Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/12/2016

Retour sur l'année 2016

medium_side_mirror.jpgDemain se termine la onzième année pleine de la vie de ce blog au cours de laquelle nous vous avons proposé 289 articles et sur lesquels vous avez formulé 297 commentaires sur les sujets les plus divers concernant de près ou d'un peu plus loin Bel-Air Sud.

Nous en avons parcouru la liste afin de nous les rappeler et vous inciter à relire quelques uns d'entre eux ...

... s'intéressant à notre histoire et notre patrimoine : 

... se rapportant à l'urbanisme et à l'architecture :

... touchant à l'espace public, sa propreté et sa végétalisation :

... concernant les déplacements :

... abordant d'autres thèmes :

Dernière précision : si la relecture d'un article vous inspire, vous pouvez encore commenter.

29/12/2016

Du numérotage des immeubles et du cas particulier du 12e

500px-Paris_Gaz.jpgC’est le décret du 4 février 1805 qui instaura le système des numéros pair et impair de chaque côté d’une rue. Auparavant (depuis 1728) la numérotation des habitations se faisait de façon continue sur un côté de la voie et se poursuivait sur l’autre. La règle en vigueur aujourd'hui est la suivante :

Si une voie (boulevard, avenue, rue, etc.) est perpendiculaire à la Seine, les batiments les plus proches du fleuve correspondent au début de la rue. Si elle est parallèle à la Seine, la numérotation va croissant, en suivant le sens du courant, soit d’est en ouest.

Le numérotage commence au bout de la rue le plus proche de la Seine (ou dans le sens du courant pour les rues parallèles au fleuve), avec les numéros impairs à gauche et les numéros pairs à droite dans le sens des numéros croissants.

1500px-75009_82_rue_blanche_numero.jpg

Quelques rues font exception à cette règle. Curieusement, elles sont toutes situées dans le 12e :

Dans les rues parallèles à la Seine, les numéros de la série commencent à l'entrée de la rue en amont de la Seine, et croissent dans le sens de son cours, exceptées l'avenue Daumesnil et les rues de Charenton, de Reuilly, de Wattignies et de Picpus.

28/12/2016

L'oeil sur les écoles professionnelles du quartier (17)

paris

Prestigieux ou moins connus, publics ou privés, les établissements d'enseignement professionnel sont le gage d'une meilleure insertion dans le monde du travail.

Cette série de l'Oeil du quartier vous invite à reconnaitre quelques écoles du 12e qui dispensent exclusivement ou partiellement l'enseignement d'un métier.

L'Oeil sur les écoles professionnelles s'achève. Dès le 4 janvier 2017, vous retrouverez l'Oeil du quartier qui portera cette fois son regard sur les célébrités du quartier ...

Notre précédent coup d'oeil :

parisCe portail est situé route de la Ferme dans le bois de Vincennes. Vous l'aviez probablement reconnu, c'est l'entrée du domaine de l'École Du Breuil.

Ce n'est pas faire injure aux autres que de dire que l'École Du Breuil est avec l'École Boulle l'une des deux plus prestigieuses écoles professionnelles de l'arrondissement.

paris

Cliquez pour agrandir

Créée en 1867 par un arrêté du Préfet Haussmann, l’école d’horticulture et d’arboriculture Du Breuil avait pour mission de pourvoir le département de la Seine et plus particulièrement Paris, en jardiniers, au moment de la création des Promenades publiques par Alphand.

Installée depuis 1936 dans le bois de Vincennes, l'École Du Breuil est à la fois un lieu d'enseignement et un jardin public.

Sous contrat avec le ministère de l’Agriculture depuis 1984, elle dispense un enseignement axé sur l’horticulture et prépare aux diplômes d’état dans le secteur « Aménagements paysagers ». Elle prépare également au concours de jardinier de la ville de Paris.

Formations proposées :

Depuis le 12 juillet 2013, le jardin de l'école Du Breuil sont ouvert au public et vous invite à vous promener librement dans ses 6 hectares de verdure.

paris

Cliquez pour agrandir

07:57 Publié dans "L'oeil du quartier" | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : paris

27/12/2016

Internet dans le métro : où en est-on ?

Le Père Noël vous a livré un smartphone tout neuf qui ne demande qu'à vous accompagner au travail et vous permettre, dans le métro, de consulter vos messages et prendre connaissance de l'actualité, en particulier celle du quartier grâce entre-autres à ce blog. Où en est la RATP pour vous offrir ce service ?

Du WiFi gratuit dans une quinzaine de stations

parisDepuis début juillet, la RATP a renforcé « la connectivité dans ses espaces en mettant à disposition de ses clients du Wi-Fi « gratuit et sans inscription, accessible depuis un smartphone, une tablette ou un ordinateur portable » sur quinze premiers sites ».

