Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/11/2019

L'Œil sur les animaux du quartier (12)

paris

Les représentations animales sont très fréquentes en architecture et en sculpture. On en observe de nombreuses dans l'espace public.

Cette série de l'Oeil du quartier vous incite à les identifier, les localiser et à découvrir leur histoire.

Douzième coup d'oeil :

paris

Cliquez pour agrandir

Quel est cet animal et où se trouve-t-il ?

Notre précédent coup d'oeil :

parisCette sculpture représente le héros grec Persée sur son cheval Pégase délivrant spn épouse Andromède du monstre qui allait le dévorer.

parisElle se trouve dans le bois de Vincennes, à l'entrée du stade Léo Lagrange (stade appartenant à la ville de Vincennes), route de la Pyramide, juste face à l'entrée du Parc Floral. 

Créée en 1928, cette sculpture est l'oeuvre de l'artiste Raymond Delamarre (1890-1986), également auteur du nu féminin dénommé Aux peuples opprimés que l'on peut voir dans le Jardin de Reuilly.

paris

Raymond Delamarre,  premier Prix de Rome en 1919, a marqué de son art de nombreux monuments publics des années trente comme le Trocadéro ou le Ministère de la Justice. Nous vous invitons à visiter le site de l'Association des amis de Raymond Delamarre qui vous permettra de découvrir les différentes facettes de cet artiste.
7975b2efc9302d1c363fe8cc484f19d5.jpg
Cliquez sur l'image

08:05 Publié dans "L'oeil du quartier" | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : paris

18/11/2019

Deux fois l'âge de raison !

Vous ne vous êtes aperçus de rien, mais ce week-end, le blog de Bel-Air Sud est entré dans sa 15e année. Né le 15 novembre 2005, il vient en effet d'avoir 14 ans ! Deux fois l'âge de raison.

paris

Détournement de la couverture du livre Le jour de l'âge de Raison
de Didier Levy et Thomas Bass (éditions Sarbacane)

Nous publions sur ce blog chaque jour du lundi au vendredi. Pour ne manquer aucun article, vous pouvez :

  • pariscomme 200 lecteurs réguliers, vous connecter chaque jour sur le blog BelairSud 
  • faire comme 700 abonnés, suivre compte Twitter @BelAirSud qui signale en temps réel toutes les publications.
  • comme près de 500 destinataires, vous abonner à la NewsLetter* diffusée le vendredi qui rappelle les publications de la semaine

* facile, il vous suffit de saisir votre adresse de messagerie en haut de la colonne de droite du blog.

13/11/2019

L'Œil sur les animaux du quartier (11)

paris

Les représentations animales sont très fréquentes en architecture et en sculpture. On en observe de nombreuses dans l'espace public.

Cette série de l'Oeil du quartier vous incite à les identifier, les localiser et à découvrir leur histoire.

Onzième coup d'oeil :

paris

Cliquez pour agrandir

Quel est cet animal et où se trouve-t-il ?

Notre précédent coup d'oeil :

parisCes lionnes de style Artdéco ornent le portail du Palais de la Porte Dorée également remarquable par des grilles en pointes de diamant réalisées par Jean Prouvé.

parisAu nombre de quatre (deux de chaque côté), elles ont été réalisées en granit par Henri-Edouard Navarre (1885-1971) sculpteur graveur et verrier français qui a réalisé par exemple en 1937 cette fontaine murale en forme de masque en verre peint d'or.

paris

 

08:12 Publié dans "L'oeil du quartier" | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : paris

06/11/2019

L'Œil sur les animaux du quartier (10)

paris

Les représentations animales sont très fréquentes en architecture et en sculpture. On en observe de nombreuses dans l'espace public.

Cette série de l'Oeil du quartier vous incite à les identifier, les localiser et à découvrir leur histoire.

Dixième coup d'oeil :

paris

Cliquez pour agrandir

Quel est cet animal et où se trouve-t-il ?

Notre précédent coup d'oeil :

parisCet aigle coiffe le Monument à la gloire des soldats malgaches qui se trouve dans le Jardin d'Agronomie Tropicale rené Dumont (45bis avenue de la Belle-Gabrielle (12e). Ouvert tous les jours de 9h30 à 20 h).

parisLe Jardin d’agronomie tropicale René Dumont se trouve en bordure nord-est du Bois de Vincennes, en lisière de Nogent-sur-Marne. Dans une forêt de 4,5 hectares aux allures sauvages, les promeneurs découvrent les vestiges de l’époque coloniale française.

