Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/11/2010

Un hôpital sur une péniche

Il est amarré depuis juillet dernier dans le 12e, au pied du pont Charles de Gaulle et se nomme L'Adamant. C'est un bateau d'un genre nouveau puisqu'il abrite un centre psychiatrique de jour dépendant de l'hôpital Esquirol de Saint-Maurice.

1208_HopPsy_inside.jpg

Conçu par Gérard Ronzatti, spécialisé dans l'architecture flottante, il est satisfait aux critères de haute qualité environnementale (HQE), il représente une solution financière économique pour implanter au coeur de Paris une structure de 600 m2. Son nom vient paraît-il de Adamantin (qui a les qualités du diamant).

L'hôpital de jour est destiné aux patients, atteints de troubles psychotiques ou de schizophrénie qui doivent participer à des ateliers et échanger avec les autres. A bord de l'Adamant, ils trouvent un environnement apaisant et peuvent s'attarder à discuter dans le bar ou sur le pont.

Bateau L'Adamant : Port de la Rapée - 75012 Paris
Médecin Responsable : Dr J. P. HAZAN
centrejour.pariscentre@hopital-esquirol.fr
Téléphone : 01 42 77 02 00
Ouverture du lundi au vendredi 9h15-17h

Marché des Producteurs de Pays

499638126.jpgSamedi 20 et Dimanche 21 novembre 2010 de 9h00 à 19h00 se tiendra boulevard de Reuilly, le traditionnel Marché des Producteurs de Pays.

Organisé par la Chambre d’agriculture de la Corrèze, ce marché regroupe plus de 140 producteurs fermiers issus de 25 départements différents. Les produits labellisés Agriculture Biologique seront fortement représentés.

16/11/2010

Ce blog a cinq ans

6a00d83451df6269e201310fcd260b970c-500wi.jpgCinq ans ! Cinq ans c'est long quand c'est le délai que l'on vous donne pour réaliser un de vos voeux. Cinq ans c'est court pour des élus qui voient approcher la fin de leur mandat.

Nous avons recherché quelques exemples parmi les premiers articles publiés sur ce blog ouvert en novembre 2005 :

... ces faits qui persistent et font notre bonheur :

  • Notre arrondissement est immuablement apprécié pour son caractère végétal que vous avez mis en tête de notre Top XII. 

DSCN0133.JPG

... ce qui a changé et nous réjouit :

  • Le square Charles Peguy qui nous préoccupait s'est partiellement ouvert aux plus grands avec la pyramide de cordes et l'accès le dimanche à la cour haute de l'école.

DSCN7918.JPG

  • Les habitants qui déploraient le mauvais éclairement des trottoirs de l'avenue Michel Bizot ont enfin, depuis quelques mois satisfaction.
  • L'avenue de la porte de Vincennes a perdu son aspect "sortie de paris" pour devenir un espace urbain à part entière.

PteVincennes.jpg

  • Il aura fallu 5 ans ans pour que l'arrondissement se dote d'un annuaire des associations, mais il est depuis et parallèlement, Simpa a gagné en efficacité.

... ce que nous espérons toujours :

  • Voilà cinq ans que nous espérons un projet validé, financé et programmé pour la rénovation du zoo de Vincennes dont la réouverture a pourtant été annoncée pour 2014.
  • Depuis leur création lors de la précédente mandature, les conseils de quartiers demandent l'attribution d'un local dans leur quartier. Cette demande est toujours d'actualité. Par exemple pour l'animation des cafés inter-âges ou le stockage du matériel nécessaire à Circul'Livre.

37LouisBraille.jpg

  • Malgré la piste cyclable qui vient d'y être créée, la rue du Rendez-vous reste un lieu où l'emprise automobile est incompatible avec le développement harmonieux d'une artère commerçante. La municipalité semble avoir renoncé a la faire bouger. Notre rêve n'a duré que le temps d'un tournage.

DSCN4510.JPG

La rue Daguerre (14e) comme la rue du Midi (Vincennes)
ont su donner envie d'y faire ses courses

15/11/2010

Le blog Circul'Livre a fait peau neuve

DSCF0077.JPGHabitant le quartier où est né Circul'Livre, vous n'avez probablement pas besoin de rendre fréquemment visite à son blog pour tout en connaître. Ainsi, il se peut que son nouvel habillage et ses dernières nouvelles vous aient échappés.

Il est encore temps de les découvrir.

09/11/2010

S'il était président ....

