Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/01/2011

Pour réduire la fracture numérique

digitaldivide.jpgSi vous lisez ce blog, il est probable que vous faites partie des 20 millions d'abonnés au haut et très haut débit recencés par l'Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep) à la fin du premier trimestre 2010. Tel n'est pas cependant le cas de tous.

Afin de combler la fracture numérique et permettre à chacun d'accéder à l'information, la culture, les démarches administratives que véhicule internet, diverses dispositions gouvernementales et municipales ont été prises depuis le discours prononcé le 25 août 1997 par Lionel Jospin à Hourtin pour Préparer l'entrée de la France dans la société de l'information.

Peut-être connaissez-vous des personnes faisant partie des 30% qui n'ont pas accès à internet. Voici quelques pistes à leur communiquer :

-> Les Espaces Publics Numériques (E.P.N.) : ils sont au nombre de 20 installés sur le territoire parisien par la Mission interministérielle pour l'Accès Public à l'Internet (M.A.P.I.). 

De nombreuses animations autour des nouvelles technologies numériques y sont proposées : aide à la recherche d’emploi (création et dépôt de CV en ligne, recherche ciblée d’annonces…), formation à Internet, utilisation de logiciels d'alphabétisation, initiation à la bureautique, ateliers images et musiques numériques, apprentissage des logiciels libres… Dans le 12e, un EPN existe au Centre Social Relais 59  (8, place Henri Frenay).

atelier-informatique-à-l-epn-relais-59-paris-12e.jpg

Atelier Informatique à l'EPN Relais 59

-> Parmi les 67 lieux classés NetPublic qui offrent à Paris un accès internet accompagné, nous avons noté l'école Daumesnil au 253 ter.

-> La Ville de Paris et la région Île de France ont mis en place Paris Wi-Fi, service qui permet à toute personne disposant d'un ordinateur de se connecter gratuitement à internet, sans fil et en haut débit. Retrouvez ceux du 12e sur cette page.

-> Le PIMMS du 12e (ancienne gare de Reuilly au 181 avenue Daumesnil), permet, parmi de nombreux services, d'accéder à un espace numérique pour effectuer des démarches, recherches d'emploi et creation d'une boite de messagerie.

-> Enfin, l'un des 12 prototypes de cabine téléphonique JCDecaux offrant un accès gratuit à internet (limité à 10 minutes) se trouve à Bercy (26 rue des Pirogues de Bercy

27/01/2011

Portes ouvertes à l'école Boulle

1359636948.jpgAprès deux années de délocalisation à l'Espace Reuilly en raison de l'énorme chantier de rénovation en cours, l'Ecole Boulle (9 rue Pierre Bourdan - 75012 PARIS), retrouve ses locaux pour les deux journées annuelles consacrées à l'accueil des visiteurs (futurs "Boullistes", amis et parents des étudiants, professionnels...).

Ces journées portes ouvertes auront lieu :
vendredi 28 et samedi 29 janvier 2011 de 9h00 à 17h00

Capture d’écran 2011-01-20 à 19.32.25.png

Source : Pascal Sirvin Architecture

Les portes ouvertes sont organisées simultanément avec les trois autres grandes écoles d'arts-appliqués parisiennes (Duperré - Ensaama - Estienne) et sont en priorité destinées à l'accueil et l'information des élèves, lycéens et étudiants qui souhaitent postuler pour intégrer l'école Boulle.

25/01/2011

La Médiathèque Hélène Berr : 2ème sur 58 [MAJ]

Les 58 bibliothèques de la Ville de Paris ont battu le record du nombre d'emprunts en une année. Quelque 12,893 millions de documents ont été empruntés au cours de l'année 2010, dont plus de 1,3 millions renouvelés en ligne.

Avec 775 027 emprunts, la Médiathèque Hélène Berr (70 rue de Picpus) remporte la deuxième place derrière la médiathèque Marguerite Yourcenar (15e), où 829.856 emprunts ont été comptabilisés.