Fondé en 1899, il a été conçu pour étudier les plantes tropicales cultivées dans les colonies françaises. A l'occasion de l'exposition coloniale organisée en 1907 par la Société Française de Colonisation, plusieurs pavillons sont construits en dur.

Le projet de monument aux soldats malgaches fut proposé en 1922 par le Comité d’assistance aux tirailleurs malgaches puisque le culte des morts tenait une place considérable dans la culture et la société de ce pays.

paris

Une colonne en granit ornée de mosaïques repose sur cette première structure, elle est couronnée d’un aigle en bronze sculpté par Albert Ernest Sanchez en collaboration avec le sculpteur André Leroy (1899-1953), sans doute l'auteur de la stèle.

08:06 Publié dans "L'oeil du quartier" | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : paris

30/10/2019

L'Œil sur les animaux du quartier (9)

paris

Les représentations animales sont très fréquentes en architecture et en sculpture. On en observe de nombreuses dans l'espace public.

Cette série de l'Oeil du quartier vous incite à les identifier, les localiser et à découvrir leur histoire.

Neuvième coup d'oeil :

paris

Cliquez pour agrandir

Quel est cet animal et où se trouve-t-il ?

Notre précédent coup d'oeil :

parisVous pouvez voir ce bas relief en levant la tête sur la façade de l'immeuble du 100 avenue Michel Bizot.

Si Serge, l'un de nos lecteurs habitant en face ne nous avait pas donné en 2007 quelque pistes, nous serions dans l'incapacité de vous éclairer sur cette façade sur laquelle figure également un autre bas relief : La vieille truelle.

Serge nous a précisé : L'immeuble a été construit par 2 frères originaires du Limousin ou de la Creuse (Pays de la Marche). DSCN2969.JPGLes noms apparaissant sur les 2 frontons sont les noms de compagnonage (lion des marchois ayant comme origine le pays de la Marche - Creuse, Limousin).

Si mes informations sont bonnes cet immeuble appartient toujours à cette famille Creusoise dont il ne resterait qu'un membre, une soeur agée de + de 90 ans.

Il faut savoir que beaucoup d'immeubles parisiens ont été construits au début du siècle par des compagnons maçons d'origine Creusoise. Ces personnes partaient pour des périodes de plusieurs mois ou plusieurs années travailler dans toute la France. L' histoire de ces compagons est assez extraordinaire et mérite d'être connue.

07:53 Publié dans "L'oeil du quartier" | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : paris

23/10/2019

L'Œil sur les animaux du quartier (8)

paris

Les représentations animales sont très fréquentes en architecture et en sculpture. On en observe de nombreuses dans l'espace public.

Cette série de l'Oeil du quartier vous incite à les identifier, les localiser et à découvrir leur histoire.

Huitième coup d'oeil :

paris

Cliquez pour agrandir

Quel est cet animal et où se trouve-t-il ?

Notre précédent coup d'oeil :

parisCes éléphants se cachent à l'intérieur de la Pagode du bois de Vincennes 

En 1977, ce bâtiment, ancien pavillon du Cameroun lors de l'exposition coloniale de 1931, a été restauré et transformé en pagode en 1977 pour l’exercice du culte. Il est aujourd'hui le siège de l’Institut international bouddhique.

pagode_vincennes.jpg

L'ancien pavillon du Cameroun

paris

Le repaire des éléphants

La Pagode du bois de Vincennes  ne se visite habituellement pas, mais ouvre ses portes au public à l’occasion de grands évènements telles que la Fête du bouddhisme (en mai), le Festival du Tibet (en septembre) ou certaines cérémonies tout au long de l'année. Consultez le calendrier en ligne.

Pagode du bois de Vincennes
Centre Bouddhique International
40 Bis route de ceinture du lac Daumesnil
Bois de Vincennes 75012 Paris
+ 33 (0)1 43 42 01 69

07:59 Publié dans "L'oeil du quartier" | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : paris

16/10/2019

L'Œil sur les animaux du quartier (7)

paris

Les représentations animales sont très fréquentes en architecture et en sculpture. On en observe de nombreuses dans l'espace public.

Cette série de l'Oeil du quartier vous incite à les identifier, les localiser et à découvrir leur histoire.

Septième coup d'oeil :

paris

Cliquez pour agrandir

Quel est cet animal et où se trouve-t-il ?

Notre précédent coup d'oeil :

parisAprès la queue de la baleine, vous avez eu droit à celle du chat, mais pas n'importe lequel. C'était bien sûr le P'tit bout d'la queue du chat, du passage de la Voûte,.

