Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/05/2019

Mercredi la finale de Music Battle Inter-collèges 2019

perso-et-enceintes.jpgAprès les auditions de plus de 500 candidats, la finale  du concours de chant des collégiens d'ïle de France Music Battle Inter-Collèges, aura lieu mercredi 22 mai 2019 (de 18h à 20h) en public à l'Espace Reuilly (21 rue Antoine-Julien Hénard) ! Entrée libre.

Sur scène les 15 talents sélectionnés seront présenté au Jury constitué de professionnels de la musique et des responsables du casting de The voice. Sous le parrainage de Corneille.

paris

Cliquez pour agrandir

Organisé par Dodekamedia, en association avec les Mairies des 11e, 12e, 19e et 20e arrondissements, et de nombreux partenaires.

16/05/2019

Le printemps des cimetières 2019

parisLe dimanche 19 mai 2019 marquera la quatrième édition du "Printemps des cimetières". Cet événement est né en 2016, à l’initiative des membres de la commission Patrimoine funéraire de Patrimoine Aurhalpin, avec pour objectif de faire découvrir, au plus grand nombre, les richesses méconnues des cimetières.

Pour la seconde année, le Printemps des Cimetières revient à Paris dimanche pour une journée d'activités (respectueuses) dans les cimetières parisiens entre découverte de la biodiversité et activités culturelles.

paris

A Paris, 20 cimetières participent à la 4e édition du Printemps des Cimetières ! Visites guidées à thèmes, balades chantées, sensibilisation à la biodiversité, atelier de taille de pierre, stand d'information, cette journée d'animations gratuites entre nature et culture veut transformer l'image des cimetières.

Le programme complet ne signale aucune manifestation particulière dans le 12e arrondissement où, rappelons que seul le cimetière de Bercy est un cimetière parisien.

  • le cimetière de Picpus (35 rue de Picpus) est le seul cimetière privé de la ville de Paris
  • le cimetière sud de Saint-Mandé qui se trouve dans le quartier de Bel-Air Sud appartient (comme son nom l'indique) à la commune de Saint-Mandé
  • le cimetière Valmy (avenue de la porte de Charenton) appartient à la commune de Charenton
  • le cimetière ancien de Charenton (avenue de Gravelle) transféré en 1848 dans le bois de Vincennes appartient lui aussi à la commune de Charenton.

14/05/2019

Second marché des Producteurs de Pays 2019

parisVos réserves sont épuisées et vos papilles déjà toutes excitées. Tant mieux car le Marché des Producteurs de Pays revient.

Il sera boulevard de Reuilly (entre la place Félix Eboué et le métro Dugommier) samedi 18 et dimanche 19 mai 2019.

paris

Les stands sont tenus par les agriculteurs eux-mêmes, tous engagés au respect d’une charte des bonnes pratiques, garantissant la qualité de leurs produits.

SAS E.A.T LIM – Chambre d’Agriculture de la Corrèze
Tél : 05 55 21 54 97      Fax: 05 55 21 55 88
Site : www.marches-producteurs.com
Email: eatlim@limousin.chambagri.fr

02/05/2019

Petite Ceinture : pour comprendre les travaux en cours.

parisUne lectrice fidèle et motivée par l'évolution du quartier nous signale cette video (27 minutes) qui reprend et complète les informations communiquées lors de la réunion publique tenue le 10 avril dernier à l'école du 16 rue Montempoivre

Son intérêt tient en particulier aux éléments techniques présentés par Bruno Gouyette (responsable Petite Ceinture au Secrétariat Général de la Ville de Paris) qui aident à comprendre les travaux en cours sur les 1,7 km qui vont de la rue des Meuniers à la Villa du Bel-Air.

La video ne précise pas la date d'ouverture, qui en tout état de cause ne pourra intervenir que lorsque le parcours sera intégralement sécurisé. Sachant que la Mairie de Paris prévoit une Fête de la Petite Ceinture le 31 août, il est vraisemblable que l'ouverture officielle précédera de peu cette date.

30/04/2019

Demain le 1er mai : entre tradition et règlement

parisChaque 1er mai, comme le veut la tradition, il est d'usage d'offrir un brin de muguet. En théorie, tout le monde peut s'improviser vendeur d'un jour, mais à certaines conditions seulement.

Des arrêtés municipaux permettent aux particuliers et aux associations de vendre du muguet le 1er mai. Selon la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF), la vente de muguet à cette date fait l'objet d'une tolérance qui est admise à titre exceptionnel « conformément à une longue tradition ».

