Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/05/2013

L'Oeil du quartier en satellite (6)

paris

L'Oeil du quartier prend de la hauteur. Passager clandestin d'un satellite géostationnaire, il a pu observer quelques particularités urbanistiques et architecturales de notre quartier. Il vous en soumet les photos. A vous d'identifier les lieux et les bâtiments vus de la haut.

Sixième coup d'oeil :    

paris

Cliquez pour agrandir 

Que représente cette photo satellite ?

Notre précédent coup d'oeil :

parisNombre de nos lecteurs ont probablement reconnu le plan oroginal de la fondation Eugène Napoléon située au 254 rue du Faubourg Saint-Antoine.

Le 26 janvier 1853, la Commission municipale de Paris « vote une somme de 600 000 francs or pour l’acquisition d’un collier de diamants » destiné à l’Impératrice Eugénie, épouse de Napoléon III. Mais deux jours plus tard, l’Impératrice refuse le collier, souhaitant qu’avec cet argent, soit créé « un établissement d’éducation gratuite pour les jeunes filles pauvres », La somme servira à la construction d’un bâtiment dans le 12ème arrondissement.

paris

L’architecte Jacques Ignace Hittorff (1792-1867) donnera la forme d’un collier aux bâtiments inaugurés le 28 décembre 1856. L’établissement reçut la dénomination de « Maison Eugène Napoléon », en l’honneur du jeune Prince impérial, Louis-Eugène, né l’année de l’institution en 1856.

07:07 Publié dans "L'oeil du quartier" | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : paris

15/05/2013

L'Oeil du quartier en satellite (5)

paris

L'Oeil du quartier prend de la hauteur. Passager clandestin d'un satellite géostationnaire, il a pu observer quelques particularités urbanistiques et architecturales de notre quartier. Il vous en soumet les photos. A vous d'identifier les lieux et les bâtiments vus de la haut.

Cinquième coup d'oeil :   

paris

Cliquez pour agrandir 

Que représente cette photo satellite ?

Notre précédent coup d'oeil :

parisCette vue aérienne est celle d'un groupe d'immeubles compris entre la rue Lamblardie et la rue du docteur Goujon.

Les immeubles de ces deux rues ont été conçus par les mêmes architectes supposé être Boutterin & Landes, ce qui explique l'étonnante homogénéité de leur plan. Si vous vous êtes interrogés sur le nom partiellement effacé de l'architecte de ces immeubles, vous lirez avec grand intérêt cet article du blog Bloc-notes.

La rue Lamblardie, relie la place Félix Eboué à la rie de Picpus. Elle a été ainsi dénommée le 10 Août 1868. Précédemment rue des Moulins et antérieurement rue des Deux Moulins ou des Deux Moulins Saint-Antoine. Elle est indiquée sur le plan de Jouvin de Rochefort (1672).

paris

rue du docteur Goujon

parisLe docteur Etienne Goujon (1840-1907) fût sénateur de l'Ain et Maire du 12e arrondissement de Paris entre 1879 et 1900. En 1866, il soutient sa thèse de doctorat à la faculté de médecine de Paris (Etude sur quelques points de physiologie et d'anatomie pathologique).

Après avoir effectué une mission dans la Nièvre où sévit une épidémie de choléra, il reprend la maison de santé pour aliénés de la rue de Picpus.

La rue qui porte son nom a été percée en 1926 sur l'emplacement du parc de sa maison de santé.

07:38 Publié dans "L'oeil du quartier" | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : paris

08/05/2013

L'Oeil du quartier en satellite (4)

paris

L'Oeil du quartier prend de la hauteur. Passager clandestin d'un satellite géostationnaire, il a pu observer quelques particularités urbanistiques et architecturales de notre quartier. Il vous en soumet les photos. A vous d'identifier les lieux et les bâtiments vus de la haut.

Quatrième coup d'oeil :  

paris

Cliquez pour agrandir 

Que représente cette photo satellite ?

Notre précédent coup d'oeil :

parisVue d'en haut, c'était bien sûr l'église du Saint Esprit située au 186 avenue Daumesnil.

Appelée parfois la « Sixtine » des années 30, l'église du Saint Esprit construite par Paul Tournon est contemporaine de l'exposition coloniale de 1931.

parisElle évoque, par ses coupoles, Sainte-Sophie de Constantinople. Environ 70 artistes ont participé à sa décoration (fresques, peintures, mosaïques, sculptures, vitraux, ferronnerie d’art…). Parmi eux : Maurice Denis, George Desvallières (chemin de croix), Untersteller, Sarrabezoles, célèbres artistes de l’entre-deux-guerres.

En 1979, l'église est inscrite à l’inventaire supplémentaire des Monuments Historiques.

paris

Cliquez pour agrandir

07:29 Publié dans "L'oeil du quartier" | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : paris

01/05/2013

L'Oeil du quartier en satellite (3)

paris

L'Oeil du quartier prend de la hauteur. Passager clandestin d'un satellite géostationnaire, il a pu observer quelques particularités urbanistiques et architecturales de notre quartier. Il vous en soumet les photos. A vous d'identifier les lieux et les bâtiments vus de la haut.

