Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/06/2020

Bonne nouvelle : dès demain, le retour de votre Emmaüs boutique

emmaus.jpgParmi les commerces du quartier longtemps fermés en raison de la crise du Covid-19, nous avons une tendresse particulière pour les boutiques solidaires du mouvement Emmaüs Paris. Quatre parmi les huit boutiques parisiennes, sont situées dans le 12e.

Ces boutiques sont des lieux accueillants et gérés avec rigueur où l'on peut chiner à petit prix toute sorte d’objets (vêtements, meubles, jouets, objets de déco…) ou en déposer* afin qu’ils soient retapés puis revendus. C'est aussi et surtout le moyen d'effectuer un acte solidaire pour :

  • parispermettre aux compagnons de subvenir à leurs besoins
  • favoriser le réemploi
  • participer à l’effort environnemental
  • lutter contre le gaspillage
  • donner une seconde vie aux objets…

Deux parmi elles sont situées au coeur de notre quartier :

Pour la première fois depuis sa création en 1954, Emmaüs a dû lancer un appel aux dons pour faire face à la crise. Mais plus qu'un nouvel appel aux dons, les compagnons attendent notre retour dans ces boutiques pour acheter notamment des vêtements.

paris

* Un service de ramassage gratuit est disponible pour les dons volumineux en appelant Emmaüs Collecte au 01 72 95 59 55.

04/06/2020

Edifices disparus : Le Couvent des Minimes

parisQuelques édifices aujourd'hui disparus, s'ils n'ont pas marqué l'histoire nationale, méritent d'être connus de ceux d'entre-nous qui s'intéressent à celle de notre arrondissement. Ainsi en est-il du Couvent des Minimes.

Le lac des Minimes doit son nom au couvent qui formait jadis une enclave dans la forêt royale de Louis VII (1120-1180) dit le Jeune.

En 1164, le roi Louis VII fait venir du couvent de Grandmont, en Limousin, des religieux "Bonshommes" et leur concède un territoire entouré de fossés dans le bois de Vincennes, à l'emplacement actuel du lac des Minimes.

paris

parisLes bâtiments conventuels étaient ceinturés par une voie circulaire, l'actuelle Route ronde des Minimes, et dont le diamètre évoluait entre 510 et 520 mètres.

Par ailleurs, le domaine de l'édifice religieux était alors délimité par une enceinte et présentant un plan au sol d'aspect strictement octogonale.

À partir de 1585 et pendant près de deux siècles, le couvent est administré par l'ordre des Minimes.

paris

Couvent des Minimes-Gravure du XVII par Van der Meulen

parisL’Etat céda le bois à la Ville de Paris, le 24 Juillet 1860, et Alphand qui fut chargé de son aménagement commença les travaux par le creusement du lac des Minimes, d’une superficie de 7 hectares, sur le tracé de l’ancienne clôture du couvent, en y réservant trois petites îles. Sur l'une d'entre elles se trouve Le Chalet de la Porte Jaune, lieu de séminaires classé Monument historique.

08:10 Publié dans Vie du quartier | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : paris

02/06/2020

Encore une vague de reports !

image-a-la-une_fete-des-voisins-776x390.jpgEn raison des contraintes sanitaires consécutives à la pandémie, de nombreuses manifestations habituellement organisées au printemps on du être reportées et au pire devront attendre 2021 pour être reprogrammées.

Nous vous avons déjà tenus informés de la situation :

... c'est maintenant le tour :

  • du festival We Love Green qui devait avoir lieu les 6 et 7 juin est reporté à 2021
  • de la Fête des Voisins « classique » initialement prévue est reportée au vendredi 18 septembre 2020 sous le nom de "Fête des Voisins Solidaires"
  • des 16e foulées du 12e qui devaient avoir lieu dimanche 7 et sont annulées (retour en 2021)

29/05/2020

On parle du quartier à la Commission du Vieux Paris

parisLes compte-rendus des séances de la Commission du Vieux Paris (CVP) sont toujours d'une grande richesse. Malheureusement, comme on l'a tant de fois répété, non seulement ces compte-rendus sont diffusés avec de longs mois de retard, mais rien ne permet d'en être informé (ni newletter, ni compte twitter), une discrétion qui ne doit certainement rien au hasard. Les avis de la CVP ne sont certes que consultatifs, mais la ville ne semble pas désireuse d'en faire grande publicité.

C'est donc par hasard que nous avons découvert que la CVP avait enfin diffusé les compte-rendus des séance de septembre 2019 à février 2020. Nous y avons relevé les prises de position de la commission sur des projets situés dans le 12e.

