Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/03/2013

L'aire d'accueil des gens du voyage

parisRappelons que la loi Besson de juillet 2000 impose aux départements d'établir des schémas prévoyant "les conditions d'accueil spécifiques des gens du voyage" et obligeant les communes de plus de 5.000 habitants à réserver des terrains aménagés.

En juin 2009, conformément à un engagement signé par la ville et le département en 2004, le conseil d'arrondissement puis le conseil de Paris ont voté la délibération 2009 DPA 32 relative à la création d'aires du voyage à Paris.

En novembre 2011, la totalité des aménagements avaient été annulés. La Commission supérieure des sites, saisie par le gouvernement de l'époque, avait émis un avis défavorable aux deux projets, demandant à la Ville d'améliorer "l'intégration paysagère" des zones concernées.

Chose fut faite : le 5 octobre 2012 en réunion publique à la Mairie du 12e, était présenté le projet validé par la commission des sites prévoyant notamment, autour des aires d'accueil, une extension des zones boisées.

document.jpeg

Crédit photo : Emma Blanc Paysagiste d.p.l.g

Lors de la séance des 12 et 13 février 2013, le conseil de Paris adoptait la délibération 2013 DEVE 16 : Dépose des demandes d'autorisations administratives pour le projet de reconquête paysagère sur le plateau de Gravelle (12e) et la plaine sud de Longchamp (16e) qui intègre notamment deux aires d'accueil des gens du voyage.

Satisfaction des élus EELV du Conseil de Paris du fait que la Ville ait fait évoluer les projets dans le sens d'une meilleure intégration paysagère.

Insuffisant, selon l'UMP qui a tenté d'amender le projet et dont la conseillère Valérie Montandon a, au contraire, accusé la Ville de remettre en cause la protection du bois de Vincennes. «C'est un site classé et il ne doit plus être considéré comme une réserve foncière par la ville de Paris», a-t-elle déclaré dans un communiqué.

De leur côté, les 7 communes riveraines du bois (Saint Maurice, Joinville le Pont, Saint-Mandé, Nogent sur Marne, Maison-Alfort, Vincennes et Charenton le Pont) ont déposé un recours en référé car l’aire d’accueil ne sera pas située à côté des commodités de la ville de Paris concernant les écoles, équipements publics et autres services. Ce-sont donc leurs propres équipements qui pourraient être sollicités par les personnes qui vivront sur ces aires d’accueil alors qu’ils n’ont pas été consultés sur ce sujet.

Comment croire à la sincérité des arguments avancés par les opposants à cette implantation ? On n'a entendu de leur part aucune proposition alternative d'implantation intra-muros. Fallait-il reconvertir la Pelouse de Reuilly ou le Parc de Bercy ? Et au fait, les communes opposée à ce projet sont-elles en règle vis à vis de la loi Besson ?

Dans la situation actuelle, on peut craindre que ce louable engagement du Maire de Paris à respecter la loi ne puisse être atteint avant la fin de la mandature.

26/03/2013

Jeudi : dernier compte-rendu de la mandature

Jeudi 28 mars 2013 à 19hMichèle Blumenthal, Maire du 12e arrondissement, entourée de l'équipe municipale nous donne rendez-vous  à l'Espace Reuilly, afin de nous présenter les actions menées au cours de l'année dernière et évoquer les projets en cours.

Ce compte-rendu de mandat sera le dernier de la mandature puisqu'au début de l'année prochaine nous serons en campagne électorale pour les élections municipales.

paris

Le document compte-rendu de mandat 2012 a été distribué avec le dernier numéro de Votre 12e, mais n'est pas encore téléchargeable en ligne.

Sur les points qui relèvent plus particulièrement de l'arrondissement, nous y avons noté :

Logements sociaux : avec la livraison en 2012 de près de 400 nouveaux logements sociaux, le 12e a atteint le taux de 19% de logements sociaux (pour 13 en 2001).

Action sociale : si l'épicerie solidaire précédemment annoncée pour 2012 n'est plus mentionnée, on rappelle les 160 places d'hébergement d'urgence fort heureusement créées dans la Caserne de Reuilly.

Petite enfance : 837 places de crèche ont été attribuées en 2012.

Démocratie locale : le budget participatif (10% du budget local d'investissement sur l'espace public délégués aux conseils de quartier) reste la manifestation majeure mise en avant par nos élus.

