Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/04/2019

Il y a cent ans, la démolition des “fortifs”. A qui le tour ?

parisLe 19 avril 1919, des négociations entre l'Etat et la ville de Paris aboutissent au vote de la loi qui annonce le déclassement puis la démolition des fortifications militaires dites “fortifs” de Thiers. 

L'arasement des fortifications est une opération qui dure jusqu’en 1930 et qui met en évidence la difficulté à exploiter cette zone située entre le nouveau Paris urbanisé et agrandi et les communes qui avaient échappé à l'annexion de 1860.

paris

Les aménagements de l'emprise foncière des fortifs obéissent en effet à des logiques contradictoires : circulation, logement avec la construction de la ceinture de HBM, hygiène, sports, équipements de prestige avec la Cité internationale.

Envisagé en 1943, programmé en 1953 et achevé en 1973, le périphérique, édifie peu à peu une nouvelle barrière entre Paris et les communes de banlieue.

Même si les paysages urbains sont les mêmes de part et d'autre de cette ceinture, Paris et sa banlieue sont perçus comme deux entités différentes, et il faudra attendre les années 50 pour que l'on prenne en compte la notion d'agglomération parisienne.

parisL'année dernière à la même époque, nous titrions Demain, le périphérique aura 45 ans. Son avenir s'éclaircit.

Son existence, sa couverture, sa transformation en boulevard urbain, voire sa totale destruction comme le furent les fortifications seront (sont déjà) au coeur de la prochaine campagne pour les élections municipales.

parisQuoi qu'il en soit, la Métropole du Grand Paris restera une chimère tant que son sort dépendra d'élus métropolitains dont l'interêt est de préserver leur pouvoir, et d'élus régionaux dont le leur est d'en obtenir davantage. Nous sommes persuadés que l'acte de naissance du Grand Paris ne peut  provenir que d'une décision prise par le Président de la République, quelqu'il soit.

18/04/2019

La brocante de la Place d'Aligre

La place d'Aligre héberge tous les matins sauf le lundi une petite brocante qui compte environ trente brocanteurs professionnels. La qualité de la marchandise qui y est proposée, est en progrès constant. Probablement une retombée de l'inévitable boboïsation du quartier.

paris

Le manque de communication sur ce marché est incompréhensible : sur la page des marchés parisiens, la Mairie de Paris a même oublié de mentionner cette spécificité du marché d'Aligre alors que c'est un atout touristique de l'arrondissement.

Profitant de ce déficit de communication, le pourtant sympathique marché aux puces de la porte de Vanves affirme même être le seul marché antiquité-brocante intra-muros de Paris.

Alors que les parisiens sont toujours demandeurs de brocantes et vide-greniers au pied de leur immeuble, on ne peut que les encourager à fréquenter celui-ci où règne confiance et convivialité entre marchands et visiteurs. Sur un tel marché, brocanteurs et acheteurs ne sont pas là pour faire un coup, puisqu'ils se retrouvent dès le lendemain.  

Sur la même Place d'Aligre, mais dont le caractère exceptionnel ne suscitait pas les mêmes éloges, la brocante exceptionnelle de Pâques n'aura semble-t-il pas lieu celle année lundi 22.

17/04/2019

L'Œil sur les pépites du quartier (59)

paris

Les unes, emblématiques de notre arrondissement, figurent dans tous les guides. Les autres sont moins visibles, voire subjectives. À nos yeux, toutes sont des pépites du quartier.

Saurez-vous les reconnaitre ?

Cinquante-neuvième coup d'oeil :

IMG_3487.JPG

 Cliquez pour agrandir

Que représente cette photo et où se trouvent ces pépites ?

Notre précédent coup d'oeil :

En extérieur, les mosaïques ont une incomparable supériorité sur les oeuvres peintes : elles défient le temps qui passe et laissent ainsi la trace des différents styles qui marquent chaque époque.

M4.jpgCelle ci se trouve dans la cour visible de la rue au 72-74-76 avenue du Docteur Arnold Netter. La résidence possède également un bâtiment dont la façade est au 19 rue de la Voûte sur laquelle se trouve deux autres mosaïques de cet auteur dont nous ignorons le nom. 