À Paris, la Préfecture de Police rappelle : Les traditionnelles ventes de muguet du 1er mai sont réglementées

Le 1er mai demeure le jour où fleurissent les vendeurs de muguet sur les trottoirs de la Capitale. Toutefois, l’arrêté municipal du 12 avril 1988 prévoit que la vente du muguet à Paris est autorisée sous les conditions suivantes : le muguet doit être vendu en l’état, c’est-à-dire ni en pot, ni en préparation florale et le point de vente doit être distant de plus de 40 mètres d’un fleuriste professionnel. Le non-respect de cette réglementation municipale est passible d’une contravention de 1ère classe. Dans ce cadre, la saisie des fleurs n’est toutefois pas prévue.

paris

Avenue Daumesnil le 1er mai (cliquez pour agrandir)

Les autres jours de l’année, la vente du muguet sans autorisation municipale constitue une contravention de 4e classe prévue et réprimée par l’article R.644-3 du code pénal ou, à l’appréciation du parquet, un délit puni d’une peine de 6 mois d’emprisonnement et 3 750 euros d’amende prévu et réprimé par l’article 446-1 du code pénal. Dans le cadre du délit, la saisie des marchandises est prévue.

26/04/2019

Derichebourg Environnement veut reconstruire son siège social

num20-19.jpgC'est un peu par hasard que nous avons découvert sur un compte-rendu de la séance du 20 décembre 2018 du Commission du Vieux Paris diffusé comme toujours tardivement et en toute discrétion (pas d'abonnement possible), le projet de démolition reconstruction déposé par la société Derichebourg Environnement pour son siège social du 119 avenue du Général Michel Bizot.

IMG_3001.JPG

Le compte-rendu de la séance de la Commission (4 Mo) relate dans le détail ((page 39) l'histoire de ce bâtiment et de ses évolutions depuis 1948, toutes traitées avec un soin remarquable.

Le projet : Il commence par la démolition du bâtiment de brique (R+3) et de l'immeuble (R+5) du 123 avenue Michel Bizot qui lui est associé. Il prévoit ensuite de construire sur l'ensemble de la parcelle un bâtiment en R+9 dont les matériaux et le style sont censés préserver la mémoire de celui d'origine

derichebourg.jpg

Discussion :

Un membre s’oppose fortement à ce projet, qui s’apparente à la reconstruction in situ d’un immeuble pastiche. Il aurait souhaité que le projet marque une différence plus évidente avec le bâtiment d’origine ou, encore mieux, que ce dernier fasse l’objet d’une réhabilitation. La Commission partage cet avis.

Résolution :

La Commission du Vieux Paris, réunie le 20 décembre 2018 à l’Hôtel de Ville de Paris, sous la présidence de M. Bernard Gaudillère, a examiné en faisabilité le projet de démolition totale d’un ensemble immobilier des années 1950-1960 pour faire place à une construction contemporaine élevée sur une réplique de la façade actuelle. La Commission recommande l’abandon d’un tel projet qui remplacerait la juxtaposition actuelle de constructions héritées de la constitution progressive du bâtiment par une mise en oeuvre factice d’un caractère totalement mensonger.

Nous approuvons totalement cette résolution : ce bâtiment fait certes partie de l'image du quartier mais peu d'entre-nous doivent être particulièrement attachés à son architecture. Alors, si pour assurer la préservation de la mixité fonctionnelle et l'emploi à Bel-Air Sud, il faut le remplacer par un ouvrage neuf, nous souhaitons voir ériger à sa place un bâtiment de qualité, porteur du geste architectural que l'on est en droit d'attendre de l'emplacement comme du maitre d'ouvrage qu'est la société Derichebourg.

25/04/2019

Kiosques en fête : la programmation 2019

parisLors du budget participatif 2014, pour mettre en valeur les kiosques parisiens les parisiens ont plébicité le projet Des kiosques pour faire la fête.

Après avoir rénové certains des 40 kiosques à musique et avoir lancé en 2016 un premier appel à projets, la Ville de Paris y organise désormais chaque année des animations gratuites.

De mai à octobre 2019 se tient Kiosques en fête. De nombreux artistes animeront les kiosques à musique disséminés dans les différents espaces verts parisiens. Quatre sont situés dans le 12e ; cliquez sur leur nom pour connaitre les programmes.

paris

La première animation aura lieu dimanche 28 avril 2019 (de 15 à 17h) par le groupe CHANTALE (accordéon et chants). 

23/04/2019

Nés dans le 12e (7)

parisOn évoque rarement le lieu de naissance des personnalités du spectacle, du monde politique ou de la vie sociale. Parfois on apprend qu'ils sont nés à Paris, mais rarement dans quel arrondissement.

