Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/01/2009

L'oeil sur l'architecture du quartier (3)

medium_OeilBAS.jpg

Cette déclinaison de l'Oeil du quartier vous propose de porter votre regard sur les édifices remarquables de notre arrondissement : nous alternons photos de bâtiments anciens et contemporains, connus ou plus confidentiels, nous vous inviterons à les identifier, nous dire si vous en connaissez l'architecte et nous faire partager votre appréciation les concernant.

Troisième coup d'oeil :

2537315758_4da52d860c_o.jpg

Quel est cet édifice ? En connaissez-vous l'architecte ? Qu'en pensez-vous ?

Notre précédent coup d'oeil :

1852685491.jpgMême si vous êtes non-imposable, vous avez reconnu le bâtiment du Ministère français de l'Economie et des Finances. Situé boulevard de Bercy, il abrite le Ministère de l’Économie, de l’industrie et de l’emploi ainsi que celui du ministère Budget, des comptes publics et de la fonction publique.

Voulu par le président Mitterrand pour « rendre le musée du Louvre à l’histoire de la France », il a été réalisé entre 1984 et 1987 par les architectes Paul Chemetov (né en 1928) et Borja Huidobro.

51A63MT6QAL._SS500_.jpgNé en 1928 à Paris, architecte et urbaniste, Paul Chemetov (Site) a travaillé sur de grands projets publics et réalisé de nombreux logements sociaux en banlieue. Expert auprès du ministère de l’Emploi et de la Solidarité, pour la mission Politique de la ville, de 1997 à 1998, il a pris une place essentielle dans le débat sur la question urbaine.

Parmi ses réalisations parisiennes, citons :

  • 1985, 2e partie des Halles de Paris et aménagement des jardins,
  • 1989-1994, réhabilitation de la Grande galerie de l'évolution, avec Borja Huidobro,
Image 1.png

En 1999, il réalise la Méridienne Verte, point d’orgue des commémorations de l’an 2000.

Le site du Ministère des Finances propose une visite virtuelle qui permet de découvrir les nombreuses richesses artistiques que contient le bâtiment.

08:22 Publié dans "L'oeil du quartier" | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : paris

14/01/2009

L'oeil sur l'architecture du quartier (2)

medium_OeilBAS.jpg

Cette déclinaison de l'Oeil du quartier vous propose de porter votre regard sur les édifices remarquables de notre arrondissement : nous alternons photos de bâtiments anciens et contemporains, connus ou plus confidentiels, nous vous invitons à les identifier, à nous dire si vous en connaissez l'architecte et nous faire partager votre appréciation les concernant.

Deuxième coup d'oeil :

ministere_des_finances_de_bercy.jpg

Quel est cet édifice ? En connaissez-vous l'architecte ? Qu'en pensez-vous ?

Notre précédent coup d'oeil :

1417468498.jpgSi vous êtes étranger à l'arrondissement, nous vous souhaitons la bienvenue et sommes heureux de vous aider à le découvrir. Sinon, vous avez évidemment reconnu notre Mairie située au 130 avenue Daumesnil (*).

La Mairie du 12e résulte série de commandes effectuées sous la IIIe République, à la suite du découpage de Paris en 20 arrondissements.

Elle a été construite en 1876 sur les plans d'Antoine-Julien Hénard (1812-1887) qui s’inspira des styles Renaissance, Louis XIII, Louis XIV et agrémenta l’édifice de colonnes, de bossages, de lucarnes et d’un campanile octogonal très ouvragé, haut de 36 mètres qui domine l’édifice. La façade, percée de fenêtres à meneaux croisés, est animée par une alternance de pierre blanche et de brique, qui pastiche librement l’époque Louis XIII.

Pour plus de détails (notamment concernant l'architecture intérieur), rendez-vous sur cette page de Paris.fr

Antoine-Julien Hénard (qui ne doit pas être confondu avec Eugène Hénard) est également l'architecte de l'église Notre-Dame de Bercy.

(*) l'entrée principale qui a longtemps été son adresse postale se trouve au 1 rue Descos

08:09 Publié dans "L'oeil du quartier" | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : paris

07/01/2009

L'oeil sur l'architecture du quartier (1)

medium_OeilBAS.jpg

Nous débutons aujourd'hui une nouvelle variante de l'Oeil du quartier.
Nous vous proposons cette fois de porter votre regard sur les édifices remarquables de notre arrondissement et de nous intéresser à leurs architectes.

