Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/03/2007

Les arbres en fête

medium_fetedelarbre.jpg
Durant ce week-end, la Ville de Paris vous invite à mieux connaître ce patrimoine arboré et à rencontrer ceux qui en prennent soin tout au long de l’année.

Voici le programme de la Fête de l'arbre le 12ème :


Samedi 24 et dimanche 25 à Daumesnil : Carrefour de la Conservation, avenue de Saint-Maurice.

  • de 10h à 17h
    • Informations sur la gestion forestière du bois de Vincennes.
    • Jeux-reconnaissance des diverses essences forestières du bois.

  • à 10h30 et 14h30
    • Plantations et transplantations avec le public de plants forestiers et d’arbustes.
    • Participation du public au travail d’éclaircie et de sélection de jeunes sujets d’avenir dans un enclos de reboisement. Rendez-vous 1⁄4 d’heure avant au carrefour de la conservation
    • Présentation du matériel de bûcheronnage, utilisation et entretien.
    • Présentation de l’équipement de sécurité (casques, harnais, tenues…).
    Pour ces animations, rendez-vous au carrefour de la conservation, côté route des batteries.

    Samedi 24 et dimanche 25 au Parc Floral de Paris : Esplanade Saint-Louis, Route de la Pyramide (Entrée “Château”)

  • à 10h et 14h30
    • Visites commentées du Pavillon des Bonsaï. Les arbres miniatures : les essences adaptées à la culture du bonsaï, qu’est-ce qu’un bonsaï, comment les cultiver...
    • Animation “jardins miniatures” : les enfants (de 4 à 12 ans) conçoivent des mini jardins arborés. Au Pavillon 12

  • à 15h
    • Circuit “bois et écorces” : promenade accompagnée et commentée dans le parc. Tout au long d’un parcours de plus d’un kilomètre et demi, observez l’évolution des végétaux, caressez les écorces, imprégnez-vous des couleurs des troncs et des rameaux, et détectez des odeurs. Rendez-vous à la Maison du Parc et du Bois.

  • 19/03/2007

    Les deux Généraux qui marquent Bel-Air Sud

    Deux Généraux marquent Bel-Air Sud : le Général Daumesnil et le Général Michel Bizot.
    S'il est aisé de trouver la biographie et des images concernant le premier, les informations historiques concernant Michel Bizot sont peu nombreuses et les images inexistantes sur internet.

    medium_daumesnil.jpgOn a donné le nom du baron Pierre Yriex Daumesnil (1777-1832), général qui a défendu le château de Vincennes en 1814 et 1815 à la voie conduisant à ce château. Le Général Daumesnil est surnommé "jambe de bois" depuis qu'un boulet lui a emporté la jambe lors de la bataille de Wagram en 1809. En 1814, il refusa de livrer aux Russes le château de Vincennes dont il était le gouverneur en disant : «Je rendrai Vincennes quand on me rendra ma jambe».

    medium_BIZOT.jpgOn sait du Général Michel Bizot (1795-1855) qu'il fut directeur de l’École Polytechnique et trouva la mort au siège de Sébastopol, pendant la guerre de Crimée mais il ne nous pas été possible de trouver une image le représentant.
    On en sait davantage de son fils, le Général Brice Adrien Bizot (photo ci-contre) né en 1848 à Bitche et décédé le 18 avril 1929.

    14/03/2007

    Il s'appellera Velib'

    Faute de mieux, nous nommions jusqu'à ce jour "VLS" (Velos en Libre Service) le système que la ville de Paris ve mettre en service à partir de Juillet prochain.

    La Mairie de Paris vient de nous faire part de son nom de baptème officiel Velib' et de l'identité graphique associée.

    Tous les détails sur cette page.
    medium_velib.png

    23:25 Publié dans Voirie Urbanisme | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : Paris

    12/03/2007

    Palais de la Porte Dorée : Visitez le chantier

    medium_Visites-chantier.jpgInitialement annoncée pour le mois d'avril 2007, la Cité Nationale de l'Histoire de l'immigration devrait ouvrir ses portes le 2 juin 2007.

    En attendant, dans le cadre de la programmation « C’est le chantier ! », des visites sont organisées pour faire découvrir au public le chantier de la Cité nationale de l’histoire de l’immigration et le projet architectural de Patrick Bouchain et Loïc Julienne, au Palais de la porte dorée.

    Les travaux doivent s’échelonner sur une période de 5 ans, période pendant laquelle la Cité et l’aquarium resteront accessibles.

