Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/03/2016

Quelle place pour les nouveaux véhicules urbains ?

Il n'est pas loin le temps où les Skateboards (planches à roulettes) et les rollers (patins à roulettes) terrorisaient les piétons. Aujourd'hui, de cette génération de véhicules, il ne reste quasiment que les trottinettes principalement utilisées par les collégiens.

paris

Devant le collège Courteline (av du Dr Arnold Netter)

Technologie et marketing obligent, ces engins quelque peu rustiques sont en voie d'être supplantés par des véhicules électriques appelés gyropodes et plus ou moins dérivés du Segway commercialisé depuis 2001. 

Les gyropodes se sont miniaturisés, diversifiés et surtout multipliés, car leur prix est beaucoup plus accessible que celui des Segway. Il est plus que vraisemblable que vous en ayez déjà croisé. 

paris

Ces engins peuvent atteindre 22 km/h, voire plus s’ils sont débridés, et il n’est pas obligatoire de suivre une formation pour les acheter. Mais ont-ils seulement le droit d’être sur les trottoirs ?

Oui répondent les professionnels du secteur : la roue gyroscopique, à l'instar des gyropodes et des trottinettes électriques, est tolérée sur les trottoirs, bénéficiant du statut d'"accessoire piéton.

Absolument pas affirme l'association Les droits du piéton qui précise que le Journal officiel  définit les gyropodes comme des véhicules motorisés. Et les véhicules motorisés n’ont pas le droit de circuler sur les trottoirs.

Sous condition dit la préfecture de Police de Paris : Comme les trottinettes, les gyropodes sont interdits sur la chaussée mais tolérées sur les trottoirs en dessous des 6 km/h.

En France, ces nouveaux moyens de transport évoluent dans un flou juridique. Les gyropodes ne sont pas nommément cités dans le code de la route.

Et pourtant :

S'ils sont conduits à vitesse raisonnable par des personnes respectueuses des piétons qui les entourent, ces véhicules sont-ils plus dangereux sur les trottoirs que certains fauteuils roulants électriques parfois conduits par des personnes handicapées, mais pressées ?

paris

C'est une fois encore, une question de savoir vivre ensemble ...

08:10 Publié dans Voirie Urbanisme | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : paris

Commentaires

Bravo et merci pour votre "C'est une fois encore, une question de savoir vivre ensemble ..."
Puissions-nous apprendre à vivre bien, avec le sourire, sans forcément toujours plus de lois, de réglementations et de contraventions... Nous devrions en être capable !

Écrit par : Laurent | 04/03/2016

Les commentaires sont fermés.