IMG_0098.JPG

En sus, la municipalité a publié le Top 5 des documents les plus empruntés de l'année :

Livres adultes

  • La reine dans le palais des courants d'air de Stieg Larsson
  • Trois femmes puissantes de Marie NDiaye
  • Le symbole perdu de Dan Brown
  • La première nuit de Marc Levy
  • Le voyage d'hiver d’ Amélie Nothomb

CD adultes

  • Bleu pétrole d’Alain Bashung
  • Abbey Road des Beatles [MAJ]
  • Music for men, Gossip
  • Heligoland, Massive Attack
  • Atom heart mother, Pink Floyd

DVD tous publics

  • Gran Torino de Clint Eastwood
  • Scoop de Woody Allen
  • Barry Lyndon de Stanley Kubrick
  • OSS 117 : Rio ne répond plus de Michel Hazanavicius 
  • Slumdog millionaire, Danny Boyle

En 2004, certains voyaient en Circul'Livre un méchant concurrent des bibliothèques municipales. Non seulement la Médiathèque Hélène Berr a utilement contribué au démarrage de Circul'Livre, mais leurs développements respectifs montre bien qu'abondance de livres et de choix ne nuit pas.

Lien : Portail des bibliothèques sur Paris.fr

24/01/2011

Visite conférence : Bercy et le Cinéma

Demain, mardi 25 janvier 2011, dans le cadre du cycle Paris et le Cinéma*, le Centre des Monuments Nationaux propose la visite-conférence Bercy et le Cinéma.

Capture d’écran 2011-01-20 à 08.22.21.png

Depuis le complexe U.G.C. et de son intégration à l’ancien 'Village aux vins' jusqu’à la Cinémathèque Française installée dans l’énigmatique volumétrie de l’ouvrage de l’architecte Frank Gehry, le Parc de Bercy affirme une composition architecturale en trois scénarios établis par Bernard Huet (les grandes pelouses, les jardins concrets et le jardin romantique), chacun assemblant une diversité de séquences où les ambiances végétales se succèdent, ainsi que des scènes cinématographiques.

3315463553_a651ec598f_o.jpg

Rendez-vous à 10h00 à la sortie du métro Cour Saint-Emilion.
Tarif : 9 €

* dans le cadre de ce cycle, des visites sont également proposées à Montmartre (autour du Studio 28), au cinéma La Pagode, et à Belleville.

21/01/2011

Le logement social dans le 12e

L'Atelier Parisien d'URbanisme (APUR) a récemment publié une étude sous le titre Analyse de la demande de logement social et bilan des propositions et des attributions de logements sociaux à Paris en 2009 (téléchargeable ici).

De ce document, il ressort que le parc parisien de logements sociaux comptabilisés au titre de la loi SRU avait atteint 15,9% au 1er janvier 2009. Le nombre officiel de logements sociaux au 1er janvier 2010 n'était pas connu à la date de publication, mais l'APUR l'estime à 185600 soit 16,2% des résidences principales.

Capture d’écran 2010-11-28 à 16.56.27.png

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Le tissus urbain et la politique foncière menée sont à l'origine d'une grande disparité entre les arrondissements. Ainsi, le taux de logements sociaux va de 1,3% (7e arrondissement) à 35,9% (19e arrondissement).

1516552455.jpgEn janvier 2009, le 12e, avec 16,5% de logements SRU, se place au 6e rang des arrondissements parisiens. Entre 2001 et 2010, le parc du 12e s'est accru de 2591 logements SRU (passant ainsi de 9684 à 12275).

En janvier 2010, le 12e a atteint le taux de 17,3 % de logements sociaux (Source : discours de Michèle Blumenthal lors de la cérémonie des voeux municipaux du 13 janvier 2011)

Sur l'ensemble de Paris, le nombre de demandeurs (119 467 ménages en 2009), en croissance limitée(+3,1%). Cette croissance provient principalement de Franciliens non parisiens.

Dans le 12e, le nombre de demandeurs en 2009 (5948 ménages) est en diminution de 4,6% par rapport à 2008.

La rotation des ménages dans le parc de logements sociaux (4,4%) est structurellement faible à Paris en raison du coût des logements sur le marché privé qui rend difficile le départ du logement social. Le nombre de logements à attribuer aux demandeurs en est fortement pénalisé.