    Les visites ont lieu les jeudi à 18h et les vendredi à 14h30 en groupes de 20 personnes maximum. Elles sont gratuites et accessibles sur réservation (deux semaines à l’avance pour les groupes déjà constitués).

    medium_PalaisPorteDoree.jpg
    Réservation par téléphone ou par mail :
    - Tél. : du lundi au vendredi de 9h à 18h au 01 53 59 58 60
    - Mail : visite-chantier@histoire-immigration.fr

    Accueil :
    - le jeudi à 18h, l'accueil des visites se fait par l’entrée administrative au 293, avenue Daumesnil
    - le vendredi à 14h30, accueil dans le hall public du Palais de la Porte Dorée

    Durée des visites : 1h30

    10/03/2007

    Des tours à la porte de Bercy !

    medium_IMG_4316.JPGVous les avez probablement vues et, elles auraient fait rougir de colère les élus verts de Paris s'il s'agissait d'autres tours que ces silos mis en place par la société Soletanche Bachy.
    Ce chantier qui a pris place sur le bastion numéro 1 de l’enceinte de Thiers, s'inscrit dans le projet TIMA dont nous vous avons parlé il y a quelques semaines.

    medium_IMG_4336.JPG

    06/03/2007

    Sibuet se prénommait Benoît Prosper

    Vous connaissez son nom, mais curieusement, on ne mentionne jamais ses prénoms.

    Il s'agit du baron Benoît Prosper Sibuet, général de brigade du Ier Empire, né le 9 juin 1773 à Belley, Ain, France et tué en Silésie, près de Loewenberg, le 29 août 1813.

    medium_sibuet.jpg
    La dénommination de la rue Sibuet a fait l'objet d'un décrêt le 10 août 1868. Elle faisait précédemment partie du sentier Saint-Antoine, voie tracée sur le plan cadastral de 1812. La partie de cette voie qui s'étendait entre la rue de Picpus et le chemin de fer de Vincennes a été dénommée rue de Toul en 1893.

    La gestion des plaques signalétiques des rues parisiennes est pour le moins curieuse : parfois elles nous renseignent sur les dates et la qualité des personnes qu'elles honorent, parfois comme ici, "on nous cache tout, on nous dit rien" !

    05/03/2007

    Circulation : qui fait quoi ?

    En matière de circulation, Mairie de Paris et Préfecture de Police ont des domaines de compétences bien distincts fixés par la loi « démocratie de proximité » de février 2002 et son décret d’application.

    medium_Hotel_de_ville.jpgLe rôle de la Ville

    Les compétences de la Mairie de Paris sont de trois ordres :

  • L’aménagement de l’ensemble de la voirie, qu’il s’agisse de la chaussée ou des trottoirs. 

  • La conception, la gestion et l’exploitation des infrastructures de la voirie comme l’éclairage, le mobilier urbain, les feux tricolores, la signalisation ….

  • La mise en place d’arrêtés concernant la circulation et le stationnement  sur les voies de sa compétence comme la limitation de vitesse, la définition des sens de circulation, le régime et l’emplacement des places de stationnement…

    medium_prefecture.pngLe rôle de la Préfecture de Police

    Le rôle de la Préfecture de Police porte sur 4 points :

  • Le contrôle du respect de la réglementation, des arrêtés relatifs à la circulation et au stationnement et des règles du Code de la route par les différents usagers de l’espace public : automobilistes, conducteurs de 2 roues motorisés, cyclistes, etc.
  • La sanction de ces usagers en cas d’infraction à ces règles
  • La gestion de plusieurs voies importantes de Paris comme le boulevard périphérique, les quais, l’avenue des Champs Elysées, les grands boulevards, etc.
  • La mise en place d’arrêtés concernant la circulation et le stationnement sur ces axes.

    Source : Lettre des déplacements - Mairie de Paris
    Pour la recevoir, inscrivez-vous ici.

    Cette organisation bicéphale (due à l'Histoire et au fait que Paris est à la fois commune et département) n'est certainement pas favorable à une gestion efficace de la voirie parisienne et de ses usagers.

    Un exemple d'actualité : voici deux mois qu'est applicable la nouvelle règlementation concernant les livraisons et l'occupation des zones de livraisons alors qu'elle ne fait l'objet d'aucune campagne d'information et de distribution de disques de stationnement !

  • 03/03/2007

    Les Colonnes du Trône bientôt restaurées ?