Les peintres omettent rarement de signer leurs toiles. Les auteurs dramatiques s'assurent que leur noms est bien en évidence sur les affiches des théatres. Comment se fait-il qu'il y ait si peu d'édifices sur lesquels figure le nom de l'architecte et la date de la construction ?

Si chacun est libre de fréquenter ou non les musées, d'aller ou non au théatre, s'il est possible de goûter de manière sélective à la musique ou aux arts plastiques, nul ne peut échapper aux réalisations des architectes puisqu'elles font partie de notre paysage urbain.

Dans cette série, nous alternerons photos de bâtiments anciens et contemporains, connus ou plus confidentiels. Nous vous inviterons à les identifier, nous dire si vous en connaissez l'architecte et nous faire partager votre appréciation les concernant.

Premier coup d'oeil (pour vous mettre en confiance) :

mairie12.jpg

Quel est cet édifice ? En connaissez-vous l'architecte ?

Qu'en pensez-vous ?

08:08 Publié dans "L'oeil du quartier" | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : paris

23/12/2008

L'oeil sur les rues du quartier (26)

medium_OeilBAS.jpg

Voici venu le dernier numéro de L'oeil sur les rues du quartier.
Mais dès le 7 janvier prochain, nous vous inviterons à porter vos yeux
sur une autre facette de notre arrondissement. Patience ...

Notre précédent coup d'oeil :

Ridicule Genoveva ? Pas le moins du monde, puisqu'il s'agissait bien de la plus célèbre avenue de notre arrondissement : l'avenue Daumesnil.

3058556001_fb10fe79eb_b.jpg 32209325_d66b1da2f4_o.jpg

medium_daumesnil.jpgOn a donné le nom du baron Pierre Yriex Daumesnil (1777-1832), général qui a défendu le château de Vincennes en 1814 et 1815 à la voie conduisant à ce château.

Le Général Daumesnil est surnommé "jambe de bois" depuis qu'un boulet lui a emporté la jambe lors de la bataille de Wagram en 1809. En 1814, il refusa de livrer aux Russes le château de Vincennes dont il était le gouverneur en disant : «Je rendrai Vincennes quand on me rendra ma jambe».

L'avenue Daumesnil a été ainsi dénommée par décret du 24 août 1834. Précédemment boulevard de Vincennes, son percement a entraîné la suppression du chemin des Marais qui conduisait du boulevard de Reuilly à la commune de Saint-Mandé.
---

Les 25 numéros de la série qui s'achève nous ont permis d'évoquer la majorité des places et artères qui constituent le quartier Bel-Air Sud. Seules celles qui ne se rapportent pas à une personnalité, mais à un lieu n'ont pas été traitées :

  • rue de la Nouvelle Calédonie
  • rue et boulevard de Reuilly
  • rue de la Gare de Reuilly
  • boulevard de la Guyane
  • rue et sentier de Montempoivre
  • rue et boulevard de Picpus
  • rue Sidi Brahim
  • rue de Taïti
  • rue de Toul
  • rue Messidor

08:07 Publié dans "L'oeil du quartier" | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : paris

17/12/2008

L'oeil sur les rues du quartier (25)

5449058bb5947fe89558a19172f15521.jpgCette nouvelle rubrique hebdomadaire est destinée comme nos précédentes à vous faire partager notre intérêt pour le quartier dans lequel nous vivons.

Nous vous soumettons cette fois des plaques de rues dont seules les informations signalétiques sont lisibles. A vous de trouver à qui elles se rapportent ?

Vingt-cinquième coup d'oeil :

DSCN0816.JPG

de quelle rue s'agit-il ?

