Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/08/2016

Une proposition pour le kiosque citoyen

parisLe kiosque citoyen du 12e va très bientôt rouvrir et on s'en réjouit. C'est un espace de dialogue à la disposition des habitants et très facile d'accès puisque directement implanté sur l'espace public de la place Félix Eboué.

Si son apport social est évident pour le quartier et sa conception fonctionnellement remarquable, on ne peut pas dire que son esthétique contribue à enjoliver l’espace public. Les annexes qui l'entourent sont aussi déplorables que les dépots d'encombrants que dénonce justement la Mairie de Paris.

On s’étonne même que l’Architecte des Bâtiments de France ait pu donner son accord à l’implantation d’un tel édicule en covisibilité avec un ouvrage emblématique de l’arrondissement.

paris

En place depuis juillet 2015, et annoncé pour une expérimentation de six mois, le kiosque citoyen était décrit comme : un petit local modulable qui propose aux passants des activités innovantes dans l’espace public. C’est à la fois stand d’information, espace d’expositions, lieu d’échanges et d’animations en plein air, il est mis à disposition de celles et ceux qui font vivre la démocratie locale dans le 12e.

parisDes usages inédits y sont régulièrement testés, ouverts à tous, parmi lesquels (liste non-exhaustive) : la construction et la végétalisation de jardinières, des concerts, une sensibilisation à la réduction et au tri des déchets, les jeux de la ludothèque des Conseils de quartier, des réunions participatives, du théâtre, une redistribution d’aliments glanés sur le marché, de la peinture collective, de la gym douce, des ateliers récup’, un point Circul’livre, et même une boîte à don ouverte sur la rue !

Une proposition :

Puisque la Maire de Paris s'acharne sur les kiosques de Davioud, ne pourrait-on pas, après mise aux couleurs de la ville, recycler certains d'entre eux en kiosques citoyens pérennes et dignes du mobilier urbain auquel nous sommes attachés ?

paris

Mieux, de tels kiosques auraient tout leur sens s’il se trouvaient à la portée des habitants éloignés des équipements municipaux plutôt que comme aujourd’hui, à proximité immédiate de la Maison des Associations et non loin de la Mairie.

29/08/2016

Du nouveau pour vos déplacements

Quelques brèves concernant des changements récemment intervenus dans le domaine des transports et qui peuvent affecter votre quotidien :

parisCôté métro :

Autant nous débarrasser sans tarder de ce rappel cruel : depuis le 1er Août, le forfait mensuel Navigo est passé de 70 à 73 euros

Côté deux-roues en libre service :

Durant la campagne pour les municipales de 2014, sous la pression de ses alliés Radicaux de Gauche, Anne Hidalgo promettait des Scootilb'. Après quelques tergiversations, la Mairie de Paris soutient le projet privé de scooters électriques en libre service Cityscoot.

paris

A la suite de l'expérimentation de juin 2015 (voir ici), le service a commencé à être déployé cet été avec un objectif de 1000 scooters début 2017 et 3000 début 2020.

Côté train :

Si vous devez vous rendre à la gare de Paris Bercy, rappelez-vous qu'elle s'appelle désormais gare de Paris Bercy Bourgogne Pays d'Auvergne. On aurait pu faire plus simple en conservant un nom qui permettait de la localiser plutôt que d'indiquer les nombreuses destinations qu'elle dessert. Mais la SNCF a préféré céder à la pression des élus régionaux sans toutefois fâcher la Mairie de Paris.

paris

Côté Taxis :

parisEnfin un coup de jeune dans cette profession prisonnière de dispositions d'un autre âge : après une première version qui s'est caractérisée par un flop, la ville de Paris en a mis en service une parisnouvelle version de l'application  Paris Taxi reposant sur la plateforme Le.Taxi, mise au point avec la Prefecture de Police et les professionnels.

