Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/09/2017

L'oeil du quartier dans le métro (4)

paris

Après avoir observé les bouches de métro, l'Oeil du quartier descend sous terre et en découvre quelques particularités et anecdotes. Il vous en propose des énigmes photographiques.

Saurez-vous identifier dans quelle station du 12e arrondissement il se trouve ?

Quatrième coup d'oeil : 

paris

Cliquez pour agrandir

Quelle station de métro cette image représente-t-elle ?

Notre précédent coup d'oeil :

parisCet escalier est celui qui permet d'entrer (et de sortir) de la station de métro Picpus (ligne 6), une station dans le pure style Guimard référencée et protégée à ce titre.

La station est initialement ouverte sous le nom de Saint-Mandé le 1er mars 1909 sur la ligne 6 alors limitée au parcours entre Place d'Italie et Nation. Le 1er mars 1937, elle prend le nom actuel de Picpus ; l'ancien était source de confusion avec la station Saint-Mandé - Tourelle née du prolongement de la ligne 1. Depuis quelques années, c'est la station Saint-Mandé Tourelle qui a repris le nom de Saint-Mandé "tout-court".

C'est l'une des trois station du 12e qui n'offre qu'un seul accès depuis la rue. Nous vous laissons rechercher quelles sont les deux autres.

Avec l'ouverture en 2019 de la faculté Sorbonne Nouvelle, il sera probablement nécessaire de créer un second accès.

paris

Ce plan qui représente la disposition réelle des lignes et des station montre toutefois que la place pour créer un second accès avenue de Saint-Mandé n'est pas facile à trouver.

paris

Cliquez pour agrandir

07:08 Publié dans "L'oeil du quartier" | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : paris

20/09/2017

L'oeil du quartier dans le métro (3)

paris

Après avoir observé les bouches de métro, l'Oeil du quartier descend sous terre et en découvre quelques particularités et anecdotes. Il vous en propose des énigmes photographiques.

Saurez-vous identifier dans quelle station du 12e arrondissement il se trouve ?

Troisième coup d'oeil : 

paris 

Cliquez pour agrandir

Quelle station de métro cette image représente-t-elle ?

Notre précédent coup d'oeil :

parisAlors que la végétalisation des stations de métro est une idée qui fait son chemin, celle-ci a pris de l'avance. La station Gare de Lyon de la ligne 14, puisque c'est elle qui fallait reconnaître

La station Gare de Lyon de la ligne 14 comporte deux voies de part et d'autre d'un large quai central. Entre la voie en direction d'Olympiades et la Maison de la RATP se trouve un jardin exotique qui enjolive la station.

Gare_de_Lyon_14_Jardin_exotique.JPG

Cliquez pour agrandir

Ce jardin dit Grande serre a été conçu en 1996 par l'atelier GRUNIG-TRIBEL bien connu des habitants de Bel-Air Sud pour avoir dessiné le square Charles Peguy.

À l'origine, l'emplacement du jardin était réservé pour un accès au musée des Transports qui n'a finalement pas été réalisé.

08:04 Publié dans "L'oeil du quartier" | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : paris

13/09/2017

L'oeil du quartier dans le métro (2)

paris

Après avoir observé les bouches de métro, l'Oeil du quartier descend sous terre et en découvre quelques particularités et anecdotes. Il vous en propose des énigmes photographiques.

Saurez-vous identifier dans quelle station du 12e arrondissement il se trouve ?

Second coup d'oeil : 

paris 

Cliquez pour agrandir

Quelle station de métro cette image représente-t-elle ?

Notre précédent coup d'oeil :

parisCe vaste quai est celui se la station de métro Porte de Vincennes (ligne numéro 1)

Le 19 juillet 1900, jour de l'inauguration de la première ligne de métro (opportunément nommée numéro 1), Porte de Vincennes est l'un des terminus d'où sa configuration particulière : deux tunnels s'écartant progressivement sur une boucle, le tunnel sud abritant la station arrivée et le nord la station départ, chacune composée de deux voies encadrant un quai central.

paris

Lors du prolongement au Château de Vincennes le 24 mars 1934, la boucle est abandonnée, les quais sont élargis par l'abandon d'une des deux voies de chaque demi-station ; les deux tunnels se rejoignent vers l'est sous l’avenue de la Porte-de-Vincennes.

paris

Station de la Porte de Vincennes. Briquetage de la voûte

08:12 Publié dans "L'oeil du quartier" | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : paris

06/09/2017

L'oeil du quartier dans le métro (1)

paris

Après avoir observé les bouches de métro, l'Oeil du quartier descend sous terre et en découvre quelques particularités et anecdotes. Il vous en propose des énigmes photographiques.

Saurez-vous identifier dans quelle station du 12e arrondissement il se trouve ?

Premier coup d'oeil : 

paris

Crédits photo Pascal POGGI (Cliquez pour agrandir)

Quelle station de métro cette image représente-t-elle ?

