Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/08/2008

L'oeil sur les rues du quartier (8)

5449058bb5947fe89558a19172f15521.jpgCette nouvelle rubrique hebdomadaire est destinée comme nos précédentes à vous faire partager notre intérêt pour le quartier dans lequel nous vivons.

Nous vous soumettons cette fois des plaques de rues dont seules les informations signalétiques sont lisibles. A vous de trouver à qui elles se rapportent ?


Huitième coup d'oeil :

d479d54bbde5ca72dbef626a8183038e.jpg
De qui s'agit-il ?


Notre précédent coup d'oeil :

93780eaade92c72ade152f02c0b5dbf5.jpg Il s'agissait en effet de l'Amiral La Roncière Le Noury.

Camille Adalbert Marie Clément de La Roncière-Le Noury est né le 31 octobre 1813 à Turin et mort le 14 juin 1881. Il est le fils de François Marie Clément de La Roncière , général français, baron de La Roncière et d'Adélaïde Le Noury de La Grignardière.
Il commanda la division de l'armée navale qui défendit les forts de Paris en 1870-71.
ac80ab15963643170da8c443d5d40a56.jpg

La rue de l'Amiral La Roncière Le Noury a été ouverte en 1934 sur l'emplacement du bastion 6 des fortifications.

08:15 Publié dans "L'oeil du quartier" | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Paris

13/08/2008

L'oeil sur les rues du quartier (7)

5449058bb5947fe89558a19172f15521.jpgCette nouvelle rubrique hebdomadaire est destinée comme nos précédentes à vous faire partager notre intérêt pour le quartier dans lequel nous vivons.

Nous vous soumettons cette fois des plaques de rues dont seules les informations signalétiques sont lisibles. A vous de trouver à qui elles se rapportent ?


Septième coup d'oeil :

7156217822c0df06a2e049699785a283.jpg
De qui s'agit-il ?


Notre précédent coup d'oeil :

efa0cd370f51cb15711d36d859ece81d.jpg Il s'agissait de Jacques-Elie Lamblardie, ingénieur français né à Loches en 1747 qui a œuvré sur les travaux maritimes, a dirigé l'École des ponts et chaussées, puis fondé et dirigé l'École polytechnique.

Il est décédé à Paris le 26 décembre 1797. Son fils Antoine Elie Lamblardie est devenu Inpecteur général des Travaux maritimes.
658b4397ac844f20faeea2133323f317.jpg
Lamblardie - Photo : Patrice Maurin-Berthier
(C) Photo Collections Ecole polytechnique

La rue Lamblardie, relie la place Félix Eboué à la rie de Picpus. Elle a été ainsi dénommée le 10 Août 1868. Précedemment rue des Moulins et antérieurement rue des Deux Moulins ou des Deux Moulins Saint-Antoine. Elle est indiquée sur le plan de Jouvin de Rochefort (1672).

08:16 Publié dans "L'oeil du quartier" | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : Paris

06/08/2008

L'oeil sur les rues du quartier (6)

5449058bb5947fe89558a19172f15521.jpgCette nouvelle rubrique hebdomadaire est destinée comme nos précédentes à vous faire partager notre intérêt pour le quartier dans lequel nous vivons.

Nous vous soumettons cette fois des plaques de rues dont seules les informations signalétiques sont lisibles. A vous de trouver à qui elles se rapportent ?


Sixième coup d'oeil :

2737792ad16a9834bd10616827995b41.jpg
De qui s'agit-il ?


Notre précédent coup d'oeil :

40b673d207275d6aa4eab195c960b372.jpg Il s'agissait en effet du Général Félix Eboué dont la place est souvent appelée par erreur place Daumesnil (ce qui était son nom jusqu'en 1946).

Adolphe Sylvestre Félix Eboué (26 décembre 1884, Cayenne, Guyane française - 17 mai 1944, Le Caire, Égypte) fut le premier Noir gouverneur des colonies, d'abord à la Guadeloupe (1936), puis au Tchad (1938), territoire qu'il rallia à la France libre (1940).
70d3c119417f4a9ab223974c52c103cf.jpg
La France, par la loi du 28 septembre 1948 ordonna que soient inhumés au Temple de l'Immortalité (le Panthéon), les restes du Premier Résistant de la France d'Outre-Mer. Le 20 mai 1949, il est inhumé au Panthéon.

09:00 Publié dans "L'oeil du quartier" | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Paris

29/07/2008

L'oeil sur les rues du quartier (5)

5449058bb5947fe89558a19172f15521.jpgCette nouvelle rubrique hebdomadaire est destinée comme nos précédentes à vous faire partager notre intérêt pour le quartier dans lequel nous vivons.

Nous vous soumettons cette fois des plaques de rues dont seules les informations signalétiques sont lisibles. A vous de trouver à qui elles se rapportent ?


