Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/06/2019

L'Œil sur les pépites du quartier (64)

paris

Les unes, emblématiques de notre arrondissement, figurent dans tous les guides. Les autres sont moins visibles, voire subjectives. À nos yeux, toutes sont des pépites du quartier.

Saurez-vous les reconnaitre ?

Soixante-quatrième coup d'oeil :

paris

Cliquez pour agrandir

Que représente cette photo et où se trouvent cette pépite ?

Notre précédent coup d'oeil :

parisCet éléphant en bois est visible à côté de la Pagode du bois de Vincennes qui, rappelons le occupe les anciens pavillons du Cameroun et du Togo de l’Exposition Coloniale Internationale de 1931.

Avant de repasser les portes rouges du site, regardez à votre droite : l'éléphant se cache sous la végétation ou plus précisément sous le petit édicule qui a été construit voici quelques années pour stopper les outrages du temps .

paris

Malgré tout, le fier éléphant n’est aujourd’hui plus que l’ombre de lui même. Il se tenait autrefois devant le pavillon des bois coloniaux l'exposition.

paris

parisCette sculpture réalisée par Gaston Le Bourgeois, accueillait le visiteur devant le pavillon des bois coloniaux, où comme son nom l’indique les essences les plus divers étaient exposées.

Transportée ensuite dans les jardins du Musée du bois, elle fut laissée face aux intempéries et commença à pourrir.

08:11 Publié dans "L'oeil du quartier" | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : paris

29/05/2019

L'Œil sur les pépites du quartier (63)

paris

Les unes, emblématiques de notre arrondissement, figurent dans tous les guides. Les autres sont moins visibles, voire subjectives. À nos yeux, toutes sont des pépites du quartier.

Saurez-vous les reconnaitre ?

Soixante-troisième coup d'oeil :

paris

Cliquez pour agrandir

Que représente cette photo et où se trouvent cette pépite ?

Notre précédent coup d'oeil :

parisCe bas relief d'inspiration art déco se trouve sur la façade du collège Paul Verlaine, l'un des six collèges publics situés dans le 12e. Sis 167 rue de Bercy, ses effectifs sont de 435 collégiens des classes de 6ème à 3ème

Si vous partagez notre attrait pour cette pépite, vous risquez amis lecteurs d'être déçus, car nous ne savons rien de cette oeuvre (titre et nom du sculpteur) pas plus d'ailleurs que la date de construction et du nom de l'architecte.

La vue ci-dessous est probablement prise depuis l'allée de Bercy, une voie insuffisamment connue que nous vous recommandons de découvrir.

paris

Nous avons lancé un appel sur le site du collège, mais la communauté éducative semble plus concentrée sur sa fonction que sur l'histoire du bâtiment dans lequel elle exerce.

Merci par avance aux lecteurs en mesure de nous apporter des éléments de réponse à cette énigme.

07:53 Publié dans "L'oeil du quartier" | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : paris

22/05/2019

L'Œil sur les pépites du quartier (62)

paris

Les unes, emblématiques de notre arrondissement, figurent dans tous les guides. Les autres sont moins visibles, voire subjectives. À nos yeux, toutes sont des pépites du quartier.

Saurez-vous les reconnaitre ?

Soixante-deuxième coup d'oeil :

paris

Cliquez pour agrandir

Que représente cette photo et où se trouvent cette pépite ?

Notre précédent coup d'oeil :

parisNon, ce n'est pas la dernière oeuvre de Christo mais la Maison des Etudiants des Etats d’Afrique de l’Ouest (MEEAO) située 69 boulevard Poniatowski alors qu'elle était en restauration et transformation.

parisConstruit en 1911, cet immeuble fut acquis par le Gouvernement Général de l’Afrique Occidentale Française en 1950, pour y loger les députés de l’AOF siégeant alors à l’Assemblée Nationale. Lors de la dissolution de l’AOF en 1959, l’immeuble devint la Maison des Etudiants des Etats d’Afrique de l’Ouest (MEEAO).

Tombé en déshérence depuis plusieurs années, il devint la propriété de l'état en 2011. Dans le cadre du concours lancé par l’Etat, Toit et Joie du Groupe Poste Habitat a été retenu pour y réaliser une réhabilitation lourde et une reconversion en 23 logements sociaux, du T1 au T5.

paris

Toit et Joie s’est associé à un collectif d’artistes, de manière à créer un projet de mémoire du bâtiment, et rendre hommage aux personnes y ayant séjourné.

paris

L'ancienne Maison des Etudiants d'Afrique de l'Ouest, reconvertie a été inaugurée le 2 octobre 2015.

