Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/08/2020

Toujours admirable : le Triomphe de la République

parisIl y a quelques semaines, après avoir arpenté la place de la Nation, nous avons pointé ce que nous considérons comme des réussites et ce que vous voyons comme des échecs de sa rénovation.

Nous avons alors à peine évoqué le joyau central - heureusement inchangé - que constitue le Triomphe de la République, oeuvre de Jules Dalou (1838-1902)

Pas question ici de recopier la fiche Wikipedia qui en relate l'histoire, en détaille la description et que nous vous engageons vivement à consulter. Contentons nous de rappeler quelques éléments dans le seul but de vous inciter à aller sur place les contempler.

De nombreuses allégories sont présentes sur ce monument : la République est debout sur un char tiré par deux lions, symbole de la force populaire, conduit par le génie de la Liberté, éclairant la route. Elle est entourée par des petites statues représentant entre autres :

  • le Travail par un forgeron,
  • la Justice, avec une femme tenant une main de justice et un enfant portant une balance.

paris paris

  • la Paix distribuant les fleurs,
  • L’instruction avec un enfant portant livre et outils de construction,

paris paris

13/07/2020

Pas de bals des pompiers cette année

parisLes casernes de pompiers parisiennes n'organiseront pas cette année leurs traditionnels bals populaires du 14 juillet en raison du contexte «d'état d'urgence sanitaire», a annoncé mercredi 17 juin la Brigade des Sapeurs Pompiers de Paris (BSPP).

Dans le 12e, c'est en particulier à la Caserne Chaligny (26 rue de Chaligny) que cette coutume rencontre habituellement un grand succès.

paris

Selon le site de la Brigade de sapeurs-pompiers de Paris, l'origine des bals des pompiers remonte au 14 juillet 1937, quand un sergent dénommé Cournet aurait décidé sur un coup de tête d’ouvrir les portes de sa caserne, à Montmartre. Tout heureux, les pompiers auraient alors sorti le grand jeu : pétards, feux de Bengale et même une simulation de départ pour feu. De la musique, quelques cotillons, le bal improvisé fut un succès, la tradition lancée.

paris

Mais pour Roland André, auteur de l’Histoire des sapeurs-pompiers (éditions Sutton) : «Les bals de pompiers ont commencé bien avant, au début du XXe siècle, notre profession n’avait pas le droit de danse le 14 Juillet. Une partie du régiment participait au défilé sous les drapeaux, et tous les autres étaient réquisitionnés, prêts à bondir si besoin». Les pompiers consignés se seraient mis à inviter des dames sur le pas de la porte de la caserne ...

... et, de fil en aiguille, les amicales des pompiers auraient décidé d’organiser leur propre bal, chaque année, le 13 ou le 14 juillet.

06/07/2020

Rythme estival

Dans l'impossibilité de vous évader dans des contrées lointaines et faute d'avoir trouvé un hébergement en bord de mer, il n'est pas exclu que vos vacances 2020 ressemblent à cela :

paris

Nous vous les souhaitons néanmoins aussi agréables et bénéfiques que possible

Depuis le 1er janvier, nous avons publié 148 articles. Vous avez de votre côté posté 175 commentaires. Comme chaque année, en cette période estivale, nous allons réduire le rythme de nos publications. Mais pour ne manquer aucune information relative au quartier, abonnez vous à notre compte Twitter @BelairSud et inscrivez-vous sans plus tarder à notre 'NewsLetter' (colonne de droite) qui durant cette période sera diffusée un vendredi sur deux.

02/07/2020

Circul'Livre de retour dans le quartier

Les organisateurs des rendez-vous mensuels Circul'Livre de la place Sans-Nom (12e) et du Cours de Vincennes (20e) s'apprêtent avec joie à vous retrouver dans le respect des règles sanitaires en vigueur :

Samedi 4 juillet Cours de Vincennes (à côté du manège Carioca) à partir de 10h00.

IMG_4390.JPG

Dimanche 5 juillet place Sans-Nom à partir de 11h00.