Le client peut depuis son smartphone héler l'un des taxis géolocalisés et visibles dans son entourage

Il y a un bon espoir de voir un maximum de taxis rallier cette application qui devrait rapidement devenir incontournable et permettre aux 17 700 taxis parisiens de rivaliser avec les VTC.

26/08/2016

Dernier regard sur la période estivale avant la rentrée

00dd285a2b0fbc2e903dafa3f96b2411.jpgNous espérons que vous avez passé des vacances agréables et profitables.

Comme vous et vos enfants, notre blog effectue aujourd'hui sa rentrée bien qu'il n'ait en vérité pas tout à fait fermé :

  • nous avons publié 14 articles en juillet et 11 en août
  • vous avez formulé 29 commentaires en juillet et 1 seul en août.

Vous craignez d'avoir manqué une information ? Il est encore temps de lire (ou de relire) ces articles :

Vous pouvez aussi parcourir la liste des publications d'été : ici celle de juillet et là celle d'aôut.

bonne rentrée !

22/08/2016

La colonne de juillet en restauration

IMG_1207.JPGLa colonne de Juillet (place de la Bastille) est l’un des monuments confiés en gestion par l’État au Centre des monuments nationaux (CMN).

Depuis quelques jours, une palissade de belle facture (rien à voir avec le style ranch) entoure l'embase de la colonne de juillet.

Le CMN débute en effet un chantier de restauration pour une ouverture au public en 2018 des parties basses du monument qui, rappelons le devrait être accessible une fois la place de la Bastille rénovée.

colonne.jpg

Intérieur de la colonne de Juillet - Photo : Didier Plowy / CMN

Le chantier concerne plus particulièrement :

  • la reprise des étanchéités et des ouvrages de couverture avec la modification du dispositif de gestion des eaux pluviales
  • la restauration des (intérieurs et extérieurs), des de pierre de taille, des ouvrages de d’art intérieurs, des et des de sol et de terrasse ; Les décors intérieurs en marbre seront restaurés ultérieurement, leur remise en état nécessitant un assèchement total des murs du péristyle
  • la patine extérieure du afin de restituer au mieux son homogénéité avec le fût de la colonne, ainsi que des travaux d’aménagements intérieurs et de des installations techniques existantes.

12/08/2016

Porte Dorée ou Porte de Picpus ?

parisLe sujet nous tarabuste depuis longtemps, et nos recherches ne nous ont pas encore permis d'avoir une réponse claire à ces questions. Votre contribution sera peut-être salutaire.

  • pourquoi la signalétique indiquant la porte Dorée indique toujours entre parenthèses porte de Picpus ?
  • la porte Dorée est-elle effectivement à l'emplacement dénommé précédemment porte de Picpus ?

Sur cette page de Wikipedia, on lit :

En 1862, le prolongement de l'avenue entre l'ancienne barrière de Reuilly (actuelle place Félix Eboué) et la porte de Picpus (actuelle porte Dorée, à l'emplacement de la place Édouard-Renard) est déclaré d'utilité publique. Cette avenue reprend jusqu'à l'entrée du bois de Vincennes le tracé d'un ancien chemin dit du Marais (ou des Passe-Putains) qui marquait la limite entre les communes de Bercy et Saint-Mandé avant l'extension de Paris par la loi du 16 juin 1859.

Sur ce plan de 1898, la porte de Picpus est localisée entre les bastions 5 et 6 à l'emplacement de l'actuelle porte Dorée :

paris

Cliquez pour agrandir

Sur cette carte postale de 1912, on assimile la porte Dorée à la porte de Picpus :

paris

La porte de Picpus ne devait-elle pas plutôt être localisée au croisement de la rue de Picpus et du boulevard Poniatowski ? Environ 200 mètres sépare ce lieu de la place Édouard Renard. C'est d'ailleurs ce qu'affirme la légende de cette carte postale.

1445793699-Ponia.jpg

Cliquez pour agrandir

Dernière question sans réponse : quand a été officialisée l'appellation porte Dorée ?

