Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/01/2021

L'Oeil sur les cartels et les signatures du quartier (1)

paris

L'Oeil du quartier pousse la curiosité à lire et photographier les cartels ou les signatures qui identifient les oeuvres situées dans l'espace public du 12e.

Saurez-vous, à la lecture de ces documents reconnaitre et localiser les oeuvres auxquelles ils se rapportent ?

Premier coup d'oeil :

paris

Cliquez pour agrandir

Que représente cette photo et où a-t-elle été prise ?

Notre précédent coup d'oeil  :

parisCe bureau art déco est visible au Palais de la Porte Dorée. Plus précisément, il meuble le salon ovale Paul Reynaud (à gauche du hall en entrant). Dédié aux apports intellectuels et artistiques des colonies françaises d’Afrique à la France, ce salon était le lieu de réception de Paul Reynaud, alors ministre des colonies.

Ce salon, comme son pendant, le salon de réception du maréchal Lyautey, commissaire général de l’Exposition coloniale a fait appel pour sa décoration aux meilleurs représentants de l'art déco et à des matériaux provenant d'Afrique et d'Asie preuve de la contribution artistique et culturelle de ces continents à la civilisation européenne.

paris

Le salon ovale du maréchal Lyautey, photo Lorenzö
© Palais de la Porte Dorée

L'ensemble du mobilier est dû à Émile-Jacques Rhulmann (1879-1933) : les chaises à trois pieds, le bureau habillé d'ébène, d'ivoire et de galuchat, les fauteuils en cuir. Ruhlmann crée des meubles épurés et élégants aux lignes tendues. Avec le Meuble au char apparaît le pied fuseau placé sur le flanc du meuble pour accentuer l'impression de légèreté.

paris

Commode Grande Cannelée à Redants (vers 1923)
adjugée 625 000 € chez Christie's en 2011

08:09 Publié dans "L'oeil du quartier" | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : paris

05/01/2021

à propos de la NewsLetter

Newsletter.jpgNous publions sur ce blog chaque jour du lundi au vendredi. La NewsLetter diffusée le vendredi matin est un rappel des publications de la semaine. Il peut de ce fait arriver que vous y découvriez une information concernant un événement déjà passé. Pour éviter pareil désagrément, deux solutions :

  • vous connecter chaque jour sur le blog BelairSud 
  • vous abonner à notre compte Twitter @BelAirSud qui notamment, signale en temps réel toutes les publications.

Si vous n'êtes pas encore abonné à la NewsLetter il est facile de le faire en saisissant votre adresse de messagerie en haut de la colonne de droite du blog.

Si vous ne souhaitez plus recevoir notre NewsLetter, la même procédure vous permet de vous désabonner.

30/12/2020

L'Oeil du quartier pousse les portes (17)

paris

L'Oeil du quartier n'a certes pas épuisé les ressources de l'espace public. Parfois cependant, il pousse la porte de lieux accessibles et y fait des découvertes.

Dans cette série, nous vous invitons à identifier les lieux du 12e dans lesquels peuvent se contempler ces curiosités, voire ces merveilles.

Dix-septième coup d'oeil :

paris

Cliquez pour agrandir

Que représente cette photo et où a-t-elle été prise ?

Notre précédent coup d'oeil  :

parisCette photo a été prise dans les coulisses de l'Opéra Bastille.

Dans ce bâtiment de 20 000 m², la scène, avec sa capacité d'accueil de 2 700 spectateurs, n'occupe qu'une petite partie. Il y a une arrière-scène bien plus grande et des dizaines d'ateliers où 1 600 employés permanents sont au service de cette magie.

C'est dans ces entrailles que les décors sont fabriqués et assemblés. On compte plus de 50 corps de métiers différents : couturiers, décoratrices, des perruquières... Il y a aussi 12 salles où sont stockés de nombreux éléments. On y trouve de tout.

paris

Un des ateliers de décors de l'Opéra Bastille, © Simon Chaput / OnP

Sachez que des visites payantes des coulisses de l'Opéra Bastille sont en temps normal possibles tout au long de l'année.

08:23 Publié dans "L'oeil du quartier" | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : paris

24/12/2020

Joyeux Noël

Cette année, soucieux d'optimiser sa tournée, le Père Noël aborde le 12e arrondissement par son centre de gravité.

paris

Habitants de Bel-Air Sud ou d'ailleurs
Lecteurs réguliers ou lecteurs occasionnels
nous souhaitons d'excellentes fêtes
à chacune et chacun d'entre-vous

23/12/2020

L'Oeil du quartier pousse les portes (16)

paris

L'Oeil du quartier n'a certes pas épuisé les ressources de l'espace public. Parfois cependant, il pousse la porte de lieux accessibles et y fait des découvertes.