Notre précédent coup d'oeil :

21426779.jpgLa mention Nom de propriétaire se retrouve en effet sur quatre voies de notre quartier : 

. la rue Dagorno

. le passage Chaussin

. la villa Jean Godard

. la rue Ernest Lacoste

Léon Louis Adrien Dagorno était paraît-il un riche maraîcher qui occupait les lieux. Cette carte postale datant de 1905 représente les dernières heures de la ferme Dagorno. (Source Photothèque des Jeunes Parisiens)

dePicpus(FermeDagorno)-2645.jpg

On notera qu'existe dans le 20e un passage Dagorno, également présenté comme un nom de propriétaire, mais il ne nous est pas possible de dire s'il s'agit de la même personne.

    08:51 Publié dans "L'oeil du quartier" | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : paris

    10/12/2008

    L'oeil sur les rues du quartier (24)

    5449058bb5947fe89558a19172f15521.jpgCette nouvelle rubrique hebdomadaire est destinée comme nos précédentes à vous faire partager notre intérêt pour le quartier dans lequel nous vivons.

    Nous vous soumettons cette fois des plaques de rues dont seules les informations signalétiques sont lisibles. A vous de trouver à qui elles se rapportent ?

    Vingt-quatrième coup d'oeil :

    21426779.jpg

    Aujourd'hui, nous ne vous demandons pas de quelle rue s'agit-il ? mais de quelles rues s'agit-il ? car quatre rues de Bel-Air Sud peuvent se dissimuler derrière cette plaque.


    Notre précédent coup d'oeil :

    1798432728.JPGIl s'agissait de la rue Montesquiou-Fezensac qui est décrite dans la nomenclature officielle des voies publiques et privées de la Ville de Paris comme :

    Située en impasse dans l'avenue Armand Rousseau. Voie desservant le lycée et collège d'enseignement technique Elisa Lemonnier.

    Elle semble aujourd'hui complètement incluse dans le terrain du lycée.

    montesquiou-abbe.jpgL'abbé François-Xavier-Marc-Antoine, duc de Montesquiou-Fézensac (1757-1832) est un homme politique français.

    Il fut duc et pair, ministre d’État, député aux États généraux dont il fut deux fois le Président, membre du gouvernement provisoire de 1814, ministre de l'intérieur en 1815, ministre d’État, membre de la Chambre des pairs. 

    L'ordonnance de 1816 le fit entrer à l'Académie en remplacement du cardinal Maury, il s'abstint d'assister aux séances, ne se considérant pas comme régulièrement élu. Membre de l'Académie des Inscriptions.

      08:15 Publié dans "L'oeil du quartier" | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : paris

      03/12/2008

      L'oeil sur les rues du quartier (23)

      5449058bb5947fe89558a19172f15521.jpgCette nouvelle rubrique hebdomadaire est destinée comme nos précédentes à vous faire partager notre intérêt pour le quartier dans lequel nous vivons.

      Nous vous soumettons cette fois des plaques de rues dont seules les informations signalétiques sont lisibles. A vous de trouver à qui elles se rapportent ?

      Vingt-troisième coup d'oeil :

      Montesquiou_bis.JPG

      De quelle rue s'agit-il ?

      Disons pour vous aider que si la rue existe sur les plans de Paris, elle est si discrète dans le paysage du quartier qu'elle ne comporte pas de plaque.


      Notre précédent coup d'oeil :

      1576403251.jpg

      Il s'agissait de la rue du Colonel Oudot.

      Le colonel Oudot (1758-1814) fût tué pendant la défense de Paris.

      Ainsi nommée par arrêté du 10 décembre 1885, la rue du Colonel Oudot s'est successivement appelée chemin des Epinettes, sentier ou chemin de l'Epinette, chemin des Coucous et enfin rue des Coucous.

      marechal-moncey.jpg
      Maréchal Moncey donnant ses ordres à lors de la défense de Paris le 30 mars 1814
      Tableau peint en 1820 par Horace Vernet (1798-1863)

        08:05 Publié dans "L'oeil du quartier" | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : paris

        26/11/2008

        L'oeil sur les rues du quartier (22)

        5449058bb5947fe89558a19172f15521.jpgCette nouvelle rubrique hebdomadaire est destinée comme nos précédentes à vous faire partager notre intérêt pour le quartier dans lequel nous vivons.

        Nous vous soumettons cette fois des plaques de rues dont seules les informations signalétiques sont lisibles. A vous de trouver à qui elles se rapportent ?