Cinquième coup d'oeil :

1773d2df1d649c7d20d46f3bfbd3a34b.jpg

De qui s'agit-il ?


Notre précédent coup d'oeil :

6d5e3151f90d3c85dd7ac78732b064a5.jpg Il s'agissait du Général Louis Archinard général français, né au Havre (1850-1932).

Protestant, polytechnicien grâce à la «méritocratie» et républicain, il appartient à cette catégorie d’officiers patriotes qui ont activement participé à la politique coloniale de la Troisième République.
ce9f011c84ba1ee161c40220cfc04b59.jpg
La rue du Général Archinard, précédemment rue du cimetière située autrefois sur le territoire de Saint-Mandé a été annexée à Paris par décret du 18 avril 1929. Elle porte le nom du Général Archinard depuis 1946.

08:23 Publié dans "L'oeil du quartier" | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : Paris

23/07/2008

L'oeil sur les rues du quartier (4)

5449058bb5947fe89558a19172f15521.jpgCette nouvelle rubrique hebdomadaire est destinée comme nos précédentes à vous faire partager notre intérêt pour le quartier dans lequel nous vivons.

Nous vous soumettons cette fois des plaques de rues dont seules les informations signalétiques sont lisibles. A vous de trouver à qui elles se rapportent ?


Quatrième coup d'oeil :

33071ae6c2efdd18879a09e5a7f75b44.jpg
De qui s'agit-il ?


Notre précédent coup d'oeil :

138c12ea35620c4698bde5afeffc8c54.jpg Il s'agissait bien de Marie Laurencin peintre et graveuse française.
La rue Marie Laurencin relie la rue du sahel au jardin Charles Péguy. Elle a été créée en 1987 lors de la réalisation de l'ensemble Sahel-Montempoivre.

f7de1c70441b6d7889e92b87ec542650.jpgMarie Laurencin est née à Paris en 1883. Elle fréquente (1903-1904) l’Académie Humbert et y rencontre Georges Braque qui l’introduit auprès des artistes du Bateau-Lavoir. Marie Laurencin vit dans l'ambiance du milieu cubiste. Elle expose au Salon des Indépendants à partir de 1907. Elle peint alors des portraits, des autoportraits et des groupes de personnages. Marie Laurencin devient la compagne et la muse du poète Guillaume Apollinaire (1907-1914). En 1912, elle participe au Salon de la Section d’or et expose un ensemble de portraits dans la « Maison cubiste » d’André Mare.

En 1914, elle épouse le peintre Otto von Watgen ; le couple dès la déclaration de guerre s’exile en Espagne (1914 à 1920), d'abord à Madrid, puis à Barcelone. Elle divorce de son mari et revient à Paris en 1921.

Marie Laurencin est morte à Paris en 1956. Elle repose au cimetière du Père Lachaise ; selon ses dernières volontés, elle repose dans une robe blanche tenant dans une main une lettre d'amour de Guillaume Apollinaire.
493313bf722d23212f636ae79733f578.png
Cette célèbre peinture de Marie Laurencin, représente Guillaume Apollinaire, Pablo Picasso, Fernande Olivier, Marie Laurencin et Fricka, le chien de Picasso.

09:00 Publié dans "L'oeil du quartier" | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : Paris

15/07/2008

L'oeil sur les rues du quartier (3)

5449058bb5947fe89558a19172f15521.jpgCette nouvelle rubrique hebdomadaire est destinée comme nos précédentes à vous faire partager notre intérêt pour le quartier dans lequel nous vivons.

Nous vous soumettons cette fois des plaques de rues dont seules les informations signalétiques sont lisibles. A vous de trouver à qui elles se rapportent ?


Troisième coup d'oeil :<

3ebbb69fe1bfe145305eb87db8171bdf.jpg
De qui s'agit-il ?


Notre précédent coup d'oeil :

19e525c878bfea80332595b1dea62583.jpg Il s'agissait du Docteur Etienne Goujon (1840-1907) qui fût sénateur de l'Ain et Maire du 12e arrondissement de Paris entre 1879 et 1900.
Nous n'avons pas pu trouver si Philippe Goujon, Maire du 15e est l'un de ses descendants.


1c864ea02337993efa17f2cf2e89866e.jpgEn 1866, Etienne Goujon soutient en 1866 sa thèse de doctorat à la faculté de médecine de Paris (Etude sur quelques points de physiologie et d'anatomie pathologique).

Après avoir effectué une mission dans la Nièvre où sévit une épidémie de choléra, il reprend la maison de santé pour aliénés de la rue de Picpus.

La rue qui porte son nom a été percée en 1926 sur l'emplacement du parc de sa maison de santé.