Dans cette série, nous vous invitons à identifier les lieux du 12e dans lesquels peuvent se contempler ces curiosités, voire ces merveilles.

Seizième coup d'oeil :

paris

Cliquez pour agrandir

Que représente cette photo et où a-t-elle été prise ?

Notre précédent coup d'oeil  :

parisCette porte se trouve dans l'église du Saint-Esprit (186 avenue Daumesnil). La ferronnerie qui la constitue est due à Raymond Subes (1891-1970) à qui l'on doit également la Croix sur le clocher de l'église

parisRaymond Subes est un des ferronniers d'art  les plus célébrés de la periode art deco.Il est formé à l' école Boulle puis à l' école nationale supérieure des arts décoratifs.Ildécoratifs. Il a travaillé toute sa carrière jusqu'en 1970 dans l' entreprise Robert et Borderel. Il y est d'abord dessinateur, puis directeur artistique et enfin directeur général.

paris

Dans son oeuvre Raymond subes allie la technique de la forge traditionnelle aux méthodes modernes..Il n'hesite pas à employer simultanément du fer forgé,le bronze,le cuivre auquels s' ajoutent dans les années 1930 l'aluminium,l'acier et l'acier laqué.On lui doit entre autre les escaliers et les balustrades de plusieurs paquebots.

paris

08:06 Publié dans "L'oeil du quartier" | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : paris

16/12/2020

L'Oeil du quartier pousse les portes (15)

paris

L'Oeil du quartier n'a certes pas épuisé les ressources de l'espace public. Parfois cependant, il pousse la porte de lieux accessibles et y fait des découvertes.

Dans cette série, nous vous invitons à identifier les lieux du 12e dans lesquels peuvent se contempler ces curiosités, voire ces merveilles.

Quinzième coup d'oeil :

paris

Cliquez pour agrandir

Que représente cette photo et où a-t-elle été prise ?

Notre précédent coup d'oeil  :

parisCette photo a été prise dans la clinique vétérinaire du Parc Zoologique de Paris.

La clinique est équipée pour effectuer tous les soins : salle de radiographie, bloc opératoire, pharmacie, laboratoire, boxes pour accueillir les animaux malades. Et si nécessaire, le matériel peut être transporté pour soigner les plus gros animaux dans leur enclos, parfois à l’aide d’un fusil hypodermique.

paris

Sur le site du Parc Zoologique de Parie, cette page vous renseignera sur le métier de vétérinaire dans un zoo.

08:07 Publié dans "L'oeil du quartier" | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : paris

09/12/2020

L'Oeil du quartier pousse les portes (14)

paris

L'Oeil du quartier n'a certes pas épuisé les ressources de l'espace public. Parfois cependant, il pousse la porte de lieux accessibles et y fait des découvertes.

Dans cette série, nous vous invitons à identifier les lieux du 12e dans lesquels peuvent se contempler ces curiosités, voire ces merveilles.

Quatorzième coup d'oeil :

paris

Cliquez pour agrandir

Que représente cette photo et où a-t-elle été prise ?

Notre précédent coup d'oeil  :

parisCe tableau se trouve au Ministère de l'Economie, des Finances et de la Relance. Il a pour titre Aux arbres citoyens et est signé de Roberto Matta (1911-2002), un peintre surréaliste chilien.

Le site du Ministère rapproche cette œuvre des peintures du souvent malicieux, Jérôme Bosch (1450-1516) : La charrette de foin, La tentation de Saint Antoine, Les sept péchés capitaux, Le jardin des délices … Même abondance de personnages souvent minuscules, bousculés, mi-hommes mi-oiseaux, de petits détails parfois atroces ou macabres qui proviennent d’un imaginaire libéré, même sens du mouvement.

À Bercy, le Ministère rassemble de très nombreuses oeuvres d'art acquises dans le cadre du 1% artistique. Il est possible de les approcher lors des Journées Européennes du Patrimoine. Cette video en donne un aperçu :

08:09 Publié dans "L'oeil du quartier" | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : paris

02/12/2020

L'Oeil du quartier pousse les portes (13)

paris

L'Oeil du quartier n'a certes pas épuisé les ressources de l'espace public. Parfois cependant, il pousse la porte de lieux accessibles et y fait des découvertes.

Dans cette série, nous vous invitons à identifier les lieux du 12e dans lesquels peuvent se contempler ces curiosités, voire ces merveilles.