Après récemment France Gall, Jean-François Lamour et Guy Lux, puis Mounir Mahjoubi, Juliette Binoche et Joseph Reinhardt, voici trois nouvelles personnalités nées dans le 12e :

parisIsabelle Carré est une actrice française, née le 28 mai 1971 dans le 12ᵉ arrondissement de Paris. Elle a obtenu le César de la meilleure actrice en 2003 pour son rôle dans Se souvenir des belles choses ainsi que le Molière de la comédienne à deux reprises. Elle publie un premier roman en 2018 : Les Rêveurs.

parisChristian Prudhomme : Journaliste sportif de formation, Christian Prudhomme est né dans le 12e arrondissement, le 11 novembre 1960. Depuis 1007, il est surtout connu pour sa fonction de Directeur du Tour de France.

 

paris

Philippe de Broca est un cinéaste français né le 15 mars 1933 à Paris 12e et mort le 26 novembre 2004 à Neuilly-sur-Seine.  Il est surtout connu pour avoir réalisé des films d'aventures mettant principalement en vedette Jean-Paul Belmondo.

16/04/2019

Nouveau plan bus : de nouveaux horizons s'ouvrent à vous

parisL'information ne vous a pas échappé : une restructuration du réseau de bus parisien, qualifiée d'historique par la Région Île-de-France, va avoir lieu samedi prochain. Après n'avoir subi que très peu de modifications depuis les années 50, samedi 20 avril 2019, 42 lignes vont être modifiées, 5 créées et 3 remplacées.

Le but principal de l'opération Nouveau Réseau Bus parisien, menée conjointement par Île-de-France Mobilités, la RATP et la Ville de Paris est de multiplier les liaisons entre Paris et la petite couronne avec des lignes qui dépassent les portes de Paris.

parisNotre quartier est directement concerné par deux nouvelles lignes le traversant (71 et 77) et des modifications affectant plus ou moins 6 lignes existantes (24, 29, 56, 64, 86, 87).

Les autobus et le tramway sont, on le sait, particulièrement appréciés des personnes qui ont des difficultés à se déplacer et surtout à emprunter les escaliers du métro. Les extensions de lignes et plus encore l'apparition de nouvelles lignes traversant le quartier sont pour elles l'opportunité d'accéder sans changement à des lieux parisiens jusque là hors de leur champ des possibles. Ainsi :

Le prolongement de la ligne 64 vous permet d'accéder à la porte des Lilas.

La ligne 86 prolongée vous permet de traverser le 7e arrondissement et de vous rendre au Champ de Mars

paris

Le nouveau parcours du 87 vous permet d'accéder directement au Musée d'Orsay et aux Invalides

paris

La nouvelle ligne 71 traverse le 12e du nord au sud (via la place Félix Eboué, la place Sans-Nom et celle de la Nation) et vous conduit directement aux Buttes Chaumont, à la Cité des Sciences et de l'Industrie et au parc de La Villette.

paris

La nouvelle ligne 77, enfin vous permettra d'atteindre Joinville-le-Pont, mais surtout toute la partie sur du bois de Vincennes bordée par l'avenue de Gravelle, l'école Du Breuil et l'Arboretum.

paris

Saluons une nouvelle fois cette évolution du réseau de bus notamment celle qui concerne notre quartier, mais nous n'oublions pas pour autant que la principale doléance des usagers porte sur leur fréquence et leur régularité. Particulièrement visée, la ligne 29.

L'objectif ne devrait-il pas être : aucun temps d'attente à deux chiffres ?

15/04/2019

Circul'Livre a quinze ans

Au printemps 2004, le conseil de quartier Bel-Air Sud (12e), soudé et motivé par sa récente contribution au Plan Local d'Urbanisme (PLU), souhaitait vivement garder le lien avec les habitants du quartier afin d'en être des représentant crédibles. Un jour au cours d'une réunion, le livre est apparu comme le vecteur idéal pour assurer ce lien. Circul'Livre était presque né.

Après quelques tâtonnements le principe d'un rendez-vous mensuel de partage des livres était adopté. parisLa photo ci-contre a été prise en mai 2004 lors de l'un des premiers rendez-vous sur la place Sans-Nom.

Ce rendez-vous mensuel fut bientôt suivi d'un second au métro Michel Bizot (12e) puis d'opérations similaires dans des quartiers voisins et plus loin dans Paris : Plaine-Lagny (20e) en 2005, pte des Lilas (19e) en 2006, Courteline (12e), le marché Saint-Quentin (10e) et rue des Martyrs (9e) en 2007, Pernety (14e) et Louis Blanc (10e) en 2008, puis beaucoup d'autres ...

paris

Circul'Livre a aujourd'hui 15 ans. Présent à Paris dans 14 arrondissements, on y dénombre 27 rendez-vous mensuels auxquels s'ajoutent de nombreux points permanents dans des locaux publics, associatifs ou privés. Nombre d'autres villes de France pratiquent également Circul'Livre avec succès.

Si vous êtes tentés par la création d'un point Circul'Livre, écrivez à l'association Les Amis de Circul'Livre qui pourra vous conseiller et vous aider : circul-livre@noos.fr