Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/08/2015

L'ensemble Fécamp, Edouard Robert Tourneux

Comme annoncé dans notre article du 5 juin Les ensembles sociaux du siècle dernier, nous poursuivons la visite de quelques ensembles d'Habitation Bon Marché de l'arrondissement.

1685308855.pngL'ensemble que nous visitons aujourd'hui est situé 41 à 53 rue de Fécamp, 2 à 34 rue Edouard Robert et 10-12 rue Tourneux. Il a été construit entre 1920 et 1924 par l'architecte Alexandre Maistrasse.

a_m.jpgIl s'agit de l'un des premiers ensembles achevés par l'Office public d'HBM avec celui de la rue de l'Ourcq. Il comprend 603 logements, du studio au quatre pièces. Au rez-dechaussée, les locaux collectifs strictement indispensables : lavoir, bains, garderie d'enfants, dépôt mortuaire.

Le projet est dessiné par l'agence d'architecture de l'Office nouvellement constituée : Maistrasse, Provençal, Brandon et Besnard, les quatre architectes salariés furent ainsi invités à présenter des esquisses. Ce fut le parti proposé par Maistrasse et Besnard qui fut retenu. Il était directement issu des concours lancés par la Ville en 1913 : bâtiment à l'alignement sur rue, et dents de peigne occupant tout le coeur d'îlot, conciliant ensoleillement et rentabilité. La construction est traditionnelle en brique de Bourgogne pour les parties apparentes. Ce matériau était plus cher, mais réputé meilleur que les briques de la région parisienne.

DSCN3704.JPG

En 1986, une réhabilitation PALULOS permet d’apporter le confort moderne à l’ensemble des appartements. Néanmoins, les appareils sanitaires et les ventilations sont défaillants. Les états des lieux ont permis de montrer que l’ensemble des logements sont sous-dimensionnés par rapport aux typologies actuelles de logements. Par ailleurs, les logements sont de taille très réduite par rapport à leur typologie et aux moyennes actuelles.

DSCN4493.JPGEn 2013, le conseil de Paris a adopté la délibération 2013 DLH 338 : Réalisation par Paris Habitat-OPH d’un programme de réhabilitation Plan Climat de 603 logements sur le groupe Fécamp (12e).

Cette délibération est le point de départ d'un programme de réhabilitation Plan Climat de l'ensemble des bâtiments complété par des réhabilitations lourdes des logements et des parties communes :

  • réfection complète des salles d’eau/WC avec suppression des aménagements en chicane et isolation de la salle de bain
  • réfection complète de l’électricité
  • mise en conformité gaz
  • réfection des halls et des cages d'escaliers

Les travaux devraient débuter en 2016

17/07/2015

La Fondation Lebaudy avenue Daumesnil

Après la Villa Daumesnil, puis les HBM de la rue de Prague, nous poursuivons avec la visite des immeubles de la Fondation Lebaudy avenue Daumesnil.

paris

L'ensemble HBM situé 124-128 avenue Daumesnil financée par la fondation Lebaudy comprenant 183 logements dessiné par l’architecte Auguste Labussière en 1907-1909. L’ architecte s’est inspiré des HBM de la rue de Prague construits à proximité par la fondation Rothschild (grande "concurrente" de la fondation Lebaudy).

Deux types de logements sont construits ici :

  • ceux donnant sur l'avenue Daumesnil destinés à des employés incluant une cuisine séparée
  • ceux donnant sur la rue du Congo sont destinés à des ouvriers qui prennent leur repas dans une salle commune.

On trouve également des services communs : bains, lavoir et une bibliothèque, construits autour d’une cour intérieure dénommée square Eugène Hatton.

paris

Cliquez pour agrandir

Sous le porche d’entrée on peut voir cette mosaïque :

paris

Cliquez pour agrandir

Au-dessus du porche, un bas-relief des sculpteurs Garnier et Baudry représente une femme tendant un rameau d’olivier à une famille d’ouvriers.

paris

Cliquez pour agrandir

Cette allégorie à la famille travailleuse, unie et calme deviendra l’emblème officiel des différents immeubles de la Fondation.

03/07/2015

Rythme estival

Depuis le 1er janvier, nous avons publié 150 articles, soit une moyenne de 6 par semaine. Comme chaque année, en cette période estivale, nous allons réduire un peu le rythme de nos publications pour mieux rebondir à la rentrée.