Treizième coup d'oeil :

paris

Cliquez pour agrandir

Que représente cette photo et où a-t-elle été prise ?

Notre précédent coup d'oeil  :

paris

Ce triptyque titré Les Bienheureuses carmélites de Compiègne est une oeuvre d'Argant de Merrefel que l'on peut contempler dans l'église de l'Immaculée Conception (34 rue du Rendez-Vous).

Les seize carmélites de Compiègne, inculpées pour «fanatisme» dans une parodie de justice à Paris lors de la Grande Terreur, ont été guillotinées le 17 juillet 1794. Leurs corps reposent dans les fosses communes du cimetière de Picpus, non loin de l'église.

parisConstruite en 1875, l’église de style néo-roman, est due à l’architecte Delebarre de Bay ; le porche est surmonté par un « Couronnement de la Vierge ». Une statue de Notre-Dame de Lourdes domine le chœur orné par deux grandes toiles marouflées dédiées l’une à la promesse de la Rédemption et l’autre à la proclamation de l’Immaculée Conception.

Vous retrouverez l'ensemble des oeuvres présentes dans l'église de l'Immaculée Conception sur cette page du site Patrimoine-histoire

08:06 Publié dans "L'oeil du quartier" | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : paris

25/11/2020

L'Oeil du quartier pousse les portes (12)

paris

L'Oeil du quartier n'a certes pas épuisé les ressources de l'espace public. Parfois cependant, il pousse la porte de lieux accessibles et y fait des découvertes.

Dans cette série, nous vous invitons à identifier les lieux du 12e dans lesquels peuvent se contempler ces curiosités, voire ces merveilles.

Douzième coup d'oeil :

paris

Cliquez pour agrandir

Que représente cette photo et où a-t-elle été prise ?

Notre précédent coup d'oeil  :

parisVous pouvez voir ces deux éléphants dans la Grande Pagode du bois de Vincennes.

Vestige de l'exposition coloniale de 1931, la Pagode du bois de Vincennes (voir sur Wikipedia) inscrite aux Monuments historiques depuis 1975, est aujourd'hui le siège de l’Institut international bouddhique.

Dans cette enceinte de 8 000 m² située aux abords du lac Daumesnil se trouvent deux bâtiments à l’architecture remarquable conçus par Louis-Hippolyte Boileau.

paris

Pavillons du Togo (à gauche) et du Cameroun (à dr) en 1931

paris

Le plus imposant, l’ancien pavillon du Cameroun, a été restauré dès 1977 et transformé en pagode pour l’exercice du culte.

paris

Les deux éléphants se cachent là (Cliquez pour agrandir)

La Pagode du bois de Vincennes  ne se visite habituellement pas, mais ouvre ses portes au public à l’occasion de grands évènements telles que la Fête du bouddhisme (en mai), le Festival du Tibet (en septembre) ou certaines cérémonies tout au long de l'année.

08:08 Publié dans "L'oeil du quartier" | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : paris

18/11/2020

L'Oeil du quartier pousse les portes (11)

paris

L'Oeil du quartier n'a certes pas épuisé les ressources de l'espace public. Parfois cependant, il pousse la porte de lieux accessibles et y fait des découvertes.

Dans cette série, nous vous invitons à identifier les lieux du 12e dans lesquels peuvent se contempler ces curiosités, voire ces merveilles.

Onzième coup d'oeil :

paris

Cliquez pour agrandir

Que représente cette photo et où a-t-elle été prise ?

Notre précédent coup d'oeil  :

parisCette vue représente l'escalier intérieur de la colonne de Juillet.

parisDepuis 180 ans, la colonne de Juillet trône au milieu de la place de la Bastille sans que l'on puisse y accéder. Depuis l'achèvement des travaux de voirie qui ont permis sa restructuration, il est possible d'en approcher la base, mais toujours pas de la visiter.

Selon les informations du Centre des monuments nationaux, il sera bientôt possible (d'ici la fin de l'année dit-on) de visiter les parties basses de la colonne. Entièrement rénovées, elles vont en effet bientôt être rouvertes au public, dans le cadre de visites-conférences pour des groupes de 19 personnes. L’occasion de découvrir la galerie circulaire, ses vitraux et mosaïques, ainsi bien sûr que la mystérieuse crypte. En raison de son étroitesse, il ne sera en revanche pas possible d’emprunter l’escalier métallique permettant d’accéder au sommet de la colonne.

08:05 Publié dans "L'oeil du quartier" | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : paris