07:43 Publié dans Voirie Urbanisme | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : paris

25/07/2016

Rendez-vous à la Bastille ...

parisDepuis le 13 juillet et jusqu'au 25 août, la Place de la Bastille accueille l’exposition « Rendez-vous à Bastille ». De la prison-forteresse à l’Opéra, elle retrace l’histoire de cette place parisienne emblématique, symbole de révolutions.

L’exposition propose à tous les Parisiens, visiteurs et touristes, de découvrir, à travers 39 panneaux légendés en français et en anglais, l’histoire de cette place, cœur battant de l’identité révolutionnaire de Paris.

paris

En 1370, le prévôt de Paris fait construire une massive citadelle non seulement pour défendre Paris, mais surtout pour protéger le roi des Parisiens et lui permettre, en cas d’insurrection, de gagner Vincennes pour installer sa cour et son gouvernement. Symbole de l’arbitraire royal, la Bastille fut aussi une prison.

paris

Du XIVe siècle à aujourd’hui, la place de la Bastille est aussi et surtout le symbole des révolutions. De la prise de la Bastille le 14 juillet 1789, à la révolution de 1830 et celle de 1848, elle est devenue le lieu de convergence des différentes mobilisations sociales que ce soit lors du Front populaire ou des grandes manifestations.

paris

L’exposition se termine sur le devenir de la place dans le cadre du projet d’embellissement des places parisiennes souhaité par la Maire de Paris. La Colonne de Juillet sera quant à elle restaurée par le Centre des Monuments Nationaux pour permettre son ouverture au public en 2018.

18/07/2016

Aux frontières du 12e : le stade Jean-Pierre Garchery

La géographie du 12e arrondissement est telle que certains lieux, certains quartiers sont tellement éloignés du centre qu'ils sont perçus comme appartenant aux communes voisines. Ainsi en est-il du stade Jean-Pierre Garchery qui n'est nullement situé à Joinville.

image.jpgLe bois de Vincennes, on le sait, fait partie intégrante de la commune de Paris. La majorité des routes qui le bordent sont frontalières des communes riveraines et bien lointaines des habitants du 12e. Certaines dispositions historiques crée des situations confuses.

Ainsi, le stade Jean-Pierre Garchery situé au 12  avenue des Canadiens est selon les "auteurs" à 94340 Joinville-le-Pont ou 75012 Paris.

Ce stade frontalier a été construit en 1948 par la ville de Joinville sur une parcelle parisienne. Depuis plus de 66 ans, il héberge les associations sportives de Joinville via une concession avec la ville de Paris, renouvelée en 1991 et arrivée à son terme le 30 juin 2016.

img-jean-pierre-garchery-le-stade-de-la-discorde-1443022521_580_380_center_articles-208302.jpg

Souvent à court dans les équipements de la capitale, la ville de Paris souhaitait reprendre la majorité, voire la totalité des créneaux horaires au profit des associations parisiennes, ce qui aurait porté un coup mortel aux clubs joinvillais. Après de longs mois de négociation, la ville de Paris et la ville de Joinville sont parvenu à un accord qui a fait l'objet d'une délibération (2016 DJS 164) votée par le conseil de Paris en juin dernier.

La nouvelle convention d’occupation nouée pour quinze ans entre les deux villes est plus équitable. La ville de Joinville-le-Pont s’est en outre engagée à investir 9 M€ notamment pour la mise en place d’un terrain synthétique et l’augmentation de la capacité d’accueil du stade.

