris), n'est pas loin !

    Dans le 12ème, l'itinéraire de ce tramway différait légèrement de celui du bus 62 : il rejoignait la rue Proudhon par l'avenue Michel Bizot et la rue de Wattignie alors que le 62 la rejoint par les rues Louis Braille et Taine. Cet itinéraire avait l'avantage de mieux désservir la Vallée de Fécamp, mais, en revanche, ne passait pas par la place Félix Eboué, point culminant de notre quartier.

    On ne sait en revanche rien de sa fréquence, mais on peut supposer que sa régularité n'était perturbée par les aléas de la circulation.

    D'autres lectures sur le Tramway et son histoire :
  • L'article de Wikipedia
  • La revanche du Tramway (France 2)
  • Le Tramway à travers le temps (IUFM Lyon)
  • Histoire du tramway parisien : bas et hauts (L'Internaute)

  • 12/10/2006

    C'est le mois des champignons

    medium_champi_un.jpgSaviez-vous que notre quartier héberge la Société Mycologique de France ?

    Cette association fondée en 1884, située au 20 rue de Rottembourg, s'intéresse à tout ce qui concerne les champignons.

    Outre ses nombreuses activités (Identification, Cours pour débutants, Bibliothèque, Excursions mycologiques), elle organise son exposition annuelle du 11 au 15 octobre 2006 au Parc Floral.

    medium_ExpoChampignons.jpg

    11/10/2006

    La braderie du Saint-Esprit

    La braderie d'automne de la paroisse se tiendra :

    samedi 14 Octobre (14h-19h00)
    et dimanche 15 Octobre (10h30-12h et 14h30-19h00)

    dans la Grande Crypte de l'Eglise du Saint-Esprit (186 av Daumesnil et 7 rue Cannebière).
    medium_b2.jpg
    Vous pourrez y trouver : Vêtements hommes, femmes et enfants, linge de maison, livres d'occasion, jouets, chaussures, petite brocante et cartes postales.
    Allez-y nombreux en famille et avec vos enfants

    10/10/2006

    Les mésaventures d'un vélo abandonné

    medium_DSCN0971.2.jpgAprès avoir été dépouillé de ses roues, voilà que ce vélo abandonné par son propriétaire sur un trottoir de la rue Rambervillers s'est montré bien gênant pour les ouvriers chargé de poser une barrière de chantier.

    Comme l'enlèvement d'une telle épave ne peut être fait que sous contrôle d'un officier de police assermenté, une solution d'urgence a été trouvée.

    Photo prise le 25 sept 2006 - Cliquez dessus pour l'agrandir

    06/10/2006

    Que se passe-t-il rue Louis Braille ?

    La rue Louis Braille, rappelons le, traverse le quartier vert Voûte Bel-Air. Au grand regret des riverains et de la commission Voirie & Urbanisme de Bel-Air Sud, il n'a pas été possible jusqu'à présent d'y réduire sensiblement la circulation de transit.
    Toutefois, depuis Lundi 2 Octobre, la Direction de la Voirie et des Déplacements (DVD) entreprend des aménagements destinés à améliorer la qualité de vie des usagers. Explications :

    Jusqu'alors, le côté pair de la rue (entre la rue de Toul et l'avenue Michel Bizot) comportait :

  • medium_DSCN0280.JPGun parking 2 roues le plus souvent saturé avec pour conséquence de nombreux 2 roues stationnant sur les trottoirs.
  • une zone d'arrêt du bus 62 généralement occupée par des véhicules particuliers empêchant le bus de s'arrêter le long du trottoir pour permettre l'accès aux personnes à mobilité réduite.
  • medium_DSCN3494.JPGune zone de livraison "squattée" par des voitures particulières obligeant les véhicules effectivement en livraison à stationner en double file.
  • une zone de stationnement interdit destinée à faciliter l'écoulement des véhicules tournant à droite, elle aussi, occupée illégalement en quasi-permanence.

    Les travaux en cours vont permettre :
  • de doubler les zones de stationnement pour 2 roues motorisés et d'ajouter une zone vélos.
  • medium_DSCN8977.JPGde créer un quai bus qui permettra au 62 (bus mobilien bientôt emprunté par des véhicules double corps) de s'arrêter dans des conditions satisfaisantes pour la montée et la descente des personnes à mobilité réduite ainsi que de celles avec des voitures d'enfants.
  • L'arrêt sera pourvu d'un abribus (sur le côté impair, un abribus va également être installé).
  • La zone de livraison sera maintenue.
  • Quelques places (4 ou 5) de stationnement résidentiel seront créées (il n'y en a aucune actuellement sur ce tronçon).