IMG_0822.JPG

Paris Jazz Festival 2020 débute samedi

parisDepuis l'an dernier, Paris Jazz Festival comme les Pestacles (le festival pour enfants qui a débuté la semaine dernière) et Classique au Vert sont organisés par Traffix Music dans le cadre des Festivals du Parc Floral.

parisLa 26e édition de Paris Jazz Festival s'annonce du 3 au 26 juillet mais elle a malheureusement encore réduit son programme. L'an dernier il y était encore étalé sur 4 week-end proposant un total de 16 concerts gratuits auxquels s'ajoutaient 3 nocturnes payants.

La ville ayant probablement préféré financer des manifestations plus en vue et un public différent, il faudra nous contenter de 6 concerts dont 3 gratuits et nous satisfaire de ce programme :

paris

Les huit frères de Hypnotic Brass Ensemble

Les concerts se tiennent au Parc Floral de Paris.  Lorsqu'ils sont gratuits, seule l'entrée au parc est payante : Plein tarif : 2,5 € - tarif réduit (7 à 25 ans) : 1,5 €

paris

La scène Delta du Parc Floral de Paris

07:55 Publié dans Animation-Culture | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : paris

30/06/2020

Pour sa réouverture, la Cinémathèque honore Louis de Funès

parisLa Cinémathèque annonce sa réouverture en toute sécurité le 15 juillet à 11h.
 
Dès lors, vous pourrez visiter l'exposition initialement annoncée le 1er avril. Il s'agit de la toute première exposition qu'elle consacre à un acteur... Et pas n'importe lequel puisqu'il s'agit ni plus ni moins que du plus populaire des comiques français : Louis de Funès
 
Les amateurs de comédies françaises pourront découvrir une exposition autour de la carrière d'un monstre sacré du cinéma.
 
La saga du Gendarme de Saint-Tropez, La Folie des Grandeurs, Pouic-Pouic, La Traversée de Paris, Fantomas, Les aventures de Rabbi Jacob, La Grande Vadrouille... Louis de Funès a su marquer le paysage cinématographique français avec une quantité de comédies se confondant même avec notre histoire.

paris

Avec plus de 300 oeuvres, peintures, maquettes, costumes, sculptures et dessins, le tout accompagné d'extraits de films, la Cinémathèque rend hommage au véritable homme-orchestre qu'il était.

La réservation en ligne est obligatoire pour visiter l'exposition (y compris pour les exonérations) sauf pour les enfants de moins de 3 ans. Dispositions sanitaires et modalités d'accès à retrouver ici

08:05 Publié dans Animation-Culture | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : paris

26/06/2020

Encore une manifestation annulée mais de l'affichage sauvage évité

Paris est Ludique 2020 BIS.jpgCe week-end, une animation ludique qui devait tenir sa 10e édition sur la pelouse de Reuilly, a du comme tant d'autres être reportée à l'an prochain.

Si nous le regrettons sincèrement pour les adeptes du jeu, nous avons probablement échappé à une nouvelle invasion d'affichage sauvage (*) en tout genre pour l'annoncer avec la bénédiction tacite des autorités municipales.

(*) Rappel : Depuis la loi du 29 décembre 1979 et la "loi BARNIER" du 2 février 1995, relative au renforcement de la protection de l’Environnement, l’affichage non commercial en dehors des emplacements destinés à cet effet, constitue un affichage sauvage. Quelle que soit la nature de l’affichage (commercial, non commercial ou politique), ce texte prévoit des sanctions administratives... L’enlèvement et les frais d’exécution sont supportés par celui qui a apposé, fait apposer ou bénéficié de la publicité, dès lors qu’un affichage ou une pré signalisation sont signalés :

  • sur un arbre,
  • dans un site classé ou sur un immeuble inscrit ou protégé,
  • sur un bien immobilier, sans l’autorisation écrite du propriétaire,
  • sur le domaine public et privé (murs de soutènement, ouvrages publics, candélabres, etc.)

Par ailleurs, la "loi BARNIER" prévoit que des sanctions pénales peuvent être prononcées par les tribunaux en cas d’infractions.

