Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/12/2009

Le Chasseur de Vincennes

Vous le croisez fugitivement lorsque vous arrivez dans le 12e par l'autoroute A4. Prenons le temps de faire connaissance avec le Chasseur de Vincennes.

522px-Chasseur_a_pied.jpg

Sculpté en 1856 par Auguste Arnaud, il a passé la première partie de sa vie de statue au pied du Pont de l'Alma aux côtés de l'Artilleur, du Zouave, et du Grenadier. Tous quatre représentant les quatre régiments ayant valeureusement combattu lors de la guerre de Crimée.

Depuis la reconstruction du pont de l'Alma (1970-1974), seul le Zouave a retrouvé place. L'Artilleur est à La Fère (Aisne) et le Grenadier à Dijon. Le Chasseur à pied est adossé au mur sud de la redoute de Gravelle dans le bois de Vincennes,

De son oeil bienveillant, il veille sur le trafic au dessus de l'autoroute A4. Vous qui passez par là, jetez lui à votre tour un regard amical.

21/12/2009

Le Musée des Arts Forains ouvert au public …

Arts forains.jpgVous avez reçu le dernier numéro d'à Paris, le magazine de la ville.

Peut-être avez-vous lu à la page 6 de l'agenda inclus dedans que le Musée des Arts Forains sera ouvert au public du 21 décembre 2009 au 3 janvier 2010.

Image 1.png
A l’approche de la féerie de Noël, le Musée des Arts Forains à Bercy ouvre exceptionnellement ses portes au grand public pour un spectacle inédit et hors du temps.

Accueillis par les personnages des plus beaux contes de notre enfance, les spectateurs voyageront à travers une forêt vivante de sapins blancs. Ils découvriront les rues d’un village d’autrefois où le temps s’est arrêté, ils partiront à la rencontre de ses habitants : maîtres jongleurs, magiciens et autres amuseurs de rues. [...]

Jean-Paul Favand, le magicien des lieux, vous ouvre les portes du  musée des Arts Forains - Pavillons de Bercy pour Noël, du 21 décembre 2009 au 3 janvier 2010, de 11h à 18h.

L'annonce serait complète si elle était complétée de celle-ci que l'on peut seulement lire sur cette page de Paris.fr et sur le site des Pavillons de Bercy :

  • Sans réservation
  • Adulte : 10 €
  • Enfant jusqu’à 16 ans : 5 €.
  • Gratuit pour les moins de 3 ans et les personnes sans emploi.
  • Accès aux personnes à mobilité réduite.
  • Infos  01 43 40 63 44   email : infos@pavillons-de-bercy.com
  • Métro : ligne 14, station Cours Saint-Émilion
  • Parking de 3 000 places à proximité

18/12/2009

Réservé aux enfants

medium_ManegesGratuits.jpgDu 19 décembre 2009 au 03 janvier 2010 sur le parvis de la Mairie (130 av Daumesnil) un manège gratuit vous attend de 10h à 19 heures dans le cadre de l'opération Manèges de Noël (lancée en 1994), 

C'est aussi une bonne occasion pour vos parents d'entrer à la Mairie pour y recueillir les dernieres informations concernant les conseils de quartiers, les événements de l'arrondissement et de prendre (gratuitement) quelques livres au stand Circul'Livre qui se trouve dans le bureau d'accueil.

Comment vous aimez le 12e

793648320.jpgVous avez été 35 à répondre à notre question "Comment aimez-vous 12e ?". Chiffre modeste par rapport à la population en mesure d'exprimer un avis sur le sujet, mais semble-t-il tout à fait honorable par rapport à notre lectorat quotidien (200 en moyenne depuis le début 2009).

  • 21 habitent le quartier Bel-Air Sud (60%)
  • 10 personnes un autre quartier du 12e (31%)
  • 2 personnes un autre arrondissement parisien
  • 1 personne ailleurs en France
  • 1 personne ailleurs à l'étranger

31 d'entre-vous sur 35 déclarent aimer "beaucoup" le 12e. Vous êtes 3 à l'aimer "à la folie" et une seule "un peu".