Notre précédent coup d'oeil :

parisSi vous n'en aviez pas la certitude, vous aviez peut-être deviné que l'Oeil du quartier était de retour en Ile de France.

Cette maison de meulière est en effet caractéristique de villas qui furent construites en banlieue parisienne entre 1880 et 1930 par de riches Parisiens souhaitant profiter de la campagne. parisElles contribuent aujourd’hui à donner une âme aux petits quartiers résidentiels des banlieues de Paris et font partie du patrimoine typique de la région Ile de France.

La pierre meulière est une roche sédimentaire siliceuse utilisée jusqu’aux environs de 1880 pour fabriquer des meules à grains, d’où son nom. Il existe de nombreux gisements de meulière aux alentours de Paris.

En région parisienne, certaines constructions plus nobles utilisent la meulière. C'est le cas du château de Méridon construit en 1882 dans la vallée de Chevreuse.

paris

08:10 Publié dans "L'oeil du quartier" | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : paris

30/08/2017

L'oeil du quartier en vacances (63)

parisCette année pour ses vacances, l'Oeil du Quartier a choisi de rester en France. Dans chacune des régions qu'il traverse, son regard s'attarde sur l'architecture de l'habitat local.

Reconnaissez-vous les régions de France où il se trouve ?

Neuvième destination de l'été 2017 :

paris

Cliquez sur la photo pour l'agrandir 

Dans quelle région se trouve aujourd'hui l'Oeil du quartier ?

Notre précédent coup d'oeil :

parisBien qu'il n'existe pas un modèle unique de maison landaise, cette maison est typique de la région des Landes de Gascogne où se trouvait l'Oeil du quartier mercredi dernier.

La maison d’airial ou de la lande, à colombages, est la plus connue : maison basse (les Landais étaient grands… montés sur leurs échasses…) avec grenier, un auvent orienté à l’Est (pas de climatisation à l’époque, on évite le plein Sud…), une ossature bois apparente (poutres, colombages), un remplissage en torchis (paille et terre…). 

S'il est une maison landaise qui s'est faite connaître de la France entière, c'est bien celle située à Latche (lieu-dit de la commune de Soustons) acquise en par François Mitterrand en 1965.

paris

Cliquez pour agrandir

07:47 Publié dans "L'oeil du quartier" | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : paris

23/08/2017

L'oeil du quartier en vacances (62)

parisCette année pour ses vacances, l'Oeil du Quartier a choisi de rester en France. Dans chacune des régions qu'il traverse, son regard s'attarde sur l'architecture de l'habitat local.

Reconnaissez-vous les régions de France où il se trouve ?

Huitième destination de l'été 2017 :

paris

Cliquez sur la photo pour l'agrandir 

Dans quelle région se trouve aujourd'hui l'Oeil du quartier ?

Notre précédent coup d'oeil :

1920610900.JPGCette maison indique sans équivoque que l'Oeil du quartier se trouvait en Normandie.

La maison normande traditionnelle est bâtie en colombage (ossatue bois), torchis et toit de chaume.

Les colombages, souvent en chêne, composaient la structure et le remplissage s'effectuait en torchis qui était réalisé à base d'argile, également trouvé sur place, mélangé à de la paille voire de tout autre matériaux.

paris

Pour la couverture on utilisait le chaume, principalement constitué de roseau, ressource toujours naturelle, et qui permettait à la couverture de la maison de perdurer pendant près de 50 ans.

Dans la seconde moitié du 19e siècle est apparue l'architecture néo-normande, un style de villas qui se caractérise par des bâtiments construits à partir d'une structure à pan de bois traditionnelle, mais avec des matériaux modernes. La Villa Strassburger à Deauville en est un exemple.

paris

Cliquez pour agrandir

08:31 Publié dans "L'oeil du quartier" | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : paris

16/08/2017

L'oeil du quartier en vacances (61)

parisCette année pour ses vacances, l'Oeil du Quartier a choisi de rester en France. Dans chacune des régions qu'il traverse, son regard s'attarde sur l'architecture de l'habitat local.

Reconnaissez-vous les régions de France où il se trouve ?

Septième destination de l'été 2017 :

paris

Cliquez sur la photo pour l'agrandir 

Dans quelle région se trouve aujourd'hui l'Oeil du quartier ?

Notre précédent coup d'oeil :

parisOui, c'est bien évidemment au Pays Basque et plus précisément en Labourd que se trouvait l'Oeil du quartier la semaine dernière.

La maison labourdine traditionnelle est faite de torchis et présente des pans de bois apparents, peints le plus souvent en rouge brun appelée "rouge cœur de bœuf". À l’origine les poutres de bois des colombages étaient enduites de sang de bœuf, renommé pour ses vertus fongicides et insecticides.

paris

Son orientation traditionnelle est Est-Ouest, avec l’entrée à l’Est. La toiture présente deux versants en pente douce pour limiter la prise au vent, le faîtage parallèle au grand côté, débordant beaucoup à l’est et peu ou pas à l’ouest.