    La plupart des barrières d'octroi ont été détruites lors de la Révolution. Certaines existent toujours comme la rotonde de la barrière de la Villette (actuelle place Stalingrad), la barrière d'Enfer (actuelle place Denfert-Rochereau), la rotonde du Parc Monceau et la barrière du Trône (place de la Nation) au dessus de laquelle sont élevées les colonnes du Trône.

    medium_colonnesdutrone.jpg

    medium_TronePalissade.jpgDepuis cinq ans, leurs belles embases sont malheureusement dissimulées derrière des palissades destinées à éviter que les pierres ne tombent sur les promeneurs.


    Depuis cinq ans également, on nous laisse entendre que leur restauration ne saurait tarder :


  • Lors de la séance des 24 et 25 juin 2002 du Conseil de Paris, sur la proposition de M. Patrick Bloche, Mme Michèle Blumenthal, M. Gérard Rey et les élu(e)s du groupe socialiste et radical de gauche, émet le vœu :
    - que soit étudiée et programmée la restauration des Colonnes du Trône et que les crédits nécessaires soient dégagés et inscrits dès le budget 2003.
    Ce voeu a été adopté.

  • Lors de la séance des 25 et 26 septembre 2006 du Conseil de Paris, Monsieur Georges Sarre et de la majorité municipale du 11ème arrondissement émettent le voeu :
    - que les colonnes du Trône soient restaurées dans les plus brefs délais et que les crédits nécessaires à cette restauration soient dégagés dans le cadre d’un redéploiement des crédits au sein du budget 2006 ou, au plus tard, dans le cadre du budget 2007.
    Ce voeu a été adopté.

    Sur son site d'arrondissement, Georges Sarre, Maire du XIème affirme que les travaux commenceront au début de l’année 2008.
    Il ajoute : Ces colonnes rénovées doivent être le symbole, non pas d’une barrière contre l’extérieur, comme ce fut le cas par le passé, mais de l’ouverture de Paris vers sa banlieue.

    Nous ne demandons qu'à le croire !

  • 06:00 Publié dans Voirie Urbanisme | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : Paris

    01/03/2007

    Un Bel-Air en moins

    Quand on vous dit Bel-Air, vous pensez :

  • à Bel-Air, l'un des quatre quartiers administratifs du 12ème, celui dans lequel vous résidez ?
  • à l'avenue du Bel-Air qui va de l'avenue de Saint-Mandé à la place de la Nation ?
  • à la station de métro Bel-Air (ligne 6) située bd de Picpus ?
  • à l'avenue de Bel-Air qui commence route de la Tourelle pour finir à la porte du Bel-Air ?
  • à la porte du Bel-Air que la nomenclature officielle des voies de Paris situe au débouché de l'avenue de Bel Air sur la chaussée de l'Etang, en bordure du bois de Vincennes ?
  • à l'arrêt d'autobus Bel-Air (ligne 62) situé en bas de la rue Louis Braille ?
  • à la Villa du Bel-Air commençant au 102 bis avenue de Saint-Mandé et finissant sentier de la Lieutenance ?
  • à la Cour du Bel-Air dont l'entrée est située 56 rue du Faubourg Saint-Antoine ?

    ou, si vous connaissez bien l'histoire de notre arrondissement :
    http://belairsud.blogspirit.com/images/medium_BelAirHist4.jpg

  • à l'ancienne gare Paris-Bel-Air de la ligne de la Bastille (qui était située rue du Sahel) ?
  • à la propriété du Bel-Air édifiée en 1687 à Saint-Mandé par Jacques Petitmaire, gouverneur de la ménagerie du roi (source : Dictionnaire du Paris disparu d'Alfred Fierro).

    medium_arret62.jpgComme vous l'avez constaté, les lieux qui portent Bel-Air dans leur dénomination sont nombreux et situés de manière assez diffuse.

    C'est cette constatation qui a incité les élus du 12ème à demander à la RATP de modifier le nom de l'arrêt d'autobus 62.

    La réponse a été positive : la modification devrait être effective quand le 62 cèdera la place au 64 (courant avril, selon les dernières annonces). Gageons que nul ne s'étonnera de sa nouvelle dénomination : Louis Braille.
    medium_LouisBraille.png

  • 27/02/2007

    Contresens cyclables : dernière minute

    La Mairie du 12e et la Direction de la Voirie et des Déplacements (DVD) nous font savoir que l'expérimentation très positive des contresens cyclables (depuis septembre 2005), permet d'en prévoir l'extension dans les quartiers verts et les zones 30.

    Sont concernés à Bel-Air sud : la rue de la Vega, la rue de Toul (entre le bd de Picpus et la rue Louis Braille) ainsi que le sentier de Montempoivre.