Troisième coup d'oeil :  

paris

Cliquez pour agrandir 

Que représente cette photo satellite ?

Notre précédent coup d'oeil :

parisComme Georges, nombre d'entre vous ont probablement reconnu le Terrain d'Education Physique (TEP) Louis Braille situé 24 rue Louis Braille.

Cet espace de sport de près de 3500 m2 situé au centre de notre quartier est largement utilisé par les professeurs d'éducation physique et leurs élèves des écoles environnantes.

Il aura fallu beaucoup d'opiniatreté aux conseillers de quartier pour enfin obtenir fin 2009 son ouverture en accès libre aux adolescents du quartier. Il aura également fallu quelque temps pour que les habitudes se prennent. C'est aujourd'hui une grande satisfaction de le voir utilisé comme espéré.

paris

Cliquez pour agrandir

07:35 Publié dans "L'oeil du quartier" | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : paris

24/04/2013

L'Oeil du quartier en satellite (2)

paris

L'Oeil du quartier prend de la hauteur. Passager clandestin d'un satellite géostationnaire, il a pu observer quelques particularités urbanistiques et architecturales de notre quartier. Il vous en soumet les photos. A vous d'identifier les lieux et les bâtiments vus de là-haut.

Deuxième coup d'oeil :  

paris

Cliquez pour agrandir 

Que représente cette photo satellite ?

Notre précédent coup d'oeil :

parisNon, ce toit n'est pas celui d'une usine à gaz, mais bien celui du Palais de la Porte Dorée.

Au centre, vous pouvez distinguer les ouvertures du plafond à gradins qui éclaire l'ancienne salle des Fêtes.

Ce toit a fait l'objet d'une remarquable série de photos prises par Elisabeth Dujancourt et exposées au Palais il y a quelques mois.exposition 

Le Palais de la Porte Dorée été construit à l'occasion de l'Exposition coloniale de 1931 en l'espace de 18 mois par l'architecte français Albert Laprade (1883-1978) dont c'est l'oeuvre majeure. Le bâtiment doit beaucoup au sculpteur Alfred Janniot (1889-1969) qui a réalisé les fascinants bas reliefs qui ornent sa façade.

paris

Depuis le 10 octobre 2007, la palais de la Porte Dorée abrite la Cité nationale de l'histoire de l'immigration ainsi que l'Aquarium tropical.

07:38 Publié dans "L'oeil du quartier" | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : paris

17/04/2013

L'Oeil du quartier en satellite (1)

paris

L'Oeil du quartier prend de la hauteur. Passager clandestin d'un satellite géostationnaire, il a pu observer quelques particularités urbanistiques et architecturales de notre quartier. Il vous en soumet les photos. A vous d'identifier les lieux et les bâtiments vus de la haut.

Premier coup d'oeil :  

paris

Cliquez pour agrandir 

Que représente cette photo satellite ?

Notre précédent coup d'oeil :

parisCette dernière horloge du quartier était bien entendu celle de la Mairie du 12e.

parisNous ne savions rien de cette horloge avant que Daniel Fonlupt passionné depuis une trentaine d'années par les horloges d'édifices et qui a plusieurs fois démontré ici son expertise en la matière nous en dévoile les secrets :

Horloge Collin succésseur de Wagner. Siège rue Montmartre, usine à Foncine le haut (Jura)

paris

La Mairie du 12 a été construite en 1876 sur les plans d'Antoine-Julien Hénard (1812-1887) qui s’inspira des styles Renaissance, Louis XIII, Louis XIV et agrémenta l’édifice de colonnes, de bossages, de lucarnes et d’un campanile octogonal très ouvragé, haut de 36 mètres qui domine l’édifice. La façade, percée de fenêtres à meneaux croisés, est animée par une alternance de pierre blanche et de brique, qui pastiche librement l’époque Louis XIII.

07:27 Publié dans "L'oeil du quartier" | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : paris

10/04/2013

L'Oeil sur les horloges du quartier (13)

Oeil.jpg

L'Oeil du quartier vous entraîne pour quelques semaines à la découverte des horloges de l'arrondissement. On en rencontre sur des édifices publiques comme sur des lieux de culte. Tantôt simple instrument de mesure du temps, tantot oeuuvre d'art, nous les avons photographiées. Saurez-vous les identifier .

Treizième coup d'oeil (et dernier de la série) : 

paris

Cliquez pour agrandir 

Sur quel bâtiment du 12e se trouve cette horloge ?

Notre précédent coup d'oeil :

parisÀ la différence de celle que nous vous dévoilions la semaine dernière, ces horloges sont bel et bien sur la voie publique pusiqu'il s'agit de mobilier urbain que vous pouvez voir par exemple place Félix Éboué ou au carrefour Netter/Saint-Mandé.