07:58 Publié dans "L'oeil du quartier" | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : paris

09/08/2017

L'oeil du quartier en vacances (60)

parisCette année pour ses vacances, l'Oeil du Quartier a choisi de rester en France. Dans chacune des régions qu'il traverse, son regard s'attarde sur l'architecture de l'habitat local.

Reconnaissez-vous les régions de France où il se trouve ?

Sixième destination de l'été 2017 :

paris

Cliquez sur la photo pour l'agrandir 

Dans quelle région se trouve aujourd'hui l'Oeil du quartier ?

Notre précédent coup d'oeil :

parisL'Oeil du quartier était, vous l'aviez deviné, en Savoie puisqu'il s'agissait bien évidemment de ce qu'on appelle communément un chalet savoyard.

La Savoie est une région historique qui regroupe les départements de Savoie (73) et de Haute Savoie (74). Elle fait partie de la région administrative française Auvergne-Rhône-Alpes.

En Savoie du nord, l'architecture dominante est en bois alors que qu'au sud dominent les pierres.

paris paris

Cliquez pour agrandir

De façon générale, les constructions montagnardes de Haute Savoie respectent la règle suivante. Sur la face montagne, un accès pour le foin est généralement prévu sous le toit via une levée de grange.

paris

À l’étage inférieur, les vaches et les habitants se partagent l’espace ; les humains étant situés sur l’adret (la face ensoleillée). Enfin, l’étage le plus bas recevait les cochons et les chèvres. Les humains étaient ainsi entourés de tous les côtés par les animaux et profitaient d’un maximum de chaleur.

08:09 Publié dans "L'oeil du quartier" | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : paris

02/08/2017

L'oeil du quartier en vacances (59)

parisCette année pour ses vacances, l'Oeil du Quartier a choisi de rester en France. Dans chacune des régions qu'il traverse, son regard s'attarde sur l'architecture de l'habitat local.

Reconnaissez-vous les régions de France où il se trouve ?

Cinquième destination de l'été 2017 :

paris

Cliquez sur la photo pour l'agrandir 

Dans quelle région se trouve aujourd'hui l'Oeil du quartier ?

Notre précédent coup d'oeil :

parisIl s'agissait cette fois d'une maison de ville, plus précisément une demeure toulousaine qui révèle que l'Oeil du quartier se trouvait dans la périphérie de Toulouse, une région ou comme en Picardie, la brique est très présente.

Avec 935 440 habitants en 2014, l'agglomération est la sixième, derrière Lille et juste derrière Nice et devant celle de Bordeaux.

Les Toulousaines sont des maisons d’origine rurale. La toulousaine constituait historiquement l’habitation des maraîchers des faubourgs de Toulouse. C’est pourquoi le terme de maraîchère est parfois employé pour désigner ce type de maison. En ville, les premières sont datées de la deuxième moitié du 18e siècle. 

Ce sont d’abord des maisons modestes, bâties en rez-de-chaussée, souvent construites en briques apparentes comportant trois, quatre ou cinq travées de fenêtres en façade.

paris

Historiquement, la Toulousaine n’a pas d’étage mais dispose fréquemment d’un grenier aéré et éclairé par de petites ouvertures rondes, carrées ou en losange. Lorsqu'elles ont un étage, ce qui est le cas de celle que nous vous avions soumis, on les nomme Toulousaines à talons hauts.

08:09 Publié dans "L'oeil du quartier" | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : paris

26/07/2017

L'oeil du quartier en vacances (58)

parisCette année pour ses vacances, l'Oeil du Quartier a choisi de rester en France. Dans chacune des régions qu'il traverse, son regard s'attarde sur l'architecture de l'habitat local.

Reconnaissez-vous les régions de France où il se trouve ?

Quatrième destination de l'été 2017 :

paris

Cliquez sur la photo pour l'agrandir 

Dans quelle région se trouve aujourd'hui l'Oeil du quartier ?

Notre précédent coup d'oeil :

parisCette bâtisse est caractéristique des demeures quercynoises. La semaine dernière, l'Oeil du quartier se trouvait effectivement en Quercy.

Le Quercy est une ancienne province française qui s'étend principalement sur le département du Lot et le nord du Tarn-et-Garonne. Dans ce pays voisin du Périgord, rythmé par les causses et les vallées, se superpose une grande diversité de paysages.

paris

Puy-L'Evêque (cliquez pour agrandir)

La maison quercynoise : Presque toutes les maisons paysannes du Quercy sont construites en hauteur, flanquées d'un ou deux pigeonniers aux toitures à quatre pentes. De forme rectangulaire, le type de maison le plus répandu ne comporte que trois pièces d'habitation situées à l'étage. On y accède par un escalier extérieur suivi d'un modeste perron appelé "bolet". Le rez-de-chaussée, de plain-pied ou légèrement au sous-sol, sert de local de travail : écurie, magasin ou chai de vinification.

paris

08:07 Publié dans "L'oeil du quartier" | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : paris