Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/03/2015

Dernier sprint pour le Budget participatif

parisLancé en septembre dernier, le budget participatif 2016 permet à tous de proposer des projets concernant son quartier, son arrondissement voire la ville de Paris en totalité. Le projets peuvent concerner l'espace public comme les équipements municipaux de proximité. 

En 2015, l'enveloppe peut être portée par les Maires d'arrondissement à 30% de leur budget d'investissement. C'est le choix qu'a effectué la Maire du 12e ce qui porte cette enveloppe à 2 427 000 €.

Les conseils de quartier se sont emparés de cette opportunité pour élaborer des projets concernant en particulier l'espace public. Les projets proposés par le conseil de quartier Bel-Air Sud sont désormais consultables sur la base idee.paris.frEn voici la liste (cliquez pour accéder à chacun d'eux) :

paris

paris

En septembre, vous serez invités à voter pour ceux qui auront été validés et chiffrés par les services techniques de la ville. Il vous reste quelques jours (jusqu'au 15 mars) pour en prendre connaissance, les soutenir et les commenter.

27/02/2015

Une admiratrice déçue. On la comprend ...

Nous avons reçu le message suivant d'une lectrice de ce blog :

Hier, avec une amie nous voulions admirer la fontaine de la place Félix Eboué. Il pleuvait et nous avons pensé que la Brasserie "Le Metro" nous permettrait d'admirer ces lions. Mais la vue n'etait pas sur les lions ... nous avons vu un immense panneau publicitaire + un parking de motos + des poubelles. Il était 15h30.

pce F Eboué feb2015 003.jpg

 Cliquez pour agrandir

Difficile de rester indifférent à un tel reportage. Qu'en pensez-vous ?

Rendez-vous sans tarder à la Caserne

parisInévitablement, en passant boulevard Diderot ou rue de Reuilly, vous avez remarqué qu'il règne une atmosphère nouvelle : les murs ont pris des couleurs, c'est déjà un signe.

Il n'est pourtant pas si loin le temps où la Caserne de Reuilly était ce lieu dont on ne connaissait que la grille d'entrée et les pancartes rappelant qu'il était sous protection militaire.

DSCN0285.JPG

Cliquez pour agrandir

Le changement date du 7 septembre 2012, jour où Bertrand Delanoë, Jean-Marc Ayrault et Cécile Duflot ont annoncé la finalisation d’un accord entre l’État et la capitale au sujet de la cession de la caserne de Reuilly.

En décembre 2013 (la cession a été actée le 10 juillet de la même année), la Ville confiait à Paris Habitat l'aménagement de ces 2 hectares sur lesquels sont prévus quelque 600 logements en location : des logements sociaux (50 %) dont des logements étudiants, des logements à loyer maîtrisé (20 %) et des logements locatifs libres (30 %), un jardin public de plus de 4800 m2 et divers équipements dont une crèche de 66 berceaux. 

Retrouvez ici la présentation effectuée par Paris Habitat lors de la réunion publique du 15 janvier 2015.

Si la livraison des premiers logements est attendue pour 2019, vous pouvez déjà prendre la mesure du lieu désormais appelé La caserne et du projet en vous rendant sur place. Paris Habitat et la Mairie du 12e ont pris des dispositions pour répondre à votre curiosité et y créer de l'animation. Vous y attendent :

La Maison du Projet, lieu d’échanges et d’expositions, ouverte à tous depuis début février, elle présente l’actualité de la métamorphose du site. Une maquette du projet y est présentée.

paris

Cliquez pour agrandir

Prochaines journées d’accueil du public : Vendredi 6 mars de 14h à 18h et Lundi 16 mars de 9h à 12h30 (autres dates à venir…-

La boutique Emmaüs (Ouverte le mercredi de 14h à 18h30 et le samedi de 10h à 18h30. Accueil des dons du mardi au samedi de 10h à 18h30).

parisLe cirque Romanès un cirque tzigane créé en 1994 par Alexandre Romanès, ex-dompteur de lions, joueur de luth, funambule et poète, et Délia Romanès, sa femme, chanteuse et musicienne.