Comme c'était déjà le cas il y a près de 4 ans lors de notre jeu du Top 12, ce sont les espaces verts de l'arrondissement qui sont la raison prioritaire de votre attachement au 12e :

  • la Promenade Plantée (mentionnée 30 fois)
  • le bois de Vincennes (mentionné 29 fois)
  • le parc de Bercy (mentionné 21 fois)
  • le marché d'Aligre (mentionné 17 fois)
  • Bercy Village (mentionné 16 fois)
  • le Viaduc des Arts (mentionné 16 fois)
  • la Gare de Lyon (mentionnée 11 fois)
  • la Cinémathèque (mentionnée 6 fois)
  • Surcouf et les commerces informatique (mentionné 6 fois)
  • la Foire du Trône (mentionnée 3 fois)
Image 1.png

Notre questionnaire vous a également permis de vous exprimer de façon plus ouverte : votre regard sur l'arrondissement n'est pas dépourvu de critiques et vos propositions réaffirmées ou nouvelles.

Les élus ne manqueront certainement pas de prendre connaissance de ces critiques et de ces proposition pour infléchir leur programme d'action ou pour le justifier.

Vous avez en particulier souhaité :

Au niveau de l'espace public et environnement :

  • que la Petite ceinture soit aménagée en promenade reliant le 13e au 20e
  • que soit amélioré cet affreux tunnel SNCF Proudhon
  • une rue de Picpus plus jolie et moins bruyante !
  • que l'on améliore la propreté et l'éclairage des rues
  • que soit supprimé le stationnement sur les trottoirs de l'avenue Daumesnil
  • que l'école Gabriel Lamé soit mieux utilisée et intégrée au quartier
  • l'aménagement de la place Sans-Nom
  • une meilleure gestion des flux automobiles avenue Daumesnil
  • une meilleure utilisation et la mise en valeur du Vélodrome Jacques Anquetil (Cipale)

Au niveau des commerces et de l'artisanat :

  • que l'on parvienne à agir pour le maintient de la diversité des commerces
  • que l'on préserve les artisans du faubourg Saint-Antoine
  • que soit supprimée la Foire du Trône

Concernant la solidarité :

  • que les gens apprennent à mieux communiquer entre eux
  • que tous aient un toit
  • plus de solidarité et de soutien pour les plus fragiles.
  • voir baisser les loyers et le montant des acquisitions immobilières
  • que le rajeunissement de la population se poursuive
  • que l'on renforce les liens avec les communes voisines
  • allonger les horaires d'ouverture des services publics (antenne de Préfecture per exemple)
  • plus de sécurité
  • que perdure la Gazette de Bercy
  • que l'on invente quelque chose pour fédérer le quartier : un événement sportif, un slogan, ou autre chose pouvant rassembler les habitants.

Pour les déplacements et les transports :

  • Des autobus plus réguliers et moins bondés
  • la fin rapide des travaux du T3 pour retrouver ces boulevards calmes et esthétiques
  • la création de parkings publics

15/12/2009

La gare de Paris-Bercy s'équipe doucement

Sur invitation de la SNCF, le 25 novembre 2008, les élus du 12e, au même titre que les habitants, ont participé à une réunion tardive d'information sur les transformations de la gare de Paris-Bercy devenues effectives quelques jours plus tard (le 14 décembre).

DSCN6736.JPG

Au cours de cette réunion, on apprit que la gare de Bercy qui n'accueillait précédemment que 13 trains et 2 000 voyageurs par jour, se préparait à accueillir 124 trains en 2010 et 160 (35000 voyageurs) à l'horizon 2020.

Le 14 décembre 2008 en effet, en raison de saturation de la gare de Lyon, la gare de Paris-Bercy s'apprêtait à accueillir la majorité des TER Bourgogne, les trains Corail Intercités pour Nevers et les trains de nuit à destination de l'Italie (la majorité des autres trains de nuit partent eux de la gare d'Austerlitz). En contrepartie, le service Transilien en a été exclu.

Le 14 décembre 2008 également, le cadencement s'appliquait en Ile de France, en particulier aux TER. Le cadencement consiste à organiser une desserte à un rythme régulier, de façon que les trains passent dans une gare à heures fixes. Cela permet d’augmenter le nombre de trains avec des renforcements importants en heures creuses ainsi que le soir et le week-end.

La réunion du 25 novembre a mis en évidence que, si les aspects tehniques liés à la bonne gestion du réseau avaient été méticuleusement étudiés par la SNCF, faute de concertation précoce, les conséquences sur les abords de la gare, tant pour les voyageurs que pour le quartier n'avaient été qu'effleurés.

Beaucoup de services sont encore dépendants de la gare de Lyon : l'arrivée des taxis, les locations de voitures. La numérotation des quais (P, R, S, T, U et V) en continuité avec ceux de la gare de Lyon témoigne de cette dépendance. Les commerces ne sont que deux : Croq'Voyage et un Relay de Presse

Ainsi, non contente de n'offrir aux passagers qu'un escalier mécanique unidirectionnel, la gare de Paris Bercy leur impose de marcher 200 mètres pour rejoindre la ligne 14 du métro.

