Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/09/2017

Un collège du 12e à la mémoire de Pierre Henry

parisLe 5 juillet dernier, le compositeur et musicien Pierre Henry nous quittait. Nous n'avons pas la prétention d'apporter quoi que ce soit de plus au concert d'éloges qu'on a pu lire dans la presse au lendemain de son décès, mais de plaider pour que son nom reste attaché au quartier.

Depuis le début des années 70 Pierre Henry habitait dans sa "Une Maison de Sons" située 32 rue de Toul. Il y composait et y avait donné des concerts.

paris

Assurément, la matière sonore composée par Pierre Henry, si elle se voulait métaphysique et humaine, n'est pas accessible au plus grand nombre et comme beaucoup d'autres, nous l'avons découvert et aimé grâce à sa Messe pour un temps présent composée en 1967 en collaboration avec Michel Colombier et popularisée par la chorégraphie de Maurice Béjart.

paris

Les élus parisiens connaissent bien Pierre Henry puisque depuis de nombreuses années le conseil de Paris votait chaque année une subvention à l’association Son Ré qu’il a fondée pour assurer la conservation de son oeuvre. En 2015, Jean-Luc Romero (adjoint à la culture de la Maire du 12e) lui a rendu visite.

paris

À l'annonce de sa mort et des craintes de voir disparaître le lieu de mémoire que constitue sa maison dans le quartier, nombreux sont ceux qui se sont mobilisés et ont signé des pétitions (voir ici) pour qu'elle soit classée et convertie en musée.

Une telle démarche peut être engagée par l'adoption d'un voeu par les élus parisiens ou une décision de la ministre de la culture, mais elle risque de se heurter à des problèmes matériels (exiguïté du lieu et difficulté de le rendre accessible) et économiques : Pierre Henry et son oeuvre ne touchent qu’un public très spécialisé (plutôt des chercheurs de l’IRCAM que des amateurs de musique) et qui sont certainement plus sensibles à ses techniques qu’au lieu dans lequel il les a mise en oeuvre.

Lundi dernier, les élus du 12e ont adopté un voeu pour lui rendre hommage et demander que soit assurée la conservation de son oeuvre. Nous leur suggérons aussi d’agir pour qu’un lieu du quartier porte son nom :

- une rue ou une place (sa maison se trouve entre deux places qui restent à nommer : la place sans-Nom et la placette Montempoivre).

- ou mieux, et c'est ce que nous préconisons aux élus de notre arrondissement, donner son nom à un établissement public comme par exemple le collège qui doit être construit dans le cadre de la restructuration de Paul Valéry et qui doit ouvrir à l'horizon 2022.

paris

Projet d'aménagement du secteur Paul Valery (06/12/2016)
En rouge, le collège (Cliquez pour agrandir)

Comment mieux faire connaître Pierre Henry aux jeunes générations et transmettre sa mémoire ainsi que celle de son oeuvre ?

Écrire un commentaire