Le Jardin d'Alice (Collectif d'artistes)

Gare XP (Collectif d'artistes et de techniciens du spectacle)

... et d'autres comme Hip Hop citoyens, le Théâtre Astral et Technoparade

Rappelons enfin que depuis le 1er décembre 2012, la Caserne de Reuilly accueille temporairement une structure de 160 places en hébergement d'urgence, gérée par le Centre d'Action Sociale Protestant (CASP).

Dépéchez-vous d'y aller car avant la fin de l'été les occupants temporaires quitteront le site pour que les travaux commencent. 

23/02/2015

Vu de votre fenêtre (14)

547275177.jpgMême rares, les Vues de vos fenêtres sont toujours appréciées. En voici le quatorzième opus.

Françoise, fidèle lectrice du quartier voisin de la Vallée de Fécamp était à sa fenêtre rue des Meuniers en début de matinée. Elle nous fait profiter d'une échappée sur la rue de Fécamp.

WP_20141017_001.jpg

Cliquez pour agrandir

À votre tour de faire découvrir aux lecteurs de ce blog la vue originale que vous avez de votre quartier. Envoyez vos photos à cette adresse.

06/02/2015

Bercy Charenton dépasse les bornes

parisSi comme nous, vous suivez depuis 2008 la gestation du quartier Bercy Charenton, vous avez en tête le Plan Guide présenté en octobre 2012 par le cabinet Rogers Stirk Harbour + Partners (R.S.H+P).

Comme nous, vous avez probablement pris conscience des contraintes qui pèsent sur la zone présentie et de la difficulté d'y créer comme annoncé quelque 5000 logements et 450 000 m2 d'immeubles d'activité.

parisDéjà en 2012, Stephen Barrett (Chef de Projet à l'agence R.S.H+P) avait annoncé : Il conviendrait d’élargir le périmètre d’intervention afin de rendre cohérent le schéma urbain sur une bande longeant les voies ferrés (« les berges ferroviaires ») et d’augmenter les emprises au sol disponibles.

Aussi, si nous n'avons guère été étonnés en novembre 2014 d'apprendre que le conseil de Paris avait voté la délibération 

  • 2014 DU 1097 : Bercy Charenton (12e) : extension du périmètre de la ZAC – enrichissement des objectifs poursuivis et modalités de la concertation.

... nous l'avons davantage été en voyant la ZAC Bercy-Charenton annexer une partie du quartier Vallée de Fécamp dénommée Léo Lagrange du nom du stade qui en occupe le centre.

paris

Source : Réunion Publique du 10/12/2014 en Mairie du 12e

Cliquez pour agrandir

Quelle relation urbaine existe-t-il entre les quartiers Leo Lagrange et Bercy Charenton qu'un large faisceau ferroviaire sépare ? Quel rôle peut jouer le quartier Léo Lagrange dans la continuité urbaine que l'on prétend rétablir entre Paris et Charenton ? Quelle vie de quartier auront les habitants du "centre" de Bercy Charenton alors qu'ils devront se rendre à Léo Lagrange pour aller au collège ou à la bibliothèque ?

paris

Source : Réunion Publique du 10/12/2014 en Mairie du 12e

Cliquez pour agrandir

Il est plus que vraisemblable que le quartier Leo Lagrange constitué de terrain appartenant à la ville de Paris sera en chantier bien avant le reste de la ZAC principalement constituée de terrains appartenant à la SNCF Réseaux.

Cette opération apparaît de toute évidence comme une triple opportunité. Opportunité économique en facilitant l'équilibre financier de Bercy Charenton où le terrain constructible est rare. Opportunité budgetaire pour la ville en incluant la rénovation et la création d'équipements publics dans la ZAC. Opportunité politique en permettant au 12e de mieux contribuer à l'objectif municipal de construction de 10 000 logements par an d'ici 2020.

paris

Nous avons jugé équilibré et réaliste le plan guide de Bercy Charenton présenté en octobre 2012. Nous avons participé à la visite du secteur Léo Lagrange organisée samedi dernier. Nous serions favorables aux grandes lignes du plan de rénovation et de construction sur le secteur si cela ne contribuait une fois encore à augmenter la densité urbaine de Paris.