Un an est écoulé et très progressivement les choses évoluent. Ainsi, on peut voir sur place un avis de travaux qui annonce la création prochaine :

  • d'un ascenseur pour Personnes à Mobilité Réduite
  • d'un escalier mécanique
  • d'une passerelle (?)
DSCN6746.JPG
Cliquez sur la photo pour l'agrandir
Malgré nos efforts pour connaître le contenu de la déclaration préalable affichée, nos démarches auprès de la Mairie et de la Préfecture (bd Morland comme 50 av Daumesnil) ont été infructueuses. Nous ne manquerons pas de vous faire part du détail des aménagements prévus dès que possible.

11/12/2009

Menace sur les cabines téléphoniques

8715958-1.jpgSi les risques de voir se dégrader un Service Public a fait la une de l'actualité avec le changement de statut de La Poste, il est des domaines moins visibles également menacés. Les cabines téléphoniques en sont un exemple.

La France compte aujourd'hui 153 000 cabines téléphoniques contre 290 000 en 1996. Le chiffre d'affaires de cette activité est en baisse régulière, essor du mobile oblige. Entre 2007 et 2008, il aurait chuté de 20%.

On comprend alors pourquoi France Télécom, en charge de cette mission de service public, s'apprête à confier la gestion des cabines téléphoniques à un prestataire extérieur. La tentation pour un opérateur privé, d'accélérer le mouvement de fermeture des cabines (engagé par l'opérateur historique) pourrait être grande.

Pourtant, les cabines sont encore utilisées : entre ceux qui n’ont pas de portable, ceux qui sont en fin de forfait ou dont la batterie est déchargée, les touristes dont le portable ne passe pas, les utilisateurs de "tickets téléphone", les appels en PCV, ...

Comme tout service public, l'existence et le nombre de cabines téléphoniques ne doit être lié ni à leur rentabilité, ni au statut de l'entreprise qui en a la charge, mais à la volonté des citoyens par l'intermédiaire de leurs élus, d'en inscrire le coût au budget de la collectivité.

Nous avons localisé les 16 cabines téléphoniques existant à Bel-Air Sud (à comparer à une seule sanisette). En faisant cela, nous souhaitons attirer votre attention sur leur existence et le risque de les voir disparaître discrètement comme cela a été le cas de nombre d'horodateurs.


Afficher Cabines Téléphoniques sur une carte plus grande

Cabines téléphoniques de Bel-Air Sud en décembre 2009

Non contents de les localiser, nous les avons photographiées. On remarque leur grande disparité de style et d'état d'entretien. Certaines font pitié à voir ; peut-être une manoeuvre pour que l'on accepte plus facilement leur disparition ...

Mais au fait, savez-vous identifier quelle cabine se trouve à quel emplacement ?

CabinesTphBAS.jpg

Cliquez sur la planche de photos pour l'agrandir

10/12/2009

Gospel Colors à l'Eglise du Saint-Esprit

Samedi 12 décembre à 19h (après la messe de 18h), la Paroisse du Saint-Esprit organise le Concert du Merci avec Gospel Colors. Comme son nom l'indique, le Concert du Merci est offert aux donateurs au Denier de l'Eglise. Il est ouvert à tous.

chorale_insert1.JPG

Créée en 2004, Gospel Colors est une toute jeune chorale, très dynamique, formée d'amateurs réunis autour d'une passion commune, le Gospel. Très motivée, la chorale répète tous les mercredis soirs et se produit en concert sur Paris, entraînant le public à chanter avec elle à chaque apparition. Plus qu'une chorale, Gospel Colors est un groupe d'amis et la bonne humeur qui s'en dégage semble être contagieuse.

Eglise du Saint-Esprit : 186 avenue Daumesnil 75012 PARIS

08/12/2009

Au Théâtre Musical Marsoulan

Marsoulan.jpgLe Théâtre Musical Marsoulan, lieu consacré au Théâtre musical, a ouvert ses portes au 20 rue Marsoulan il y a un peu plus d'un an. Dirigé par David Rebouh et David Rozen, il est né d'une volonté de créer un véritable carrefour du spectacle théâtral musical à Paris, permettant au public de retrouver en un même lieu des oeuvres majeures du genre, en même temps que des créations de qualité portées par de jeunes compagnies.