08:46 Publié dans "L'oeil du quartier" | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : Paris

09/07/2008

L'oeil sur les rues du quartier (2)

5449058bb5947fe89558a19172f15521.jpgCette nouvelle rubrique hebdomadaire est destinée comme nos précédentes à vous faire partager notre intérêt pour le quartier dans lequel nous vivons.

Nous vous soumettons cette fois des plaques de rues dont seules les informations signalétiques sont lisibles. A vous de trouver à qui elles se rapportent ?


Deuxième coup d'oeil :

2dd6ea4bb5155a1ba122014b80be074c.jpg
De qui s'agit-il ?


Notre précédent coup d'oeil :

b179e9ab2e43e0568a6ad8bd71792ce9.jpg Il s'agissait bien du Général Michel Bizot dont l'avenue, ouverte en 1862, traverse notre quartier après avoir traversé celui de la Vallée de Fécamp.
La station de métro qui porte son nom a été ouverte en 1931.
bdc7c7a099790d693ff9a851a396dbdd.jpg

Petite précision pour Aude, Georges et quelques autres : si vous cherchez des mots fléchés, voyez plutôt là.

08:14 Publié dans "L'oeil du quartier" | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Paris

02/07/2008

L'oeil sur les rues du quartier (1)

5449058bb5947fe89558a19172f15521.jpgCette nouvelle rubrique hebdomadaire est destinée comme nos précédentes à vous faire partager notre intérêt pour le quartier dans lequel nous vivons.

Nous vous soumettons cette fois des plaques de rues dont seules les informations signalétiques sont lisibles. A vous de trouver à qui elles se rapportent ?


Premier coup d'oeil :

d330aa4c14d5191f3f05db2c616fe7bf.jpg
De qui s'agit-il ?

07:54 Publié dans "L'oeil du quartier" | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : Paris

25/06/2008

L'oeil sur les statues du quartier (fin)

5449058bb5947fe89558a19172f15521.jpgCela devait finir par arriver : cette rubrique prend fin, mais dès la semaine prochaine une autre viendra prendre sa place.

Retour sur nos coups d'oeil :

Retrouvez les 25 épisodes de L'oeil sur les statues du quartier en cliquant sur l'image ci-dessous, et n'hésitez-pas à déposer des commentaires pour nous faire part de vos préférences et les partager avec les autres lecteurs.

6c5370ddf849dfc7610b1cb112b14aed.png

Notre précédent coup d'oeil :

Il n'y a pas grand chose à ajouter à la réponse de Sylvain qui clôt avec brio notre jeu.

d756b4d8d4420f2fed2417e6d698e6bc.jpgCet ange est en effet celui porté par Athena sur la place Edouard Renard (porte Dorée).

Cette statue de bronze doré qui est l'un des emblèmes de notre arrondissement est due à Léon-Ernest Drivier (1878-1951) à qui l'on doit également Les Muses et La joie de vivre au Trocadéro, ainsi que le monument aux morts de Strasbourg.

ee194c67506770f0f5b93b820fca7789.jpg
A l'époque de l'exposition coloniale (1931), cette statue dont le titre est La france apportant la paix et la prospérité aux colonies [NDLR : il fallait oser !] se trouvait au pied de l'escalier d'honneur du Palais de la Porte Dorée.

Rectificatif : Nous avons attribué par erreur à Naoum Aronson le nu féminin objet de notre coup d'oeil numéro 4. Il est en réalité l'oeuvre de Georges Chauvel. Nous avons rectifié l'article.

08:05 Publié dans "L'oeil du quartier" | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Paris

18/06/2008

L'oeil sur les statues du quartier (25)

5449058bb5947fe89558a19172f15521.jpgCette rubrique hebdomadaire est destinée comme nos précédents "coups d'oeil" à vous faire partager notre intérêt pour le quartier dans lequel nous vivons.

Nous observerons cette fois les statues situées sur l'espace public du 12e arrondissement. Où se trouvent-elles, qui en est l'auteur ?


Vingt-cinquième coup d'oeil :

03abca4e432f21c03ae852377128fde5.jpg
Où se trouve cette sculpture ? quel est le nom du sculpteur ?


Notre précédent coup d'oeil :

eaac947c41f030ba2c2e7a608df560a3.jpgCette étrange machine se trouve effectivement sur la Promenade Plantée, au croisement de la rue du Sahel et de la rue Sibuet. Une plaque signalétique nous informe qu'elle a été créée par A Zuber.
Sa fonction ludique (elle pouvait être animée par les passants au moyen d'un tourniquet) a été inactivée il y a quelques années ; probablement en raison du bruit que cela occasionnait.
b2873ad168de747332af6f3686998491.jpg

14:20 Publié dans "L'oeil du quartier" | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : Paris