  • Paris 12e : 22 669 habitants/km2
  • Charenton-le-Pont : 16 296 habitants/km2

La continuité urbaine que l'on prétend hypocritement rétablir n'aurait-elle pas mérité une ZAC transcommunale comme pouvait le laisser espérer ce schéma présenté au public le 28 novembre 2011 ?

paris

Cliquez pour agrandir 

Il est tout à fait déplorable, à moins d'un an de la création de la Métropole du Grand Paris, de voir la municipalité du Petit Paris faire la course seule au détrimént de la qualité de vie des parisiens.

Décidément, avec ou sans périphérique les frontières entre les communes sont bien difficiles à faire tomber.

08:03 Publié dans Voirie Urbanisme | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : paris

05/02/2015

Les feuilles de route de l'exécutif du 12e (2)

roadmap.jpgNous poursuivons la relecture des feuilles de route adressées par Catherine Baratti-Elbaz, Maire du 12e à l'exécutif de l'arrondissement (12 adjoints et 5 conseillers délégués).

Ces feuilles de route permettent à chacun de retrouver concrètement les engagements de campagne de la Maire. Il nous a paru intéressant de relire certaines d'entre-elles à la lumière des sujets qui intéressent plus particulièrement ce blog.

parisAprès celle de Richard Bouigue, premier adjoint, relisons la feuille de route adressée à David Gréau, adjoint chargé des transports, de la voirie et des déplacements.

Catherine Baratti-Elbaz, aujourd'hui Maire du 12e occupait cette fonction au cours de la précédente mandature. Elle donne d'emblée le ton en s'adressant à David Gréau avec ces mots : Nous partageons l'objectif d'un espace public pacifié, plus accessible et mieux partagé entre tous les usagers.

Cela se traduit bien sûr par le développement des zones de rencontre, un concept encore peu présent dans le 12e, et par celui de lieux d'expression éphémères ou provisoires que l'on découvre avec curiosité.

paris

Du côté des déplacements, la Maire rappelle son engagement à lutter contre la pollution d'où l'importance qu'elle attache aux transports collectifs, comme aux modes alternatifs que sont Autolib', Vélib' et le co-voiturage. Au programme également, l'extension des zones 30 la création de nouveaux itinéraires cyclables et de nouvelles opérations Paris Respire.

La rénovation des places de la Bastille et de la Nation comme l'extension des zones 30 offriront affirme-t-elle, de nouvelles opportunités aux déplacements doux et au développement des espaces piétons.

paris

Fiction publié par EELV durant la campagne pour les municipales

La pacification et la mise en valeur des berges de la Seine et des axes routiers qui la longe (quai de Bercy et de la Rapée) figurent en bonne place dans cette feuille de route ou est rappelé le projet d'une ligne à haut niveau de service. Ce sont des objectifs ambitieux qui dépassent largement les compétences de l'arrondissement et même de la Mairie de Paris. Toute avancée dans ce domaine nous comblera.

Vient ensuite l'amélioration de l'insertion des gares de Lyon et Bercy dans l'arrondissement, un objectif à partager avec la SNCF et la RATP.

Plus proche de notre quartier, l'extension du Tramway entre la porte de Vincennes et la place de la Nation devra être coordonnée avec le réaménagement de la place.

Enfin, si la Maire évoque l'amélioration de la desserte du bois de Vincennes avec Vélib' et Autolib', on regrette de ne pas trouver dans cette lettre la perspective d'une navette parcourant le bois de Vincennes ni celle d'un bus de traverse contribuant à désenclaver le quartier de la Vallée de Fécamp.

paris

Minibus B.E. Green

30/01/2015

Un projet pour la place de la Nation

FotoFlexer_Photo.jpgComme la Maire de Paris s'y était engagée lors de la campagne des municipales, l'embellissement des grandes places (Bastille, Nation, Panthéon, place des Fêtes, place d'Italie, Gambetta, Madeleine) figure en bonne place dans le Programme d'Investissement de la Mandature (PIM).

La place de la Bastille, comme nous le souhaitions est la première concernée. Celle de la Nation devrait suivre.

Une large concertation (elles sont toujours larges) ne manquera pas d'être menée pour que le projet réponde au mieux aux attentes de chacun.