 

 

  

M1.jpgVous pouvez contempler cette grande fresque sur le rez-de-chaussée de la résidence située au 24-26 rue Sibuet. Sur cet immeuble construit en 1968 les architectes Jean Mougenot-Meline et Daniel Solvet ont eu le bon goût de faire appel à l'artiste français Ladislas Kijno, né en 1921 à Varsovie, décédé à Saint Germain en Laye en 2012.

 

  

M3.jpgIl s'agit ici d'une oeuvre collective qui décore le mur de l'école primaire du 8 rue Lamoricière réalisée en 2014 par des enfants dans le cadre d'une classe à Projets Artistiques et Culturels (PAC).

Cette mosaïque murale de 14m de long a été faite par 10 classes de primaire de l'école. Durant 2 semaines les enfants ont réalisé chacun une partie de la mosaique. Le thème est inspiré de Cinq contes travaillé en amont avec leurs professeurs et professeur d'art plastique.

 

 

M2.jpgCelle-ci se trouve 205 rue de Bercy et nous déplorons chaque fois que nous passons devant que son intégrité soit masquée par un panneau sauvage de la Saemes.

Admirateurs de cette oeuvre, nous avons mené l'enquête pour en connaître l'auteur et avons pu entrer en contact avec lui.

Sylvain Ciavaldini est un artiste né en 1970 à Marseille. Il nous a raconté :

J'étais alors étudiant en 4 ème ou 5 ème année de l' Ensad à Paris. En section art et espace. La ville de Paris , plus particulièrement le service de la voirie avait organisé un concours pour la décoration l'entrée de deux parkings de stationnement. J'ai remporté celui du Park Van Gogh. Et nous avons avec l'aide d'un camarade de mon atelier réalisé la mosaïque in situ en pause directe.  Durant l'hiver. Sur un échafaudage et je vous avoue que ce ne fut pas simple... Un bon souvenir toutefois. Il nous a fallu à peu près 3 semaine à un mois à deux. Je ne me souviens plus...

paris

08:07 Publié dans "L'oeil du quartier" | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : paris

16/04/2019

Nouveau plan bus : de nouveaux horizons s'ouvrent à vous

parisL'information ne vous a pas échappé : une restructuration du réseau de bus parisien, qualifiée d'historique par la Région Île-de-France, va avoir lieu samedi prochain. Après n'avoir subi que très peu de modifications depuis les années 50, samedi 20 avril 2019, 42 lignes vont être modifiées, 5 créées et 3 remplacées.

Le but principal de l'opération Nouveau Réseau Bus parisien, menée conjointement par Île-de-France Mobilités, la RATP et la Ville de Paris est de multiplier les liaisons entre Paris et la petite couronne avec des lignes qui dépassent les portes de Paris.

parisNotre quartier est directement concerné par deux nouvelles lignes le traversant (71 et 77) et des modifications affectant plus ou moins 6 lignes existantes (24, 29, 56, 64, 86, 87).

Les autobus et le tramway sont, on le sait, particulièrement appréciés des personnes qui ont des difficultés à se déplacer et surtout à emprunter les escaliers du métro. Les extensions de lignes et plus encore l'apparition de nouvelles lignes traversant le quartier sont pour elles l'opportunité d'accéder sans changement à des lieux parisiens jusque là hors de leur champ des possibles. Ainsi :

Le prolongement de la ligne 64 vous permet d'accéder à la porte des Lilas.

La ligne 86 prolongée vous permet de traverser le 7e arrondissement et de vous rendre au Champ de Mars

paris

Le nouveau parcours du 87 vous permet d'accéder directement au Musée d'Orsay et aux Invalides

paris

La nouvelle ligne 71 traverse le 12e du nord au sud (via la place Félix Eboué, la place Sans-Nom et celle de la Nation) et vous conduit directement aux Buttes Chaumont, à la Cité des Sciences et de l'Industrie et au parc de La Villette.

paris

La nouvelle ligne 77, enfin vous permettra d'atteindre Joinville-le-Pont, mais surtout toute la partie sur du bois de Vincennes bordée par l'avenue de Gravelle, l'école Du Breuil et l'Arboretum.

paris

Saluons une nouvelle fois cette évolution du réseau de bus notamment celle qui concerne notre quartier, mais nous n'oublions pas pour autant que la principale doléance des usagers porte sur leur fréquence et leur régularité. Particulièrement visée, la ligne 29.

