Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/03/2017

La gastronomie italienne sur nos tables

parisL'annonce de l'exposition Ciao Italia était une occasion toute trouvée pour relever quelques adresses du quartier qui nous permettent de profiter sur nos tables des richesses gastronomiques de la civilisation italienne. Voici celles que nous avons trouvées. Les vôtres seront bienvenues.

Il Sannio : 247 avenue Daumesnil

paris

Le seul traiteur italien de Bel-Air Sud

parisCasa Cecchi : 6 rue du Rendez-vous

Saveurs d'Italie : 7 rue Marsoulan

Aux Saveurs D'Italie : 286 rue de Charenton

Comestibles Geranio : 27 rue Erard

parisNos parents ont repris en 1985 un local dans lequel les différents propriétaires n’avaient toujours vendu que des produits italiens depuis 1927 et très vite mon frère et moi les avons rejoint afin d’étoffer un peu l’équipe.

Le succès aidant le groupe est passé aujourd’hui à six personnes travaillant dans un quartier dans lequel la communauté italienne y est implantée depuis la fin des années 20 et qui a toujours su rester très agréable à vivre.

parisJoya Mia : 96 Rue de Charenton

Joya Mia est une petite épicerie pleine de nombreux produits de Sicile. Il faut dire que c'est la même maison que le restaurant Sardegna a Tavola qui se trouve à une dizaine de mètres de là dans la rue Cotte. 

Martine Giniès, l’Italienne d’Aligre : Marché Beauvau

Ses grands parents étaient originaires de Ligurie et de Vénétie. Elle a créé, il y a 35 ans, ce bel étal qui constitue une perle du genre regroupant ce que la Botte offre de meilleur en terme de charcuteries, saucissons, fromages, mozarella, pecorino, vieux parmesan, gorgonzola doux ou pâtes persillées plus rares.

paris

Au MNHI : Ciao Italia ! Un siècle d’immigration italienne en France

parisÀ partir de mardi 28 mars et jusqu'au 10 septembre 2017, avec l'expo Ciao Italia ! Un siècle d’immigration italienne en France (1860-1960) le Musée national de l’histoire de l’immigration rend compte pour la première fois à l’échelle nationale, de l’histoire de l’immigration italienne en France, qui reste à ce jour la plus importante.

La présence italienne en France est forte depuis l’arrivée, dans la deuxième moitié du 19e siècle, de nombreux habitants de la Péninsule venus chercher du travail dans l'Hexagone.

Entre méfiance et désir, violences et passions, rejet et intégration l’exposition traduit les contradictions spécifiques de l’histoire de cette immigration tout en mettant en lumière l’apport des Italiens à la société et à la culture françaises .

paris

A l’occasion de l’exposition, le Palais de la Porte Dorée nous propose un voyage sur les traces de l’immigration italienne : chants traditionnels, danse contemporaine, nouveau cirque, poésie théâtrale et cinéma engagé ... Cet été le parvis extérieur du Palais accueillera une ginguette éphémère avec de multiples rendez-vous : ateliers culinaires, salon de lecture, bal en plein air, aperitivo et disco à gogo… plus d'information

Musée national de l’Histoire de l’Immigration
293 av Daumesnil, 75012 – M° Porte Dorée (8)
Du mar au ven de 10h à 17h 30 – Sam et Dim de 10h à 19h
Tarif : 6 € – Gratuit pour les moins de 26 ans

22/03/2017

L'oeil sur les célébrités du quartier (12)

paris

Cette série de l'Oeil du quartier nous permet de mettre en lumière des personnalités à qui la ville, plutôt que d'attribuer leur nom à une rue ou une avenue, les honore en donnant leur nom à un lieu (jardin, stade ...) ou un établissement public du 12e arrondissement.

Douzième coup d'oeil : 

paris

Crédits photo : Roger Del Rio (Cliquez pour agrandir) 

Qui ce portrait représente-t-il ? Quel lieu porte son nom ?

Notre précédent coup d'oeil :

parisCe tableau d'Eugène Carrière représente effectivement le poète Paul Verlaine (1844-1896).

Partagé entre sensualité et mysticisme, Paul Verlaine connaît une vie difficile et parfois violente, qui s’achève prématurément dans l’alcool.

S'il ne fallait citer que six vers de Verlaine comment éviter ceux repris par Radio Londres pour prévenir les résistants de l'imminence du débarquement en Normandie en 1944 :

Les sanglots longs
Des violons
De l'automne
Blessent mon cœur
D'une langueur
Monotone.