Sans attendre, nous reproduisons un extrait d'une étude publié en novembre 2005 par l'Atelier Parisien d'Urbanisme (APUR) sous le titre Réaliser de nouveaux jardins, comment végétaliser Paris ? qui donne une idée de ce qui pourrait être fait pour rendre la place plus agréable aux habitants riverains comme aux promeneurs.

***

Les places de la Nation et Charles de Gaulle sont les deux plus grandes places circulaires de Paris avec un diamètre d'environ 250 m.

Capture d’écran 2015-01-09 à 22.56.45.jpg

Cliquez pour agrandir

Etat actuel : De son centre à sa périphérie bâtie, la place se compose :

  • D'un terre-plein central aménagé en square autour de la statue monumentale de DALOU, représentant le Triomphe de la République qui entre dans Paris. Le bassin qui mettait en valeur la statue a été malheureusement remplacé par des plantations basses sur talus. Le square est accessible par deux passages piétons et par une rampe permettant l'accès aux couloirs du métro et du RER. Peu accessible et isolé au milieu d'une intense circulation automobile, sa fréquentation piétonne est faible et l'oeuvre de DALOU méconnue.
  • D'une chaussée circulaire très généreusement dimensionnée de 25 m de largeur.
  • De terre-pleins pour les piétons principalement fréquentés par les usagers des transports en commun et qui ne paraissent pas constituer des lieux de promenade ou de détente pour les riverains.
  • D'une contre-allée, puis d'un trottoir confortable en pied d'immeubles.

Le projet : Il consiste à agrandir le square existant et en faciliter l'accès en réduisant la chaussée centrale et en améliorant les traversées des piétons.

Capture d’écran 2015-01-09 à 22.55.57.jpg

Cliquez pour agrandir

La réduction de la largeur de la chaussée à 15 m contre 25 m aujourd'hui est envisageable au regard des flux de circulation. Le gain d'espace ainsi obtenu est totalement affecté au terre-plein central dont la surface passe ainsi de 7 000 m² à 10 400 m². Par comparaison, la superficie du square central de la place d'Italie n'est que de 5 800 m². Dans une géométrie très différente, les deux îlots centraux de la place de la République, aménagés en jardin, représentent une surface totale de 9000 m². Le réaménagement du square, à étudier, pourrait notamment porter sur le rétablissement du bassin circulaire afin de remettre en valeur l’ensemble sculptural de DALOU et sur la création d'espaces jardinés supplémentaires.

Le réaménagement des terre-pleins, également à étudier, devrait avoir pour objectif de les rendre plus attractifs. En complément, la suppression de la circulation automobile entre certains terrepleins, en prolongement de plusieurs radiales peu circulées, peut être envisagée.

Bien que publié il y a bientôt 10 ans, ce projet est manifestement dans l'esprit actuel de ré-équilibrage de l'espace public au profit des piétons, des modes de circulation douce et du végétal tout en conservant à la place sa configuration classique. Espérons seulement que le budget de la Ville et les résultats de la concertation conduiront à un aménagement de ce type.

08:20 Publié dans Voirie Urbanisme | Lien permanent | Commentaires (10) | Tags : paris

26/01/2015

Modification du PLU : restitution de la concertation

parisSamedi matin avait lieu au Pavillon de l'Arsenal une réunion de restitution de la phase de concertation sur la modification du Plan Local d'Urbanisme de Paris. Initialement prévue le 10 janvier par Anne Hidalgo, reportée en raison de l'actualité dramatique, cette restitution a été assurée par Jean-Louis Missika (adjoint en charge de l'urbanisme).

N'ayant pu y assister (à la même heure se tenait une visite dans le cadre du projet Bercy-Charenton), nous avons cherché à nous informer sur cette réunion.

paris

C'est un euphémisme de dire que rares sont les journaux, les sites, les blogs et les tweets qui y font allusion. A vrai dire, en dehors du blog de Marc Naimark, seul le compte Twitter @ParisUrba associé au site imaginons.paris nous fournit quelques éléments. Nous reproduisons ceux que nous avons retenus parmi les propos tenus par Jean-Louis Missika :

La plateforme imaginons.paris  est un succès : il s'agissait d'une première et d'un vrai plus par rapport aux réunions ! En près de 3 mois d'activité, imaginons.paris  a reçu 22 838 visites [ndlr : un chiffre ridiculement bas] et a recueilli 2 268 contributions !