Avec ses 180 fauteuils et sa scène de 10 mètres d'ouverture sur 6 mètres de profondeur, la scène du TMM accueille de nombreux spectacles dans des styles diversifiés :

Pour tout public, des opéras, parmi lesquels Il Trittico de Puccini, des opérettes d'Offenbach dont La Vie Parisienne, Pomme d'Api et La Périchole, des comédies musicales portées par de jeunes compagnies créatives et dynamiques comme Casting, ou L'histoire de Sally Mac Laureen, une épopée celte de Christine Kandell.

Pour le jeune public, le Théâtre Musical Marsoulan propose aussi des opéras pour enfants, comme Bastien et Bastienne de Mozart, des contes musicaux issus des grands classiques de la littérature enfantine, avec par exemple Boucle d'Or et les 3 ours ou Les Trois petits cochons de la Compagnie AAA, et des comédies musicales familiales telles Le Prince et le Pauvre ou Théo, Prince des Pierres.

Retrouvez le programme complet des prochaines semaines sur leur site : www.theatremarsoulan.com

Si nous voulez y accompagner vos enfants et petits enfants pendant les fêtes de Noël, nous ne saurions trop vous recommander de vous dépêcher de réserver.

Renseignements pratiques :

  • Théâtre Musical Marsoulan - 20 rue Marsoulan - 75012 Paris - Tel : 01 43 41 54 92
  • Tarifs des spectacles : de 12€ à 22€ pour les spectacles tout public, de 8€ à 13€ pour les spectacles jeune public.

07/12/2009

Tournages à Paris : oui, mais ...

2029795322.jpgG. MT. Productions (groupe Lagardère) tourne aujourd'hui au 102bis avenue Michel Bizot un nouvel épisode de Julie Lescaut.

Si, malgré les petits désagréments occasionnés, nous avons toujours approuvé la politique parisienne de promotion des tournages qui mettent en valeur notre capitale, on peut toutefois être beaucoup plus réservé dans le cas présent.

DSCN7026.JPG

Est-il normal d'accorder une telle emprise sur la voie publique pour un tournage qui s'effectue en intérieur dans un bâtiment privé ? En quoi la ville en tire-t-elle intérêt ? De surcroît, le producteur s'est même dispensé d'afficher l'habituelle information des riverains avant de réquisitionner les places de stationnement.

14:15 Publié dans Vie du quartier | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : paris

Illuminations de Noël : les avis sont partagés

Reconnaissons que vous êtes nombreux à faire l'éloge des illuminations de Noël mises en place par la municipalité et les associations de commercants. Vous êtes tout aussi nombreux à déplorer que certaines artères, l'avenue Daumesnil en particulier, ne bénéficient d'aucun décor marquant la période des Fêtes.

Notre confrère Le Daily Neuvième recueille 74 % d'avis favorables à la question : pour ou contre les illuminations de Noël ?

157042885_c9b0d7955b_b.jpg
La fontaine aux lions en 2008

Ne passons pas pour autant sous silence ceux qui pour des raisons économiques ou écologiques souhaitent limiter les débordements de cette coutume :

Selon le Parisien le budget global des illuminations parisiennes s'élève à 2,5 millions d'euros. Cependant ce sont les associations de commerçants (80 associations et 5 000 commerçants) qui paient l’essentiel de la facture, car l’allocation de la mairie de Paris est passée cette année de 1,1 million € à 750 000 €.

Les associations environnementales luttent contre les Noël à rallonge et dénoncent un excès qui "revêt un caractère symptomatique d'une société de surabondance et de gaspillage".

Rappelons toutefois que depuis 2008, il en est fini les ampoules classiques : seules les LED (diodes électro-luminescentes), 70 % moins consommatrices en énergie, ont droit de cité dans les illuminations.

En 2008, sur proposition du groupe des Verts, le Conseil de Paris a adopté des vœux sur la limitation de la durée des illuminations de Noël : "les illuminations seront dorénavant installées début décembre au plus tôt, et démontées avant la mi-janvier", l’objectif étant bien sûr de limiter les dépenses d’énergie. En outre les illuminations seront éteintes à partir de 2heures du matin.

Une suggestion pour conclure :

Plutôt que de recouvrir de paillettes et de lumières les avenues et les édifices intrinsèquement admirables en toute saison, la ville de Paris, ne ferait-elle pas mieux, durant les fêtes, de décorer les rues tristounettes et les immeubles des plus démunis ?