« Chanson d'automne », (Poèmes saturniens)

Dans le 12e, le collège situé 167 Rue de Bercy a été dénommé Collège Paul Verlaine (Cliquez pour accéder à son site).

paris

08:06 Publié dans "L'oeil du quartier" | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : paris

21/03/2017

Edifices disparus : Le château de Bercy

parisQuelques édifices aujourd'hui disparus, s'ils n'ont pas marqué l'histoire nationale, méritent d'être connus de ceux d'entre-nous qui s'intéressent à celle de notre arrondissement. Ainsi en est-il du château de Bercy :

Le château de Bercy se trouvait dans l'ancienne commune de Bercy. L'édifice a été construit à partir de 1658 par Louis François Le Vau. Il était entouré d'un parc aménagé par André Le Nôtre. Le domaine s'étendait à la commune de Charenton-le-Pont où subsistent deux pavillons. Il fut détruit en 1861.

chateaubercy.jpg

Seuls subsistent aujourd’hui une partie des anciens communs du château, les Bâtiments des Basse cours, que l'on peut apercevoir au n° 109 et 114 rue du Petit Château à Charenton-le-Pont. On évalue l’emplacement de l’ancien château au niveau des n° 10-16 rue Marius Delcher.

paris

Le Petit-Château de Bercy, ou Petit-Bercy, est un ancien château situé à Bercy dans la partie intégrée à Paris en 1860. Un pan de mur en ruines dans le parc de Bercy vient de ce château ou plutôt du pavillon du concierge situé au bout de l'ancienne avenue du Petit Château.

paris

Pour découvrir l'aspect du Domaine de Bercy du temps de sa splendeur, nous vous invitons à visiter le site Le Château de Bercy.

08:06 Publié dans Vie du quartier | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : paris

20/03/2017

Votre vélo dans le métro, vous en rêvez ?

parisAujourd'hui, 20 mars 2017, c'est le printemps ! Avec le retour des beaux jours, mettre son vélo dans le métro pour effectuer une partie du trajet et le terminer en pédalant, voici assurément une solution pratique et agréable pour atteindre des lieux mal desservis par les transports en commun et qui ne sont pas encore sur le réseau Vélib'. Vous en rêvez ? Le voici :

97ab7922a0724cc2888c9e2b958875f7.jpg

Malheureusement, ce n'est pas à Paris, mais à Berlin que cette photo a été prise. La possibilité de transporter son vélo dans les wagons de métro est très répandue et utilisée en Allemagne et dans des villes étrangères comme Copenhague ou New York :

paris paris

Cliquez pour agrandir

Il en est tout autrement sur le réseau de la RATP qui précise :

d4df93c22b08a879d6df2e0c12a201a4.jpegPour des raisons évidentes de place disponible, vous ne pouvez pas emporter votre bicyclette dans le Métro, les Bus, les Tramways et le Funiculaire de Montmartre.

Cependant, sur la ligne 1 du Métro, le transport d'une bicyclette est possible le dimanche et les jours fériés, jusqu'à 16h30. Vous êtes invités à demander l'accès par le portillon de service à l'agent de station.

Dans le RER, vous avez la possibilité de transporter votre bicyclette à certains moments et d'effectuer avec celle-ci des correspondances entre les lignes du réseau :

  • les samedis, dimanches et jours fériés toute la journée ;
  • les autres jours avant 6h30, entre 9h et 16h30, puis après 19h.

parisLe transport, le maniement et la surveillance de votre bicyclette se déroulent sous votre responsabilité. Vous devez la placer dans une des voitures comportant une signalétique spécifique et la tenir à la main. Vous ne pouvez pas emprunter les escaliers mécaniques avec votre bicyclette.

Toute circulation à vélo, sur skateboard, patinette, roller, mono-roue électrique ou sur tout autre cycle est strictement interdite dans les enceintes et dans les voitures, quel que soit le moyen de transport utilisé (RER, métro, tramway, bus). Vous seriez entièrement responsable des accidents dont vous seriez victimes ou que vous causeriez à des tiers, à la RATP ou à ses agents. (Source)

08:04 Publié dans Voirie Urbanisme | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : paris

17/03/2017

L'offre médicale dans l'arrondissement

2404731515.jpgNotre question du mois de février qui concernait l'offre médicale n'a visiblement pas inspiré vos réactions. Malgré de récents articles alarmistes sur la pénurie de médecins, ces quelques chiffres relevés à l'aide des Pages Jaunes apportent un éclairage et probablement l'explication de votre indifférence à la question. Il y a entre autres dans le 12e :

  • 101 Médecins généralistes (1614 à Paris)
  • 28 Ophtalmologues
  • 21 Cardiologues
  • 16 Dermatologues
  • 11 ORL
  • 11 Homéopathes

sans compter 55 Pharmacies (937 a Paris)

À notre disposition également quatre Centres de Santé sans dépassement d'honoraires  :

paris

Paris est encore loin d'être un désert médical, mais la baisse du nombre de médecins généralistes est une réalité : entre 2007 et 2014, Paris a perdu 21,4 % de ses médecins généralistes (source)

La densité de médecins généralistes à Paris est supérieure à la moyenne nationale : 11,2 pour 10.000 habitants, contre 9,7 pour 10.000 dans l'ensemble de l'Hexagone, mais cette densité est très variable selon les arrondissements.

paris

Source : Capital (Cliquez pour agrandir)

Pour renforcer l’offre de soins en secteur 1 à Paris, la Ville a mis en place en 2015 Paris Med, un projet d'aide à l'installation des professionnels de santé.