HOlidays-1.jpg

Nous vous souhaitons des vacances aussi agréables et bénéfiques que possible. Mais un scoop peut toujours 'tomber'. Alors, pour être sûr de ne manquer aucune information, abonnez vous à notre compte Twitter @BelairSud et inscrivez-vous sans plus tarder à notre 'NewsLetter' (colonne de droite).

29/06/2015

Emmaüs arrive à Bel-Air Sud

parisPar bonheur, après la triste nouvelle qui précède, en voici une tout à fait réjouissante :

Emmaüs annonce l'ouverture Samedi 4 juillet 2015 à 10h00 d'une boutique au 85 avenue Michel Bizot.

Après le commerce de lit Nid d'Or puis des mois de rideau baissé, comment ne pas se réjouir de voir enfin ce magasin arborer une enseigne susceptible de répondre aux attentes du quartier.

paris

Cette ouverture fera suite à celle récente du 158 Boulevard Diderot ...

paris

... et précède celle annoncée pour Septembre au 102 rue de Reuilly (ex Clean Plus).

paris

Nous n'oublions pas la Salle de vente Emmaüs de 500 m2 située à la Caserne, 20 rue de Reuilly (ouverte les mercredis et vendredis de 13h à 18h30 ainsi que les samedis de 10h à 18h30) jusqu'à l'ouverture du chantier de la Caserne.

08:28 Publié dans Solidarité | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : paris

18/06/2015

Le groupe d'HBM de la rue de Prague

Comme annoncé dans notre article du 5 juin Les ensembles sociaux du siècle dernier, nous poursuivons la visite de quelques ensembles d'Habitation Bon Marché de l'arrondissement.

Au début du 20è siècle, on s'intéresse à l'organisation de la vie sociale en ville. L'ensemble de la Fondation Rothschild 8 rue de Prague en est le prototype.

parisCréée en 1904 par les barons Edmond, Alphonse et Gustave de Rothschild, la Fondation Rothschild animée par Jules Siegfried, Georges Picot et Emile Cheysson a joué un rôle de laboratoire pour la création d'un modèle de logement social.

parisFaisant suite à un concours architectural lancé en 1905 par la Fondation Rothschild et remporté par Augustin Rey, l'ensemble de la rue de Prague a été réalisé en 1909 par les architectes Henri Provensal (1868-1934) et Gustave Majou. C'est un prototype architectural qui abandonne le principe d'immeubles isolés au profit de bâtiments construits autour d'une cour ouverte favorisant l'ensoleillement et la vie collective.

Il comporte 321 appartements et 31 ateliers destinés à une population d’origine modeste. Il s’organise autour de cours arborées, ouvertes sur la rue afin de mieux aérer les logements.

paris

On lit sur l'ouvrage de Marie-Jeanne Dumont : Vers 1900, l'installation de services communs est encore exceptionnelle tant on craint, de toute réunion d'ouvriers (fût-ce au lavoir !), la propagation du socialisme.

Ces HBM sont équipés de façon à offrir un confort maximal aux habitants : lavoir, bains-douches, dispensaire, garderie, crèche. Des cours du soir sont proposées aux femmes : puériculture, cuisine, couture, repassage. Une cuisine collective ou l'on vient acheter des plats partagés en famille à la maison.

paris

Considéré comme un précurseur, ce groupe de HBM servit de modèle à l’Europe entière et fut souvent un but de visite d’étude.

05/06/2015

Les ensembles sociaux du siècle dernier

parisLe logement, social en particulier, est - on le sait et on l'approuve - l'un de ses premiers engagements de campagne d'Anne Hidalgo : Il s'agit de produire 10 000 logements par an, permettant de répondre tant aux besoins des publics modestes que des classes moyennes.

La nécessité de créer des logements pour tous n'est cependant pas nouvelle comme le rappelle le texte de présentation de l'ouvrage de Marie-Jeanne Dumont : Le logement social à Paris (1850-1930) : Avant de prendre dans les années soixante, la forme héroïque et brutale d'une grande barre d'H.L.M., l'architecture du logement social a montré au début du XXe siècle un visage plus humain, plus urbain aussi : celui des habitations à bon marché.