Pour le moment, il s'agit de 20 minutes d’internet gratuit, à un débit ne dépassant pas les 512 kb/s accessible au voisinage de bornes au sein des stations de métro et RER :paris

  • Gare de Lyon (Quai métro L1 direction La Défense)
  • Gare du Nord (Zone d’échange ligne 4 – SNCF / Ligne 4 au niveau des guichets)
  • CDG Etoile (Salle d’échange sortie Carnot)
  • St Lazare (Salle d’échanges)
  • Porte Maillot (Au niveau des guichets)
  • Chaussée d’Antin (Au niveau des guichets)
  • Gallieni (Zone accès Eurolines)

et sur les stations RER La Défense (Salle d’échange, Quai RER A Direction Paris, Auber (Salle d’échange), Cité U (Au niveau des guichets) et Marne-La-Vallée Chessy (Au niveau des guichets).

Les zones d'accès au wi-fi sont signalées par des panneaux signalétiques.

À quand le wifi dans les wagon ?

paris

Généralisation de la 3G/4G et du Wi-Fi d'ici 2018

Enfin, le Stif annonce le déploiement progressif d'une connexion 3G/4G sur l'ensemble du réseau, ainsi que du wifi, pour permettre aux voyageurs de rester connecter pendant leurs trajets. D'ici la fin de l'année, la moitié des 300 gares SNCF franciliennes seront équipées en Wi-FI. L'an prochain, les 320 stations et tunnels de la RATP le seront à leur tour. Les tunnels de la SNCF seront les derniers servis, en 2018.

La RATP a commencé à déployer ses antennes 4G dans les tunnels du métro parisien. Ce document fait le point sur l’avancée des travaux.

paris

Cliquez pour agrandir

L'accès à l'Internet mobile dans les transports souterrains reste très rare dans le monde. À Berlin, il est seulement possible de passer des appels ou d'envoyer des SMS. À Londres, New York et Moscou, l'accès est encore plus réduit, puisque les téléphones ne fonctionnent pas dans les tunnels. Ne nous plaignons pas !

08:11 Publié dans Paris Métropole | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : paris

26/12/2016

Edifices disparus : l'Abbaye Saint-Antoine-des-Champs

parisQuelques édifices aujourd'hui disparus, s'ils n'ont pas marqué l'histoire nationale méritent d'être connus de ceux d'entre-nous qui s'intéressent à celle de notre arrondissement. Ainsi en est-il de l'Abbaye Saint-Antoine-des-Champs :

L’abbaye de Saint-Antoine-des-Champs a été fondée aux portes de Paris à l’extrême fin du XIIe siècle par le prédicateur Foulques de Neuilly. Elle acquiert rapidement une grande renommée et intègre l’ordre cistercien dès 1204.

paris

En 1208, la maison fut agrégée à l'ordre de Cîteaux et reçut le titre d'abbaye royale. Très pauvre à ses débuts, l'abbaye vit augmenter ses revenus de façon considérable au XIIIe siècle, et ne reçut plus que des religieuses issues de la noblesse d'Ile-de-France
Ruinée par la guerre de Cent-Ans, puis par la Ligue, réformée en 1440, puis en 1547, l'abbaye profita du XVIIe siècle pour s'enrichir à nouveau. Il y restait 35 religieuses lorsqu'elle fut fermée en 1790. Ses bâtiments devinrent l'hôpital Saint-Antoine, l'abbatiale fut rasée en 1797.

parisL'un des bâtiments les plus anciens de l’hôpital Saint-Antoine date de la reconstruction effectuée entre 1767 et 1770, ordonnée par la quarante-deuxième et dernière abbesse, Gabrielle-Charlotte de Beauvau-Craon et exécutée par l’architecte Goupil sur des plans de Lenoir. Il s’agit du pavillon de l’horloge sur lequel on peut lire, entre autres « Anno Domini 1767 ».

07:57 Publié dans Vie du quartier | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : paris

23/12/2016

Joyeux Noël

Habitants de Bel-Air Sud ou d'ailleurs
Lecteurs réguliers ou lecteurs occasionnels
nous souhaitons d'excellentes fêtes
à chacune et chacun d'entre-vous

paris

Adepte des circulations douces, le Père Noël découvrait il y a quelque jours la majestueuse piste cyclable du boulevard de Picpus. Quelle a du être sa déception lorsqu'il est arrivé boulevard de Reuilly ...

22/12/2016

L'incompréhensible gestion des dénominations

Le 19 octobre dernier, Catherine Baratti-Elbaz, Mairie du 12e arrondissement, et Jean-François Martins, adjoint à la Maire de Paris en charge des sports et du tourisme, ont inauguré le centre sportif Alain Mimoun, situé au 15 rue de la Nouvelle-Calédonie.

document.jpeg

Le nom du champion olympique de marathon a été attribué au centre sportif Paul Valéry suite à l'adoption par le Conseil de Paris en novembre 2015 de la délibération 2015 DJS 385 : Dénomination Alain Mimoun attribuée au centre sportif 15, rue de la Nouvelle Calédonie (12e). Un an entre la délibération et l'officialisation.