Retrouvez sur Paris.fr la page : Médecins et pharmacies de garde, urgences médicales

08:20 Publié dans Vie du quartier | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : paris

Portes ouvertes à l'EFET

parisparisL’EFET, école d'architecture intérieure et de communication visuelle, organise  samedi 18 mars 2017 (de 10h à 20h) des journées portes ouvertes pour permettre à ceux qu'intéresse l'audiovisuel, la photographie ou l'architecture intérieure, de visiter, d'observer et de poser toutes leurs questions aux professeurs et étudiants présents.

paris paris

Vous pourrez vous informer sur les métiers, les formations, les conditions d'admissions, l'organisation des cours, les diplômes à travers des ateliers, des expositions, des conférences, des plateaux TV.

Deux sites à visiter :

Architecture intérieure et design d'espaces : 110, rue de Picpus
Photographie et audiovisuel : 16, rue Louis Braille

08:17 Publié dans Vie du quartier | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : paris

16/03/2017

L’Ecole du Breuil fête ses 150 ans

Créée en 1867 par le baron Haussmann, l’école était initialement située sur la commune de Saint-Mandé, ou elle occupait un terrain de 4 hectares près de la Porte dorée. Ce n’est qu’en 1936 et après la construction du Musée des Colonies (actuel musée de l'histoire de l'Immigration), qu'elle fut transférée à l’emplacement de l’ancienne ferme de la Faisanderie de Napoléon III dans le Bois de Vincennes, dans un magnifique domaine de 27 hectares. Elle prend alors le nom d'Alphonse Du Breuil, son principal fondateur et devient l’Ecole Du Breuil.

ecole_palmier.jpg

L’École Du Breuil est l'école d'horticulture de la Ville de Paris (lien). Elle accueille chaque année près de trois cents élèves. L’établissement s’étend sur 27 hectares de jardins et de collections végétales et appartient au jardin botanique municipal.

Depuis 2011, l’inscription aux modules de formation continue et aux conférences des rendez-vous de l’école Du Breuil est ouverte aux professionnels du paysage et de l’horticulture mais aussi aux  jardiniers amateurs, avec ses cours de jardinage à la carte.

Le programme complet des 150 ans est téléchargeable ici. Notez en particulier que les journées Portes Ouvertes se dérouleront les samedi 20 et dimanche 21 mai.

07:23 Publié dans Vie du quartier | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : paris

Portes ouvertes aux Ateliers Arc en Ciel

parisSamedi 18 mars 2017 de 10h à 18h, les ateliers Arc en Ciel ouvrent leurs portes au 101 rue de Reuilly !

Venez en famille, entre amis, découvrir l'association, les activités enseignées, les élèves et les professeurs. L’entrée est gratuite. Cliquez sur l'affiche pour accéder au programme détaillé.

paris

Cliquez pour agrandir

15/03/2017

L'oeil sur les célébrités du quartier (11)

paris

Cette série de l'Oeil du quartier nous permet de mettre en lumière des personnalités à qui la ville, plutôt que d'attribuer leur nom à une rue ou une avenue, les honore en donnant leur nom à un lieu (jardin, stade ...) ou un établissement public du 12e arrondissement.

Onzième coup d'oeil :

paris

Cliquez pour agrandir 

Qui ce portrait représente-t-il ? Quel lieu porte son nom ?

Notre précédent coup d'oeil :

9782847345001.jpgIl s'agissait bien sûr d'Hélène Berr (1921-1945)

Née en 1921, à Paris, Hélène Berr débute son journal, le 7 avril 1942. Elle y parle sa vie normale de jeune fille, de ses amis étudiants, de son violon, cet instrument qu’elle pratique avec passion et talent.

En juin 1942, son insouciance est rattrapée par l’absurdité et l’horreur de l’Histoire lorsqu’elle est obligée de porter « l’insigne », l’étoile jaune : à la fois témoin de gestes de solidarité des Parisiens comme du zèle de certains fonctionnaires, Hélène Berr note tout.

Arrêtée avec son père et sa mère, le 8 mars 1944, déportée le jour de ses 23 ans à Auschwitz, puis à Bergen-Belsen, Hélène Berr y est morte en avril 1945.

paris

parisEntièrement rénovée entre 2007 et 2009, la médiathèque municipale du 70 rue de Picpus a été inaugurée le 6 mars 2009 sous le nom de médiathèque Hélène Berr.

Elle se déploie sur 6 niveaux accessibles au public et occupe une surface de 2 100 m2. Les espaces ont été repensés pour un meilleur accueil et confort des publics : doublement du nombre de places assises (150 au total). Elle est entièrement accessible aux personnes handicapées.

07:59 Publié dans "L'oeil du quartier" | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : paris