Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/01/2006

Des bambous sur la place Sans-Nom

Non, ne rêvez pas, la Direction des Parcs, Jardins et Espaces Verts (DPJEV) n'a pas entrepris la végétalisation de la place Sans-Nom que nous demandons depuis bien longtemps. Les bambous en question sont ceux du magasin Art Bambou (à présent situé 7, rue du docteur Goujon) qui s'installe sur la place (ouverture le 14 février).

medium_artbambou.jpg
Cette arrivée nous donne l'occasion de rappeler que nous attendons également que la Direction de la Voirie et des Déplacements (DVD) installe devant le 92bis rue de Picpus la zone de parking deux-roues promise qui marquera la limite du stationnement autorisé.

11/01/2006

Monoactivté : mission de la SEMAEST

Certains d'entre-vous ont peut-être remarqué sur la devanture d'une boutique vide au 129 rue de Charenton le calicot ci-dessous :

medium_semaest.jpg

La Ville de Paris a en effet confié en décembre 2003 à la SEMAEST, Société d’économie mixte de la Ville, la mission de lutter contre la monoactivité commerciale dans six secteurs de Paris (*) dont le quartier Daumesnil-Montgallet. L’objectif est de diversifier les commerces et de favoriser l’implantation de commerces de proximité. La situation est particulièrement critique dans le secteur Sedaine-Popincourt ou plus de 400 grossistes en confection ont pris la place des activités traditionnelles nécessaires à la vie du quartier.

Il est prévu que, dans une période de 3 ans, la SEMAEST acquière 15 000 m² de locaux sur Paris et qu’elle les loue à des artisans et commerçants pour ensuite leur céder ces locaux à partir de 2009 et jusqu’en 2013.

Le plus difficile pour elle reste de trouver les commerçants susceptibles de reprendre ces commerces. Rares sont malheureusement les commerces alimentaires qui ont choisi de s’installer dans ces zones où ils manquent pourtant cruellement. Les artisans (coiffeur, orfèvre, designer) sont pour l’instant plus nombreux.

Nombre d'entre-vous déplorent la disparition progressive des commerces de proximité (d'alimentation en particulier) avenue Daumesnil au profit des Agences Immobilières, Banques, Opticiens. Cette situation toute regrettable qu'elle soit ne peut s'apparenter à de la monoactivité. Elle n'entre donc pas dans le champ de prérogatives de la SEMAEST.

Sources :
  • Mairie du 11ème
  • Mairie du 3ème
  • Association de Sauvegarde du Quartier des Gravilliers
  • 20minutes

    (*) Sedaine-Popincourt (11e), Belleville (20e), Fontaine au Roi (11e), Gravilliers (3e), Daumesnil-Montgallet (12e) et rue Saint-Denis (1e et 2e).

  • 14:00 Publié dans Commerces | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Paris 12ème

    09/01/2006

    Les rendez-vous d'Atout Livre

    La librairie Atout Livre (203 bis av Daumesnil) annonce pour notre plus grand plaisir son programme d'animations :

  • Mercredi 11 janvier à 17 heures : Galette des rois pour les enfants (et les autres). Fèves spécialement conçues par les libraires.
  • Vendredi 27 janvier à 19h30 : Claude Fauque et Christine Fleurent à l'occasion de la sortie de "Couleurs et étoffes - Une passion provencale".
  • Samedi 28 janvier à 16h30 : Après-midi Contes d'Afrique avec Souleymane Mbodj à l'occasion de la sortie du livre "Contes d'Afrique" aux éditions Milan Jeunesse.
  • Vendredi 24 février à 19h30 : Exceptionnelle rencontre avec Richard Powers à l'occasion de la parution de son roman "Les temps où nous chantions" aux éditions du Cherche-midi.
  • Mercredi 1er mars : Après-midi Crêpes.
  • Vendredi 3 mars à 19h30 : Denis Guedj est de retour à Atout Livre pour interpréter sa pièce de théâtre "One Zero Show", parue aux éditions du Seuil.