Parallèlement comment comprendre les différences de traitement qui apparaissent entre différents lieux sportifs :

Alors que la piscine de Reuilly est depuis 2013 dénommée piscine Jean Boiteux, le gymnase Reuilly son voisin n'a pas encore eu l'honneur de porter le nom d'un sportif célèbre.

Unknown.jpegPendant ce temps, le gymnase Gerty-Archimède encore en construction dans le cadre de Bercy Crystal s'est déjà vu attribuer le nom Althea Gibson par le conseil de Paris.

Les attributions de noms et leur délai de réalisation effective est un domaine sur lequel la Mairie de Paris communique très peu et sur lequel des explications seraient bienvenues.

En ce qui concerne les dénominations de voies, rappelons que :

  • le passage AA/12 n'a pas encore abandonné son joli nom pour celui de Miriam Makeba (2013 DU 296 - DGRI 77 votée en novembre 2013)
  • l'avenue de Bel-Air n'est pas encore devenue avenue Anna Politkovskaïa (2013DEVE 90 votée en juin 2013) 

21/12/2016

L'oeil sur les écoles professionnelles du quartier (16)

paris

Prestigieux ou moins connus, publics ou privés, les établissements d'enseignement professionnel sont le gage d'une meilleure insertion dans le monde du travail.

Cette série de l'Oeil du quartier vous invite à reconnaitre quelques écoles du 12e qui dispensent exclusivement ou partiellement l'enseignement d'un métier.

Seizième coup d'oeil : 

paris

Cliquez pour agrandir

Quelle est cette école ? où se trouve-t-elle ?

Notre précédent coup d'oeil :

parisHabitants de Bel-Air Sud, vous êtes certainement dejà passés devant cette façade du 110 rue de Picpus ou est établie l'EFET, établissement d'enseignement privé de photographie et d'audiovisuel.

Les études à l’EFET, échelonnées sur 3 ans, visent à former des photographes opérationnels dès leur sortie de l’école dans les secteurs suivants :
le reportage, la publicité, l’illustration, la mode / beauté, le portrait, la postproduction, le « Fine art », la photographie contemporaine...

paris paris

Crédits photos : G. Weihmann (gauche) H. Bruhat (droite)
Cliquez pour agrandir

07:46 Publié dans "L'oeil du quartier" | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : paris

20/12/2016

Vu de votre fenêtre (16)

547275177.jpgIl se prénomme Jacky et habite à Bel-Air Nord, à l'angle de la rue du Gabon et la rue Montéra. Stimulé par le récent réveil de notre rubrique Vu de votre fenêtre, Jacky a sélectionné quelques photos prises au fil des ans depuis ses fenêtres et nous les a transmises pour vous en faire profiter.

Le lieu est un bel exemple de la diversité de paysage urbain qu'offre notre arrondissement. Les nostalgiques de la Petite Ceinture en activité ferroviaire ne manquerons pas la dernière photo de l'album ...

07:53 Publié dans Vu de votre fenêtre | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : paris

19/12/2016

Aux frontières du 12e : le cimetière Valmy

La géographie du 12e arrondissement est telle que certains lieux, certains quartiers sont tellement éloignés du centre qu'ils sont perçus comme appartenant aux communes voisines. Ainsi en est-il du cimetière Valmy que l'on pourrait facilement croire à Charenton-le-Pont.

Le cimetière Valmy est un cimetière situé dans le quartier de Bercy du 12e arrondissement de Paris. Il est localisé sur l'avenue de la Porte-de-Charenton. Bien que situé sur le territoire de la ville de Paris, ce cimetière appartient et est géré comme le nouveau cimetière de la commune de Charenton-le-Pont.

paris

Ouvert en 1906, il fut édifié sur la zone non constructible des anciennes fortifications. Situé entre le boulevard Poniatowski et le périphérique, en surplomb des lignes de chemin de fer de la gare de Lyon, il attire d'autant moins les taphophiles qu'il ne contient guère de sépultures illustres.

paris

Lors du Budget Participatif 2014, les parisiens ont fait une belle place au projet « Des jardins sur les murs » dont (parmi 3 dans le 12e), le mur du cimetière Valmy est l'une des déclinaisons.

paris

Dernière opportunité pour le cimetière Valmy de mieux se faire connaître : l'équipe d'urbanistes en charge du projet Bercy-Charenton avait initialement prévu de faire de sa traversée un itinéraire piétonnier majeur. Cette disposition est malheureusement abandonnée.

paris

Cliquez pour agrandir