08:07 Publié dans "L'oeil du quartier" | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : paris

15/05/2019

L'Œil sur les pépites du quartier (61)

paris

Les unes, emblématiques de notre arrondissement, figurent dans tous les guides. Les autres sont moins visibles, voire subjectives. À nos yeux, toutes sont des pépites du quartier.

Saurez-vous les reconnaitre ?

Soixante-et-unième coup d'oeil :

paris

 Cliquez pour agrandir

Que représente cette photo et où se trouvent cette pépite ?

Notre précédent coup d'oeil :

parisCete photo est celle du socle de la Pyramide du Bois de Vincennes, également connue sous les appellations d'Obélisque de Louis XV ou Obélisque du polygone. C'est d'ailleurs le mot obélisque qui devrait être retenu.

De styles Rococo et Toscan, ce monument a été érigé en 1731 au centre du bois de Vincennes pour marquer son reboisement. Il est l'oeuvre des frères sculpteurs Sébastien-Antoine et Paul-Ambroise Slodtz. Il a été classé aux Monuments Historiques en 1946

paris

Crédits photo Flickr / Groume

Chacune de ses faces comporte un cartouche, deux avec blason aux Armes de France, parisles deux autres avec des inscriptions en latin rappellent la date du reboisement ainsi que le nom de celui qui l'a dirigé ; Alexandre Lefebvre de la Faluère. Au sommet, un globe surmonté d'une aiguille dorée avec une croix indique les points cardinaux.

Une légende raconte que cet Obélisque occupe l'emplacement du chêne sous lequel Saint Louis rendait la justice au 13ème siècle....

08:11 Publié dans "L'oeil du quartier" | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : paris

24/04/2019

L'Œil sur les pépites du quartier (60)

paris

Les unes, emblématiques de notre arrondissement, figurent dans tous les guides. Les autres sont moins visibles, voire subjectives. À nos yeux, toutes sont des pépites du quartier.

Saurez-vous les reconnaitre ?

Soixantième coup d'oeil :

Pyramide2.jpg

 Cliquez pour agrandir

Que représente cette photo et où se trouvent ces pépites ?

Notre précédent coup d'oeil :

4063334235.JPGCes atlantes engainés ornent la façade de l'immeuble "de rapport" situé au 199-201 rue de Charenton.

Réalisé en 1911 par l’architecte Raoul Brandon et le sculpteur Pierre-Alexandre Morlon cet ’immeuble remporta le prix du concours de façades de la ville de Paris. Le jury estima que la « façade attirait les regards par la recherche de motifs variés et aussi par la finesse et la belle venue de sa décoration sculpturale ».

paris

Photo (C) RMN-Grand Palais (musée d'Orsay) / Gérard Blot

Ces sculptures représentent sous une forme allégorique le monde du travail : un mineur, reconnaissable avec son casque et sa lampe, un paysan avec sa serpette, un ouvrier avec sa clef et un marin avec son chapeau et des cordages.

paris paris

Cliquez pour agrandir  

08:10 Publié dans "L'oeil du quartier" | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : paris

17/04/2019

L'Œil sur les pépites du quartier (59)

paris

Les unes, emblématiques de notre arrondissement, figurent dans tous les guides. Les autres sont moins visibles, voire subjectives. À nos yeux, toutes sont des pépites du quartier.

Saurez-vous les reconnaitre ?

Cinquante-neuvième coup d'oeil :

IMG_3487.JPG

 Cliquez pour agrandir

Que représente cette photo et où se trouvent ces pépites ?

Notre précédent coup d'oeil :

En extérieur, les mosaïques ont une incomparable supériorité sur les oeuvres peintes : elles défient le temps qui passe et laissent ainsi la trace des différents styles qui marquent chaque époque.

M4.jpgCelle ci se trouve dans la cour visible de la rue au 72-74-76 avenue du Docteur Arnold Netter. La résidence possède également un bâtiment dont la façade est au 19 rue de la Voûte sur laquelle se trouve deux autres mosaïques de cet auteur dont nous ignorons le nom. 

 

 

  

M1.jpgVous pouvez contempler cette grande fresque sur le rez-de-chaussée de la résidence située au 24-26 rue Sibuet. Sur cet immeuble construit en 1968 les architectes Jean Mougenot-Meline et Daniel Solvet ont eu le bon goût de faire appel à l'artiste français Ladislas Kijno, né en 1921 à Varsovie, décédé à Saint Germain en Laye en 2012.