L'objectif ne devrait-il pas être : aucun temps d'attente à deux chiffres ?

15/04/2019

Circul'Livre a quinze ans

Au printemps 2004, le conseil de quartier Bel-Air Sud (12e), soudé et motivé par sa récente contribution au Plan Local d'Urbanisme (PLU), souhaitait vivement garder le lien avec les habitants du quartier afin d'en être des représentant crédibles. Un jour au cours d'une réunion, le livre est apparu comme le vecteur idéal pour assurer ce lien. Circul'Livre était presque né.

Après quelques tâtonnements le principe d'un rendez-vous mensuel de partage des livres était adopté. parisLa photo ci-contre a été prise en mai 2004 lors de l'un des premiers rendez-vous sur la place Sans-Nom.

Ce rendez-vous mensuel fut bientôt suivi d'un second au métro Michel Bizot (12e) puis d'opérations similaires dans des quartiers voisins et plus loin dans Paris : Plaine-Lagny (20e) en 2005, pte des Lilas (19e) en 2006, Courteline (12e), le marché Saint-Quentin (10e) et rue des Martyrs (9e) en 2007, Pernety (14e) et Louis Blanc (10e) en 2008, puis beaucoup d'autres ...

paris

Circul'Livre a aujourd'hui 15 ans. Présent à Paris dans 14 arrondissements, on y dénombre 27 rendez-vous mensuels auxquels s'ajoutent de nombreux points permanents dans des locaux publics, associatifs ou privés. Nombre d'autres villes de France pratiquent également Circul'Livre avec succès.

Si vous êtes tentés par la création d'un point Circul'Livre, écrivez à l'association Les Amis de Circul'Livre qui pourra vous conseiller et vous aider : circul-livre@noos.fr

12/04/2019

Dimanche, Nouvel an Khmer à la Pagode du bois de Vincennes

parisDu 13-14 avril au 15-16 avril 2019, les Cambodgiens fêteront l'entrée du soleil dans la constellation du bélier, ce qui correspond au début de l'année bouddhique 2563.

Le nouvel an khmer (Chaul Chnam Thmey) marque la fin de la saison sèche. Les Cambodgiens apportent des offrandes aux Vat (pagodes), astiquent leurs maisons, échangent cadeaux et vêtements neufs, et s'aspergent les uns les autres. Dans la rue, ils jouent à des jeux traditionnels comme le Boh Angkunh, le Chaol Chhoung, le Leak Kansaeng et le tir à la corde. C'est la fête la plus importante de l’année.

paris

Dans notre arrondissement, vous pourrez y assister dimanche 14 avril 2019 à la Grande Pagode du bois de Vincennes (Route de la ceinture du Lac Daumesnil). Les festivités de la Grande Pagode sont ouvertes à tous les publics. Cérémonies religieuses de 8 h 30 à 12 heures, et animations de 12 heures à 18 heures.

Si vous êtes encore indécis, cet article publié l'an dernier par TimeOut devrait sûrement vous convaincre de vous y rendre.

11/04/2019

Dimanche, le 43ème marathon international de Paris

parisDimanche 14 avril 2019, aura lieu le 43e Marathon de Paris qui depuis quelques années fait la part belle à son partenaire Schneider Electric.

C'est en effet le 18 septembre 1976 que renaquit Le Marathon de Paris après une première édition en juillet 1896.

paris 

Avenue Daumesnil - Crédit Photo Denis/Flickr
Cliquez pour agrandir

Le départ comme l'arrivée des 60 000 coureurs inscrits se situent à l'ouest de la capitale, mais les 42,195 kilomètres qu'ils s'apprêtent à parcourir les conduiront dans le bois de Vincennes (jusqu'à l'Hippodrome de Vincennes) après avoir traversé notre quartier :

paris

Cliquez ici pour le télécharger

Entre 8 h et 11 h, la préfecture de police déconseille les zones entre les places de la Concorde et de la Bastille.  Entre 8 h30 et 14h, la circulation sera déviée de la place de la Bastille aux boulevards des Maréchaux, entre 8 h 45 et 13 h, évitez le bois de Vincennes.