Sur l'ensemble des contributions, 42% portaient sur le PLU en tant que tel, 50% portaient sur d'autres sujets, 8% portaient sur la procédure

Sur l'ensemble des contribution, 50% portaient sur l'environnement, 25% portaient sur le logement, 25% sur la Ville innovante et attractive. La question du logement est celle qui a entrainé le plus de débats

Ce qui est proposé :

  • Ménager des perspectives, ne pas uniformiser les hauteurs
  • Permettre à tous de se loger à Paris : le logement social et intermédiaire
  • Renouveler la ville sur elle-même : friches et immeubles surélevés
  • Veiller au nombre d’équipements, laisser des espaces libres" Ce qui est proposé : "Composer avec la patrimoine de demain
  • Respecter la cohérence et la physionomie des rues
  • Préserver l'ensoleillement et les ambiances des rues étroites
  • Mobiliser en priorité le bâti existant dans la production de logements

Un bilan détaillé de la concertation sera prochainement mis à disposition des Parisiens

L'enquête publique se tiendra en avril 2015 et permettra à tous de donner leur avis sur le projet présenté par la Ville.

23/01/2015

Interdit aux piétons et sans nom : le Pont Amont

Paris-Ponts-Amont.pngÀ l'insu des nombreux automobilistes qui l'empruntent chaque jour, il constitue probablement le principal point d'entrée dans le 12e arrondissement. Comme une place célèbre de l'arrondissement, il n'a pas de nom.

Le pont Amont est le premier de la ville à franchir la Seine lorsque l'on suit son cours. Conçu par les architectes Depaquit, Rousselin, Dambre et Herzog, il a été construit entre les années 1967 et 1969.

Pont_amont_(Paris).JPG

Après son homologue aval, c'est le deuxième plus long pont parmi les 37 qui franchissent la Seine à Paris. Il a une longueur totale de 270 mètres pour une largeur de 42 mètres et est en fait constitué de deux ponts accolés. Cet ensemble supporte deux chaussées à sens unique de 17,50 mètres, 2 trottoirs de 2 mètres et un terre-plein central de 3 mètres. Faisant partie du boulevard périphérique parisien, il est interdit aux cyclistes et aux piétons.

Capture d’écran 2015-01-03 à 15.30.47.jpg

Cliquez pour agrandir

Le joint de dilatation du pont vers la porte de Bercy constitue le point kilométrique 0 du boulevard périphérique (l'incrémentation se faisant dans le sens des aiguilles d'une montre).

08:11 Publié dans Voirie Urbanisme | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : paris

22/01/2015

484 000 arbres à Paris !

parisLe patrimoine arboré géré par le Service de l'Arbre et des Bois de la Direction des Espaces Verts et de l'Environnement (DEVE) comprend 484 000 arbres représentant plus de 150 essences :

  • les arbres d'alignement situés sur les voies publiques (96 500)
  • les arbres des parcs et jardins (36 500)
  • les arbres des cimetières (34 000)
  • les arbres des talus du boulevard périphérique (8000)
  • les arbres des établissements scolaires (6000) et sportifs (3 000)
  • et enfin les arbres des deux bois de Boulogne et Vincennes (300 000)

paris

Boulevard de Reuilly (12e)

Une étude publiée en 2010 par l'APUR indique que le 12e est en 8e position avec 40 arbres d'alignement à l'hectare.

paris

Cliquez pour agrandir

Dans l'absolu, on recensait en 2010 dans le 12e, 7704 arbres d'alignement appartenant à 75 essences différentes.

Les arbres plantés le long des rues dépassent rarement l'âge de 60 à 80 ans. Un arbre qui dépérit doit, pour des raisons de sécurité être rapidement abattu. C'est la raison pour laquelle un examen visuel est réalisé 2 fois par an par les bucherons-élagueurs de la ville de Paris (Source).

paris

Preuve de l'attachement des parisiens à leurs arbres, cette épitaphe photographiée sur la souche d'un arbre récemment abattu place Sans-Nom :

BgC9ConIYAEh2DR.jpg

08:19 Publié dans Voirie Urbanisme | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : paris