  • 06/01/2006

    Eloge de la proximité

    A Bel-Air Sud, en particulier parmi ceux d'entre nous qui ont travaillé sur le Plan Local d'Urbanisme (PLU), nous sommes persuadés que la proximité est la clé de la qualité de la vie dans un quartier :
    Proximité de l'emploi qui permet de réduire les temps de transports et de consacrer davantage de temps à son foyer et à son quartier, proximité des services administratifs (annexe de Mairie, commissariat de quartier...), proximité des lieux de loisir et de culture (cinémas, musées, théatres, maison de quartier...).
    Enfin et bien sûr, proximité des commerces de la vie quotidienne qui au delà de leur activité propre constituent des lieux d'échange indispensables à la vie de quartier. C'est pourquoi notre peine est grande chaque fois qu'un commerce ouvert sur la ville se transforme en un autre qui ne reçoit pas ou peu de clients. C'est ainsi qu'avenue Daumesnil, la transformation du café "Le Voltigeur" en une agence bancaire a été déplorée par les habitants alors que celle du restaurant "Le Pressoir" par la brasserie "L'Apprenti" a été fort apréciée.

    La liberté d'entreprendre interdit la moindre action pour s'opposer à ces phénomènes. Nous sommes réduits à observer le devenir des commerces qui nous entourent. En particulier, nous en avons repéré plusieurs en cours de transformation ou à louer :

  • Les cuisines Hardy (av Michel Bizot, à côté de l'école)
  • L'ex-agence immobilière (108 av Michel Bizot)
  • L'ex-BRED (angle Gossec-Daumesnil)
  • L'ex-fleuriste Aquarelle (angle Sidi Brahim-Daumesnil)
  • Le restaurant Les Troennes (av Michel Bizot)

    Nous ne manquerons pas de vous faire partager nos états d'âmes en fonction de l'évolution de ces lieux qui ne demandent qu'à faire partie de notre proximité.

  • 23/11/2005

    Commerce de proximité et convivialité.

    Les commerces dans la ville sont des lieux d’échanges, des passages obligés pour les habitants et souvent des lieux où l'on y a quelques habitudes: chacun a une Boulangerie de préférence, "son" boucher, un libraire préféré à un autre, un restaurant, un café où l'on aime s'y retrouver. En rayonnant au-delà des «limites» du territoire de Bel Air Sud, j’aurais quelques lieux chaleureux à conseiller aux habitants ou aux visiteurs :
    "Les Fleurs du Bourgogne" sont une bonne adresse et les travaux réalisés récemment mettent bien en valeur cet ancien restaurant du XIIème dommage qu'il reste encore hors de portée de bien des bourses.
    Autre adresse gourmande, à l’angle de la rue de Picpus et du Bd Diderot, au numéro 129 : «Tarte...Thé...Tartine», je vous recommande particulièrement la tarte Tunisienne et leur Strudel.
    Dans un autre registre et juste en face, R.A.M est une vénérable boutique d’électronique, véritable caverne d’Ali Baba où vous trouverez toute sorte de connectique à des prix très inférieurs à ceux des enseignes nationales et sans avoir les infranchissables et très énervantes coques et protections en plastique en tout genre à «dépiauter» avant d’accéder au matériel convoité. Mis à part les accessoires en tout genre, on trouve également du matériel de sonorisation, les nouvelles ampoules à diodes qui remplacent, de manière bien plus économique, les lampes des spots halogènes mais aussi des modèles réduits radiocommandés, des caméras miniatures... Bref, bien des idées de cadeaux pour tous les moments de l’année, de plus, si vous le demandez gentiment, on vous y expliquera quelle est la différence entre les jouets pour enfants et les jouets pour adultes...
    Voilà, si vous aussi, vous souhaitez échanger de bonnes adresses et nous donner quelques conseils sur les commerçants de notre quartier, n'hésitez pas...

    18:50 Publié dans Commerces | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : Paris 12ème