Capture d’écran 2010-11-06 à 08.25.49.pngDemain, mercredi 10 novembre 2010 à 19h30, la librairie Atout Livre (203 bis avenue Daumesnil), nous propose de rencontrer Jean-Louis Bianco, un homme politique fut pendant 10 ans secrétraire général de l'Elysée.

A l'occasion de la sortie de son livre Si j'étais président (Ed Albin Michel), Jean-Louis Bianco se prêtera au feu des questions qui agitent l'actualité politique et qui engagent les décisions à venir (retraites, emploi, éducation ...).

Jean-Louis Bianco a été secrétaire général de l'Elysée pendant dix ans sous la présidence de François Mitterrand. Il est député et président du Conseil Général des Alpes de Haute Provence.

Bientôt, du stationnement en plus !

transport_actu27840_photo.jpgExpérimentée depuis mars 2009 dans trois quartiers du 17ème arrondissement et dans la totalité du 3ème, le stationnement sur les places de livraisonentre 20 heures et 7 heures du matin a été examinée de très près par la mairie de Paris, la préfecture de police et les organisations professionnelles des livreurs.

Il s'est révélé très positif et va être légalisé à partir du 1er décembre à l’ensemble de Paris.

Toutefois, certaines zones dites "sanctuarisées" resteront réservées exclusivement à la livraison afin de répondre aux besoins des établissements qui sont approvisionnés la nuit ou tôt le matin.

De manière à ce que les automobilistes repèrent aisément les zones de livraison sanctuarisées, elles feront l'objet d'une signalisation nouvelle.

IMG_0408.JPG

Une zone sanctuarisée av. du Gal Michel Bizot

La Direction de la Voirie et des déplacements (DVD) a préféré indiquer par un marquage au sol spécifique les 1 000 places qui resteront interdites au stationnement plutôt que de poser de nouveaux panneaux sur les 7000 autres. C’est, dit-elle plus rapide, plus économique et plus facile à comprendre pour les usagers.

Paris possède aujourd'hui 154100 places de stationnement en surface, dont 9800 aires de livraison.

04/11/2010

Une nouvelle pharmacie dans le quartier ?

Une nouvelle pharmacie vient d'ouvrir au 59 rue de Picpus (angle de la rue de Santerre), où se trouvait précédemment la brasserie L'un et l'autre.

DSCN8494.JPG

DSCN8502.JPGNouvelle ? peut-être moins qu'il n'y paraît. En effet, cette ouverture résulte du transfert de la pharmacie Bergere Luc, précédemment située 80 avenue du Docteur Arnold Netter qui vient de fermer.

Comment ne pas rapprocher ce déménagement du vent de concurrence qui souffle depuis quelques temps sur la profession de pharmacien : avec deux officines arborant l'enseigne CityPharma non loin de l'avenue Netter (à la porte de Vincennes, 86 boulevard Soult  et 13 place de la Nation (11e) il était salutaire pour un pharmacien qui tient à ses marges de s'en éloigner.

DSCN8503.JPG DSCN8500.JPG

Quand on se rappelle que la rue de Picpus et la rue de Santerre rassemblent l'hôpital Rothschild (dont l'entrée principale vient d'être déplacée), le centre de santé Georges Levy, et plusieurs maisons de retraite, on comprend la sagesse de ce pharmacien de choisir un environnement de personnes âgées ou invalides qui ne peuvent courir les pharmacies discount pour acheter leurs prescriptions médicales et leurs nombreux remèdes non remboursés.

03/11/2010

Cherchez l'erreur

Où sont passés les bijoux de Christine Lagarde ?

original.31292.demi__0.jpg original.31293_0.jpg

la réponse sur Le Parisien.fr

02/11/2010

La maison de sons de Pierre Henry

Comme nous vous l'annoncions il y a quelques mois, l'ouvrage La Maison de sons de Pierre Henry de Geir Egil Bergjord, vient de paraître aux éditions Fage.

SPE-VOYAGEINITIATIQUE.jpgCet ouvrage, soutenu par le Fonds d'Action Sacem, vous fera découvrir :

  • la maison de Pierre Henry : Pierre Henry a fait appel au photographe norvégien Geir Egil Bergjord pour venir capturer l’ambiance magique de sa maison de la rue de Toul. On peut parler ici d’une véritable maison de sons, d’un véritable musée. Quatre étages d’objets, d’installations, de collages – le tout sur le thème des sons.
  • les sons de Pierre Henry : Référence pour toute une génération de musiciens électro, Pierre Henry est le père de la musique concrète et électro-acosutique. Mais il fut aussi le binôme du chorégraphe Maurice Béjart dans la création d'une résonance rythmique.