 

  

M3.jpgIl s'agit ici d'une oeuvre collective qui décore le mur de l'école primaire du 8 rue Lamoricière réalisée en 2014 par des enfants dans le cadre d'une classe à Projets Artistiques et Culturels (PAC).

Cette mosaïque murale de 14m de long a été faite par 10 classes de primaire de l'école. Durant 2 semaines les enfants ont réalisé chacun une partie de la mosaique. Le thème est inspiré de Cinq contes travaillé en amont avec leurs professeurs et professeur d'art plastique.

 

 

M2.jpgCelle-ci se trouve 205 rue de Bercy et nous déplorons chaque fois que nous passons devant que son intégrité soit masquée par un panneau sauvage de la Saemes.

Admirateurs de cette oeuvre, nous avons mené l'enquête pour en connaître l'auteur et avons pu entrer en contact avec lui.

Sylvain Ciavaldini est un artiste né en 1970 à Marseille. Il nous a raconté :

J'étais alors étudiant en 4 ème ou 5 ème année de l' Ensad à Paris. En section art et espace. La ville de Paris , plus particulièrement le service de la voirie avait organisé un concours pour la décoration l'entrée de deux parkings de stationnement. J'ai remporté celui du Park Van Gogh. Et nous avons avec l'aide d'un camarade de mon atelier réalisé la mosaïque in situ en pause directe.  Durant l'hiver. Sur un échafaudage et je vous avoue que ce ne fut pas simple... Un bon souvenir toutefois. Il nous a fallu à peu près 3 semaine à un mois à deux. Je ne me souviens plus...

paris

08:07 Publié dans "L'oeil du quartier" | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : paris

10/04/2019

L'Œil sur les pépites du quartier (58)

paris

Les unes, emblématiques de notre arrondissement, figurent dans tous les guides. Les autres sont moins visibles, voire subjectives. À nos yeux, toutes sont des pépites du quartier.

Saurez-vous les reconnaitre ?

Cinquante-huitième coup d'oeil :

paris

 Cliquez pour agrandir

Que représente cette photo et où se trouvent ces pépites ?

Notre précédent coup d'oeil :

parisCette frise signée Gilardoni, orne chacun des petits bâtiments identiques à celui qui se trouve sur le boulevard de Reuilly (Photo ci-dessous de celui se trouvant au niveau du 67).

Vous pouvez en voir d'autres semblables dans le quartier et ailleurs. Il s'agit d'édicules EDF dessinés par l'architecte Jean-Camille Formigé (1845-1926).

paris

En novembre 2006, la Commission du Vieux Paris consultée sur le projet de démolition de l'édicule EDF situé boulevard de Picpus (au niveau de l'école Saint-Michel de Picpus) s'est penchée sur leur cas et a exprimé un voeu :

La commission du vieux Paris a formé un voeu en faveur de la conservation du poste de transformation EDF dessiné par l'architecte Camille Formigé (à frises de grès décoratif signées Gilardoni, industriel marseillais connu pour sa production de tuiles mécaniques) et situé sur la voie publique, Boulevard de Picpus (12e). La commission du Vieux Paris a souhaité qu'EDF dresse un inventaire exhaustif des transformateurs subsistants, initie un concours d'idées et propose la reconversion d'un certain nombre de ces édicules afin d'éviter leur obsolescence et leur disparition du paysage.

Q'est-il advenu de ce voeu ?

paris

Celui situé au niveau du 45 bd de Picpus (cliquez pour agrandir)

Si certains sont de toute évidence encore en service, d'autres semblent abandonnée. À plusieurs reprises des conseils de quartier (du 11e et du 12e entre autres) ont interpellé leur Mairie dans l'espoir de les voir mis en valeur et reconvertis. Ils se sont à chaque fois vu répondre qu'ils appartenaient à EDF et que la ville n'avait aucun pouvoir sur ces édicules. Jamais nous n'avons entendu ou lu la moindre communication d'EDF les concernant !

08:13 Publié dans "L'oeil du quartier" | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : paris

03/04/2019

L'Œil sur les pépites du quartier (57)

paris

Les unes, emblématiques de notre arrondissement, figurent dans tous les guides. Les autres sont moins visibles, voire subjectives. À nos yeux, toutes sont des pépites du quartier.

Saurez-vous les reconnaitre ?

Cinquante-septième coup d'oeil :

paris

 Cliquez pour agrandir

Que représente cette photo et où se trouve cette pépite ?