Dans de prochains articles, nous jetterons un regard sur quelques ensembles sociaux du 12e construits au siècle dernier, mais pour commencer, celui-ci construit en 1867 :

La cité ouvrière de l'avenue Daumesnil fut édifiée à la demande de Napoléon III à l'occasion de l'exposition universelle de 1867. L'économie sociale dont relevait le logement ouvrier devait occuper une large place : une classe avait été consacrée aux habitations caractérisées par le bon marché uni aux conditions d'hygiène et de bien être.

parisConçu par l'architecte Louis-Charles Boileau l'ensemble se compose d'un groupe de petits immeubles aux caractéristiques opposées : faible hauteur (2 étages), faible densité, logements vastes pour l'époque (34 m2), et un seul palier. La construction avait été réalisée en béton armé branché par une entreprise anglaise, Shepard et Newton, puis l'ensemble offert en dotation à une société coopérative en formation.

paris

Dans les années 1878-1881 la société coopérative confia à l'architecte Charles Lecornu leur surélévation d’un étage et la suppression d'un escalier sur deux par souci de rentabilité.

paris

La Villa Daumesnil (218 av Daumesnil) aujourd'hui

En 1871, elle a pris le nom de Villa Daumesnil (source Jacques Hillairet). C'est aujourd'hui une voie privée située 218 av Daumesnil et 59 rue de Fécamp.

27/05/2015

Vendredi, la Fête des Voisins

parisMême si vous ne vous y êtes pas préparés à l'avance, il est encore temps : La 16e édition de l’opération « la Fête des Voisins » aura lieu vendredi 29 mai 2015.

Organisé par l’association Immeubles en fête, cet évènement a pour objectif de développer les solidarités de proximité.

Cette fête est l’occasion pour les habitants d’un même quartier de se rencontrer et de prendre le temps de se connaître. Chaque habitant peut inviter ses voisins à venir partager un moment de convivialité autour d’un buffet, d’un repas ou d’un apéritif.

La fête des voisins a été initiée en 1999 dans le 17e par Atanase Périfan aujourd'hui conseiller de Paris (UMP) élu du 20e.

21/05/2015

Collecte solidaire d'appareils électriques

eco-systemes.jpgEco-systèmes et Emmaüs organisent samedi 23 mai 2015 (de 10h à 14h) une collecte solidaire dans le 12ème arrondissement.

collecte.jpgVenez rapporter vos anciens appareils électriques et électroniques dans l'un des 4 points de collecte :

  • 6, rue Théophile Roussel
  • 37, rue Montgallet
  • 82, cours de Vincennes
  • 72, rue Claude Decaen.

Offrez une deuxième vie à vos appareils électriques et électroniques, et découvrez toutes les informations sur eco-systemes.fr

08:07 Publié dans Citoyenneté, Solidarité | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : paris

19/05/2015

Bientôt de nouveaux conteneurs à vêtements

Relais.jpgInstallés depuis 2007, les conteneurs destinés à la collecte des vêtements et chaussures usagés de la capitale, sont régulièrement pillés avant même que les employés des sociétés gestionnaires, le Relais ou Ecotextile, n'aient eu le temps de relever les objets déposés.

Depuis l'installation des « boîtes », le Relais a modifié six fois leur mécanisme de sécurisation, réduit les dimensions des trappes pour éviter toute intrusion, mais des réseaux organisés continuent à envoyer des femmes et des enfants au pillage et organisent ensuite la revente des tissus sur les marchés aux biffins.

Il y a aujourd'hui près de 300 conteneurs implantés dans le domaine public parisien dont une dizaine dans le 12e. Sur cette page de Paris.fr vous en trouverez la carte ainsi que de nombreuses informations sur le recyclage

L'association Vivre le Marais signale sur son blog, l'apparition dans le 3e arrondissement de conteneurs d'un nouveau type prétendument pourvu d'un dispositif anti-intrusion renforcé. Le sera-t-il suffisamment pour dissuader les pilleurs ?

paris

07:42 Publié dans Citoyenneté, Solidarité | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : paris

02/04/2015

Lundi, la brocante de Pâques de la Place d'Aligre

Nous avons déjà sur ce blog fait l'éloge de la brocante quotidienne de la place d'Aligre à nos yeux insuffisamment connue. Elle rassemble tous les jours sauf le lundi (de 8h à midi) de 20 à 30 brocanteurs qui proposent des bibelots, tableaux, quelques meubles et objets de collections (cartes postales, etc..)

Lundi 6 avril 2015 de 8h à 19h se tiendra place d'Aligre la 8e édition de la brocante exceptionnelle de Pâques.

paris

La Brocante de Pâques rassemble une centaine de professionnels venus de Paris et région Parisienne qui vont proposer meubles, vaisselle, bibelots, tableaux, gravures anciennes, décoration, collections, timbres, cartes postales, livres, vêtements vintage, sacs à main, outils anciens, meubles de design à des prix pour toutes les bourses. Aucun article neuf n'est autorisé. L'entrée du public est libre.