Espace public : l'aménagement du boulevard Diderot constitue le point principal à mettre au crédit de la municipalité du 12e en 2012 (le Tramway est un projet parisien).

Urbanisme : seul le projet Charolais Rotonde devrait voir ses premières réalisations avant la fin de la mandature. Le GPRU porte de Vincennes comme le futur quartier Bercy Charenton ne donnent lieu pour l'instant qu'à des réunions publiques de concertation.

Pour assister à la présentation de ce compte-rendu de mandat et écouter les réponses à vos questions, rendez-vous jeudi à l'Espace Reuilly.

21/03/2013

Chapelle menacée au 77 rue de Reuilly

Nous évoquions il y a peu (voir ici) le travail remarquable effectué par les associations qui veillent sur le patrimoine parisien et, à la différence de la Commission du Vieux Paris (CVP), ne tardent pas à les informer.

parisParis Historique qui lui, a accès aux travaux de la CVP, publie sur son blog une intéressante information concernant unne demande de permis de construire au 75-79 rue de Reuilly :

PC-075-112-12-v-0040 – Pet. : M. Yves-Marie ROMAIN, Assoc.. Monsieur VINCENT – Construction de bâtiments de 5 à 7 étages sur 1 niveau de sous-sol à usage d’établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (106 lits), de résidence sociale (33 lits), de foyer-logement (26 lits), de crèche (30 berceaux), de lieu de culte, de musée et de stationnement (17 places) avec toitures-terrasses végétalisées et pose de panneaux solaires thermiques (130 m2) après démolition de 2 bâtiments et d’une chapelle.- SHON démolie : 5192 m2 ;- SHON créée : 11055 m2, surface de terrain : 5693 m2, hauteur du projet : 28 m. -Date d’enregistrement : 25/10/2012.

paris

Crédit photo : Visites guidées

La communauté des Filles de la Charité s’installe dans cette rue de Reuilly en 1830 pour y créer une école de charité et un asile pour enfants. Ces orphelinats pour garçons et pour filles étaient complétés de patronages, d’écoles professionnelles pour 700 apprentis des deux sexes et d’un asile pour jeunes aveugles. La chapelle n’est mentionnée qu’à partie de 1852. Aujourd’hui, c’est la seule construction ancienne qui subsiste sur le site, les autres constructions ayant été remplacées ou très fortement transformées durant les années 1970. L’ensemble accueille de nos jours une résidence pour personnes âgées de 96 places, ainsi qu’un petit musée en sous-sol dédié à Catherine Labouré. Le projet prévoit la démolition de l’ensemble des constructions pour édifier un nouvel établissement d’hébergement pour personnes âgées, une crèche et une résidence sociale. Une nouvelle chapelle serait aménagée dans l’immeuble sur la rue (avec remploi des vitraux), ainsi que le musée (rapport de la CVP, séance du 19/02/2013). La CVP a demandé une révision du projet.

paris  paris

Etat actuel de la rue de Reuilly et projet de reconstruction
(photos DHAAP)

14/02/2013

Braderie de printemps à l'église du Saint-Esprit

La Braderie de Printemps de la paroisse se tiendra :

samedi 16 février 2013 (14h30-19h30)
et dimanche 17 février 2013 (10h30-12h30 et 15h00-19h00)

dans la Grande Crypte de l'Eglise du Saint-Esprit (186 av Daumesnil et 7 rue Cannebière).

medium_b2.jpg

Vous y trouverez des stands de vêtements pour tous, de linge de maison, de livres d'occasion, de jouets, de cartes postales anciennes, de petite brocante... à des prix plus qu'intéressants !

Allez-y nombreux en famille et avec vos enfants.

Depuis août 2010, la paroisse organise également une Braderie Permanente solidaire :

Tous les mardis de 9h à 12h et tous les jeudis de 16h à 19h, au pre mier étage du clocher, escalier de droite. On peut s’y vêtir pour quelques euros, pour tous les âges.

01/01/2013

Meilleurs Voeux

Lecteurs de Bel-Air Sud et d'au delà,
nous vous adressons pour 2013,
nos meilleurs voeux de santé
et de bonheur de vivre dans la Métropole

paris
                                                        Photo Olivier Estasse (Picasa)

 et tout particulièrement à Bel-Air 

où le bois de Vincennes est source de bonheur

en toutes saisons pour toutes les générations

31/12/2012

Regard vers l'arrière

medium_side_mirror.jpgAinsi se termine la septième année pleine de la vie de ce blog au cours de laquelle nous vous avons proposé 307 articles sur les sujets les plus divers concernant de près ou d'un peu plus loin Bel-Air Sud.