Rappelons que, alors que la loi SRU de décembre 2000 fait obligation d’atteindre ce chiffre en 2020, la municipalité veut y parvenir dès 2014 ce qui représente 40 000 nouveaux logements, sachant que 30 000 ont été financé entre 2001 et 2007.

20/01/2011

Vu de votre fenêtre (7)

547275177.jpgLa rubrique Vu de votre fenêtre est en sommeil depuis six mois. Annie nous donne l'occasion de la relancer. Elle habite au 56 rue de Fécamp (à côté de la Régie de quartier Fécamp 12) et nous a déjà fait partager la vue de sa fenêtre au printemps dernier. Elle nous propose aujourd'hui une photo du même lieu (le square Fécamp) prise le 8 décembre dernier sous la neige. Qu'elle en soit remerciée.

20101208 13A-Square de Fécamp de ma fenêtre.jpg

Cliquez sur la photo pour l'agrandir
A votre tour de faire découvrir aux lecteurs de ce blog la vue originale que vous avez de votre quartier. Envoyez vos photos à cette adresse.

18/01/2011

Pas de quoi sourire, vous êtes filmés !

HET.jpgLe Plan de Vidéoprotection Pour Paris (PVPP), baptisé plus prosaïquement plan 1000 caméras démarre sans faire beaucoup de publicité.

Pourtant, dans les vingt commissariats d’arrondissements de la capitale, les travaux ont débuté pour aménager des espaces dédiés à recevoir les terminaux pour visionner le futur réseau déployé. Un millier de nouvelles caméras viendront compléter les 300 déjà existantes. Les équipements de réception seront aussi raccordés aux 10 000 équipements de la RATP, de la SNCF et ceux des autres sociétés avec lesquelles un accord a pu être passé. Bilan financier de l’opération, 200 millions d’euros selon le Figaro, alors que d’autres sources avançaient un coût jusqu’à 300 millions avant que ne débute le programme.

Dans le 12e, ce sont 60 caméras autorisées qui vont être implantées aux adresses précisées sur ce document et dont la carte ci-dessous montre les emplacements :

caméras75012.jpg

Cliquez sur la carte pour l'agrandir

Même si la majorité du conseil de Paris a voté (2009 DVD 215) le plan 1000 caméras, les parisiens souhaitent-ils transformer leur ville en zone urbaine sous haute surveillance ? La question n’est malheureusement pas posée aux intéressés.

Ainsi, comme le rappelle Liberation dans un article du 3 janvier 2011, les élus Europe Ecologie-Les verts (EELV), communistes et Parti de gauche au conseil de Paris, les membres d'un collectif d'associations «pour un Paris sans caméras», mais aussi plusieurs experts qui, contre-exemple de Londres à l'appui, font valoir que les images, seules, n’empêchent pas les actes d’être commis et surtout ne remplacent pas des humains.

2009_04_20_Videosurveillance_paris.jpg

La Préfecture de Police remplace la Police de proximité par des caméras. Une fois de plus, comme à La Poste, la RATP ou la SNCF, le recours à des machines déshumanise les services publics, crée un sentiment d'insécurité, alimente le chômage et contribue au mal être des Parisiens.

14/01/2011

Commerces avenue Daumesnil, quoi de neuf ?

Comme nous en avons pris l'habitude, nous avons récemment parcouru les deux côtés de l'avenue Daumesnil entre la place Félix Eboué et la porte Dorée, pour y observer l'évolution des 125 établissements commerciaux qui s'y trouvent.

En novembre 2009, nous avions constaté par rapport aux 16 mois précédents, 10 changements de destination commerciale et 11 changements d'enseigne tout en conservant la même activité.

L'année écoulée révèle une plus grande stabilité du commerce avec seulement 8 changements d'enseigne.

Dans la partie comprise entre la place Félix Eboué et Michel Bizot :

  • LMP une agence d'achat-vente d'or s'est installée au 223
  • Optic 2000, au 225 a pris la boutique d'angle occupée précédemment par Télécom 1 (voir notre récent article sur les opticiens de l'avenue).
  • Kiddy & Co, un commerce de vêtements pour les petits a pris au 253 la boutique laissée par l'agence immobilière Factorim.

boutiques.jpg

Les changements sont plus nombreux dans la partie de l'avenue comprise entre Michel Bizot et la porte Dorée.