        Vingt-deuxième coup d'oeil :

        ColOudot.jpg
        De quelle rue s'agit-il ?


        Notre précédent coup d'oeil :

        1631774098.jpgIl s'agissait de la place Edouard Renard (que beaucoup nomment à tort place de la porte Dorée) au milieu de laquelle se trouve le square des Combattants d'Indochine.

        De Georges Édouard Alexandre Renard (1883-1935), nous ne savons que peu de choses, si ce n'est qu'il fût Préfet de la Seine de 1929 à 1934 et Gouverneur-général du Congo Brazzaville du 17 Novembre 1934 au 15 Mars 1935.

        La place Edouard Renard a été aménagée sur une partie de l'avenue Daumesnil ou se trouvait l'ancienne porte de Picpus (dite porte Dorée). Sa dénomination actuelle date du 10 avril 1935. Nous avons déniché ces deux cartes postales datant probablement de cette époque.

        Jun21765.JPG
        Jun21766.JPG

          08:24 Publié dans "L'oeil du quartier" | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : paris

          19/11/2008

          L'oeil sur les rues du quartier (21)

          5449058bb5947fe89558a19172f15521.jpgCette nouvelle rubrique hebdomadaire est destinée comme nos précédentes à vous faire partager notre intérêt pour le quartier dans lequel nous vivons.

          Nous vous soumettons cette fois des plaques de rues dont seules les informations signalétiques sont lisibles. A vous de trouver à qui elles se rapportent ?

          Vingt-et-unième coup d'oeil :

          EdouardRenard.jpg
          De quelle place s'agit-il ?

          Notre précédent coup d'oeil :

          1098419273.jpgIl s'agissait de l'avenue Armand Rousseau.

          Paul Armand Rousseau (né le 24 août 1835 à Tréflez, décédé le 10 décembre 1896 à Hanoï), est un homme politique finistérien.

          Polytechnicien et ancien élève de l'école des Ponts, Armand Rousseau sert en 1867 comme ingénieur du port de Brest, en 1870 comme officier du Génie (durant la guerre), directeur des routes et de la navigation au ministère des Travaux publics de 1876 à 1881 et membre de l'inspection générale des Ponts et Chaussées en 1889.

          Couplée à cette carrière au sein de la fonction publique, Armand Rousseau exerce également des mandats politiques au sein de son département, étant affilié à la gauche républicaine.

          Il fût entre-autres sous-secrétaire d'État à la Marine et aux Colonies, puis Gouverneur général de l'Indochine (décembre 1894 - décembre 1896).

          Image 1.png
          L'avenue Armand Rousseau a été ouverte le 11 octobre 1933 sur l'emplacement du bastion N°6 des fortifications de Thiers.

            08:13 Publié dans "L'oeil du quartier" | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : paris

            12/11/2008

            L'oeil sur les rues du quartier (20)

            5449058bb5947fe89558a19172f15521.jpgCette nouvelle rubrique hebdomadaire est destinée comme nos précédentes à vous faire partager notre intérêt pour le quartier dans lequel nous vivons.

            Nous vous soumettons cette fois des plaques de rues dont seules les informations signalétiques sont lisibles. A vous de trouver à qui elles se rapportent ?

            Vingtième coup d'oeil :

            Rousseau.jpg
            De quelle rue s'agit-il ?


            Notre précédent coup d'oeil :

            775223637.jpgComme vous l'avez deviné, il s'agissait de la rue de La Véga.

            Le navire La Vega était celui du baron (Nils) Adolf Erik Nordenskiöld (né le 18 novembre 1832 à Helsinki - mort le 12 août 1901 à Dalby) géologue et minéralogiste finlandais, connu pour avoir exploré l'Arctique. Né en Finlande, il vécut une partie de sa vie en exil en Suède.

            Sa collection de cartes est conservée par l'université d'Helsinki, et est référencée dans le registre Mémoires du monde de l'UNESCO.

             

            lavega.jpg

            Avant 1880 la rue de la Véga était une partie de la rue de la Voûte du Cours.

            Il serait intéressant de connaître les circonstances de sa dénomination actuelle, et entre autres, pourquoi le nom du navire plutôt que celui de l'homme de science.

              08:17 Publié dans "L'oeil du quartier" | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : paris