Sur le compte-rendu de la session du 26/09/2019 [Télécharger]

parisRappel : Implantée au 119-123, avenue du Général-Michel-Bizot et 15-17, rue Messidor, la société Derichebourg Environnement projette la démolition reconstruction totale de son siège. Elle a présenté un projet que la CVP a rejeté lors de sa séance du 20 décembre 2018 (voir ici).

paris

Projet présenté en décembre 2018

Le 26 septembre dernier, la Commission a une seconde fois refusé le projet déposé qui présente sur rue le même caractère artificiel que la version écartée en faisabilité.

paris

Projet présenté en septembre 2019

ndlr : ce projet, apporte une nouvelle surdensification que nous combattons, mais il nous semble nettement plus apte à s'intégrer à l'environnement du quartier que le précédent. Il serait toutefois très regrettable de ne pas conserver l'entrée principale dans l'angle.

Sur le compte-rendu de la session du 21/11/2019 [Télécharger]

Concernant le projet de démolition d’un ensemble locatif de quatre maisons construit autour de 1900 au 41-45, rue de la Voûte :

parisLa Commission fait valoir que la démolition de cet ensemble ferait disparaître un mode d’habitat typique du tissu faubourien, d’immeubles tournés vers une cour centrale. Elle demande qu’en dépit d’un état de présentation des façades médiocre, provoqué par un ancien ravalement qui a effacé les modénatures et supprimé les persiennes, un projet de réhabilitation de l’existant soit préféré à une démolition complète dont le principe est de plus en plus contesté.

Sur le compte-rendu de la session du 19/12/2019 [Télécharger]

La commission désaprouve la demande de faisabilité de la transformation de la toiture à double pente d’un immeuble ancien 19 rue de Charenton et 20 rue du Faubourg-Saint-Antoine.

Sur le compte-rendu de la session du 30/01/2020 [Télécharger]

La Commission rejette la demande de surélevation d’une ancienne maison de faubourg située 91, rue de Reuilly qui aurait pour conséquence de transformer radicalement l’échelle de cette maison faubourienne, sans doute l’une des les plus anciennes de la rue.

Consultée sur la faisabilité de la démolition de l'immeuble du 116-118, rue de Bercy, la Commission, après avoir souligné que cette construction, qui fait partie intégrante de la séquence bâtie ouvrant la rue de Bercy, constitue un des derniers vestiges de l’ancien faubourg, demande que le projet soit revu de façon à permettre sa conservation.

paris

La commission examine également la faisabilité d'une extension de l’école primaire Saint-Michel située 41-47, boulevard de Picpus. Elle ne s'y oppose pas mais émet certaines réserves.

paris

Sur le compte-rendu de la session du 27/02/2020 [Télécharger]

Sous le titre Restructuration d’un grand îlot rénové dans les années 1970, la commission examine le dossier de l'ilôt du 42-48, rue de Picpus connu dans le quartier comme Renault Nation rue de Picpus.

paris

La Commission s’inquiète de l’ampleur du programme de construction qui aura pour effet une forte densification de l’îlot et fera disparaître la quasi-totalité des bâtiments témoignant du passé industriel du site. Ne considérant que le seul aspect architectural et patrimonial, elle ne s'oppose néanmoins pas formellement au projet.

Parions toutefois que l'intégration d'une telle opération de sur-densification du quartier (14 bâtiments de R+5 à R+12) étant à juste titre vigoureusement combattue par les riverains et les associations et politiquement très sensible, le projet n'est pas près d'être approuvé en l'état.

25/05/2020

Les Archives de Paris : on y découvre des perles

parisDepuis plus de 200 ans, les Archives de Paris collectent, classent, inventorient, conservent, communiquent et mettent en valeur des documents d'intérêt historique, concernant Paris ou l’ancien département de la Seine. Une partie des archives de Paris a disparu lors des incendies lors de la Commune de Paris en mai 1871, notamment la plus grande partie des registres paroissiaux et d'état civil allant du xvie siècle à 1860.

Depuis 1990, les Archives de Paris sont situées au 18 boulevard Sérurier (19e).  Le fonds comprend 5,5 millions d’archives numérisées dont entre autres :

  • État civil parisien de 1860 à 1902, et plus
  • Fichier alphabétique de la première reconstitution de l’état civil antérieur à 1860
  • Dénombrements de population (1926, 1931, 1936 et 1946)
  • Tables des états signalétiques et des services militaires (1875-1930)
  • Répertoires d'admission des enfants assistés (1742-1917)
  • Ordonnances de restitution des biens spoliés pendant la Seconde Guerre mondiale (1945-1976)
  • Plans parcellaires parisiens du xixe siècle
  • Collections photographiques (1860-1940)

C'est dans cette dernière collection que nous avons dégoté ces deux petites perles (Cliquez pour les agrandir) :

paris

2 impasse des Marguettes (CIRCA 1894-1898)

paris

27-29 rue du Rendez-Vous (1910)

22/05/2020

Second marché des Producteurs de Pays 2020

parisVos réserves sont épuisées et vos papilles déjà toutes excitées. Tant mieux car le Marché des Producteurs de Pays revient.