Sur le trottoir impair, on note que l'agence porte Dorée (Ex Delfiel) a changé de trottoir et qu'à sa place est annoncé une sandwicherie à l'enseigne Subway.

Mais c'est sur le trottoir pair de l'avenue entre le pont de Petite Ceinture et le boulevard Poniatowski, que les mutations sont les plus importantes :

Si Le Chalet est partiellement fermé depuis longtemps, on découvre que l'agence Thomas Cook du 274 est fermée (transférée dans le 9e). La Banque Populaire n'est qu'une façade pourvue d'un distributeur de billets.

  • au 274, l'agence porte Dorée à pris la place laissée par une agence AXA
  • au 282, le magasin Avelis Télécom est remplacé par l'entreprise de travaux de bâtiment Ashraf
  • au 276, le restaurant Little Italy (qui avait succédé à Casa Nova) n'aura pas tenu longtemps.

DSCN8372.JPG

Pour la plus grande satisfaction des riverains, c'est un nouveau magasin Franprix qui s'y est installé.

DSCN8664.JPG

Les petites surfaces commerciales qui se trouvent au rez-de chaussé des immeubles hausmanniens ne sont guère adaptées aux attentes des consommateurs actuels. Elles ne peuvent vivre que si elles voisinent des surfaces moyennes leur servant de locomotives.

C'est pourquoi, si les élus municipaux ne peuvent en rien agir pour ou contre telle ou telle implantation commerciale, il nous paraît salutaire qu'ils favorisent à l'occasion des plans d'urbanisme et des permis de construire, l'apparition de surfaces commerciales de taille moyenne.

Rappelons que depuis la loi de modernisation de l'économie de janvier 2009, seules les surfaces supérieures à 1000 m2 sont soumises à l'autorisation de la Commission Départementale d'Aménagement Commercial (CDAC).

12/01/2011

Rencontre avec Gérard Mordillat

51-3DXjx6RL._SS500_.jpgGérard Mordillat était déjà venu à Atout Livre en janvier 2008 lors de la parution de son livre Notre part des ténèbres.

Il revient vendredi 14 janvier à 19h30 à l’occasion de la publication de son roman Rouge dans la brume (Ed. Calmann Lévy). Il sera accompagné par le photographe Joël Peyrou, suite à la parution de l’album "Les Invisibles" (Ed. de l’Atelier) dont il a signé le texte.

Les photographies de Joël Peyrou seront exposées à Atout Livre du 5 au 24 janvier.

11/01/2011

Les Bains-douches municipaux

DSCN6444.JPGNombre d'habitants du 12e ne connaissent probablement pas les Bains-douches de l'arrondissement.

Les douches municipales ou bains-douches sont un service public d’hygiène des municipalités françaises, mettant des douches à la disposition des usagers qui ne sont pas équipés de l'eau courante.

Venant s'ajouter aux fontaines publiques et aux vespasiennes, elles naissent à la fin du xixe siècle, dans le mouvement hygiéniste et de réorganistation des villes, en particulier dans les villes ouvrières liées au socialisme municipal.

En 1999, les bains-douches municipaux parisiens ont vu passer 300 000 personnes. Gratuites depuis le 1er mars 2000, leur fréquentation est depuis 2006 de l'ordre 8 à 900 000 personnes par an.

La population qui les fréquente se compose essentiellement sans domicile fixe (2/3), de mal-logés, et de travailleurs pauvres. C'est un signe indéniable de la misère qui nous entoure.

DSCN2411.JPG

Créées dans les années 1920-1930, elles sont modernisées dans les années 1950, et ont tendance à fermer dans les années 1980. Paris compte 18 établissements dont 2 dans le 12e :

Bain-douche Charenton : 188, rue de Charenton

Jours et heures d'ouverture : jeudi, de 12 h à 19 h ; vendredi, de 8 h à 19 h ; samedi, de 7 h à 19 h ; dimanche, de 8 h à 12 h.

C'est à cette adresse que se trouve également la Bagagerie 188.

Bain-douche Audubon : 11, rue Audubon

Jours et heures d'ouverture : lundi, mardi et mercredi, de 8h à 19h ; jeudi, de 8 h à 12h.