Ces horloges, à 3 faces octogonales de 65 cm de côté ont été fabriquées par la société Huchez localisée à Ferrières (Oise). Elles sont synchronisée par radio, donnant l'heure de l'horloge parlante et sont éclairées de nuit au moyen de tubes fluorescents placés derrière chaque cadran.

paris

abondance d'information place F. Eboué (cliquez pour agrandir)

Depuis plus de 180 ans, quatre générations de la famille Huchez se sont attachées à mettre en valeur des milliers d'édifices comme les horloges astronomiques de Besançon et de Beauvais ou l'horloge monumentale de Cergy-Saint-Christophe. En sachant s'adapter à chaque nouvelle technologie, la société a traversé avec brio les décennies.

07:28 Publié dans "L'oeil du quartier" | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : paris

03/04/2013

L'Oeil sur les horloges du quartier (12)

Oeil.jpg

L'Oeil du quartier vous entraîne pour quelques semaines à la découverte des horloges de l'arrondissement. On en rencontre sur des édifices publiques comme sur des lieux de culte. Tantôt simple instrument de mesure du temps, tantot oeuuvre d'art, nous les avons photographiées. Saurez-vous les identifier .

Douzième coup d'oeil : 

paris

Cliquez pour agrandir 

En quel lieu du 12e peut-on voir cette horloge ?

Notre précédent coup d'oeil :

parisSi vous n'avez pas reconnu cette horloge, c'est peut-être parce qu'elle n'est visible depuis l'espace public qu'à certaines occasions.

Il s'agit en effet de l'horloge de la chapelle de la fondation Eugène Napoléon située au 254 rue du Faubourg Saint-Antoine.

Cette chapelle présente une façade en pierre de taille à deux étages rythmés de pilastres doriques et surmontés d'un clocher en forme d'édicule dans la base duquel se trouve l'horloge.
 

paris

Cliquez pour agrandir

Au second niveau, trois sculptures de Charles-François Nanteuil-Leboeuf, dit Nanteuil, ornent des niches : au centre, La Charité est entourée de L'Espérance et de La Foi.

07:59 Publié dans "L'oeil du quartier" | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : paris

27/03/2013

L'Oeil sur les horloges du quartier (11)

Oeil.jpg

L'Oeil du quartier vous entraîne pour quelques semaines à la découverte des horloges de l'arrondissement. On en rencontre sur des édifices publiques comme sur des lieux de culte. Tantôt simple instrument de mesure du temps, tantot oeuuvre d'art, nous les avons photographiées. Saurez-vous les identifier .

Onzième coup d'oeil : 

paris 

Cliquez pour agrandir 

Sur quel bâtiment du 12e se trouve cette horloge ?

Notre précédent coup d'oeil :

parisNous n'osons imaginer que nous n'ayez-pas reconnu l'horloge de la Gare de Lyon. Elle se trouve bien sûr au sommet de la tour dite de l'horloge.

La gare de Lyon actuelle, dessinée par l'architecte toulonnais Marius Toudoire a été inaugurée le 6 avril 1901.

Elle dispose d'une tour horloge haute de 67 mètres, recouverte d'un dôme en zinc. Le cube de l'horloge mesure 10 mètres de côté. L'horloge monumentale est de Paul Garnier avec quatre cadrans de 6,4 mètres de diamètre et une surface de 140 m2 de vitraux. Les chiffres romains en laiton, sont peints à la main et mesurent un mètre de haut. Les aiguilles sont en aluminium ; la grande pèse 38 kg et mesure quatre mètres tandis que la petite pèse 26 kg et mesure 2,8 mètres.

paris

Arrêtée suite à la tempête du 26 décembre 1999, cette horloge a été remise en marche le 15 février 2005 (avec son mécanisme d'origine, modernisé par un système de motorisation et de synchronisation sur le signal horaire transmis par France Inter en ondes longues).

07:25 Publié dans "L'oeil du quartier" | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : paris

20/03/2013

L'Oeil sur les horloges du quartier (10)

Oeil.jpg

L'Oeil du quartier vous entraîne pour quelques semaines à la découverte des horloges de l'arrondissement. On en rencontre sur des édifices publiques comme sur des lieux de culte. Tantôt simple instrument de mesure du temps, tantot oeuuvre d'art, nous les avons photographiées. Saurez-vous les identifier .

Dixième coup d'oeil : 

paris

Cliquez pour agrandir 

Sur quel bâtiment du 12e se trouve cette horloge ?

Notre précédent coup d'oeil :

parisExact Monsieur Fonlupt, cette horloge est bien celle de l'église Notre Dame de la Nativité de Bercy située place Lachambaudie. Merci à l'expert que vous êtes (horloges.charroux.com) de vous être arrêté sur notre blog.

Cette horloge construite en 1873 sur les plans d'Antoine-Julien Hénard (1812-1887), mériterait bien les soins d'un restaurateur.

Totalement inondée pendant la crue de la Seine de 1910, l'église ND de Bercy est touchée en avril 1944, par le bombardement des voies de chemin de fer situées juste derrière l'église. En 1982 enfin, un incendie détruit le banc d'œuvre, un calvaire et une partie du parquet. L'église est restaurée en 1985.

paris

06:43 Publié dans "L'oeil du quartier" | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : paris