25/06/2020

Le Jardin Suspendu débarque au Parc Floral

parisVous avez aimé Ground Control rue du Charolais, le Marché Pop avenue Arnold Netter, Dehors Brut à la porte de Bercy, le Poisson Lune sur le parvis du Palais de la porte Dorée  ? Vous allez surement adorer le Jardin Suspendu qui ouvre ses portes dès demain au Parc Floral de Paris.

paris

Le Jardin Suspendu est une création de l'opérateur, programmateur et investisseur de lieux de vie Passage Enchanté. Déjà présent en 2018 et 2019 sur le toit du parc Expo Paris Versailles, il s'installe cette année sur 2500 m2 du vendredi 26 juin (18h) à mi-septembre au Parc Floral de Paris.

Au menu de ce nouveau format qui, selon le communiqué de presse s’annonce être le nouveau « lieu de vie transgénérationnel propice aux rencontres, aux échanges et aux partages… dans le respect des gestes barrières » :

  • 22 food-trucks et des bars
  • des cages de tirs pour taper de la baballe au baseball (8 €)
  • des jeux en bois (billard à palets, lancer de sac à haricots etc.)
  • l'accès au mini-golf du Parc Floral (12 € pour les adultes, 8 € pour les enfants).

Pour le reste, il faudra suivre la programmation de près pour savoir si on pourra de nouveau y trouver sur les habituels cours de yoga et les DJ sets.

Accès gratuit, à condition de payer son entrée Parc Floral (2,50 € pour les adultes, 1,50 € pour les moins de 26 ans , gratuit pour les moins de 7 ans).

07:57 Publié dans Animation-Culture | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : paris

22/06/2020

Le 12e en peinture : Paul Cézanne

parisIssu d'une famille de banquier, Paul Cézanne (1839-1906) est né à Aix-Provence et y fréquente le collège Bourbon avec Zola qui fut son ami pendant plus de trente ans. Malgré les réticences de sa famille, il décide de se consacrer à la peinture, s'inscrit à l'Académie suisse et tisse des liens avec les futurs impressionnistes. Il participe à la première exposition de 1874. Mais dès 1877, il se sépare de ce mouvement auquel il veut donner "la solidité de l'art des musées", pour "refaire Poussin sur nature". Ses recherches font de lui le "père de la peinture moderne" et le précurseur du cubisme.

paris

Paul Cézanne - Quai de Bercy - 1872

paris

Paul Cézanne - La Seine à Bercy - 1878

Retrouvez ici les précédentes publications du 12e en peinture.

08:07 Publié dans Animation-Culture | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : paris

18/06/2020

La 39e Fête de la Musique sera-t-elle celle du retour aux sources ?

parisDimanche  21 juin 2020, pour la 39ème fois le début de l'été coïncide avec la Fête de la Musique créée en 1982 par Jack Lang alors ministre de la Culture sur une idée lancée en 1976 par le musicien américain Joel Cohen qui travaillait pour France Musique.

La Fête de la Musique est majoritairement une manifestation de plein-air qui se déroule dans les rues, les places, les jardins publics, les cours d’immeubles, les halls de gare, etc ... Toutes les manifestations sont gratuites pour le public.

paris

En 1982, Jack Lang inaugure la fête de la musique. Photo DR

Dans un article publié le 17 mai dernier, l'excellent Vivre le Marais nous rappelle que : Lorsque Jack Lang créa la Fête de la Musique (dit-on) en 1982, le mot d'ordre était : "installez vous au carrefour avec votre instrument,  jouez  et chantez !" Toutes formes de musiques étaient à l'honneur et devaient être célébrées.

Et d'ajouter : On sait ce qu'il en est advenu : la fête est devenue, dans beaucoup de quartiers, un prétexte à attirer du monde et vendre de la bière. La musique est devenue "sono" et chaque débit de boissons y est allé de ses décibels pour capter des clients.

parisNous partageons totalement ces souvenirs nostalgiques et ces observations, et espérons que malgré les réserves de Franck Riester actuel ministre de la Culture qui a dit : "Bien évidemment nous ne ferons pas la fête de la musique comme d'habitude", le cru 2020 donnera aux parisiens l'occasion de renouer avec des manifestations musicales spontanées à l'échelle du quartier et de ses habitants. Télécharger ici le communiqué de presse du ministère.

Promettre la ville du quart d'heure ne suffit pas, voici une occasion de contribuer à la construire !

parisparis

Ci-dessus, la double affiche 2020 créée par Cyril Dosnon et en vignette en haut à gauche, l'illustration réalisée par André François pour celle de la Fête de la Musique 2003.