Le passage de la Voûte, relie la rue de la Voûte au Cours de Vincennes au niveau de la station Porte de Vincennes du T3a. Depuis le 23 avril 2013 il est identifié par cette sculpture : un chat, réalisé par les élèves du lycée professionnel Chennevière-Malezieux.

paris

Rappelons nous que c'est dans ce passage, qu'en 1930 Charles Trenet séjourna dans un hôtel dont la chanson l'hôtel borgne est probablement la réminiscence (à lire ICI sur le portail des Amis de Charles Trenet) et l'ex-hôtel Feria la descendance.

paris

Quel rapport entre l'hôtel du passage de la Voûte, le chat et Charles Trenet ?  Il se trouve dans Le Soleil a rendez-vous avec la lune à écouter ici :

podcast

08:10 Publié dans "L'oeil du quartier" | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : paris

09/10/2019

L'Œil sur les animaux du quartier (6)

paris

Les représentations animales sont très fréquentes en architecture et en sculpture. On en observe de nombreuses dans l'espace public.

Cette série de l'Oeil du quartier vous incite à les identifier, les localiser et à découvrir leur histoire.

Sixième coup d'oeil :

paris

Cliquez pour agrandir

Quel est cet animal et où se trouve-t-il ?

Notre précédent coup d'oeil :

parisCet oiseau est perché sur un mur de la cour Alsace-Lorraine, une voie privée accessible en semaine à partir du 7 rue de Reuilly.

De nombreux artisans sont établis dans cette rue aux façades colorées que le statut "privé" protège probablement du syndrome de la rue Crémieux.

paris

Au numéro 17, se trouve une villa sur jardin dans le goût historique et éclectique du XIX siècle composée d'un étage sur rez-de-chaussée. Cette villa fait heureusement l'objet d'une protection patrimoniale au Plan Local d'Urbanisme (PLU).

paris

08:03 Publié dans "L'oeil du quartier" | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : paris

02/10/2019

L'Œil sur les animaux du quartier (5)

paris

Les représentations animales sont très fréquentes en architecture et en sculpture. On en observe de nombreuses dans l'espace public.

Cette série de l'Oeil du quartier vous incite à les identifier, les localiser et à découvrir leur histoire.

Cinquième coup d'oeil :

paris

Cliquez pour agrandir

Quel est cet animal et où se trouve-t-il ?

Notre précédent coup d'oeil :

parisCe petit bout de queue suffit généralement pour la reconnaître. C'est effectivement celui de la baleine qui se trouve dans le square Saint-Eloi (également connu sous le nom de Square de la Baleine) situé dans le quartier Jardin de Reuilly.

Lors des travaux d’agrandissement du square datant de 1982, l’architecte Michel Le Corre imagine une fontaine surmontée d’un sympathique cétacé azur dont il confie la réalisation à la sculptrice Gabrielle Brechon. Elle recouvre la forme en résine polyester d’une mosaïque rappelant la gamme de couleurs des fonds marins.

paris

Le Square Saint Eloi occupe une surface de 10 309 m2. Il a été crée en 1974 lors de la réhabilitation du quartier, à l’endroit exact où se dressait le château mérovingien du roi Dagobert. Un couvent de Mathurines occupe les lieux jusqu’au début du XIXème siècle, époque à laquelle il est remplacé par une filature d’étoffes puis par une manufacture de papiers peints.

paris

08:11 Publié dans "L'oeil du quartier" | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : paris

25/09/2019

L'Œil sur les animaux du quartier (4)

paris

Les représentations animales sont très fréquentes en architecture et en sculpture. On en observe de nombreuses dans l'espace public.

Cette série de l'Oeil du quartier vous incite à les identifier, les localiser et à découvrir leur histoire.

Quatrième coup d'oeil :

paris

Cliquez pour agrandir

Quel est cet animal et où se trouve-t-il ?

Notre précédent coup d'oeil :

parisCe chien se trouve rue Cannebière. Il fait partie de l'un des douze jolis bas-reliefs que vous pouvez contempler en longeant le côté gauche de l'Eglise du Saint Esprit.

Ils illustrent les mois de l'année et les fêtes religieuses qui y sont rattachées. Celui que nous avons choisi représente le mois de mars.

paris

Il est du à Lucien Gibert (1904-1988). Quatre sculpteurs se sont partagé les 12 tableaux représentant les mois de l’année que l’on peut observer le long de la rue de la Cannebière :

  • Lucien Gibert : mars, avril, mai
  • Fernand Guignier Juin, juillet, août,
  • Noël Feurstein Septembre, octobre, novembre
  • Maurice Munzinger Décembre, janvier, février

Ils sont quasiment à la hauteur des yeux, vous ne pouvez pas les manquer.

paris

08:08 Publié dans "L'oeil du quartier" | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : paris