Nous en avons parcouru la liste afin de nous les rappeler et vous inciter à relire quelques uns d'entre eux ...

... s'intéressant à notre patrimoine et notre histoire : 

... se rapportant à l'urbanisme et à l'architecture :

... touchant aux politiques de transports :

... concernant l'évolution du commerce :
... consacrés aux espaces verts et à l'environnement :

... vous parlant démocratie locale et citoyenneté :

... ou égoistement tournés vers nous-mêmes :

Dernière précision : si la relecture d'un article vous inspire, vous pouvez encore commenter.

24/12/2012

Joyeux Noël

Comment aurait-il pu faire autrement ? Cette année bien évidemment, c'est par la ligne de Tramway inaugurée il y a quelques jours que le Père Noël effectue ses livraisons dans notre quartier. Cliquez sur la photo pour mieux le voir.

paris

Habitants de Bel-Air Sud ou d'ailleurs
Lecteurs réguliers ou lecteurs occasionnels
nous souhaitons d'excellentes fêtes
à chacune et chacun d'entre-vous

20/12/2012

Le manège de Noël bientôt installé

Comme chaque année depuis 1994, un manège gratuit attend les enfants du 22 décembre 2012 au 6 janvier 2013 sur le parvis de la Mairie du 12e (130 avenue Daumesnil).

viewmultimediadocument.gif

Crédit : Véronique Gerber - Mairie de Paris

Ce manège est l'un des 20 manèges de Noël à leur disposition dans les arrondissements parisiens tous les jours de 10h00 à 19h00.

Insolite : Ces manèges tournent dans le sens inverse des aiguilles d’une montre pour permettre aux enfants d'héler la foule et leurs parents... avec le bras droit!

Source : Mairie de Paris

13/12/2012

La réhabilitation du 45 avenue Michel Bizot

IMG_8521.JPGLe conseil de Paris du mois d'octobre a adopté la délibération 2012 DLH 197 qui prévoit la transformation de l'immeuble situé au 45 avenue Michel Bizot (carrefour Bizot-Decaen-Wattignies) en résidence sociale gérée par ADOMA.

Ce bel immeuble actuellement en manque d'entretien abrite jusqu'au 1er juillet 2013 un foyer de travailleurs géré par la Poste.

IMG_8516.JPG

Après sa libération, il sera très rapidement réhabilité pour y créer 92 logements autonomes PLA-I pour jeunes actifs. Les loyers mensuels s'échelonneront entre 400 et 500 euros par mois. Ce projet est soumis au plan climat de la Ville de Paris dans l’existant, avec un niveau exigé de consommation conventionnelle de 80 kWh/m²/an.

IMG_8520.JPG

Une belle opération en perspective, du point de vue social évidemment, mais également pour valoriser le bâti existant au bénéfice du quartier.

03/12/2012

Accessibilité des commerces : beaucoup reste à faire

L'excellente campagne d'affichage réalisée gratuitement par l'agence BDDP pour l'Association des Paralysés de France (APF) a atteint ses objectifs en activant notre regard sur l'accessibilité des commerces que nous fréquentons.

paris

Dans notre quartier comme ailleurs, l'accessibilité des commerces aux porteurs d'un handicap est très variable. Il ne s'agit pas ici de louer les uns et de blâmer les autres, mais d'inciter chacun d'entre-nous à observer avec un regard critique les lieux que nous fréquentons.

paris

À Bel-Air Sud comme ailleurs, des situations très diverses


Malgré l’engagement pris par l'Etat de rendre la France accessible au 1er janvier 2015 (*), un grand retard a été pris et de nombreux lieux publics restent toujours inaccessibles aux personnes en situation de handicap, et de fait les exclut de la vie sociale menée par tout un chacun.

Si la campagne de l'APF porte sur l'accessibilité au sens du handicap moteur, il convient de rappeler que l'accessibilité concerne également la personne malvoyante, déficiente auditive ou même déficiente intellectuelle.

(*) La réglementation a toutefois pris en compte la réalité des établissements existants, et plus particulièrement celle des établissements les plus petits, dits de « cinquième catégorie » auxquels des dérogations peuvent être accordées.