    Ainsi, à part ceux qui ont comme ligne de conduite le non respect du code de la route et l'incivisme, tous les usagers de la rue Louis Braille devraient aprécier ces améliorations.

  • 29/09/2006

    Les rues de Bel-Air Sud

    medium_mapBAS.jpgElles sont au nombre de 40, les voies référencées sur la nomenclature des voies de Paris et qui se trouvent dans le quartier Bel-Air Sud.

    Nous reviendrons dans des articles ultérieurs sur certains de ces noms, en voici un premier inventaire.



    medium_daumesnil-timbre.JPGParmi ces 40 noms, ceux d'hommes politique sont les plus nombreux (15 voies). Il s'agit en majorité de militaires souvent associés au passé colonial de notre arrondissement.

    La "vedette" de notre arrondissement est bien sûr le baron Pierre Yriex Daumesnil (1777-1831), général qui a défendu le château de Vincennes en 1814 et 1815.

    Viennent ensuite les noms de lieux (12 voies) dont 4 concernent l'outre-mer : Nouvelle Calédonie, Taïti, Guyane et Sidi Brahim.

    D'autres voies portent des noms issus de l'histoire de notre quartier (Picpus, Reuilly, Montempoivre).

    Les propriétaires des terrains sur lesquels ont été créées 4 voies (Chaussin, Dagorno, Ernest Lacoste, Jean Godard) leur ont donné leur nom.

    medium_laurencin.jpgCurieusement, Bel-Air Sud ne comporte que 4 voies portant le nom d'un artiste : André Derain et Marie Laurencin y ont une présence récente, François Joseph Gossec et Ernest Lefébure plus ancienne.

    Les hommes de science ne sont que 3 : Edouard Lartet, Louis Emile Lamblardie et Louis Braille.

    Enfin, 2 rues portent de surprenants noms propres :

  • la rue Messidor créée le 5 avril 1932 sur une partie du sentier de Montempoivre porte, on ne sait pourquoi, le nom du dixième mois du calendrier républicain.
  • la rue de la Véga n'a rien a voir avec Las Vegas. La Véga, était le nom du navire commandé par Adolf Erik Nordenskiold, dans son expédition vers les mers polaires (1878-1879).

  • 28/09/2006

    Du nouveau pour les bébés du 12ème

    medium_503-0325.jpgQuand on explore l'ordre du jour du conseil de Paris qui s'est tenu les 25 et 26 septembre, on voit qu'il fait la part belle aux bébés du 12ème.

    2006 DFPE 45 : Autorisation à M. le Maire de Paris de signer une convention de fonctionnement avec l'association "Caramel" gestionnaire d'une crèche collective en appartements située dans les 12e et 19e arrondissements pour l'attribution d'une subvention de fonctionnement au titre de 2006. - Montant : 251.030 euros.

    2006 DFPE 208 : Autorisation à M. le Maire de Paris de souscrire un avenant n° 2 à la convention de fonctionnement avec l'association "Les Gardons" gestionnaire d'une crèche parentale située dans le 12e arrondissement pour l'attribution d'une subvention de fonctionnement au titre de 2006 au dit établissement. - Montant : 63.919 euros.

    2006 DFPE 210 : Autorisation à M. le Maire de Paris de souscrire un avenant n° 2 à la convention de fonctionnement avec l'association "Les Crocos" gestionnaire d'une crèche parentale située dans le 12e arrondissement pour l'attribution d'une subvention de fonctionnement au titre de 2006 au dit établissement. - Montant : 72.039 euros.

    2006 DFPE 322 : Autorisation de M. le Maire de Paris de signer une convention de fonctionnement avec l'association "La Maison Kangourou" (NDLR : voir notre article du 13 mai) pour l'établissement d'accueil collectif non permanent de type multi accueil de 39 places sis 30-30 bis, rue Victor-Chevreuil (12e). - Attribution d'une subvention de fonctionnement. - Montant : 145.632 euros.

    **********

    Par ailleurs, nous aprenons l'ouverture d'une nouvelle crèche privée : la crèche Bébétoon située au 21 rue de la voute.medium_hidesurprise5.jpg

    Elle accueille les enfants âgés de 12 mois à 4 ans, à plein temps ou à temps partiel, des formules journées de 8h à 19h30, des 1/2 journées et des 3/4 de journées sont proposées, autant de fois que vous le souhaitez par semaine, ceci quelque soit le lieu de résidence des parents et leur situation professionnelle.

    Contact :
    Tel : 06 10 05 31 03 ou mail à bebetoon24@yahoo.fr