Il se tiendra boulevard de Reuilly samedi 23 et dimanche 24 mai 2020 (entre la place Félix Eboué et le métro Dugommier)

DANS LE RESPECT DES GESTES BARRIÈRES
DE LUTTE CONTRE LE COVID19

paris

Comme toujours sur ces marchés, les stands sont tenus par les agriculteurs eux-mêmes, tous engagés au respect d’une charte des bonnes pratiques, garantissant la qualité de leurs produits.

SAS E.A.T LIM – Chambre d’Agriculture de la Corrèze
Tél : 05 55 21 54 97      Fax: 05 55 21 55 88
Site : www.marches-producteurs.com
Email: eatlim@limousin.chambagri.fr

19/05/2020

Changer d'air dans la limite des 100 km

oiseaux-hors-de-l-illustration-vecteur-cage-la-et-piloter-librement-143275385.jpgLes week-end de l'Ascension et de la Pentecôte sont traditionnellement ceux qui donnent le plus envie de changer d'air. Ce pourrait être pour chacun d'entre-nous l'occasion de quitter le quartier ne serait-ce qu'une journée tout en respectant bien sûr les consignes du gouvernement. Depuis le 11 mai en effet, les déplacements sont autorisés dans un rayon de 100 km à vol d'oiseau.

Pour savoir jusqu'où aller sans risquer de prendre une amende, nous avons bien évidemment pris la place Sans-Nom comme point central du 12e arrondissement.

Source esri France : Afficher en plein écran

parisEt si vous manquez d'idées pour choisir une destination, profitez des e-guides que vous offre gratuitement Le Petit Futé et plus particulièrement celui 100 km autour de Paris.

15/05/2020

Trente millions de touristes à Paris, combien dans le 12e ?

Pendant que certains journaux font leur Une sur les 50 millions de touristes accueillis en Île de France en 2019, d’autres titrent de manière provocatrice Y a-t-il trop de touristes à Paris ?. Certains vont même jusqu'à se demander Faut-il vraiment continuer à célébrer l'attractivité de la région parisienne ?.

paris

La crise du Coronavirus affecte certes tout particulièrement l'hôtellerie, la restauration et toute l'industrie du tourisme, mais déjà auparavant le sujet était l'objet de réflexions et de discussions. Il était d'ailleurs bien présent dans les programmes des candidats aux municipales.

Si parfois, sans atteindre ce que l'on voit à Venise ou à Barcelone, le tourisme de masse affecte négativement la vie des habitants de certains quartiers parisiens, c'est pas tant le nombre de touristes, mais leur concentration dans quelques lieux qui en est la cause.

parisParmi les 15 sites d’Ile de France, les plus visités en 2019, 11 sont situés dans 5 arrondissements centraux, 3 dans les autres arrondissements et un seul (le Domaine de Versailles), n’est pas à Paris.

Pour que Paris puisse profiter de l'apport économique du tourisme sans en devoir subir les inconvénients, il faut bien évidemment déconcentrer l'offre qui se résume actuellement à Tour Eiffel, Champs Elysées, Montmartre, Marais et quelques trop rares autres lieux. Comment comprendre qu'il y a quelques mois, Sortiraparis faisait encore la promotion de la rue Crémieux !

Six années ont passé depuis notre précédent article sur le sujet (voir ici). Elles ont été marquées par une augmentation considérable de l’offre hôtelière dans le 12e. Les constructions et rénovations concernent tous les secteurs : touristes, étudiants, déplacements professionnels. Réjouissons-nous de savoir que davantage de visiteurs dorment dans notre arrondissement, mais on aimerait aussi les voir le découvrir, s'y distraire, y déjeuner …

Le plan présenté en novembre 2018 au Conseil de Paris de  prévoyait déjà en bonne place : Soutenir le développement de secteurs émergents et de nouvelles offres touristiques en dévoilant des facettes méconnues de Paris et attirer de nouvelles clientèles touristiques, désireuses de découvrir un Paris authentique.

paris

Soyons réalistes : aucun des monuments remarquables situés dans le 12e n'est en mesure de justifier à lui seul ne serait-ce qu'une demi-journée dans l'arrondissement. Il faut donc inventer et mettre en oeuvre de nouveaux moyens pour inciter les touristes à consacrer une part de leur séjour à notre arrondissement. Quelques idées :

Des promenades découvertes ou des visites à thème :