Notre précédent coup d'oeil :

parisCe portrait est une vue rapprochée de la statue de Saint Louis (photo ci-dessous à droite) située au centre des rampes d’accès au bâtiment clinique du Centre hospitalier national d’ophtalmologie des Quinze-Vingts plus communément appelé hôpital des Quinze-Vingts (28 rue de Charenton).

parisLa statue de Saint Louis a été offerte par les Beaux-Arts et a reçu la médaille d’argent au Salon des Artistes français en 1936 (oeuvre de M. SICARD achevée par Melle MAURION).

Elle est d’abord installée dans la cour de la clinique, puis déplacée après les travaux de construction du nouvel hôpital.

parisFondée par le roi Saint Louis, vers 1260, dans un espace s’étendant de l’actuelle place du Palais Royal jusqu’au milieu du jardin des Tuileries, en une congrégation dite « la maison des pauvres aveugles de Paris », elle avait pour vocation l’hébergement de quinze fois vingt membres, selon la manière ancienne de compter par vingtaine. Retrouvez ici son histoire

paris

Cliquez sur l'image pour entrer dans la cour de l'Hôpital

08:14 Publié dans "L'oeil du quartier" | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : paris

27/03/2019

L'Œil sur les pépites du quartier (56)

paris

Les unes, emblématiques de notre arrondissement, figurent dans tous les guides. Les autres sont moins visibles, voire subjectives. À nos yeux, toutes sont des pépites du quartier.

Saurez-vous les reconnaitre ?

Cinquante-sixième coup d'oeil :

paris

 Cliquez pour agrandir

Que représente cette photo et où se trouve cette pépite ?

Notre précédent coup d'oeil :

parisCet embarcadère est celui du Ministère de l'Economie et des Finances où deux navettes fluviales, baptisées Concorde et Bercy, permettent aux ministres et directeurs de cabinets de se rendre à l’Assemblée nationale en « sept à onze minutes ».

Elles sont la propriété des douanes, qui assurent la sécurité du ministère et le transport fluvial.

paris

La navette "Bercy"

Dans son livre Combats: Pour que la France s'en sorte, paru en 2013, Pierre Moscovici, ancien pensionnaire de Bercy, expliquait que ces vedettes constituaient non pas "un luxe" mais "un gain de temps appréciable, évitant les aléas de la circulation dans Paris". "Je [les] prends pour descendre la Seine, comme je le fais aussi souvent pour aller au Conseil des ministres le mercredi, ou bien à des réunions interministérielles à Matignon", écrivait-il. La Seine permet aussi de rejoindre facilement l'Assemblée nationale, l'Elysée ou encore les studios de certaines chaînes de télévision.

paris

Voulu par le président Mitterrand pour « rendre le musée du Louvre à l’histoire de la France », l'actuel Ministère de l'Économie et des Finances a été réalisé entre 1984 et 1987 par les architectes Paul Chemetov (né en 1928) et Borja Huidobro. 

08:10 Publié dans "L'oeil du quartier" | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : paris

20/03/2019

L'Œil sur les pépites du quartier (55)

paris

Les unes, emblématiques de notre arrondissement, figurent dans tous les guides. Les autres sont moins visibles, voire subjectives. À nos yeux, toutes sont des pépites du quartier.

Saurez-vous les reconnaitre ?

Cinquante-cinquième coup d'oeil :

paris

 Cliquez pour agrandir

Que représente cette photo et où se trouve cette pépite ?

Notre précédent coup d'oeil :

paris

Il s'agissait de l'école d'infirmières située 95 rue de Reuilly dont le nom officiel est Institut de Formation en Soins Infirmiers des Diaconesses de Reuilly (IFSI) construite en 1964 sur les plans de l'architecte Roland Schweitzer (1928-2018).

C'est un bâtiment fonctionnaliste, où la diversité exprime fidèlement les différentes fonctions du bâtiment. Chaque bloc a un usage précis, et ce sont les ouvertures en façade qui permettent d'en marquer les différences : baies vitrées totales pour les salles de cours, fenêtres verticales pour les chambres, petites fenêtres hautes pour les sanitaires. Le jardin élargit visuellement la place Montgallet (source : PSS archi).

paris

Roland Schweitzer a été le coordinateur de la ZAC Reuilly. On lui doit également le Collège Sainte Clotilde situé au 103 rue de Reuilly ainsi que l'agencement des allées Vivaldi et la fontaine réalisée en 1992 qui marque l'entrée du tunnel de la Coulée Verte René Dumont.

paris 

08:07 Publié dans "L'oeil du quartier" | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : paris