Le livre contient un CD comprenant quatre pièces inédites

maison-des-sons.jpg

La Maison de sons de Pierre Henry par Geir Egil Bergjord 
224 pages • 21,5 x 28,6 cm Relié • 240 illustrations 
ISBN 978 2 84975 213 5 
35,00 euros 
Fage éditions :
fage.editions@free.fr

29/10/2010

Les cimetières du 12e

Pour les nouveaux lecteurs comme pour les anciens qui ont manqué l'information, en cette période de Toussaint et plus particulièrement en cette année anniversaire de l'extension de Paris, nous re-publions un article faisant le point des cimetières de l'arrondissement :

Au moment où le site de la ville nous informe que les cimetières parisiens se mobilisent pour la Toussaint, il nous a paru intéressant de faire le tour de ceux de notre arrondissement.

Parmi les 20 cimetières parisiens, seuls 14 sont situés dans les limites actuelles de la capitale :

  • ceux qui étaient déjà dans Paris avant les annexions de 1860 : Montmartre, Montparnasse, Père-Lachaise.
  • ceux qui sont devenus parisiens en même temps que les communes annexées : Grenelle, Vaugirard, Auteuil, Passy, Batignolles, Saint-Vincent, Le Calvaire, La Villette, Belleville, Charonne et Bercy qui est le seul cimetière parisien se trouvant dans le douzième arrondissement.
Situé à l'angle de la rue de Charenton et du boulevard Poniatowski, le cimetière de Bercy a été ouvert en 1816 et n'occupe que 62 ares. C'est la nécropole de l'ancien village de Bercy qui a été rattaché à la capitale lors de l'agrandissement de celle-ci en 1860.
Peu de grandes personnalités y reposent si ce n'est l'ancien maire de Bercy, Julius Gallois (décédé en 1839) qui fut Maire de la commune de 1815 à 1821, et dont l'imposante chapelle surmontée d'un sarcophage trône au milieu du cimetière. C’est lui qui créa les célèbres entrepôts de Bercy.
DSCN3163.JPG
Les six autres cimetières parisiens sont situés extra muros et résultent de l'annexion en 1860 (même si ceux-ci ne faisaient pas partie du périmètre annexé). Ce sont : Bagneux, Pantin, Saint-Ouen, La Chapelle, Ivry, Thiais.

 

Notre arrondissement comporte par ailleurs sur son territoire quatre autres cimetières :
  • le cimetière sud de Saint-Mandé qui se trouve dans le quartier de Bel-Air Sud appartient (comme son nom l'indique) à la commune de Saint-Mandé qui a été partiellement annexée par Paris en 1860.
En 2002, la commission PLU du conseil de quartier avait suggéré de créer un portail à l'intersection de la rue du Général Archinard et de l’avenue du Général Messimy afin de l'ouvrir sur le quartier.
cimetiere-1.JPG
cimetiere-2.JPG
Une idée qui pourrait être relancée dans le cadre des relations entre Paris et Saint-Mandé.
Cimetière transféré en 1848 dans le bois de Vincennes.
DSCN1565.JPG
Image 2.png
C'est le seul cimetière privé de la ville de Paris. Il a été creusé en juin 1794 au fond du jardin d’un couvent dont les religieuses, chanoinesses de Saint-Augustin, ont été chassées 2 ans plus tôt, pendant la Révolution française.

Plus de 1300 personnes guillotinées durant la Terreur en 1794 place la de la Nation (appelé à l’époque place du Trône renversé) furent ensevelis dans deux fosses communes du cimetière Picpus.

Racheté par les familles des condamnés, le lieu devient un cimetière privé. C’est ainsi qu’y fut enterré en 1834 le marquis de La Fayette, héros de la guerre d’indépendance des Etats-Unis, à côté de sa femme, dont les sœurs et la mère reposent dans les fosses communes.

DSCN5617.JPG

Tous les 4 juillet jour de sa fête nationale, l’ambassade des Etats-Unis vient au cimetière rendre hommage à La Fayette.

Vous pouvez le visiter :

  • en été : tous les jours en été de 14h à 18h sauf lundi et jours fériés
  • en hiver : tous les jours de 14h à 16h sauf dimanche et lundi

Tarif d’entrée : 3 EUR payable au gardien à gauche de l’entrée.