  • Art et architecture de la gare de Lyon à Bercy (Cour Saint Emilion)
  • Aligre et le Faubourg Saint Antoine dans le 12e
  • Des colonnes du Trône à la barrière de Picpus
  • Les traces de l'Expo coloniale
  • Découverte du bois de Vincennes et de ses lieux remarquables à vélo ou en véhicule électrique

Des événements qui attirent :

  • Le Palais de la Porte Dorée et la Cinémathèque ont démontré leur aptitude a monter des expositions qui attirent un vaste public. La ville aurait intérêt à les aider à en développer de nouvelles.
  • Regrettons que le 12e n'ait pas su retenir un salon d'antiquités comme celui de la Bastille ou de design du 20e siècle  comme la brocante du design place des Vins de France. Il serait appréciable de trouver de nouvelles occasion d'attirer les amateurs d'art et les collectionneurs.
  • Il y a une dizaine d'années la programmation de Paris Jazz Festival au Parc Floral attirait davantage de visiteurs que celle d'aujourd'hui. A méditer.

Des lieux qui justifient le voyage :

  • Un musée ou une salle d'exposition dont on parle au delà des frontières. Ne peut-on envisager sa création dans un nouveau quartier ? Bercy ou mieux (plus central et mieux desservi) Daumesnil-Gare de Lyon.
  • Le POPB est bien placé pour jumeler des spectacles populaires avec des séjours dans les hôtels du groupe Accor.
  • Une expo en plein air sur la pelouse de Reuilly (à l'image de ce qui a pu être fait sur les Champs Elysées)

Des incitations :

  • Actualiser et ré-éditer les brochures et les pages de l'Office du Tourisme de Paris consacrées au 12e
  • Oeuvrer auprès des éditeurs des guides les plus populaires en France et à l'étranger pour qu'ils mentionnent des bons plans dans le 12e.
  • Aider la constitution d'une association de Greeters (comme parisien d'un jour, parisien toujours créé en 2007 dans le 11e)
  • Alors que l'on clame les bienfaits de la proximité, n'est-il pas paradoxal que l'Office de Tourisme de Paris soit redevenu unique et central ? 

parisToutes vos idées et propositions dans ce domaine seront sans nul doute appréciées de nos lecteurs qui oeuvrent pour un tourisme économiquement profitable et socialement responsable.

N'hésitez-pas à les poster en commentaire.

14/05/2020

Notre quartier au temps des usines (4)

parisDe la fin du 18e siècle jusqu'aux années 1950-60, la ville de Paris a vécu un important développement industrielEn 1900, on comptait à Paris, des centaines d'ateliers et usines employant quelques 900 000 ouvriers dont beaucoup habitaient dans le voisinage.

Ces sites industriels étaient majoritairement implantés dans les faubourgs de la capitale. Tel était le cas de l'éntreprise Pompes Mouvex dont le siège se trouvait encore récemment au 5-7 rue du Sahel.

paris

parisparisMouvex est née en 1906 des rêves d’un ingénieur, Monsieur André Petit, qui a développé le principe du mouvement excentré.

Ses successeurs ont repris le flambeau, dont Monsieur Albert Petit, son fils, en 1938. 

Au fur et à mesure de sa croissance, Mouvex a acquis de nouvelles compétences (compresseurs à palettes, compresseurs à vis, pompes péristaltiques, etc..) et a progressé avec ses produits mais surtout grâce aux compétences de ses femmes et ses hommes qui ont amené savoir faire et énergies.

paris

Les pompes Mouvex font aujourd'hui la fierté de Blackmer U.S.A (du groupe Dover) qui en a fait l'acquisition en 1998 et a transformé une société centenaire reconnue sur le marché français en entreprise internationale.

Au 5-7 rue du Sahel s'élève depuis 2016 un immeuble privé d'habitation constitué de 32 logements (dont 8 sociaux).

08:03 Publié dans Vie du quartier | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : paris

30/04/2020

Demain 1er mai : la tradition sous contrainte

parisChaque 1er mai, comme le veut la tradition, il est d'usage d'offrir un brin de muguet. En théorie, tout le monde peut s'improviser vendeur d'un jour.

Conformément à une longue tradition, des arrêtés municipaux permettent à titre exceptionnel aux particuliers et aux associations de vendre du muguet le 1er mai.

Cette année, en raison des mesures de confinement, la vente à la sauvette du muguet sera interdite sur la voie publique le 1er mai 2020 sur tout le territoire français. Comme les fleuristes sont fermés, vous devrez pour en acheter, vous rendre dans des commerces autorisés à la vente de produits de première nécessité, sur des marchés autorisés localement ou chez des fleuristes qui proposent la livraison ou un drive.

On ne verra donc pas cette année sur le trottoir de l'avenue Daumesnil, ce rassemblement de vendeurs "particuliers".

paris

Avenue Daumesnil le 1er mai 2018 (cliquez pour agrandir)