15/07/2016

Le baron Haussmann a fait un cauchemar

parisLe baron Haussmann a fait un cauchemar : il se promenait avenue Daumesnil entre le boulevard Soult et la rue du colonel Oudot et, regardant les pieds d'arbres, il vit que la Direction de la Voirie avait pris les plus larges libertés par rapport à ses prescriptions et que chacun de ces pieds d'arbres était traité différemment de son voisin. Non Monsieur le Préfet, ce n'était pas un cauchemar, mais la réalité :

paris

Cliquez pour agrandir

paris

Cliquez pour agrandir

paris

Cliquez pour agrandir

paris

Cliquez pour agrandir

08:14 Publié dans Voirie Urbanisme | Lien permanent | Commentaires (9) | Tags : paris

14/07/2016

Place de la Nation : des arbres connectés pour réduire la pollution

parisComme la ville n'a pas communiqué en amont, vous êtes nombreux à vous interroger sur ces curieux mobiliers urbains installés il y a quelques semaines place de la Nation.

Peu à peu, des explications nous parviennent. Aujourd'hui, cet article de Futura Sciences :

Place de la Nation, à Paris, la start-up allemande Green City Solutions a installé trois murs végétalisés qui absorbent les particules fines et le dioxyde d'azote avec, pour chacun, une efficacité équivalente à celle de 275 arbres. Autonomes en énergie et en eau, ils sont dotés de capteurs qui analysent la qualité de l'air. Lire la suite ici.

10:54 Publié dans Voirie Urbanisme | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : paris

08/07/2016

Rejoindre les aéroports depuis Bel-Air

parisLes aéroports parisiens sont respectivement Paris-Orly, situé à 15 kilomètres de la capitale et Paris-Charles de Gaulle situé à 23 kilomètres. Quels transports en commun sont à notre disposition pour les atteindre lorsqu'on habite dans le quartier Bel-Air ?

Pour commencer, vous aurez noté que l'entité Aéroports de Paris est devenue Paris Aéroport et s'est dotée d'une nouvelle identité visuelle. Changement de nom également pour les Cars Air-France qui sont récemment devenus Le Bus Direct :

paris

parisRejoindre Paris-Orly (Sud ou Ouest) au départ de Bel-Air 

  • par la ligne 1 du Bus Direct, rendez-vous à Montparnasse (ligne 6 du métro), puis 30 à 40 mn de Bus Direct (Fréquence : toutes les 20 mn ; Coût : 12€ l'aller simple).
  • par le bus : seul le mode "tout en bus" (64 + 62 + Orlybus) est accessible aux personnes à mobilité réduite.
  • par le réseau ferré RATP : ligne 6 du métro jusqu'à Denfert Rochereau, puis Orlybus (40 mn au total) ou RER-B + Orlyval (45 mn au total). Coût : zones 1-4
  • en Taxi : depuis mars 2016, un tarif forfaitaire de 35 € est applicable entre Paris rive droite et Orly

paris

parisRejoindre Paris-Charles-de-Gaulle (tous terminaux) au départ de Bel-Air

  • par la ligne 4 du Bus Direct, rendez-vous Gare de Lyon (lignes 6 et 1 du métro) puis 40 à 50 mn de Bus Direct (Fréquence : toutes les 30 mn ; Coût : 17€ l'aller simple).
  • par le bus RATP 351 au départ de la place de la Nation (vous pouvez également prendre ce bus aux arrêts Porte de Vincennes et Pyrénées–Docteur Netter)
  • par le réseau ferré RATP :  ligne 6 du métro jusqu'à Denfert Rochereau, puis RER-B direction Charles de Gaulle (1h07 au total). Coût : zones 1-5
  • en Taxi : depuis mars 2016, un tarif forfaitaire de 50 € est applicable entre Paris rive droite et Roissy Charles de Gaulle.

Les temps que nous indiquons sont évidemment très variables selon l'heure et le jour de la semaine. Se rendre dans un aéroport parisien n'est ni simple, ni rapide, ni économique, en particulier si l'on est seul. À plusieurs, le taxi est souvent le meilleur choix. Ne manquez pas de nous faire part de votre expérience et de vos conseils.

08:18 Publié dans Voirie Urbanisme | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : paris