paris

Gros plan sur le 12e - Cliquez pour agrandir

08:14 Publié dans Vie du quartier | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : paris

10/04/2019

L'Œil sur les pépites du quartier (58)

paris

Les unes, emblématiques de notre arrondissement, figurent dans tous les guides. Les autres sont moins visibles, voire subjectives. À nos yeux, toutes sont des pépites du quartier.

Saurez-vous les reconnaitre ?

Cinquante-huitième coup d'oeil :

paris

 Cliquez pour agrandir

Que représente cette photo et où se trouvent ces pépites ?

Notre précédent coup d'oeil :

parisCette frise signée Gilardoni, orne chacun des petits bâtiments identiques à celui qui se trouve sur le boulevard de Reuilly (Photo ci-dessous de celui se trouvant au niveau du 67).

Vous pouvez en voir d'autres semblables dans le quartier et ailleurs. Il s'agit d'édicules EDF dessinés par l'architecte Jean-Camille Formigé (1845-1926).

paris

En novembre 2006, la Commission du Vieux Paris consultée sur le projet de démolition de l'édicule EDF situé boulevard de Picpus (au niveau de l'école Saint-Michel de Picpus) s'est penchée sur leur cas et a exprimé un voeu :

La commission du vieux Paris a formé un voeu en faveur de la conservation du poste de transformation EDF dessiné par l'architecte Camille Formigé (à frises de grès décoratif signées Gilardoni, industriel marseillais connu pour sa production de tuiles mécaniques) et situé sur la voie publique, Boulevard de Picpus (12e). La commission du Vieux Paris a souhaité qu'EDF dresse un inventaire exhaustif des transformateurs subsistants, initie un concours d'idées et propose la reconversion d'un certain nombre de ces édicules afin d'éviter leur obsolescence et leur disparition du paysage.

Q'est-il advenu de ce voeu ?

paris

Celui situé au niveau du 45 bd de Picpus (cliquez pour agrandir)

Si certains sont de toute évidence encore en service, d'autres semblent abandonnée. À plusieurs reprises des conseils de quartier (du 11e et du 12e entre autres) ont interpellé leur Mairie dans l'espoir de les voir mis en valeur et reconvertis. Ils se sont à chaque fois vu répondre qu'ils appartenaient à EDF et que la ville n'avait aucun pouvoir sur ces édicules. Jamais nous n'avons entendu ou lu la moindre communication d'EDF les concernant !

08:13 Publié dans "L'oeil du quartier" | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : paris

09/04/2019

Il y a 5 ans, le Parc Zoologique de Paris ré-ouvrait ses portes

Nous n'ignorons pas les difficultés qu'a le PZP à honorer le contrat de Partenariat Public Privé qui lui impose de pratiquer des droits d'entrée qui en limitent la fréquentation familiale. Si, à l'intérieur, l'enchantement est garanti, nous regrettons que le Parc Zoologique de Paris ne présente pas un abord plus en adéquation avec l'image qu'il entend donner :

Une misérable banderole de toile en guise de portail.

paris

Une entrée dont cinq ans après l'ouverture, la végétalisation est loin de correspondre à celle annoncée.

paris

08/04/2019

La question du mois (76)

parisPour faire vivre la facette dialogue de ce blog qui s'affirme blog citoyen d'information et de dialogue des habitants du quartier et au-delà, nous vous invitons chaque mois à nous faire part des réflexions que vous inspire une question.

La question du mois d'Avril :

selon-la-directrice-des-annuaires-imprimes-la-meurthe-et-moselle-n-est-pas-le-departement-ou-l-annuaire-papier-disparaitra-le-plus-vite-photo-alexandre-marchi-1506323433.jpg

Cliquez pour agrandir

Regrettez-vous
la disparition annoncée
de l'annuaire papier ?

Source : Le Figaro du 22 février 2019

08:08 Publié dans Démocratie locale | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : paris